20 minutes Genève n°2020-05-15 vendredi
20 minutes Genève n°2020-05-15 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-15 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,0 Mo

  • Dans ce numéro : le manchot royal est un pollueur-né.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus Quand l’urban training fait place au classroom training MONTREUX (VD) Pour dispenser leurs cours d’éducation physique, les profs doivent faire preuve de beaucoup de créativité. « À cause du coronavirus, les contraintes sont nombreuses. On ne peut pas utiliser les salles de gym, ni les vestiaires, ni le matériel. Ou alors, il faudrait tout désinfecter après chaque utilisation. Mais nous avons trouvé des solutions », sourit Cédric Biolaz, chef de file d’éducation physique à l’Établissement primaire et secondaire de Montreux-Est. Ainsi, pour que les élèves puissent malgré tout faire du sport, les enseignants ont imaginé différentes possibilités. Les cours ont lieu à l’extérieur ou sous le préau, voire directement dans les salles de classe. « On connaissait l’urban training, et maintenant nous avons le classroom training. L’idée est d’utiliser les tables et les chaises pour faire du sport », se réjouit le directeur, Laurent Husson. Forte demande pour les tests YVERDON-LES-BAINS (VD) Ouvert il y a deux semaines, le drive-in de dépistage des Établissements hospitaliers du Nord vaudois a déjà vu défiler plus de monde que prévu. Environ 2% des 550 personnes accueillies ont été testées positives au Covid-19. Depuis lundi, ce site de dépistage sans sortir de voiture n’est plus le seul de Suisse romande : l’Hôpital intercantonal de la Broye à Payerne (VD) a aussi ouvert un drive-in. Le prélèvement est simple et on connaît le résultat rapidement. –KEY S’inspirant du fitness, le classroom training permet de travailler toutes les parties du corps. –DR Reportage à Montreux sur les cours d’éducation physique de deux classes de 10e sur notre app. Pour ce dernier, il était impensable de renoncer à ces heures de gym : « Elles ne représentent que 10% de la grille horaire et les enfants ont besoin de bouger. Il n’était donc pas question de réduire ne serait-ce que d’une minute les cours d’éducation physique. » Quant aux élèves, ils sont nombreux à apprécier ces nouvelles variantes. « Je ne pensais pas qu’on pouvait autant transpirer dans une salle de classe, mais c’est cool. Je pense d’ailleurs que je vais essayer de refaire à La rallonge 4 millions C’est le montant que le Conseil de fondation de l’Aide suisse à la montagne a débloqué jeudi en faveur des entreprises de ces régions. Cette aide d’urgence est destinée à éviter des faillites et à préserver un maximum de postes de travail. la maison les exercices qu’on nous a appris », explique Rebeka, 14 ans. Mais le classroom training ne fait pas l’unanimité. « Moi, je préfère faire du sport dans la salle de gym, avec du vrai matériel », souligne Mia, 13 ans. –XAVIER FERNANDEZ FRANCE En évoquant la perspective de réserver aux États-Unis la primeur d’un éventuel vaccin contre le Covid-19, Sanofi a provoqué un tollé. De nombreux dirigeants et organisations, dont la Commission européenne, appellent à un accès « équitable et universel » au vaccin. Le laboratoire français « a besoin de partager les risques » financiers, ce que les En gris-vert malgré la crise, actu.20min.ch Les futurs vaccins sont très convoités BERNE Les écoles de recrues d’été débuteront le 29 juin comme prévu. Le recrutement reprend dès le 25 mai. Un plan de protection a été mis en place pour garantir le respect des règles sanitaires. Les distances entre les lits ont été augmentées dans les dortoirs. De nombreux couchages improvisés ont été installés dans les halles de véhicules ou des salles de sport, a précisé l’armée jeudi. L’instruction se fera en petits groupes. Les futurs soldats commenceront leur formation fin juin. –KEY 20 secondes Députés déracinés VALAIS Le Grand Conseil quittera la vieille ville de Sion pour Brigue, où il tiendra sa session du 15 au 18 juin prochain. La Simplonhalle accueillera les 130 députés dans le respect des mesures sanitaires imposées par le Covid-19. Pas encore de rentrée ENSEIGNEMENT Les élèves des gymnases, écoles professionnelles ou hautes écoles doivent se préparer à rester en partie à la maison au-delà du 8 juin. Le Conseil fédéral ne tranchera que le 27 mai, mais il a édicté des principes pour la reprise qui le laissent prévoir. Patience pour l’agglo FRIBOURG La crise chamboule le processus de fusion du Grand Fribourg, entité de 75’000 habitants, qui ne se concrétisera pas avant 2023. Le vote consultatif dans les communes, prévu le 17 mai, devrait se tenir le 29 novembre. Masques « Swiss made » BERNE Le laboratoire fédéral d’essai des matériaux (Empa) a élaboré avec Swiss Textiles des critères de qualité pour les masques en tissu dits « communautaires » produits par les membres de la faîtière. Ils porteront le label « Testex Community Mask ». États-Unis ont fait selon un « modèle » qui « n’existe pas en Europe », a répliqué jeudi son directeur général. Par ailleurs, près de 150 personnalités, dont l’ancienne présidente de la Confédération Ruth Dreifuss, demandent aux pays de garantir la gratuité des traitements contre le coronavirus. Plus de 100 projets de recherche de vaccin sont en cours. –AFP/ATS
VENDREDI 15 MAI 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 3 Les salons de coiffure et de beauté sont notamment concernés. –AFP Voyage payé aux hôtes du canton APPENZELL RHODES-INTÉRIEURES Pour relancer son tourisme, le Canton lance une action inédite : il offrira le voyage en train à toute personne, d’où qu’elle vienne en Suisse, qui passera au moins trois nuits dans un hôtel de la région. La gratuité du transport n’est pas nouvelle dans le tourisme. Mais c’est la première fois qu’elle s’applique à l’ensemble de l’offre hôtelière d’une destination. Cette opération, prévue pour toute l’année, poursuit aussi un objectif environnemental. Arnaques web liées au virus Face à une recrudescence de cyberescroqueries, la police vaudoise lance une mise en garde contre des escrocs qui profitent de la crise actuelle et de son côté anxiogène pour sévir. Dans plusieurs cas, un montant de 500 francs, à payer par Twint, a été réclamé aux victimes pour régler une prétendue amende liée au Covid-19. Bandes cyclables : « C’est une piste d’atterrissage ! » GENÈVE Les nouveaux aménagements pour les vélos suscitent des réactions contrastées. Après plusieurs semaines sans trafic, les Genevois apprennent à nouveau à composer avec les bouchons. Jeudi matin, sur le quai Wilson, la file de voitures en direction du centre s’étendait sur plus de 1 kilomètre. « Mercredi, il y avait déjà de gros ralentissements, explique Pierre, dont les bureaux donnent sur la route. J’ai compris que cela était dû à la création d’une piste cyclable. » Depuis mardi, l’État trace de nouveaux aménagements provisoires réservés aux vélos sur certains axes importants. Pour la reprise, il s’agit d’éviter un recours massif à la voiture et l’encombrement des transports publics. « Ici, ce n’est pas une bande cyclable, réagit Pierre, c’est une piste d’atterrissage ! » Ces espaces sont pris sur les voies de circulation ou en supprimant des places de parc. Masques fournis à prix coûtant GENÈVE Le Canton va vendre des masques à prix coûtant (50ct. pièce) aux entreprises dont le redémarrage est conditionné au port de ce moyen de protection. Elles peuvent en faire la demande en ligne, a annoncé jeudi le conseiller d’État MCG Mauro Poggia. Quant aux particuliers, outre les distributions dans les transports publics, le Canton passera par Caritas, le Centre social protestant ou encore l’Institution de maintien à domicile pour en offrir aux personnes dans la précarité. Sur ce boulevard, les ouvriers s’activent pour élargir la piste cyclable et bannir les autos. –MPO Quelques tronçons réaménagés pour les vélos sont à découvrir en vidéo sur notre app. Itinéraires clé en main pour Vaud Les défenseurs de la petite reine s’activent partout afin de promouvoir le vélo comme moyen de déplacement privilégié dans la phase de déconfinement. La section vaudoise de l’Association transports et environnement (ATE) a présenté jeudi ses revendications et ses solutions. Elle a travaillé avec un ingénieur en mobilité afin d’identifier des parcours et la manière de les aménager. Des solutions clé en main, estime l’ATE. L’association entend démontrer que ces itinéraires sont facilement réalisables à peu de frais. Évaluer aussi les dégâts psychiques RECHERCHE Une vaste étude menée dans plus de 40 pays va examiner les effets physiques et psychiques de la pandémie de Covid-19. Dix-sept chercheurs suisses, sur près de 200, y participent. Le Service de psychiatrie générale du CHUV est impliqué, ainsi que les Universités de Bâle, Berne, Fribourg, Lausanne et Zurich et la Haute École spécialisée du nord-ouest de la Suisse. L’objectif consiste à recueillir des « Il était temps, c’est vraiment dangereux de rouler ici », souffle une cycliste, ravie. Sur les réseaux sociaux, les adeptes de la bicyclette applaudissent. Du côté des automobilistes, le ton est tout autre. Luis, chauffeur de taxi croisé à Plainpalais, est dubitatif : « C’est un peu exagéré, non ? s’interroge-t-il montrant du doigt les deux voies réservées aux bus, taxis et vélos. Les gens seront coincés et s’énerveront. » Roland Godel, porte-parole du Département des infrastructures, souligne que, s’agissant de mesures urgentes et provisoires, ces aménagements se sont calqués sur les voies existantes. Les marquages sont prévus pour soixante jours. La situation est suivie et le trafic régulé au besoin, précise-t-il. –MARIA PINEIRO/ATS données auprès de la population pour évaluer les effets aigus et à long terme de la pandémie, a précisé le CHUV jeudi. Déterminer les catégories de personnes les plus exposées permettra d’envisager un traitement ciblé. Il sera aussi possible de comparer les réactions des populations en fonction des restrictions imposées par les différents gouvernements des pays participants. –ATS Pour participer:, coh-fit.com Piste « sauvage » Des militants de l’association actif-trafiC ont aménagé une piste cyclable temporaire jeudi à Zurich. Ils demandent que les villes accordent « sans délai » plus de place aux cyclistes. L’arrivée de la police a interrompu l’action. Le vélo est le moyen de transport le plus approprié pendant la crise du Covid-19, estime actif-trafiC. De nombreuses villes ont créé des pistes cyclables du jour au lendemain. Pour cette association, « il est grand temps » que la Suisse suive ces exemples.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :