20 minutes Genève n°2020-04-28 mardi
20 minutes Genève n°2020-04-28 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-28 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : impatients de retrouver les magasins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, Le drame Un randonneur de 66 ans est décédé samedi dans la vallée de Griesseren, près de Silenen (UR). Une pierre a heurté le malheureux à la tête. Malgré l’arrivée de secours, il n’a pas pu être sauvé, a indiqué dimanche la police. Cadeau soumis à des résultats BERNE L’uni de la capitale a reçu un don de 100 millions de francs de la part du mécène Hansjörg Wyss. Selon « Der Bund », l’argent servira à financer un nouveau centre de recherche sur la durabilité et la protection de l’environnement. Or, il s’avère que la fondation du mécène peut, après trois ans, décider si elle approuve les résultats des recherches scientifiques et, le cas échéant, retirer son versement annuel. Les scientifiques craignent d’être mis sous pression. ARGOVIE Il voulait refaire la peinture de sa maison. Mais l’un des deux tons choisis fait tousser les autorités de Rupperswil. APPENZELL Son inattention lui aura coûté 160000fr. Dimanche, le conducteur d’une McLaren a constaté trop tard qu’un ami, qui roulait devant lui avec une autre voiture de sport à Eggerstanden, avait dû s’arrêter pour laisser Reto Berner vient de repeindre la façade de son habitation à Rupperswil. Il a opté pour deux teintes bleues : une discrète et une un peu plus vive. Et c’est précisément à ce niveau-là que le bât blesse. La commune argovienne exige qu’il repeigne l’intégralité de sa maison avec le bleu pâle, l’autre ton étant jugé trop « pétant ». Contacté par Tele M1, Marco Landert, secrétaire communal de Rupperswil, explique : « L’aspect de la façade a été évalué par un expert externe dans le cadre d’une procédure ordinaire d’octroi du permis de construire. Il s’agit désormais d’adapter cet aménagement selon le permis de construire délivré. » Or, selon Reto Berner, la commune aurait d’abord donné son feu vert à la rénovation de la façade sans qu’il n’ait à présenter d’autorisation. Puis, peu avant la fin des travaux, les autorités lui en auraient demandé une. Les autorités se défendent en affirmant qu’elles n’auraient jamais donné leur autorisation si elles avaient su quel bleu le propriétaire allait choisir. Ce suisse.20min.ch La commune voit rouge à cause du bleu de la façade « Les débris ont volé comme des confettis ! » Rien à redire sur le bleu pâle (auc.). Mais le bleu foncé dérange. –DR passer un véhicule. Surpris, il a tenté de l’éviter, mais a heurté une barrière et foncé contre une grange. Une lectrice commente la scène : « Le bolide volait puis a heurté quelque chose et les débris ont volé comme des confettis. » Le conducteur a pu sortir tout seul de la voiture. Sa passagère, choquée, a été conduite à l’hôpital. –POL. AP BERNE Au cours des cent dernières années, le nombre d’espèces de plantes a diminué. Conséquence : les abeilles, les mouches et les papillons manquent de sources de nourriture. Pour illustrer le phénomène, tout le canton de Zurich a été cartographié, indique l’Université de Zurich. Les paysages, autrefois diversifiés, sont devenus plus monotones. Les zones humides ont notamment disparu. Ce déclin est particulièrement dramatique pour les espèces végétales qui ne peuvent être pollinisées que par un seul groupe d’insectes. On constate ainsi que la moitié des espèces ont vu leur nombre Goûts et couleurs Ce n’est pas la première fois que la justice doit trancher sur la couleur de murs. En 2014, les autorités biennoises avaient demandé au propriétaire d’une maison orange de la repeindre avec une couleur « moins intense et qui s’intègre mieux dans le quartier ». Le propriétaire avait multiplié les recours. Sans succès. De guerre lasse, il avait finalement décidé de s’exiler au Cameroun, pays d’origine de sa femme. que conteste fermement Reto Berner. Le Ministère public de Lenzbourg-Aarau aura le fin mot de l’histoire. Il devra décider si la façade peut rester comme ça ou si elle doit être repeinte intégralement en bleu clair. –GAB/OFU Des plantes font défaut aux insectes diminuer de manière drastique. Cette étude zurichoise peut facilement être extrapolée à d’autres régions. –ATS Argent confisqué bien trop vite La justice schaffhousoise a séquestré trop rapidement 27000fr. contaminés à la cocaïne trouvés sur un automobiliste. L’enquête n’ayant pas permis d’établir son implication dans un trafic, le Tribunal fédéral a ordonné la restitution de l’argent. Le suspect avait expliqué que cette somme provenait d’un prêt destiné à lancer un commerce de chanvre légal.
MARDI 28 AVRIL 2020/20MINUTES.CH Monde 7 20 secondes Le ras-le-bol persiste LIBAN Couvre-feu et confinement n’ont pas fait taire la colère de la population face à la détérioration de la situation économique qui s’exprime depuis des mois. Des heurts ont éclaté dimanche soir et hier, alors que des manifestants tentaient de bloquer des routes. Certificats trompeurs SANTIAGO Le Chili a confirmé qu’il allait délivrer des « certificats d’immunité » aux personnes guéries du Covid-19 pour leur « permettre de retourner travailler ». L’OMS a mis en garde contre ce type de document, susceptible de procurer un « faux sentiment de sécurité ». Peines moins extrêmes RIYAD Régulièrement accusée de violations des droits de l’homme, l’Arabie saoudite a annoncé dimanche la suppression de la peine de mort pour des crimes commis par des mineurs. Il y a quelques jours, le monarchie avait déjà décidé d’abolir la flagellation. Rentrée des lycéens dans une odeur de désinfectant CHINE Après quatre mois de pause forcée, les classes de matu sont les premières à reprendre. Avec des mesures draconiennes. Face au coronavirus, des médecins « à poil » Des images des praticiens en colère sont à voir sur notre app. BERLIN Le cri d’alarme des généralistes allemands est lancé avec un certain culot. Depuis quelques jours, ils postent des photos d’eux dans le plus simple appareil pour protester contre la pénurie de vêtements de protection. « Nous en avons besoin pour remplir notre mission en toute sécurité. Quand le peu que nous avons sera épuisé, voilà à quoi nous ressemblerons », explique le site Blanke Bedenken (« Préoccupations nues »). La campagne s’inspire du coup de gueule lancé en mars par un médecin français qui avait posé vêtu seulement d’un brassard où l’on pouvait lire « Chair à canon ». Ses confrères allemands, stéthoscope autour du cou, ont multiplié les clichés en tenue d’Adam et d’Ève, dans leur cabinet ou dans la rue. Ils appellent les pouvoirs publics, notamment à travers une pétition, à organiser l’approvisionnement en matériel. –ARG Les adolescents de 17 ou 18 ans sont accueillis par du personnel en combinaison intégrale. –AFP Difficile de parler de retour à la normale en Chine alors que les lycées ont rouvert hier après quatre mois de vacances prolongées par l’épidémie de Covid-19. Seuls les élèves en classe de « gaokao » (la matu chinoise) ont repris les cours. « Ça faisait trop longtemps que je n’avais pas vu mes camarades », se réjouit une ado de 18 ans scolarisée dans la capitale, masque sur le visage. Mais les accolades sont interdites entre élèves, qui rentrent par petits groupes. Avant d’accéder à l’établissement, les mesures sont strictes. Les élèves franchissent un sas de désinfection, où ils sont accueillis par du personnel en combinaison intégrale. On contrôle aussi leur température. Au besoin, ils sont mis à l’écart dans un local ad hoc. Quant aux classes, elles n’accueillent qu’une vingtaine de personnes soigneusement espacées. Les salles servent aussi de réfectoire, car il n’est pas question de s’attabler à la cantine. Sur le web, une vidéo tournée à Hangzhou (est) montre des étudiants affublés de drôles de chapeaux pourvus PUB d’antennes censées leur faire respecter une distance de 1 mètre avec leurs camarades. Pour les ados, cependant, la préoccupation essentielle reste le très redouté gaokao, sésame pour l’université. Ils sont donc soulagés de retrouver leurs profs. « À la maison, c’était difficile d’être toute la journée devant l’ordinateur, résume une jeune Pékinoise, et ce n’était pas très bon pour l’apprentissage. » –AFP/ARG Le dépistage 77 000 habitants Le gouvernement d’Andorre, micro-État coincé entre la France et l’Espagne, lance demain une campagne de dépistage de toute sa population. Ce programme a pour objectif d’évaluer ainsi l’immunité des 77000 habitants de la principauté, où le Covid-19 a fait 40 morts. Faim en Afrique de l’Est Aidez-les dans leur combat pour survivre. Versez maintenant 50 francs : SMS avec texteAFRIQUE50au227 CONSULTATIONS, VOYANCE RÄCHEL Voyance précise et sérieuse. Vos réponses sont au bout du fil. Fr. 2.80/min. -7/7j -24/24h -0901 909 910 Pour les moulins à paroles. L’annuaire le plus actuel.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :