20 minutes Genève n°2020-05-07 jeudi
20 minutes Genève n°2020-05-07 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-07 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : restaurants réaménagés face au coronavirus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Jeux, Mots fléchés jeux.20min.ch Sudoku facile Sudoku moyen Sudoku difficile Solution des 5 6 4 3 1 9 5 3 9 8 5 4 2 8 3 6 7 8 1 5 2 2 5 3 3 7 9 4 3 5 6 1 6 6 2 7 9 3 7 4 1 3 1 6 5 4 2 7 5 9 2 4 5 5 8 9 1 2 Inscrivez un nombre de 1 à 9 dans chaque case vide, chaque nombre ne peut apparaître qu’une seule fois dans chaque colonne et chacun des neuf blocs de 3x3. dernièrs jeux 4 9 6 5 2 7 8 1 3 5 3 2 1 9 8 6 4 7 7 8 1 4 3 6 2 5 9 6 2 4 8 5 3 7 9 7 9 6 4 2 3 8 5 8 5 3 7 1 9 4 6 2 2 6 7 9 8 5 1 3 4 3 1 5 2 6 4 9 7 8 9 4 8 3 7 1 5 2 6 9 8 6 5 7 3 1 4 2 1 4 7 8 6 2 3 9 5 2 5 3 4 1 9 8 7 6 8 9 2 6 5 7 4 3 1 6 7 1 9 3 4 2 5 8 5 3 4 2 8 1 7 6 9 7 6 8 1 4 5 9 2 3 4 2 5 3 9 8 6 1 7 3 1 9 7 2 6 5 8 4
JEUDI 7 MAI 2020/20MINUTES.CH Braconniers pincés en Valais Douze Valaisans âgés de 14 à 38 ans ont été interpellés pour avoir abattu 26 têtes de gibier entre l’été et l’hiver derniers. Les perquisitions ont permis de récupérer des trophées (photo) ainsi que plusieurs dizaines de kilos de viande. Des munitions et des armes ont été saisies. Produit explosif : quartier bouclé NEUCHÂTELUnproduitchimique potentiellement explosif a été découvert hier vers 11h15 dans une pharmacie en rénovation du centre-ville. Le secteur a dû être bouclé par une trentaine d’agents, secondés par des pompiers et un expert en matières dangereuses. Neutralisé, le produit a été transporté dans une entreprise de la région afin d’être détruit, indique la police. GENÈVE Place Bel-Air, deux œuvres sont exposées depuis jeudi passé. Le travail de l’artiste suisse Simon Berger consiste en des plaques de VAUD Une jeune femme avait perdu la vie lors d’un incendie en avril 2017. Le sinistre avait débuté chez un voisin, jugé hier. Le Tribunal d’Yverdon-les- Bains accueillait hier le procès d’un trentenaire. Ce Vaudois, de nationalité italienne et au bénéfice d’une rente AI, habite Payerne. Un après-midi d’avril 2017, il était sorti faire un footing. À son retour, il avait vu une épaisse fumée s’échapper de son logement. Les pompiers avaient sauvé des personnes, mais une Brésilienne de 22 ans avait été retrouvée morte. C’est sa mère, anéantie par ce drame, qui a déposé une plainte pénale (lire l’encadré). « Y a-t-il une douleur plus lancinante que la perte de son enfant ? » a clamé son avocate, Liza Sant’Ana Lima, avant de PUB Actu 5 Sur le banc des accusés à cause d’un chat pyromane Aussi une procédure civile contre l’État La mère était sur les lieux le jour du drame, alertée au téléphone par sa fille avant que celle-ci ne meure asphyxiée chez elle. Estimant que les sauveteurs n’étaient pas intervenus correctement et lui avaient bloqué l’accès, elle avait verre brisées à coups de marteau pour former des portraits. Apposées sur des abribus, ces pièces peuvent ressembler à des déprédations. À tel point Le brasier avait éclaté au 1er étage de cet immeuble à Payerne avant de s’étendre, le 23 avril 2017. demander une condamnation pour homicide par négligence et réclamer à l’accusé notamment 40000fr. de tort moral. déposé contre eux une plainte pénale. La procureure l’avait classée, car l’instruction n’avait rien démontré. Le Tribunal cantonal avait ensuite rejeté son recours. Il ne demeure plus qu’une procédure civile contre l’État de Vaud. De l’art ou du vandalisme ? que lundi, un employé des TPG a entouré la zone de rubans de sécurité, rapporte la « Tribune de Genève ». Il a ensuite informé la centrale. « L’un de nos collaborateurs a agi en pensant bien faire, soit garantir la sécurité du réseau. Réalisant qu’il s’agissait d’une initiative malencontreuse, nous sommes intervenus mardi pour retirer la rubalise et nettoyer l’œuvre, explique François Mutter, porte-parole. Tout est rentré rapidement dans l’ordre. Et nous avons présenté toutes nos excuses à l’artiste pour cette méprise. » –LFE L’artiste, Simon Berger, s’est amusé de la méprise d’un agent des TPG. –KEYSTONE Mais que lui est-il reproché au juste ? La vie de la victime s’est jouée pour 4 secondes seulement, décrit la procureure dans son réquisitoire : le temps qu’il faut garder son doigt sur le bouton de la cuisinière pour allumer la plaque en vitrocéramique si le système de sécurité est activé. Or, l’accusé n’avait pas jugé utile de l’enclencher, bien qu’il avait déjà vu par le passé son chat provoquer l’allumage avec ses pattes quand il montait sur la plaque. Il avait aussi admis avoir déjà laissé des machines à café en plastique sur sa cuisinière. Pour la défense, les experts ont aussi évoqué un « peu probable dysfonctionnement d’un appareil électrique » comme cause du sinistre dans l’appartement. Peu probable ne signifie pas non probable, souligne Me Albert Habib, qui regrette que l’« on recherche un responsable dès qu’il y a un drame ». Le verdict sera rendu dans une semaine. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI La demande de crédit 114 millions C’est, en francs, le montant que le Conseil d’État neuchâtelois demande aux députés pour concrétiser la ligne ferroviaire qui mettra Neuchâtel à 15 minutes de La Chaux-de-Fonds en 2035. Le coût de ce RER atteindra plus de 1 milliard, dont 947 millions payés par Berne. allo voyance Juste la vérité 0901 147 147 Fr. 2.-/min. votre avenir en toute sérénité –J-P. GUINNARD/24H



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :