20 minutes Genève n°2020-05-13 mercredi
20 minutes Genève n°2020-05-13 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-13 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : traitement inégal pour accéder aux hautes écoles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Coronavirus 20 secondes Visite sur le terrain FRIBOURG Alain Berset s’est intéressé hier aux mesures de protection prises dans des magasins et restaurants de la ville. Le conseiller fédéral a salué les efforts des acteurs de l’économie et de l’administration et s’est réjoui d’un retour à une « certaine normalité ». Marchés plus espacés LAUSANNE La Ville va étendre les surfaces de ses marchés, pour éviter l’enchevêtrement des files d’attente. On trouvera des plans à jour sur le site lausanne.ch. Par ailleurs, les marchands n’auront ni taxe ni émolument à payer pour 2020. Optimisme au Tessin BILAN La Suisse a recensé 36 nouveaux cas de Covid-19 en un jour, portant le total à 30380 et à 1561 décès liés à la pandémie, a indiqué hier l’OFSP. Et pour la première fois depuis le début de la crise, le Tessin n’a enregistré aucun décès ni nouvelle contamination. BERNE La crise liée au coronavirus a dopé le commerce en ligne et permis à La Poste de transporter un nombre record de colis en avril. Les facteurs ont délivré 17,3 millions de paquets, soit plus qu’avant les fêtes de fin d’année. Ils avaient ARC LÉMANIQUE Flyers, tags : Extinction Rebellion a fait connaître son opinion de manière voyante. Des enquêtes sont en cours. « Malgré le début du déconfinement, nous ne voulons pas un retour à l’« anormal », à une vie qui nous mènera à davantage de crises (...) bien plus graves encore que celle que nous avons traversée. » Par ce message, le mouvement pro-environnement Extinction Rebellion (XR) a revendiqué dès samedi dernier une vaste opération d’affichage sauvage sur l’arc lémanique, notamment au centre de Lausanne, en appelant à la désobéissance. Malgré plusieurs tentatives, XR n’a pas retourné nos appels. La police vaudoise dit avoir constaté cet affichage illégal et ces tags dans plusieurs communes. Les antisystème ont également revendiqué de telles actions à Genève. « Aucun individu n’a été appréhendé et des investigations sont en cours », a précisé la police. De son côté, la commune de Bourg-en-Lavaux a porté plainte pour dommages à la propriété. Des panneaux de circulation ont aussi été utilisés comme support des flyers, ce qui pourrait relever d’une infraction à la loi fédérale sur la circulation routière., actu.20min.ch Contrariés par l’affichage sauvage des antisystème Comité d’accueil pour les députés Le mouvement Extinction Rebellion s’est encore fait remarquer hier lors de la session hors murs du Grand Conseil vaudois à Yverdon-les-Bains (lire en page 3). Une vingtaine d’activistes en noir ont demandé aux élus d’être capables d’appliquer les mêmes mesures prises contre Des panneaux de signalisation ont été utilisés comme support. –FNT le Covid-19 à l’urgence climatique, largement plus menaçante à leurs yeux. Ils ont déposé 250 paires de chaussures vides sur la place. Elles symbolisent les morts dus à la pandémie, mais aussi les futures victimes du dérèglement climatique, a expliqué un membre de XR. La Poste pulvérise son record mensuel de colis livré 15,6 millions de colis en décembre 2019 et 13,2 un an plus tôt. Le nombre de paquets augmentant jour après jour, La Poste a adapté ses effectifs en conséquence, comme elle le fait pour les périodes intenses de l’année. Le géant jaune a dû augmenter ses capacités pour livrer 17,3 millions de paquets le mois dernier. –KEYSTONE Pour l’heure, l’Exécutif lausannois a confirmé l’enquête en cours et s’exprimera plus longuement à ce sujet en fin de semaine. En début d’année, l’élu PLR à la tête de la Sécurité de la ville s’était déclaré en faveur de dénonciations contre ce type d’incivilités. Sa collègue socialiste à la tête de la Propreté urbaine avait prôné, avec le soutien de ses collègues de gauche, une tolérance lorsque ce type d’action est « à but idéal ». –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI/ATS Asile au plus bas, avant un rebond ? Le soutien financier aux entreprises frappées par la crise attire aussi les fraudeurs. Dans le canton de Zurich, la police a repéré une trentaine de cas suspects parmi les milliers de Réactions fortes « Le signal de tolérance envoyé par la Municipalité en début d’année a été perçu par les militants d’XR comme ce qu’il était : un aveu de faiblesse, voire une invitation aux incivilités », a déclaré Valentin Christe, président du Parti libéral-conservateur. Le PLR lausannois dénonce également l’attitude de XR et le coût de ses actions pour une ville déjà endettée. Le président de la section regrette aussi la position ambiguë de l’Exécutif. BERNE Les requérants d’asile sont moins nombreux à rejoindre la Suisse en raison de la crise du coronavirus. En avril, 332 demandes ont été déposées, soit une baisse de 65,5% par rapport à mars et de 70,3% par rapport au même mois l’année passée. Mais ces chiffres devraient rapidement reprendre l’ascenseur. Selon le Bureau européen d’appui en matière d’asile, les risques d’une propagation du virus dans les pays pauvres et d’une résurgence du groupe jihadiste EI pourraient entraîner une augmentation des demandes d’asile « à moyen terme » vers l’Union européenne. Ces personnes sont susceptibles de venir de pays comme l’Afghanistan, l’Érythrée, la Somalie ou encore la Syrie : des États qui n’ont pas les moyens de faire face à la pandémie. –ATS Fraudeurs à l’aide d’urgence demandes de crédits Covid. Des fonds ont atterri sur des comptes privés ou ont été transférés à l’étranger. Ils ont parfois été utilisés pour rembourser des dettes privées sans lien avec la crise.
MERCREDI 13 MAI 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 5 Persistance des anticorps testée GENÈVE Une nouvelle étude a été lancée par les HUG auprès de 15ooo personnes issues des professions mobilisées pendant la pandémie. Elle durera jusqu’à l’automne 2021. Ces tests doivent déterminer si les anticorps sont détectables dans le sang au fil du temps et s’ils protègent contre une réinfection. De son côté, le Département de la santé rappelle que les tests sérologiques sont utiles pour la recherche mais ne sont pas une garantie d’immunité individuelle. Robots à l’aide des entreprises Délaissés par les étudiants et les chercheurs, les robots collaboratifs de la Haute École d’ingénierie HES-SO Valais seront mis à la disposition de PME industrielles ayant des difficultés de production en raison des règles de distance sociale. Ces engins de la firme danoise Universal Robots sont conçus pour seconder un opérateur humain. Yverdon, capitale temporaire VAUD Le Grand Conseil a repris hier ses débats, suspendus le 13 mars, dans la salle de la Marive, à Yverdon-les-Bains. C’est la première fois depuis sa création, en 1803, que le Parlement vaudois ne siège pas à Lausanne. Au menu de la première journée : l’action du Conseil d’État dans la crise du coronavirus, qui a fait l’objet d’une évaluation par trois commissions. Elles ne notent à ce stade ni dysfonctionnements ni critiques politiques majeures. Les députés, espacés de 2m, siègent à la salle de la Marive. –KEY Des élèves dénoncent une « inégalité de traitement » SUISSE ROMANDE Un examen pour accéder aux hautes écoles est maintenu, mais les cours n’ont pas pu être assurés. Une pétition a été lancée par les lésés. Titulaires d’un certificat de maturité professionnelle ou spécialisée, ils sont un millier d’élèves dans le pays à suivre une formation baptisée Passerelle, qui débouche sur un examen fédéral pour accéder aux EPF, universités ou HEP. Celleci dure six mois (cours intensifs privés) ou un an (cours du soir). Mais, à cause de la pandémie, alors que les élèves de maturité gymnasiale et professionnelle sont dispensés d’examens, ceux de la formation Fabien Feissli et Samantha Lunder, journalistes de « Micro ». –KEYSTONE Un millier d’étudiants sont concernés par cette situation. Passerelle ne le sont pas. Ils ont lancé une pétition pour dénoncer « une inégalité de traitement ». L’affaire semble plus corsée pour ceux qui ont entamé leur session au début de l’année. SUISSE ROMANDE « Si ce n’est pas le coup de grâce, cela y ressemble furieusement. » Boss du site sept.info et du magazinelivre « Sept mook », Patrick Vallélian a dénoncé hier l’interdiction de la mise à disposition de journaux aux clients. Cette mesure frappe en plein cœur l’hebdomadaire romand « Micro », qui n’est disponible que sur abonnement et a pour –ISTOCK Un engagement mal récompensé « Je ne me voyais pas rester à la maison à réviser alors que mon pays avait besoin de moi.Au plus fort de la crise, j’ai servi dans une pharmacie. Maintenant, je tente de rattraper mon retard en révisant 10h par jour. » A., Neuchâtelois de « Ils ne comptent que quelques semaines de cours magistraux », regrette Million Yohannes, porte-parole des pétitionnaires. « Nous avons perdu trois semaines à attendre la mise en place des cours digitaux. Pour ce semestre d’enseignement privé, j’ai quand même payé 8000fr. », souligne un Genevois de 19 ans. Précarité et promiscuité dans le cercle familial ont également rendu Cafés sans journaux : la presse s’inquiète clientèle cible les habitués des cafés-restaurants. « Nous espérons qu’une solution sera trouvée avant l’été », a réagi hier Fabien Feissli, journaliste à la tête du magazine. Mais, comme le rappelle avec humour un représentant du secteur de la restauration, « on peut désinfecter une assiette ou même un poivrier, mais pas un journal ». –APN 20 ans, fait partie de ces élèves qui risquent de faire les frais de leur engagement pour la collectivité. « Mon père a vu son salaire baisser à cause du coronavirus. Au lieu d’étudier, j’ai dû bosser pour le soutenir », déclare un autre jeune. difficiles les cours à domicile pour certains. D’après les pétitionnaires, l’absence de notes qui caractérise leur formation ne doit pas être un obstacle aux études supérieures. Contactée par « 20 minutes », Tiziana Fantini, porte-parole du secrétariat d’État à la formation, indique que le Conseil fédéral va se prononcer sur cette question au cours de ses prochaines séances. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE L’absentéisme 2,4% C’est la proportion d’élèves genevois du primaire qui n’étaient pas en classe lundi, jour de rentrée post-confinement. La moitié avait présenté un certificat médical au préalable. Au Cycle d’orientation (12-15 ans), le taux d’absentéisme s’élevait à 4,5%, selon le Département de l’instruction publique.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :