20 minutes Genève n°2020-04-27 lundi
20 minutes Genève n°2020-04-27 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-27 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'Espagne s'offre une heure de récré.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, L’Union suisse des villes veut anticiper les conflits éventuels. –KEY Réapprendre à vivre ensemble SUISSE Comment diable va réagir la population au sortir du confinement ? La fatigue et la tension aidant, faudra-t-il s’attendre à des conflits sur les trottoirs, dans les files d’attente ou aux arrêts des transports publics ? L’utilisation de l’espace public sera l’un des thèmes majeurs qui seront discutés au sein de l’Union suisse des villes, a expliqué à la « NZZ am Sonntag » Renate Amstutz, directrice de l’association. SUISSE Du vieux matériel est en train de ressortir des placards. S’il a été stocké correctement, son efficacité est intacte. En ce moment, se procurer des masques de protection peut s’apparenter à un casse-tête. Mais, pour certains, il a suffi d’aller fouiner au galetas ou dans les armoires pour y retrouver du matériel qui datait, par exemple, de l’épidémie de grippe H1N1 en 2009-2010. Ce qui a entraîné un nouveau casse-tête : peut-on utiliser ces masques, même s’ils sont périmés depuis belle lurette ? Vaudrait-il mieux les jeter ? C’est aussi la question que s’est posée Daniel*, astreint à la Protection civile et affecté au tri des patients d’un hôpital vaudois. La boîte de masques à disposition affiche une date de péremption dépassée depuis actu.20min.ch Des masques « périmés » ? Oui, mais sous conditions Les masques peuvent servir bien après leur date de péremption. –ISTOCK cinq ans. « Ils sentent un peu le renfermé... », avoue Daniel. Il a été d’autant plus surpris qu’il avait lu, sur lematin.ch, que la Suisse n’avait pas montré d’intérêt pour des stocks proposés par un entrepreneur vaudois, qui les écoule à l’étranger. En fait, se débarrasser de ces vieux masques serait plutôt du Le monde d’après le Covid peint sur les Alpes LEYSIN (VD) « L’idée est d’interpeller sur l’importance de tous regarder dans la même direction, après la pandémie. » Le Fribourgeois d’adoption Saype, spécialiste des fresques géantes, a dévoilé hier sa dernière création, de plus de 3000m2. Sur un terrain privé, il a dessiné une fillette fixant l’horizon entourée de personnages en arc de cercle. La forme évoque les pointes d’un coronavirus. La durée de vie de l’œuvre dépendra de la météo et de la repousse de l’herbe. Pour créer son œuvre sur l’herbe, l’artiste Saype a utilisé de la peinture biodégradable. –KEYSTONE Un diaporama de la fresque géante réalisée à Leysin est à admirer sur notre app. gaspillage. Car toute la question est dans le stockage. « Les masques de soins type II ou IIR peuvent être utilisés bien au-delà de la date de péremption, pour autant qu’ils aient été protégés de la poussière et de l’humidité », rassure Evelyne Leemann, de l’Office du médecin cantonal vaudois. ENSEIGNEMENT Le Canton de Fribourg veut maintenir les examens écrits pour la maturité gymnasiale et pour l’École de culture générale. En 24 heures à peine, la moitié des étudiants concernés avaient signé une lettre adressée au Conseil fédéral dénonçant ce qu’ils considèrent comme une inégalité de traitement. Eux aussi dans le flou, les collégiens genevois, Jurassiens équipés Le Canton du Jura a remis samedi des « kits de démarrage » aux professionnels ne pouvant éviter un contact humain rapproché et dont l’activité reprend aujourd’hui.Au total, 15000 masques ont été distribués, notamment aux exploitants de salons de coiffure, ont annoncé les autorités. La semaine prochaine, le personnel de l’État chargé de faire respecter les consignes sanitaires sur les lieux de travail pourra encore distribuer des masques aux professionnels qui n’en auraient pas, a aussi précisé le Canton. Toutefois, avec le temps, les élastiques risquent de perdre en tension. « Il faut vérifier leur bonne tenue », ajoute-t-elle. Un élastique mal serré ou une barrette pour le nez mal ajustée, et c’est le mauvais placement du masque qui va le rendre inefficace. –YANNICK WEBER *Prénom d’emprunt Données biométriques scrutées Le Liechtenstein va équiper 2200 volontaires de bracelets biométriques conçus pour suivre le cycle de fertilité des femmes. Ces objets mesurent la température de la peau, le pouls, la fréquence respiratoire et le débit sanguin. Il s’agit de déterminer s’ils permettent de détecter le Covid-19 à un stade précoce. Si c’est le cas, cela permettrait d’isoler et de traiter rapidement un patient infecté. Les médecins pourraient aussi suivre en télémétrie les personnes vulnérables isolées. Les premiers résultats de cette étude sont attendus à l’automne, soit avant le début d’une éventuelle deuxième vague d’infections, espèrent les chercheurs. Étudiants inégaux face aux examens appuyés par des associations d’étudiants, ont écrit au Canton pour demander l’annulation de la session d’examens, a indiqué la « Tribune de Genève ». Finalement, c’est le Conseil fédéral qui tranchera. Sa décision est attendue pour mercredi. Par ailleurs, le Canton de Vaud a annoncé vendredi l’annulation des examens de fin de scolarité obligatoire. –XFZ/DRA/ATS
LUNDI 27 AVRIL 2020/20MINUTES.CH Le carton Près de 20300 tee-shirts avec la phrase d’Alain Berset, vendus 25 francs pièce, ont trouvé acheteur. Les 179 000fr. rapportés par cette opération seront reversés aux victimes directes et indirectes de la pandémie. « On ne peut pas vendre de voyages maintenant » TOURISME Les agences de voyage pourraient rouvrir à partir du 11 mai, mais certaines craignent de ne rien avoir à proposer. Juillet à la plage ? À la montagne ? Dans un pays voisin, lointain ou à la maison ? Alors que le déconfinement se prépare peu à peu, les Suisses recommencent à penser à leurs vacances d’été. D’autant plus que la Fédération suisse du voyage (FSV) a annoncé une réouverture des agences au plus tôt à partir du 11 mai. « Ouvrir dans deux semaines n’a aucun sens, s’insurge Trinidad Alonso Unica, gérante de Vacances et loisirs, à Genève. Que pouvons-nous offrir à nos clients ? » Il faut bien constater que l’amateur de dépaysement est aujourd’hui plongé dans un abîme d’incertitudes. Partir ? BERNE Le gouvernement a rencontré hier les représentants du tourisme. Les échanges, auxquels participaient onze associations ainsi que Suisse Tourisme, ont été « ouverts et constructifs ». La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, le ministre de l’Économie, Guy Parmelin, et le ministre de la Santé, Alain Berset, étaient présents. Avec ses employés, la branche veut à nouveau accueillir des clients Notes classiques au crépuscule LAUSANNE Depuis son balcon, la violoniste Alexandra Conunova, âgée de 31 ans, organise des concerts pour réchauffer le cœur de ses voisins dans la capitale vaudoise. Vendredi au soleil couchant, ils étaient nombreux à leur fenêtre, dans la rue, à jeter leur regard vers le dernier étage d’un petit immeuble de Lausanne. Formée notamment par Renaud Capuçon, la musicienne moldave convoque Gluck, Vivaldi et Bach, accompagnée par la partition enregistrée d’un piano : « Je ne me suis jamais sentie aussi utile en tant qu’artiste », a déclaré la jeune interprète. Soit. Mais quand ? Où ? Pour y faire quoi ? « Je n’ai pas de boule de cristal, concède Walter Kunz, président de la FSV. Les désirs de nos clients devront sans doute s’effacer au profit de ce qui sera possible au moment de leurs voyages. » C’est bien là la difficulté des professionnels des séjours : « On ne peut pas vendre de voyages maintenant, s’exclame Trinidad Alonso Unica. Nous pouvons réserver des vols et des chambres, mais il n’y a aucune garantie que les restrictions et fermetures auront été levées d’ici à juillet ou août. Ce ne serait pas responsable envers nos clients. On ne connaît Il faudra encore patienter avant de partir sous les tropiques. –ISTOCK Accueillir des clients, vite ! La violoniste Alexandra Conunova estime que la musique « soigne les âmes ». –AFP dès que possible, sous peine de compromettre l’existence de nombreux emplois et la survie de nombreuses entreprises. Les professionnels du secteur ont assuré qu’ils feraient tout pour concevoir les mesures appropriées afin de protéger à la fois les clients et les employés en vue d’une ouverture prochaine. Pour certains restaurants, celle-ci pourrait être effective dès le 11 mai, a expliqué Simonetta Sommaruga. –ATS pas non plus les conditions qui seront appliquées aux touristes : devront-ils se soumettre à une quarantaine ? » En outre, la loi oblige les agences à rembourser, alors qu’elles-mêmes doivent verser des avances qu’elles ne peuvent pas toujours récupérer en cas d’annulation. –MARIA PINEIRO/JBM Clients remboursés Tous les voyages jusqu’au 17 mai ont été annulés par les tours-opérateurs. Selon « Le Matin Dimanche », citant Walter Kunz, cela pourrait se prolonger jusqu’à fin mai. Du côté des poids lourds du secteur, Kuoni et Hotelplan indiquent que les clients ne perdront pas d’argent : ils seront remboursés ou bénéficieront de bons. Un bon de 1000 fr. Les initiatives pour relancer la branche du tourisme se multiplient. Les Jeunes socialistes proposent ainsi d’offrir un bon de 1000fr. à chaque citoyen. Cette somme pourrait être dépensée pour un séjour à l’hôtel ou des repas dans des restaurants du pays. L’argent serait ponctionné sur l’impôt sur la fortune. En contrepartie, les bénéficiaires devraient s’engager à ne pas distribuer de dividendes à leurs actionnaires. Actu 3 20 secondes Militaires et cobayes LAUSANNE L’EPFL poursuit ses tests de l’application suisse qui devra retracer les chaînes d’infection au Covid-19. Des soldats, négatifs au test, sont mis à contribution pour ces essais dans différentes configurations, comme au restaurant ou dans un train. Supermarchés sereins COMMERCE Le personnel de vente des supermarchés n’est pas plus touché par la pandémie que le reste de la population, rapporte la « SonntagsZeitung ». Coop a même signalé moins de cas de Covid-19 que la moyenne suisse. Dans la moyenne BERNE La Suisse a enregistré hier 167 nouveaux cas de coronavirus en un jour, contre 217 samedi. Ces derniers chiffres correspondent en gros à la moyenne quotidienne enregistrée les sept derniers jours. Douaniers moins rigides BERNE Un assouplissement des conditions d’entrée aux frontières de la Suisse est envisagé, a indiqué hier la « NZZ am Sonntag ». Le regroupement familial devrait bientôt être possible, a confirmé le Département de Karin Keller-Sutter.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :