20 minutes Genève n°2020-06-23 mardi
20 minutes Genève n°2020-06-23 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-23 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : un duo valaisan, Dakota et Nadia, veut séduire pour l'émission « la bataille du jury ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Sacs de sport bourrés d’herbe ARGOVIE Les douaniers ont découvert 18kg de marijuana dans une voiture à Rheinfelden, le 15 juin. La drogue se trouvait dans des sacs de sport dans le coffre du véhicule. Le conducteur, un Suisse de 53 ans, a été livré à la police. Il a admis qu’il voulait transporter l’herbe de Suisse en Allemagne. Il n’a pas pu expliquer pourquoi il est ensuite rentré en Suisse avec sa cargaison. Le recyclage Swisscom se lance sur le marché des téléphones d’occasion. Dès à présent, l’opérateur propose des téléphones reconditionnés grâce à un partenariat avec Recommerce Suisse, a-t-il indiqué hier dans un communiqué. VAUD Des dizaines de bébés moineaux ont été retirés vivants du toit d’un bâtiment communal. Cette « erreur » finira en justice. « On voyait le sac bouger et on entendait les oisillons à l’intérieur, c’était criminel et sauvage ! » Romain* a assisté à une scène qui l’a tétanisé, le 8 juin dernier à Lausanne. Quelques jours avant la réouverture de la piscine de Bellerive, un employé communal a « fait le ménage » dans les nids des moineaux installés dans le toit du bâtiment. « Il en a pris des dizaines, et il les plaçait dans un sinistre sac-poubelle », assure ce témoin. Estomaqué, ce dernier a contacté les autorités pour faire cesser le massacre. La loi protège les oiseaux durant la période de nidification. C’est pourquoi le Canton a dénoncé pénalement ce cas. Consciente d’avoir fait une grosse erreur, la Ville plaide la bonne foi. « D’habitude, les travaux de mise en route de la piscine se font entre mars et avril et le nettoyage des nids se fait à ce moment-là, quand il n’y a encore que des brindilles », explique Patrice Iseli, chef du Service des sports. Cette année, Covid-19 oblige, l’entretien a été repoussé à juin. « Notre collaborateur dit actu.20min.ch Lausanne fait un carnage dans les nids d’oiseaux Grenouilles et martinets pris en compte Le futur complexe de la Tuilière abritera de drôles d’oiseaux. On ne parle pas seulement des fans du LS, mais bien de volatiles en chair et en os. La Ville vient d’installer des nichoirs à martinets juste au-dessous des gradins supérieurs du stade encore en travaux. Ils font partie des Des oisillons vivants ont été retirés de l’avant-toit de la piscine. –DR mesures d’accompagnement qui ont été négociées avec les milieux de protection de la nature au moment de la conception du stade. « La preuve que nous nous soucions des oiseaux », souligne Patrice Iseli. Des tunnels à grenouilles ont aussi été installés au nord du terrain. L’emblème du canton fait le bonheur des gourmets ZOUG Ces jours, la cerise est la star du marché de la vieille ville. Sur les étals, les amateurs peuvent choisir parmi de très nombreuses sortes, notamment des variétés fort anciennes. La cerise est un des symboles du canton, qui en cultive depuis des siècles. Ceux qui ne raffolent pas du fruit au naturel pouvaient se rabattre sur des saucisses aromatisées à la cerise. –PHOTO KEYSTONE SAINT-GALL Un Néerlandais de 43 ans a été condamné hier à 14 ans de prison. Il a été reconnu coupable du meurtre d’un homme de 62 ans avec qui il avait eu une relation sexuelle. Le prévenu a fait la connaissance de la victime en mars 2016 en Thaïlande par l’entremise du Net. À l’invitation du sexagénaire, l’accusé s’est ensuite rendu en Suisse pour fournir des services sexuels à Grave menace Un fort déclin des populations du petit oiseau au niveau mondial inquiète les spécialistes. À Londres, le moineau a presque disparu du centre-ville. C’est pourquoi il a été inscrit sur la liste rouge des espèces d’oiseaux menacées dans le pays. Hambourg et Prague sont dans la même situation. Le nourrissage des oisillons pose de plus en plus problème en ville. La faute à l’insuffisance des insectes à chasser. ne pas avoir vu que les nids étaient habités, reprend-il. Il a été entendu cette semaine. C’est une regrettable erreur. » Sauf que les oiseaux sont protégés dès le début de la fabrication du nid et non une fois les œufs pondus. Potentiellement, la Ville fait donc des ravages depuis des années. À l’avenir, un protocole de nettoyage des nids sera élaboré, avec les gardes-faune, promet la Ville. –FRANCESCO BRIENZA *Prénom d’emprunt Leur jeu sexuel a viré au bain de sang Le référendum « Stop huile de palme », qui s’oppose à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie, a été déposé hier à Berne. Le texte est muni de 59’200 signatures, qui doivent encore être la victime. Dans la soirée du 2 mai 2016, le sexagénaire a exigé des pratiques sexuelles que le prévenu n’aimait pas. Ce dernier s’est rendu dans la cuisine pour y boire de l’eau. Il a vu un couteau, l’a saisi et est retourné dans le salon, où il a poignardé à mort le Suisse. Le Néerlandais a quitté l’appartement en emportant 8500fr. Il est reparti en Thaïlande, où il a été arrêté en juin 2016. –ATS Un accord qui inquiète les écolos avalisées. Jakarta n’est toujours pas disposé à mettre en œuvre des normes écologiques et sociales pour empêcher la destruction des forêts tropicales, affirment les référendaires.
MARDI 23 JUIN 2020/20MINUTES.CH 20 secondes Corps enfin découvert FRIBOURG Le corps d’un homme de 65 ans, porté disparu depuis le 13 juillet 2019, a été retrouvé par un garde-faune de Val-de-Charmey. La victime est probablement décédée des suites d’une chute survenue lors d’une randonnée. Une enquête a été ouverte. Générosité et solidarité FRIBOURG La plateforme créée pour venir en aide aux commerçants romands affectés par le Covid-19 tire un bilan positif, à quelques jours de son arrêt. Plus de 2,4 millions ont été versés aux 4400 membres enregistrés. « Cela dépasse toutes nos attentes », ont indiqué les auteurs du projet. Dégrisé d’un coup VAUD Un véhicule agricole, de type jeep, a chuté de 7 m dans un ruisseau près de Baulmes dans la nuit de samedi à dimanche. Âgé de 17 ans, le conducteur est ressorti de l’habitacle par ses propres moyens. Il était alcoolisé et choqué, mais ne souffrait que de quelques égratignures. Une grue a été appelée pour retirer la jeep. Deux adeptes de deux-roues ont perdu la vie dimanche après-midi en empruntant des cols alpins. Le premier, un homme de 45 ans, est décédé après une collision avec une voiture alors qu’il circulait sur la route du Susten (BE). La victime est décédée sur VAUD Un magnétiseur est accusé d’avoir profité de la détresse de ses patientes pour abuser sexuellement d’elles. Il affirme que les rapports étaient consentis. Où commence et où s’arrête l’emprise ? Telle est la question délicate à laquelle le Tribunal criminel du Nord vaudois devra répondre pour condamner ou innocenter un magnétiseur. Calvitie, barbe hirsute grisonnante, ce sexagénaire volubile et brouillon dans ses déclarations est poursuivi pour viol, actes d’ordre sexuel avec des personnes dépendantes ou incapables de discernement, escroquerie, usure, abus de détresse. Dix-huit patientes, qui vivaient à l’époque des faits un profond mal-être et des problèmes de couple, ont porté plainte contre celui qu’elles avaient pris pour le messie. « J’étais devenue sa chose. Je faisais tout ce qu’il voulait », a rappelé une femme qui avait pris contact avec le magnétiseur afin de conquérir un collègue marié et qui a fini par être la maîtresse de l’accusé. Une autre, qui se sentait bloquée sexuellement, a entamé une thérapie pour se rapprocher de son mari. Elle a fini dans les bras du magnétiseur. « Ma tête ne voulait pas mais mon corps me trahissait. J’étais comme quelqu’un qui va aux putes  : je payais et je jouissais Le mystère du nuage arc-en-ciel MÉTÉO Un « nuage en couleurs » et un « phénomène étrange ». C’est ainsi que deux lecteurs ont qualifié ce à quoi ils ont assisté dimanche en différents endroits de Suisse romande. Particularité  : les couleurs de l’arc-en-ciel se forment alors qu’il ne pleut pas et que le soleil se trouve face à celui qui l’observe, et non derrière. Les météorologues parlent le plus souvent de « nuages iridescents ». Le phénomène ne dure en général que quelques minutes. Ce genre de phénomène ne se forme qu’à haute altitude. –DR Virées sur la route des cols fatales à deux motards les lieux du drame. Quelques minutes plus tard, un autre motard est mort dans des circonstances quasi identiques non loin de là. L’homme de 79 ans a percuté une voiture à la sortie d’un virage sur le versant valaisan du col de la Furka. Actu 3 « Ma tête disait non mais mon corps, lui, disait oui » Le prévenu touchait le haut du corps de ses victimes, puis plus bas. –ISTOCK « Nous étions comme des aimants. Une fois, son mari absent, elle m’a invité chez elle. Je ne suis pas son genre mais elle était folle de moi » L’accusé à propos d’une des plaignantes. Des sous pour la culture LAUSANNE La capitale vaudoise va mettre 2,5 millions de francs sur la table afin de venir en aide au secteur de la culture, durement touché par la pandémie. Cet effort « très important » est « à la hauteur de l’importance de la culture à Lausanne, a affirmé hier son syndic, Grégoire Junod. Cela touche 10’000 emplois, autant que le commerce de détail. » Cette somme, qui sera répartie sur quatre fonds, permettra de prendre des mesures ciblées  : aides d’urgence pour des institutions en difficulté, compensations de baisse d’écolage dans les écoles de musique, prises en charge de cachets d’artistes, frais de loyer d’ateliers ou octrois de mandats. Des spectacles et concerts sont aussi prévus au parc de Montbenon. –ATS Dans les pommes Grosse frayeur lors de l’audience d’hier  : vers 14 h 45, une des plaignantes a fait un malaise alors qu’elle était entendue par la Cour. Tombée de sa chaise, elle s’est évanouie une première fois dans cette salle d’audience occupée par une trentaine de personnes et où régnait une chaleur d’étuve. Peu après, alors qu’elle semblait avoir repris ses esprits, elle est de nouveau tombée dans les pommes. Il a fallu appeler l’ambulance. Vers 16h15, elle a pu regagner la salle. mais je n’étais pas attirée. Je suis séparée de mon mari et notre fille vit entre chez lui et chez moi », s’est-elle désolée en larmes. L’accusé, lui, n’en démord pas  : tout était consenti. « Elles étaient folles de moi », a-t-il soutenu. Le procès se poursuit toute la semaine. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :