20 minutes Genève n°2020-04-09 jeudi
20 minutes Genève n°2020-04-09 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-09 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : pas facile de refuser le cash de ses clients.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, La quarantaine Les autorités jurassiennes renforcent les mesures pour les personnes placées en EMS. Les nouveaux résidents sont mis en quarantaine pendant 14 jours afin de garantir qu’ils ne propagent pas le Covid-19 dans l’établissement. Mercredi, le canton comptait 174 cas. Physiciens unis contre le virus GENÈVE Production de gel hydroalcoolique, conception et construction d’équipements médicaux sophistiqués... Le CERN, qui héberge le plus grand accélérateur de particules du monde, se lance à son tour dans la bataille contre le coronavirus. L’organisation a indiqué mercredi avoir mis sur pied un groupe d’action chargé de recenser et d’appuyer les contributions possibles des 18000 personnes constituant sa communauté de scientifiques dans le monde. SANTg'SANTÉ Les coûts liés à la pandémie ne seront pas connus avant de longs mois. Mais ils ne devraient pas peser sur la facture 2021. Les primes d’assurance maladie vont-elles exploser en 2021 ? La question inquiète de nombreux Suisses alors que le pic de l’épidémie de Covid-19 n’a pas encore été atteint. Difficile de répondre, car les coûts finals sont encore largement inconnus. Les factures ne seront reçues qu’au cours du second semestre, voire en 2021. Ce que l’on sait aujourd’hui, c’est qu’un test coûte quelque 300fr. « Au rythme actuel, cela signifie plusieurs millions de francs par jour », détaille Adrien Kay, directeur de la communication de Curafutura. La faîtière a procédé à des estimations du coût de prise en charge des patients Covid-19 : 0 4n') _\- "1\9, 6 00 nL. 91 ; Ie. 46 15 ». actu.20min.ch Le Covid-19 ne devrait pas faire exploser les primes Les réserves devraient pouvoir assurer des coûts extraordinaires. le traitement pour les cas les plus graves avoisinerait les 100000 francs, dont 45% à la charge des assurances. Le reste est facturé aux cantons. Par ailleurs, « les traitements électifs sont repoussés à large échelle, ce qui réduit les frais », tempère Nina Franck porteparole de la CSS. En somme, la Du monde au balcon pour le cours de gymnastique KÖNIZ (BE) Étudiant dans une école hôtelière, Jonas Schaefer, 22 ans, est aussi un ancien joueur d’unihockey. Plutôt que de s’entraîner en solitaire, il en fait profiter tous les résidents de son immeuble. Trois fois par semaine, il anime depuis la pelouse une séance de gymnastique de 25 minutes adaptée aux personnes âgées. Les seniors, priés de rester à la maison en raison de la pandémie de coronavirus, continuent ainsi de bouger et conservent un lien social, même depuis leur balcon. –PHOTO KEYSTONE note finale dépendra du différentiel entre baisse des coûts ordinaires et hausse de ceux liés à la crise. Si la facture annuelle devait être plus importante que les primes encaissées, il faudrait combler le déficit. Une fonction dévolue aux réserves. « En 2019, celles-ci s’élevaient à plus de BERNE Les mesures de lutte contre la pandémie sont bien appliquées et montrent des effets, a estimé mercredi le Conseil fédéral. Compte tenu de l’évolution épidémiologique et des recommandations scientifiques, le gouvernement les prolonge néanmoins jusqu’au 26 avril. Mais les mesures seront progressivement allégées, avec toute la prudence qui s’impose, avant la fin du mois. La marche à suivre sera décidée le 16 avril. Les critères pour un assouplissement dépendront du nombre des nouvelles infections, des hospitalisations et des décès. La façon dont les Calcul par année Le principe de fixation des primes permet d’écarter a priori tout report des charges du Covid-19 sur 2021. « Les primes pour chaque année doivent être fixées de manière qu’elles correspondent aux coûts estimés pour l’année de leur application, explique l’Office fédéral de la santé publique. Les réserves sont destinées à couvrir les coûts imprévisibles élevés d’une année. Lors du calcul du niveau minimal des réserves, un scénario de pandémie est inclus. » 8 milliards de francs, à mettre en rapport avec les 33 milliards de prestations que les assureurs maladie ont remboursées en 2019. Les réserves sont solides et devraient donc permettre d’absorber les surcoûts liés à la crise », affirme Christophe Kaempf, porte-parole de SantéSuisse. –MARIA PINEIRO La rallonge fédérale 10 milliards C’est le montant supplémentaire débloqué immédiatement par la Délégation des finances des Chambres, hier, face à la crise du Covid-19. Les élus ont admis l’urgence du crédit voulu par le Conseil fédéral. Encore 18 jours à vivre au ralenti –ISTOCK consignes d’éloignement social et d’hygiène sont respectées et dont les rassemblements sont évités sera aussi déterminante. –ATS Le conseiller fédéral chargé de la Santé, Alain Berset. –KEYSTONE
–KEYSTONE JEUDI 9 AVRIL 2020/20MINUTES.CH Etan ; dé la Gruère rehT neerreifol Parade à l’afflux de promeneurs SUISSE ROMANDE L’accès à plusieurs lieux prisés des amateurs de balades sera limité, voire interdit, ce week-end pascal. Dans le Jura, l’étang de la Gruère (photo) sera fermé dès ce midi et jusqu’à nouvel avis. À Bienne (BE) et Yverdon (VD), les autorités condamnent les parkings proches du bord du lac. Les voies carrossables menant au Creux-du-Van et aux gorges de l’Areuse (NE) seront elles aussi interdites. SIÉCURM SÉCURITÉ SANITAIRE SAMTAM Plusieurs commerces n’acceptent plus le cash. Mais les clients rechignent à sortir leurs cartes. Dans le cadre de la lutte contre la pandémie, l’Office fédéral de la santé publique a émis des directives strictes concernant les commerces. Mais pour ce qui est des moyens de paiement il reste vague. « L’argent n’affecterait pas de manière significative la propagation du coronavirus. Par précaution, l’emploi du paiement par carte ou sans contact est néanmoins conseillé », dit un porte-parole. Pour le coup, de plus en plus de commerces renoncent totalement à l’argent liquide. Refuser le liquide ? En avertissant avant L’article 3 de la Loi fédérale sur l’unité monétaire et les moyens de paiement est claire : toute personne est tenue d’accepter en paiement jusqu’à 100 pièces suisses courantes et les billets de banque suisses sans limitation. Néanmoins, il est toléré de déroger à cette règle, pour autant que l’acheteur en soit informé préalablement. Ainsi, un magasin doit afficher à l’entrée son refus de prendre le cash. Et si le client ne l’a pas vu ou lu, il a le droit de renoncer à la transaction. Dans la restauration, l’annonce doit être faite au moment de la commande. Actu 3 Des hôpitaux... au chômage partiel Cesser de payer en liquide ne coule pas de source Le paiement par carte limite les contacts entre les mains. –ISTOCK Paiement sans contact jusqu’à 80 francs Les prestataires de cartes bancaires ont annoncé mercredi qu’ils relevaient la limite pour le paiement sans contact et sans code PIN.Jusqu’à nouvel avis, elle passe de 40 à 80 francs. Cette mesure doit limiter les risques de SUISSE Alors que les malades du coronavirus augmentent, certains hôpitaux et cliniques ont recours au chômage partiel. C’est notamment le cas à Zoug et en Argovie. « Cela semble paradoxal, mais actuellement de nombreux lits sont vides », explique le porte-parole du groupe Hirslanden. L’arrêt des interventions non urgentes explique en partie cette situation. Aux urgences, la fréquentation a chuté d’un tiers. La baisse de l’activité réduit les accidents et certains patients renoncent à aller à l’hôpital par crainte de contracter le virus. Le pic de la pandémie n’est toutefois pas atteint et les besoins pourraient vite croître. « Une fois la crise passée, il sera préférable de pouvoir dire qu’on avait trop de Suivez en direct toutes lits plutôt que pas assez », analyse Willy Oggier, expert des les infos sur le virus. systèmes de santé. –BZ/OFU Alors que certains soignants font des heures supplémentaires, d’autres se retrouvent désœuvrés. –ISTOCK propagation du virus en réduisant le nombre de personnes composant leur code sur les terminaux. Elle sera progressivement mise en place ces prochains jours. Plusieurs pays européens ont déjà pris une décision analogue. « Certains clients trouvent ça bizarre, mais la majorité comprennent que c’est pour protéger nos collaborateurs. Ceux qui ont le plus de mal sont souvent des personnes âgées ou très jeunes et celles ne possédant pas de carte de crédit », commente le responsable d’une chaîne de pizzas. Dans un petit magasin vaudois, la caissière rencontre pas mal d’incompréhension : « Mon chef a décidé de ne plus accepter les espèces depuis la semaine dernière. La plupart du temps, ça se passe très bien, mais on m’a déjà insultée et menacée. Dans des cas extrêmes, il m’est arrivé d’accepter l’argent du client, pour ensuite effectuer la transaction avec ma propre carte. » « Des personnes nous ont menacés de s’adresser à la concurrence. Nous leur avons répondu que c’était leur droit, souligne le responsable de la pizzeria. Il existe de nombreux moyens pour payer en ligne. Parfois, nous prenons le temps d’expliquer comment créer un compte Twint. » –XAVIER FERNANDEZ 20 secondes Consulter sans hésiter SUISSE La Société suisse de médecine interne générale s’inquiète : trop de patients annulent des examens médicaux ou renoncent à consulter, même en urgence, par crainte du coronavirus. Or, les malades doivent impérativement appeler un médecin, rappelle-t-elle. Taxes suspendues BERNE Le Conseil fédéral a décidé, mercredi, de suspendre les droits de douane sur les équipements de protection contre le Covid-19. Masques, désinfectants ou encore gants ne sont pas produits en quantité suffisante dans le pays. La mesure court jusqu’en octobre. La BD résiste au virus DELÉMONT Le festival Delémont BD, repoussé à 2021, n’abdique pas pour autant. Il proposera cette année un format hors les murs. Neuf villes romandes accueilleront des dessins de bédéistes du cru sur des panneaux d’affichage, du 16 au 23 juin.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :