20 minutes Genève n°2020-06-25 jeudi
20 minutes Genève n°2020-06-25 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-25 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : Poutine parade avant un vote crucial.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus, La technologie L’application de traçage de contacts SwissCovid, qui aide à interrompre les chaînes de transmission, peut être utilisée par la population dès aujourd’hui. Facultative, elle est gratuite et disponible en neuf langues. Le dispositif ORCA genevois pourra être réactivé. –KEYSTONE Plan d’urgence mis en veille GENEVE Activé le 13 mars, le dispositif ORCA (Organisation en cas de catastrophe) sera mis en veille demain. « Ce n’est pas un retrait, a prévenu le Conseil d’État. Le risque persiste. » Ainsi, l’état-major d’ORCA restera en place. Le Canton, qui veut réagir vite en cas de deuxième vague du Covid, a fixé des seuils d’alerte, tels qu’une vingtaine de nouveaux malades en une journée ou une hausse importante des cas positifs sur trois jours consécutifs. BERNE La Confédération a décidé hier de prendre en charge les frais d’analyse afin de simplifier les choses entre les cantons. La Suisse retrouve peu à peu son rythme d’antan, mais la pandémie n’a pas dit son dernier mot. Hier, l’OFSP annonçait 44 nouvelles infections et deux décès. Dans le monde, le Covid-19 continue sa progression et plusieurs pays reprennent des mesures de lutte contre le virus. Dans ce contexte, le recours à un monitorage étroit est nécessaire pour éviter une deuxième vague de l’épidémie et réagir rapidement en cas de hausse du nombre de cas, a rappelé hier le ministre de la Santé, Alain Berset. Pour faire face, le Conseil fédéral a décidé hier de prendre en charge les coûts de tous les tests de dépistage afin de simplifier les choses. Il est primordial que tout le monde puisse se faire tester en cas de symptômes, même légers, soulignent les autorités. Il faut empêcher que certains renoncent à se faire dépister pour des questions financières. Dès aujourd’hui, les personnes testées n’auront plus rien à payer. Cette mesure gomme les inégalités de traitement constatées entre les différents cantons suisses. Berne prendra en charge aussi bien les tests permettant de déceler une contamination que les tests sérologiques de détection des anticorps. Elle versera aux caisses maladie un forfait de 169fr. pour les premiers et de 113fr. pour les seconds. Le Conseil fédéral va demander un crédit supplémentaire de 288 millions de francs. La somme correspond à une moyenne de 8000 tests par jour. –ATS/FRS actu.20min.ch Les tests de dépistage du Covid deviennent gratuits Soirée d’élèves annulée à Bulle L’évolution des cas positifs au Covid-19 suscite une certaine inquiétude dans le canton de Fribourg. Dix-sept cas supplémentaires ont été diagnostiqués depuis le 19 juin et 117 personnes sont en quarantaine, dont une cinquantaine en Les personnes voulant faire un test de dépistage du coronavirus n’auront rien à payer. –KEYSTONE Gruyère. Les autorités ont décidé d’interdire une manifestation hier soir dans la salle Globull, à Bulle, dans le souci de ne pas causer un foyer épidémiologique. Cet événement devait rassembler 500 collégiens. Mesures spéciales pour les retraités SANTÉ Le groupe d’experts qui conseille le Conseil fédéral recommande la mise en place d’aménagements spéciaux pour les personnes âgées, rapporte « Blick ». Il parle notamment d’horaires réservés dans les magasins, une pratique ponctuellement utilisée au Tessin et en Espagne notamment, ou de zones seniors dans les trains, les restaurants ou les Des horaires ont été réservés aux aînés dans certains lieux. –TAMEDIA sentiers de promenade. L’application des mesures strictes y serait ainsi plus facile, tout en préservant la vie sociale. Pour l’OFSP, c’est aux firmes de prendre de telles initiatives si elles le souhaitent, tandis que plusieurs associations d’aînés s’inquiètent d’une stigmatisation et recommandent plutôt le port du masque généralisé, notamment dans les transports publics. Genève avance actuellement sur cette voie, au contraire du Tessin. –RMF Inquiétudes dans le monde ● La Slovénie réimpose le port obligatoire du masque en intérieur après une hausse récente du nombre d’infections. ● Le seuil des 10 millions de cas dans le monde devrait être atteint la semaine prochaine, a averti hier l’OMS. ● Les États de New York, du New Jersey et du Connecticut imposeront une quarantaine de 14 jours aux personnes venues de régions des États-Unis où la pandémie de coronavirus s’accélère. Une partie du butin rapatriée Les investigations se poursuivent dans une grosse affaire d’arnaque présumée aux crédits Covid dans le canton de Vaud. Une « bonne partie » des 1,5 million de francs transférés à l’étranger ont pu être rapatriés en Suisse. En mai, les locaux de plusieurs PME avaient été perquisitionnés. Plusieurs personnes avaient été interpellées.
JEUDI 25 JUIN 2020/20MINUTES.CH 20 secondes Un intrus sur la route VALAIS La circulation a été perturbée mardi soir sur la route entre Nendaz et Siviez. Un bloc s’est détaché et a fini sa course sur la chaussée. Le caillou d’environ 8 mètres cubes a été dégagé hier et deux autres rochers seront sécurisés, a précisé lenouvelliste.ch. Compatriote poignardé LUCERNE Un Irakien de 34 ans a été poignardé mardi soir lors d’une bagarre avec un compatriote. Hospitalisé, il se trouve entre la vie et la mort. La police a arrêté l’auteur des coups de couteau, âgé de 30 ans, à son domicile. Il avait pris la fuite à pied après la baston. Moins tôt le matin GENÈVE Les élèves de 12 à 15 ans seront convoqués entre 8 h30 et 8h45 dès la rentrée, soit 30 à 45 minutes plus tard que d’habitude, afin de limiter l’affluence dans les transports publics en raison du Covid-19, a révélé la « Tribune de Genève ». Récrés et pause de midi seront notamment rabotées pour compenser le temps perdu. PUB ASSURANCES La branche s’est engagée à ne plus appeler de clients contre leur accord. Mais elle sait déjà comment l’obtenir. Fin janvier, les assureurs annonçaient « renoncer au démarchage téléphonique à froid » dès 2021, c’est-à-dire sans le « consentement explicite » des assurés. Fabio, un habitant du Jura bernois, pensait avoir la paix et a donc été agacé de recevoir une lettre de Concordia, chez qui il n’a jamais été affilié, qui l’informait qu’on allait lui téléphoner pour « l’aider à composer un paquet d’assurances sur mesure ». Il pouvait alors répondre par e-mail et informer de son refus d’être appelé. « Je ne leur ai rien demandé », s’énerve-t-il. Rien demandé, ou presque. Car Fabio avait participé à un concours organisé par l’assureur. Ce faisant et sans lire les conditions du concours, il l’autorisait à utiliser ses données à des fins de marketing. Et même si l’accord signé par Curafutura et SantéSuisse avait déjà été en vigueur, Fabio aurait reçu le même courrier ou aurait pu être appelé directement. « Étant donné que les participants au concours ont donné leur consentement, il ne s’agit en aucun cas d’un appel à froid. Cette procédure sera toujours autorisée », note Actu 3 Démarchage téléphonique  : ce n’est pas tout à fait fini Des moyens de démarcher existeront encore après l’interdiction. Pour des quais sans voitures GENÈVE Le Conseil municipal de la Ville a approuvé mardi une motion socialiste qui vise à fermer les quais de la Rade au trafic durant les week-ends de l’été jusqu’au 20 septembre. Les motionnaires citent l’exemple des quais d’Ouchy, à Lausanne. Le but est d’offrir plus d’espaces à la population qui ne peut partir en vacances, en raison de la récession post-Covid. Les élus ont aussi accepté une motion de l’UDC pour soutenir l’agriculture locale via un nouveau marché, un samedi par mois. Celui-ci prendrait place sur le quai des Bergues et les ponts piétons à proximité. La Rade pourrait être interdite aux autos le week-end. –P. ABENSUR/TDG Aujourd’hui,les mesures sont assouplies.Etles prix aussi. Plus de 50%derabaissur le nouveau SamsungGalaxyS20 – avec Freedom europedata. –ISTOCK Opposés aux coups de fil intempestifs 415 au lieu de 895.– Offrevalable pour la souscription d’un nouvel abonnement Freedom europe data (ousupérieur,ycompris Young)combiné àunplan de paiementdel’appareilpour l’achatd’unsmartphone parmi la sélection de Samsung Galaxy et d’iPhone Apple éligiblesàl’offre.Vousbénéficiezd’unrabaisdeCHF 480.– surleplan de paiement de l’appareil.Duréeminimaleducontrat de 24 mois.Taxed’activation deCHF 55.–. Valablejusqu’au9.7.2020. Toutes lesinformationssur sunrise.ch/promotions CHF Face à la grogne des assurés, les assureurs veulent interdire tous les appels non sollicités par les clients. « Ces dernières années, certains call centers ou courtiers peu scrupuleux ont malheureusement irrité de nombreuses personnes. Les assureurs maladie ont souhaité mettre fin, via leur accord, à ce type d’appels », dit Christophe Kaempf, porte-parole de SantéSuisse. Des sanctions sont prévues en cas de non-respect via un tribunal arbitral. Astrid Brändlin, porte-parole de Concordia. Pour la Fédération romande des consommateurs, l’accord de branche entretient un flou sur la définition du démarchage à froid. « On ne peut pas exclure que cette méthode de prospection se développe, de manière à contourner l’interdiction du démarchage à froid », redoute Marine Stücklin, responsable juridique à la FRC. –YANNICK WEBER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :