20 minutes Genève n°2020-07-01 mercredi
20 minutes Genève n°2020-07-01 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-01 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : de gros nuages sur le Cirque du Soleil.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Infanticide confirmé THURGOVIE La mort d’un homme de 38 ans et de ses deux enfants de 4 et 7 ans le week-end dernier à Eschenz est due à un drame familial. L’Allemand a tué ses enfants avant de se suicider, selon l’institut de médecine légale. Toute intervention d’un tiers est exclue. Ils avaient mis le feu FRIBOURG La police a identifié les deux auteurs présumés de l’incendie d’un immeuble survenu le 20 juin à Fribourg. Ce sont des Suisses de 21 et 30 ans. Le sinistre n’avait pas fait de blessés, mais le bâtiment a été rendu inhabitable pour ses neuf locataires. Malfaiteur et meurtrier MUTTENZ (BL) Un jeune Roumain de 19 ans écope de 14 ans de prison. Venu cambrioler une villa en mars 2019, il s’était acharné sur un homme de 88 ans, qui est décédé à cause des coups infligés. MORGES (VD) Un chauffeur poids lourd doit se mordre les doigts d’être venu en aide à un collègue. Hier après-midi, le routier s’est aperçu qu’un véhicule de livraison arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence de la sortie Morges-Ouest était VHLLARS-SUR-OLLON VILLARS-SUR-OLLON QVDi (VD) Un portique antivirus a été installé dans un magasin. Les réactions sont mitigées. Bon samaritain bien mal récompensé en feu. Comme il avait un extincteur, l’homme s’est garé derrière le véhicule sinistré. Mais les freins de celui-ci ont lâché et il est venu percuter le camion, qui s’est enflammé à son tour. Personne n’a été blessé, a indiqué la police. Les deux véhicules et la végétation alentour ont pris feu. Le sinistre a été maîtrisé une heure plus tard. –DR La chute Un conducteur schwytzois de 48 ans a perdu la vie lundi après avoir glissé sur 85m dans une pente escarpée alors qu’il négociait un virage au-dessus de Visperterminen (VS). Blessés, sa femme et son fils ont été héliportés à Sion. LAUSANNE En mars 2019, une quinzaine de militants avaient bloqué le siège des Retraites Populaires pour exiger la fin des investissements polluants. Condamnés, ils ont décidé de faire recours. La décision de la justice est surprenante, a estimé hier leur avocate, Me Irène Wettstein, puisque l’entreprise n’a pas porté plainte. En outre, d’autres activistes ayant occupé actu.20min.ch Un nouveau venu dans le combat contre le Covid Au premier abord, le PortCov ressemble aux détecteurs de métaux des aéroports. Mais lorsqu’on y rentre, c’est pour être aspergé de désinfectant. Inventée au Portugal pour lutter contre le Covid, cette machine vient de faire son apparition en Suisse, à l’entrée du Migros Partenaire de Villarssur-Ollon. « De nombreux curieux sont passés pour essayer. Mais nous avons aussi eu pas mal de réactions négatives. Je dirais que c’est 50-50 », explique l’une des collaboratrices du magasin. La machine a été installée grâce aux relations entre le gérant et l’importateur. Mais n’est-il pas dangereux de recevoir du désinfectant dans les yeux ou les voies respiratoires ? « Non, affirme Antonio Dias, importateur pour la Suisse. Nous avons fait de nombreux tests dermatologiques et Des buses diffusent une légère brume de désinfectant. –DR Vidéo  : un homme teste le PortCov de Villars-sur-Ollon. ophtalmologiques pour nous en assurer. » La doctoresse Nahimana Tessemo, médecin coordinatrice de l’Unité hygiène, prévention et contrôle de l’infection du CHUV, n’est pas convaincue par cette machine. Masque plébiscité Face au regain des cas positifs, l’obligation de porter un masque dans les transports publics est en discussion. Selon un sondage Comparis, 73% des sondés (même 82% des 60 ans et plus) veulent rendre obligatoire le port du masque dans les transports publics. De son côté, le Gouvernement jurassien a recommandé hier à la population l’achat d’une boîte de 50 masques chirurgicaux par personne âgée de plus de 10 ans pour que chacun soit prêt en cas de deuxième vague. « Dans la prévention du Covid-19, il n’est nullement recommandé de faire une désinfection totale de la personne. Si les chaussures et les habits peuvent avoir un rôle dans la transmission de ce virus, ils ne constituent pas le mode de transmission principal, assure la spécialiste. Le meilleur moyen pour lutter contre le coronavirus reste les gestes barrière  : distance physique, port de masque et désinfection des mains. » –XAVIER FERNANDEZ Punis avant d’avoir une jurisprudence une succursale de Credit Suisse peu avant ont été acquittés en janvier, mais seront rejugés en appel en septembre. « On aurait pu imaginer que le Ministère public attende ce verdict-là, et donc une jurisprudence cantonale, pour décider de condamner ou non ces jeunes, s’est étonnée l’avocate. À ce jour, il y a une contradiction entre les deux décisions. » –RMF
MERCREDI 1ER JUILLET 2020/20MINUTES.CH Actuellement, il faut être Suisse pour porter l’uniforme. –KEY Pour des policiers étrangers VAUD Le député Jean Tschopp(PS) a déposé hier une motion qui demande que les étrangers détenant un permis C soient acceptés dans la police. Pour lui, la mesure permettrait aux forces de l’ordre de mieux refléter la diversité de la société et de gagner en légitimité, notamment dans un contexte où les accusations de racisme se font plus bruyantes. Pour l’heure, les permis C peuvent s’inscrire à la formation de policier, mais doivent avoir été naturalisés avant son terme. En Suisse romande, seuls Neuchâtel et le Jura engagent des étrangers dans leurs rangs. Mais ils sont peu nombreux. Dans le Jura, il n’y en a actuellement aucun. Seul un policier a travaillé alors qu’il était étranger pendant plusieurs années, avant de devenir Suisse. –YWE GENÈVE Plombée par le Covid-19, la grand-messe de l’auto espère rester dans le canton. Si le prix est « raisonnable », Palexpo pourrait l’y aider. L’édition 2019 du Geneva International Motor Show (GIMS) aura-t-elle été la dernière ? Ses propriétaires s’y refusent, « mais il faut faire vite ! » ont-ils martelé hier. La cuvée 2020 a succombé au Covid ; celle de 2021 passera à l’as en raison des conséquences financières de la pandémie, a révélé lundi la Fondation du Salon de l’auto. Depuis, elle a précisé son but  : vendre en priorité à Palexpo, qui héberge l’événement. « C’est la bonne solution pour l’avenir, selon François Launaz, vice-président de la fondation. Nous ne voulons pas faire du profit mais assurer la continuité de la manifestation à Genève. Avec l’aéroport, une gare et l’autoroute tout près, c’est le meilleur endroit pour cet événement. » L’offre de départ est fixée à 15 millions de Actu 3 Le Salon prie pour rester implanté au bout du lac Au temps de sa splendeur, le Salon de l’automobile accueillait quelque 700’000 visiteurs. –KEYSTONE Palexpo « encore dans l’inconnu » S’il accueille « avec bienveillance » l’éventualité d’un rachat du Salon de l’auto, le directeur de Palexpo, Claude Membrez, précise que rien n’est encore fait  : « Nous devons étudier et négocier la chose, discuter des conditions et du prix. La moitié des abricots consommés en Suisse viennent du Valais. –ISTOCK Nous sommes encore dans l’inconnu. » Il est donc encore top tôt pour dessiner le contour d’une future édition, même si le patron des lieux évoque une exposition sur la mobilité plutôt qu’exclusivement sur la voiture. Un peu moins, mais très bons VALAIS La récolte d’abricots dans le canton a commencé avec deux semaines d’avance en raison d’un printemps chaud et sec. Avec 7600 tonnes prévues, les producteurs s’attendent à une récolte un peu inférieure à celle de l’an passé, mais les fruits seront de très bonne qualité, ont-ils indiqué hier. Quelque 150 maraîchers couvrent 95% de la production suisse. Cette culture rapporte en moyenne un tiers du revenu brut du secteur des fruits et légumes.francs. Un montant que les propriétaires jugent « raisonnable » pour un rachat « cet été ». Selon eux, attendre davantage menacerait l’avenir genevois du grand raout de la voiture. La fondation jure que tout sera fait pour privilégier un rachat par Palexpo et garder un événement qui génère près de 200 millions de francs de retombées pour Genève. Si les négociations avec le complexe détenu majoritairement par le Canton échouaient, il y aurait un plan B  : « Vendre à d’autres. J’ai déjà une offre, mais je ne dirai pas qui », glisse Maurice Turrettini, président de la fondation. Cette solution est risquée  : un autre acheteur que Palexpo pourrait parquer le Salon de l’auto ailleurs qu’au bord du Léman. –DAVID RAMSEYER Toujours plus de présentations sur le Net « Les salons se transforment, énonce André Hefti, ex-patron du raout genevois. Si les visiteurs continueront à venir pour admirer des bolides ou pour repérer leur futur véhicule, on y parlera de mobilité en tous genres. » Sur les stands, l’animation prendra aussi plus d’importance, parie l’ancien manitou du GIMS  : « Les gens veulent en savoir plus sur les nouvelles technologies, notamment. » Quant aux constructeurs, « ils ne viendront qu’avec des nouveautés. Pour le reste, ils font de plus en plus des présentations sur le Net. » Premières images du bébé VAUD Sultane, la petite bisonne née il y a tout juste quinze jours, a posé pour la première fois pour une photo de groupe lundi dans la forêt de Suchy. Son père n’étant pas le mâle du troupeau, elle va pouvoir rester dans le programme de conservation de l’espèce. Selon un bulletin de santé publié hier, le bébé bison, qui pèse aujourd’hui 40kg, se porte à merveille. Ces animaux font partie de la première cellule de conservation de Suisse de bisons d’Europe, qui a été créée en novembre dernier. La petite Sultane a posé en compagnie de ses congénères. –KEY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :