20 minutes Genève n°2020-04-23 jeudi
20 minutes Genève n°2020-04-23 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-23 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : grande vente aux enchères solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus Les militaires engagés contre le Covid-19 ne perdront rien. –KEY Compensation pour les soldats BERNE L’engagement de militaires dans le cadre de la lutte contre le coronavirus sera compté comme s’il s’agissait de cours de répétition, a décidé le Conseil fédéral. En outre, la part du salaire ou du revenu d’indépendant qui n’est pas compensée par l’allocation pour perte de gain sera prise en charge par la Confédération. En cas de dépassement du budget du Département de la défense, un crédit supplémentaire sera demandé au Parlement. SOLIDARITÉ « Il faut agir aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire. » Cette phrase, prononcée la semaine passée par le ministre de la Santé Alain Berset à propos des mesures de déconfinement, fait un tabac. Beaucoup s’en sont emparés pour la faire figurer sur divers supports. Mais l’agence de communication By the Way studio, à Fribourg, a choisi d’en faire un T-shirt vendu au profit de la Chaîne du COMMERCES Personne ne vendra de denrées non essentielles avant le 11 mai, pour éviter toute inégalité de traitement. Finalement, les grands distributeurs ne pourront pas élargir leur offre de produits dès lundi prochain. Hier, le Conseil fédéral a fait machine arrière sur ce point, annoncé la semaine passée, qui avait soulevé un tollé. Le gouvernement ne veut pas créer d’inégalités de traitement avec les autres magasins, qui ne rouvriront que le 11 mai. Dans le cadre de l’assouplissement des mesures de lutte contre la pandémie, le Conseil fédéral voulait autoriser les grandes surfaces à proposer, outre les biens de consommation courante, les autres marchandises de leur assortiment. « L’élargissement n’aurait pas, actu.20min.ch Berne change sa décision sur les grandes surfaces Les rayons de denrées non essentielles ne rouvriront pas lundi. –KEY Phrase culte, T-shirt culte Bonheur et de sa collecte en faveur des personnes touchées par le Covid-19. Elle est littéralement débordée. Cette opération éphémère, qui a nécessité la mise en place d’une grosse logistique, prendra fin demain. L’agence, qui pensait au départ récolter 10000 francs, a déjà enregistré 3000 commandes. Elle prévoit donc que ces T-shirts, en passe de devenir collectors, rapporteront entre 30000 et 70000 francs. –ATS Les modèles « Aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire » font un carton. –KEY Dès 11h45, Alain Berset et Daniel Koch, de l’OFSP, répondent à vos questions sur notre app. été très grand, mais cela a provoqué beaucoup d’incertitudes et de questions, le gouvernement a préféré y renoncer », a justifié Alain Berset. « Cette décision est incompréhensible », a réagi l’Union suisse des arts et métiers, qui aurait préféré que tous les commerces de détail puissent rouvrir dès lundi. Plusieurs cantons alémaniques se sont aussi montrés déçus de n’avoir pas obtenu une ouverture plus rapide de toutes les enseignes. Mais Alain Berset a défendu l’approche prudente et pragmatique du Conseil fédéral. Masques : statu quo Les masques ne seront pas obligatoires en Suisse. Le Conseil fédéral s’en tient toujours aux premières recommandations. « Un masque ne remplace pas les règles de base, soit la distance et l’hygiène des mains », a rappelé le ministre de la Santé,Alain Berset. Il appartiendra aux branches, comme la vente, la restauration ou les transports publics, de décider si le port de masque est nécessaire. Cela devrait être le cas pour les coiffeurs et leurs clients, par exemple. Comme l’école obligatoire, tous les commerces et marchés devraient rouvrir le 11 mai. Mais le gouvernement ne tranchera définitivement que la semaine prochaine. Il examinera aussi à ce moment-là la reprise de certaines activités sportives et culturelles. –ATS La pandémie n’a pas fait disparaître les envies de fromage. –ISTOCK Pas de crise pour le gruyère FRIBOURG Malgré la fermeture des restaurants, le gruyère ne connaît pas la crise. Même en pleine pandémie, le célèbre fromage à pâte dure reste « sur les listes de courses de base » des Suisses, a observé Philippe La chute Bardet, directeur de l’Interprofession du gruyère AOP dans « La Liberté ». L’an dernier, la filière en a produit 30755 tonnes et en a vendu 30357 tonnes, deux volumes qui figurent parmi les niveaux record. 21% C’est la diminution des dépenses des Suisses durant le premier mois de confinement, selon des chiffres de PostFinance relayés par la RTS hier. En revanche le montant dévolu à l’alimentation a crû de 35%.
JEUDI 23 AVRIL 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 3 20 secondes Favorables au traçage BERNE Pour lutter contre le virus, 64% des Suisses se disent favorables au traçage des chaînes d’infection via smartphone, selon un sondage de la société de conseil Deloitte. Et 60% seraient prêts à installer une telle application sur leur propre téléphone. À l’aide des intérimaires GENÈVE Le syndicat Unia a réclamé hier une aide urgente pour les travailleurs intérimaires. Ceux-ci, au nombre d’environ 15000 au bout du lac, ont difficilement accès aux réductions d’horaire de travail (RHT). Unia veut que l’État crée un fonds cantonal de soutien. Il progresse encore BERNE Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Suisse a augmenté de 205 en un jour, soit 86 de plus que la veille. On en compte 28 268 depuis le début de l’épidémie. Selon les chiffres publiés hier par l’OFSP, le virus a fait 1217 morts. L’appel « Les enfants vont retourner en classe. (...) Il serait difficile de leur expliquer qu’à l’issue des cours, ils ne peuvent pas aller jouer au foot avec huit copains en respectant les règles d’hygiène » Une personne sur vingt déjà exposée GENÈVE Près de 27000 personnes auraient déjà été exposées au Covid-19 dans le canton. C’est ce que révèlent les premiers résultats d’une étude des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) publiée hier. Des tests sanguins ont été menés début avril sur un échantillon représentatif de 760 personnes. Parmi elles, 5,5% avaient développé des anticorps contre le Manger des spaghettis avec Henri Dès, c’est solidaire ENTRAIDE Une trentaine de personnalités suisses s’engagent de façon originale afin de récolter des fonds pour la Chaîne du Bonheur. Déguster des vins vaudois et manger une fondue en compagnie de la présidente du Conseil d’État vaudois, Nuria Gorrite, ça vous tente ? Peutêtre préféreriez-vous des places de concert et une rencontre avec Bastian Baker ? Quid d’une chanson composée sur mesure pour vous et chantée par Albert le Vert ? Et si vous pouviez obtenir la basse dédicacée de Stève Berclaz, incarné par Vincent Kucholl ? Avec le projet Alors On Donne, 36 personnalités suisses s’engagent en faveur de ceux qui sont le plus touchés par la crise du coronavirus dans le pays. Ouverte hier, la vente aux enchères sur alorsondonne.ch se tiendra jusqu’au 30 avril. Aux internautes d’enchérir sur les propositions qui les tentent le plus, Frédéric Favre. Sur lematin.ch, le ministre valaisan demande à Berne d’assouplir les règles de pratique du sport. nouveau coronavirus. Leur présence dans le sang confirme que la personne a été exposée. Toutefois, soulignent les HUG, « elle ne permet pas de conclure à une immunité totale ni partielle ». Pour leurs tests, les HUG ont utilisé une plateforme unique à haut débit qui permet d’en mener 200 à l’heure. L’étude doit se poursuivre jusqu’à fin mai. –LEO Indépendants : aide prolongée BERNE Les indépendants pourront continuer de toucher des allocations pour perte de gain liées au coronavirus même s’ils peuvent reprendre leur activité le 27 avril ou le 11 mai. Le Conseil fédéral a modifié hier les dispositions prises le 20 mars. Dans la pratique, les indépendants ne pourront en effet pas retrouver le 100% de leurs activités, notamment en raison des prescriptions en matière d’hygiène. La précaution La pandémie bouscule les traditions fribourgeoises. Le 1er mai, des groupes d’enfants ou de jeunes feront du porte-à-porte pour chanter. Le Canton recommande « instamment » d’y renoncer. SUISSE La crise du coronavirus complique la vie des quelque 10000 sourds et du million de malentendants du pays. Ils manquent d’information en langue des signes, observe leur fédération, qui a notamment que ce soit une paire de baskets sortie de l’immense collection de YannMarguet, un cours de biophysique donné par Jacques Dubochet, un morceau de la montgolfière de Bertrand Piccard, un cours de cuisine à l’Ermitage des Ravet ou même des spaghettis à l’orange à savourer chez Henri Dès. Les recettes seront reversées en intégralité à la Chaîne du Bonheur. « J’ai eu cette idée dans un moment d’ennui », raconte Aurelia Jaquier, organisatrice de concerts à l’origine de l’initiative. Ayant un carnet d’adresses bien rempli grâce à son activité professionnelle, quelques coups de fil lui ont suffi à mettre en place ce projet insolite. « Plus c’est original, plus on a des chances de récolter des sous ! » estime-t-elle. Visiblement à raison : hier soir l’enchère avec Nuria Gorrite avait déjà grimpé à 1500fr., et le cours de cuisine à l’Ermitage à 2000francs... –MARINE GUILLAIN Henri Dès a joué le jeu : il propose des spaghettis à l'orange qu’il vous cuisinera chez lui. –DR Sourds en manque d’infos lancé un appel au personnel médical. L’Office fédéral de la santé a réagi en publiant des vidéos doublées. Le port généralisé du masque pose un défi supplémentaire, en empêchant la lecture sur les lèvres. À part les actualités de la RTS, l’info en langue des signes est rare. –KEY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :