20 minutes Genève n°2020-05-19 mardi
20 minutes Genève n°2020-05-19 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-19 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : la patrouille de l'espoire vire au drame.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus 20 secondes Examens décentralisés BERNE Le test d’entrée en études de médecine se déroulera simultanément de manière décentralisée le 3 juillet. Plus de 20 locaux seront mis à disposition. Entre 3800 et 4000 participants sont attendus, selon la Conférence suisse des hautes écoles. Dix nouveaux cas BERNE Entre dimanche et lundi, la Suisse a enregistré seulement dix nouveaux cas de coronavirus et aucun décès, a annoncé hier l’OFSP. Au total, on compte 30’597 cas confirmés. Le recul s’observe aussi dans les hôpitaux : à Genève, les HUG n’ont plus que 5 patients Covid en soins intensifs. Haute École engagée SION La Haute École supérieure de la Suisse occidentale (HES-SO) Valais-Wallis développe actuellement 25 projets en lien avec la crise provoquée par le coronavirus. Certains visent à amener des solutions rapides, d’autres analyseront les transformations sociétales induites par la situation. SUISSE La Loterie Romande et ses partenaires patrons de cafés-restaurants font grise mine depuis la mi-mars. Leur manque à gagner est important. Depuis que le coronavirus déploie ses ailes dévastatrices dans le monde, la sinistrose plane sur l’univers des jeux d’argent. La Loterie Romande (Loro) est frappée de plein fouet. « L’absence de compétitions sportives et l’interruption des courses hippiques ont provoqué une chute des paris », observe Jean-Luc Moner-Banet, son directeur. Les paris ont repris timidement depuis une semaine. Mais, au contraire des kiosquiers, les cafetiers-restaurateurs en sont exclus. « C’est injuste ! Mes clients sont essentiellement des parieurs., actu.20min.ch Sans les jeux ni les paris, les cafés boivent la tasse Les bistrots ont perçu 75 millions de francs de commissions en 2019. Ils ont déserté mon café. Toute la journée de samedi, je n’ai fait que 200fr. de recettes alors que je paie 5000fr. de loyer », se désole un Lausannois. « Les modalités du plan de protection ont été décidées par le Conseil fédéral. Pour l’instant, les cafés-restaurants ne Des images de la manifestation sur notre app. Les cyclistes ont envahi les avenues autour de Plainpalais afin d’exiger plus de place. –MPO Démonstration de force des deux-roues GENÈVE La réponse à l’offensive des pro-automobilistes contre les nouvelles pistes cyclables provisoires est arrivée hier soir. Quelque 1500 personnes ont enfourché leur vélo autour de la plaine de Plainpalais afin d’affirmer la nécessité de ces nouvelles infrastructures. Elles répondaient à des appels sur les réseaux sociaux. La manifestation, non autorisée, s’est déroulée dans le calme, excepté quelques frictions avec des conducteurs de voiture. peuvent pas vendre nos produits. Nous souhaitons qu’ils puissent reprendre l’entier de leurs activités », commente le patron de la Loro. Les jeux misés dans les commerces sont colossaux. Pour preuve, en 2019, la Loro a distribué 75 millions de francs de OMS prête pour son autocritique GENÈVE Alors que le coronavirus a infecté plus de 4,74 millions de personnes dans le monde et en a tué plus de 315’000, l’Organisation mondiale de la santé a entamé hier une réunion générale, mais à distance et réduite à deux jours. Coupant court aux critiques américaines, elle a annoncé le lancement d’une investigation indépendante sur son fonctionnement pour améliorer sa réponse aux crises. MORGES (VD) Ils ont papoté devant la gare en observant les distances requises. Au moment de se quitter, ils ont fait un « check », poing contre poing. C’est là que deux policiers ont surgi : amende de 100fr. par personne. L’affaire remonte au 24 avril mais les taximen morgiens ne décolèrent pas : trois des quatre concernés sont leurs collègues. « Les agents, eux, Mauvaise pioche Nicolas avait senti la bonne affaire en rachetant un commerce yverdonnois dont les activités vont de la restauration aux paris hippiques. Mais, deux mois après son acquisition et les 200’000fr. investis, patatras ! « L’aide de la Confédération va aux sociétés créées jusqu’au 1er mars ; la mienne a vu le jour le 2 mars.J’ai repris le resto le 1er avril mais les commerces ont fermé du 15 mars au 11 mai. Comme mes clients ne peuvent pas jouer, je n’ai toujours pas ouvert. C’est la cata ! » commissions aux cafetiers-restaurateurs. Mais, même si elle s’attend à une baisse d’au moins 15 à 20% de son chiffre d’affaires, elle peut compter sur ses réserves de 50 millions de francs pour atténuer les effets de l’annus horribilis 2020. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE Exceptionnellement, l’assemblée se tient en visioconférence. –AFP Un check qui coûte la peau des fesses –KEYSTONE étaient à 30cm l’un de l’autre et je le leur ai dit. Ils ont voulu se faire du fric facile », peste un des mis en cause. « L’amende est justifiée. Le check, même des coudes, n’est pas autorisé. Il faut aussi se remettre dans le contexte du 24 avril : la loi était appliquée plus strictement qu’aujourd’hui », a réagi Clément Leu, commandant de Police Région Morges. –APN
MARDI 19 MAI 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 3 CoronaQuest 186’000 C’est le nombre de parties jouées par quelque 50’000 internautes. Le jeu gratuit CoronaQuest a été développé par le Canton de Vaud, en collaboration avec DNA Studios, pour accompagner de manière ludique et pédagogique la rentrée du 11 mai. S’inspirant du célèbre Hearthstone, il permet aux élèves de vaincre le coronavirus à l’aide de cartes. Le virus crée de nouvelles opportunités pour la pub SUISSE Désinfectants et masques sont entrés dans les mœurs. Cela n’a pas échappé à l’économie, qui s’en sert de plus en plus pour communiquer. On connaissait le porte-clés et le stylo aux couleurs de l’entreprise. Désormais, le flacon de solution hydroalcoolique et le masque font aussi figure de supports publicitaires. « La demande explose », assure Joseph Nalbone, directeur d’une agence lausannoise. Selon lui, les secteurs de la vente et des pharmas sont friands de ces nouvelles formes d’affichage. Parmi elles, les bouteilles de désinfectant sont en première ligne. « Un de mes clients a remplacé l’étiquette d’origine par Voiture ou vélo plutôt que train L’analyse anonymisée des données téléphoniques montre que la mobilité a drastiquement baissé au mois de mars, a rapporté hier Daniel Koch, délégué pour le Covid-19 de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il a par ailleurs noté une préférence pour les déplacements en voiture ou à vélo et une baisse dans les transports en commun. Il manque encore des masques BERNE La demande en masques, gants et autres moyens de protection a nettement diminué ces dernières semaines, mais l’offre ne suffit toujours pas à combler la demande, a indiqué hier Marie-Gabrielle Ineichen- Fleisch. Pour la directrice du Secrétariat d’État à l’économie, la Suisse devra revoir sa politique de stocks. Des discussions sont aussi à mener concernant les chaînes d’approvisionnement, a-t-elle dit. une à son nom », illustre Ève Lozeron, spécialiste en communication marketing. Patron de cette société, Stéphane Aeschlimanna déboursé 8000 francs pour mettre un logo sur Trop anxiogène ? Faire sa pub sur des supports liés – dans l’esprit de gens – à une pandémie et à des morts pourrait sembler contre-productif et véhiculer une image négative de l’annonceur. Ce n’est pas l’avis d’Alexis Delmege. « Le gel désinfectant est surtout vu comme un produit qui protège et peut sauver des vies. Cela peut aussi être le cas pour les masques. Mais sur ceux-ci, tout dépend évidemment du message. S’il transmet un discours de solidarité, par exemple, cela aura une connotation positive pour l’annonceur. » Des militants d’Extinction Rebellion ont posé affiches et tags sur le domaine public. Découvrez notre diaporama de divers affichages vus à Lausanne et dans le canton sur l’app. Plainte pénale contre XR 2000 fioles rechargeables. « Au lieu de Noël, j’investis maintenant dans des cadeaux utiles à mes partenaires. » La publicité s’affiche aussi sur les masques de protection, Le flacon de désinfectant séduit les annonceurs. –ISTOCK mais dans une proportion bien plus faible que pour les désinfectants. « Les masques sont jetables, note Ève Lozeron. Pour une campagne sur la durée, il faut en produire beaucoup, cela a un coût ; et ce n’est pas éthique pour les entreprises sensibles au développement durable. » Associé au sein d’une grosse agence suisse, Alexis Delmege nuance : « Cela peut avoir un sens dans le sport, par exemple, avec un produit ciblé pour les fans. » Le spécialiste n’est en tout cas pas surpris de ces nouvelles formes de communication liées au Covid-19. « Désinfectants et masques sont aujourd’hui des « goodies » appréciés, tout simplement parce que ce sont de plus en plus des objets d’utilisation courante. » –DAVID RAMSEYER LAUSANNE L’Exécutif de la capitale vaudoise a décidé d’agir avec fermeté contre l’action illégale d’affichage et de tags revendiquée par Extinction Rebellion (XR). La police municipale a annoncé hier l’interpellation d’un individu pris en flagrant délit dans la nuit du 8 au 9 mai. Il sera dénoncé à la justice. La Municipalité déclare « partager les préoccupations climatiques », mais elle rappelle que les manifestations doivent respecter le cadre légal. Responsable de la Sécurité publique, l’élu PLR Pierre-Antoine Hildbrand annonce aussi qu’une plainte a été déposée contre le collectif environnemental de gauche XR auprès du Ministère public. Quant à la facture totale du nettoyage de leurs tags et collages, la socialiste Florence Germond, responsable de la Propreté urbaine, a précisé qu’elle serait envoyée à XR. –FNT Les séjours prévus jusqu’au 14 juin seront remboursés. –ISTOCK Voyagistes plutôt arrangeants ZURICH En raison du contexte pandémique actuel, la plupart des pays ont fermé leurs frontières au tourisme. Face à cette situation, plusieurs voyagistes ont annoncé hier qu’ils prolongeaient jusqu’au 14 juin les facilités d’annulation des séjours internationaux. C’est notamment le cas de Tui Suisse, Hotelplan et Kuoni. Les clients seront dédommagés, ont précisé séparément les voyagistes concernés. –EXTINCTION REBELLION LAUSANNE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :