20 minutes Genève n°2020-04-22 mercredi
20 minutes Genève n°2020-04-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Tour de Suisse en home-office.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Économie, La résistance 8,34 milliards C’est, en francs, l’excédent de la balance commerciale suisse au 1er trimestre (+30% par rapport aux trois derniers mois de 2019), a indiqué Berne hier. Les exportations ont augmenté de 1%, à 57,76 milliards, grâce à la pharma et à la chimie. 20 secondes Corridors touristiques ? ZAGREB La Croatie étudie la possibilité de faire venir des visiteurs tchèques cet été pour tenter de limiter l’impact de la pandémie sur son secteur touristique. Des tours-opérateurs tchèques seraient à l’origine de cette initiative baptisée « corridors touristiques ». Première grande faillite SYDNEY Virgin Australia a annoncé hier sa mise volontaire en cessation de paiements. Elle devient ainsi la première grande compagnie aérienne à s’effondrer à cause du coronavirus. Elle espère maintenir ses vols sous administration judiciaire. ÉNERGIE L’or noir a atteint des abîmes insoupçonnés, lundi soir aux États-Unis. Même en rebond, les cours restent toujours très bas. Qui aurait pu imaginer que le baril WTI, la référence aux États-Unis, puisse clôturer à -37,63 dollars, lundi soir à Wall Street ? Des vendeurs étaient donc prêts à payer pour qu’on les débarrasse de leur pétrole… Les explications de cette situation totalement inédite sont à chercher du côté du système de cotation de l’or noir : les contrats à terme. Lundi, les détenteurs d’un contrat pour livraison en mai, dont le dernier jour de cotation était hier, étaient coincés car les principaux centres de stockage aux États-Unis étaient déjà proches de la saturation. Il leur fallait donc « vendre » ces barils à un prix négatif pour inciter l’acquéreur à dépenser de l’argent pour les déplacer dans d’autres lieux de stockage, explique un expert cité par Bloomberg. Mais « pas beaucoup de barils ont été échangés à des prix négatifs ». Les contrats pour livraison en juin, même s’ils sont aussi sous pression, restent en positif. Le WTI valait ainsi environ 11,60dollars, hier à 18h30 à New York, alors que le baril de Brent, la référence européenne, Munichois mis au régime sec ALLEMAGNE La célèbre Oktoberfest a été annulée cette année. La sacro-sainte Fête de la bière était prévue du 19 septembre au 4 octobre. « Les risques étaient tout simplement trop élevés » avec plus de 6 millions de visiteurs attendus à Munich, dont un tiers venant de l’étranger et d’Asie en particulier, a indiqué hier le gouvernement régional. La manifestation génère habituellement 1,2 milliard d’euros de retombées. L’annulation de l’Oktoberfest ajoute au marasme général. –AP Délocalisations en cause NEW DELHI Le confinement en vigueur en Inde engendre un cauchemar logistique pour les centres d’appels et autres services d’appui (« back-office ») délocalisés par des multinationales en raison du coût moindre de la maind’œuvre locale. À cause des règles strictes régissant l’accès aux données confidentielles de clients occidentaux – comme des informations bancaires –, les équipes de ces services délocalisés peuvent difficilement travailler à la maison. D’autant que nombre de ces employés habitent dans des logements surpeuplés avec une mauvaise connexion internet, très difficile à sécuriser, ou n’ont pas d’ordinateur. Certains employés vivent ainsi 24h sur 24 cloîtrés dans leurs bureaux... Mais face à ces casse-tête, plusieurs multinationales réfléchissent à relocaliser ces services dans leur pays d’origine. –AFP Marchés sonnés par un baril « négatif » Cette situation totalement inédite a estomaqué des traders. –AFP reculait à 19 dollars (-27%), au même moment à Londres. En plus des lieux de stockage qui arrivent à saturation outre-Atlantique, la situation s’explique par l’arrêt d’une bonne partie de l’économie à cause du coronavirus. Mais avec tout ce pétrole entreposé et prêt à inonder le marché, plusieurs experts ne s’attendent pas à un retour rapide à la normale. –REG/AFP Indices economie.20min.ch BOURSE SMI 9547.85 1 -2.43% SPI 11772.60 1 -2.14% Stoxx 50 2755.56 1 -3.56% Dax 10249.85 1 -3.99% Dow Jones 23040.73 1 -2.58% Nasdaq 8262.50 1 -3.48% Cours des billets Titres du SMI Achat Vente EUR/CHF 1.0290 1.0910 USD/CHF 0.9350 1.0190 GBP/CHF 1.1440 1.2760 Clôture Diff.% 1 ABB N 16.51 -3.96% 1 Adecco N 41.33 -1.62% 1 Alcon N 49.75 -3.88% 1 CS Group N 7.63 -4.31% 1 Geberit N 397.40 -2.93% 1 Givaudan N 3282.00 -0.24% 1 LafargeHolcim N 35.89 -2.79% 1 Lonza N 418.00 -1.55% 1 Nestlé N 104.70 -3.38% 1 Novartis N 85.82 -2.14% 1 Richemont N 53.40 -3.82% 3 Roche GS 335.70 0.36% 1 SGS N 2235.00 -2.10% 3 Sika N 164.60 2.49% 1 Swatch Grp P 188.40 -4.56% 1 Swiss Life N 323.20 -2.77% 1 Swiss Re N 70.36 -10.60% 1 Swisscom N 511.20 -1.84% 1 UBS N 8.99 -4.68% 1 Zurich Ins. N 295.00 -3.34% Cours sans garantie. La catastrophe L’Amérique latine va connaître cette année la pire récession de son histoire, avec une chute attendue de 5,3% du PIB à cause du coronavirus, a annoncé hier l’ONU. L’économie du Venezuela va même plonger de 18%.
MERCREDI 22 AVRIL 2020/20MINUTES.CH « Batman » disparaît de l’offre multiplateforme. –DR Coup dur pour le service Nvidia JEUX VIDÉO Le catalogue des titres compatibles avec la plateforme GeForce Now se réduit. L’offre payante en ligne de Nvidia, qui permet de rendre multiplateforme un jeu acheté, s’est notamment vue privée des jeux de Microsoft (« Minecraft ») et de Warner Bros (« Batman »). Le fabricant américain de puces s’appuie désormais principalement sur les titres d’Ubisoft et sur la compatibilité de 30 des 40 jeux les plus populaires de la plateforme Steam. PUB Annonce 75 ansAMAG La Coccinelle peut-elleroulerpropre ? La Coccinelle et le Bulli passeront-ils un jour aux carburantsoumoteurs novateurs ? Julian Engelhardt, StäfaZH Cher Julian, Merci pour taquestion, qui en entraîne uneautre:les véhicules vétérans avec carburants conventionnels seront-ils un jour interdits ? Je suis d’avis qu’une telle interdiction iraittroploin. En effet,aujourd’hui déjà,l’utilisation des véhicules qui remontent àplus de30ans est limitée à environ 2000 à 3000 kilomètres paran, ou 50 à60heures deconduite. Les directives de l’Office fédéral des routes spécifient que ces véhicules ne peuvent pas circuler régulièrement. Deplus, les quelque 100 000 véhicules vétérans de Suisse doivent se trouver dans leur état d’origine etêtre impeccables du pointdevue technique. Je suis amateur de voitures anciennesetexpert du Comité Sport Historique auprès d’Auto SportSuisse.Les véhicules vétérans sont donc pour moi bien plus que de « vieilles voitures ». Ils font partie de notre patrimoine culturel et technique etsont donc dignes de protection et de conservation. Une solution s’esquisse à plus ou moins long terme pour que les voitures anciennes parcourent leurs Luciano Zanandreis (56 ans) Responsableservice Porsche, Schinznach-Bad quelques kilomètres annuels de la manière laplus écologiquepossible.Cette solution se nommee-fueletson développement bat son plein. Il s’agit d’un carburantsynthétique àbase d’énergie renouvelable, composé d’hydrogène et de CO2. Sionrecourt àdel’électricité de sourcesrenouvelables pour le fabriquer,l’e-fuelest donc un carburant neutre en CO2. Les voitures anciennes pourraient elles aussi rouler avec des carburants synthétiques,lastructure chimique de ceux-ci correspondant à celle de l’essence traditionnelle. De plus, les réseaux existants destations-service sont adaptésàl’e-fuel. Une autre possibilité de modifier les voitures anciennes consisterait à remplacertoute l’unité de propulsion,par exemple en montant un moteur électrique et la batterie correspondante.Certains fournisseurs se sont déjà penchés sur le sujet et proposent des concepts correspondants. Bien entendu, on peut discuter de leur utilité. Pour moi, cela revient à priverlavoituredeson âme. Buzz 9 Apple veut faire fructifier ses services en Afrique MUSIQUE Désormais présente dans 175 pays, la firme américaine appâte les nouveaux utilisateurs avec six mois gratuits. Le fabricant d’iPhone continue de chercher de nouvelles sources de revenus. Il a étendu à 175 pays le périmètre de l’AppStore (sa boutique d’apps), d’Apple Arcade (jeux vidéo), d’Apple Podcasts et d’iCloud (stockage dématérialisé). Les ajouts concernent principalement l’Afrique. Apple Music arrive au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Maroc, en République démocratique du Congo, au Rwanda et dans 20 autres pays du continent. Le service compte notamment sur des playlists bien typées, telles qu’« Afrobeats Hits » ou « Ghana Bounce ». Le prix de l’abonnement varie de 3 dollars par mois au Mozambique, en Libye ou en Birmanie, à 5 dollars au Qatar et en Géorgie, et à 11 dollars en Islande, par exemple. Apple a par ailleurs étendu à six mois l’essai gratuit aux nouveaux utilisateurs (au lieu de trois d’ordinaire). Les nouveaux marchés convoités par Apple ne s’annoncent en effet pas faciles à conquérir. L’habitude de payer pour la musique en ligne n’est pas répandue et le niveau de vie n’y est guère propice à ce genre de dépenses. Contrairement aux plateformes de divertissement, des jeux vidéo aux séries dopées par le confinement, « la consommation de contenus audio via internet a basculé du streaming de musique vers la radio », avait noté Abhilash Kumar, analyste chez Counterpoint. Dominé par Spotify, le marché de l’écoute musicale en ligne a approché l’an passé les 360 millions d’abonnements payants dans le monde. –AFP Pour garnir ses rangs, la firme compte sur DJ Neptune et ses pairs. –DR GAGNE 500 FRANCS Àtoi de jouer Envoie-noustes questions sur le domaine automobile.Avec un peudechanceles experts d’AMAGterépondront ici. Gagne 500 francs Cela vaut la peine de participer, carl’auteurdechaque question publiée recevraun bonde500 francsdelapart d’AMAG. Informationsetquestions cptamedia.ch/amag Ce contenu estune collaboration entre le Commercial Publishing et AMAG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :