20 minutes Genève n°2020-04-03 vendredi
20 minutes Genève n°2020-04-03 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-03 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : la gaffe qui fait marrer les Japonais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Actu Innovation et frustrations au menu des élections GEAVE GENÈVE La campagne pour le second tour du scrutin municipal a été chamboulée par les règles sanitaires fédérales. Se faire élire sans serrer de mains, sans débattre et sans distribuer de programmes aux passants. Inimaginable ? Ce scénario, c’est pourtant celui qu’ont vécu les militants genevois engagés dans la bataille des élections municipales. Les restrictions sanitaires dues au Covid-19 se sont peu à peu durcies jusqu’à l’interdiction des rassemblements et de la proximité physique. Dès lors, les partis, comme les candidats en Ville de Genève, ont dû engager de nouveaux moyens pour ce deuxième tour aux Exécutifs. « Il a d’abord fallu trouver un équilibre. Comment parler aux citoyens sans les matraquer alors que les priorités sont ailleurs ? » analyse Marie Barbey- PUB Sami% men Ffedhilique% Fer - Chrieltina Hlbos Allfcrwe Gemee. Chappuis, du PDC. Sans la rue, les militants se sont tournés vers le numérique en étant « actifs sur les réseaux sociaux, en décrochant leur téléphone, en activant leurs réseaux personnels », détaille Maria Pérez, prétendante du PdT. Le PS a également misé sur l’envoi de cartes postales. Les candidats Pub près de l’A9 : les juges disent non VAUD Même l’Office fédéral des routes (OFROU) le reconnaît : c’est un peu le « petchi » en matière de publicités le long des autoroutes et semi-autoroutes du pays. Pour éviter que ces panneaux ne compromettent la sécurité routière, leur dimension et leur emplacement sont régis par une loi. C’est sur cette base qu’une entreprise de Rennaz a été recalée par la commune, le Canton, l’OFROU et enfin le Tribunal cantonal. Elle voulait poser deux enseignes lumineuses sur son bâtiment. La distance avec l’A9 était respectée, mais pas le reste : en effet, chaque entité n’a droit qu’à une enseigne et elle ne peut être vue que d’une seule voie de la chaussée. Or, comme les juges l’ont notamment vérifié sur Google Street View, le projet de cette entreprise aurait été visible depuis chaque sens de circulation. Ils l’ont donc eux aussi retoqué. –CHU allo voyance JUSTe la vÉRITÉ 0901 147 147 Fr. 2.-/min. votre avenir en toute Sérénité Du fait du confinement, l’affichage classique a été peu utile. –KEYSTONE ou les partis ont produit des vidéos, de qualité diverse. « Cela ne remplace pas les discussions », regrette l’UDC Christo Ivanov. Il « aime le contact humain » et la frustration est présente. « Les débats et la confrontation d’idées ont manqué », abonde Marie Barbey-Chappuis. Point positif Recours rejeté Le deuxième tour des élections aux Exécutifs municipaux aura bien lieu ce dimanche. Le recours déposé par Ensemble à Gauche, SolidaritéS, le DAL et le MCG, qui estiment que l’organisation du scrutin dans de telles conditions n’est pas démocratique, a été rejeté. Les juges admettent que la restriction des libertés d’expression et de réunion affectent la campagne, mais relèvent qu’elle a pu être menée via internet et les réseaux sociaux. Hier, le taux de participation s’élevait à 23% selon l’État. selon Sami Kanaan, magistrat PS sortant : l’apprentissage accéléré d’une campagne numérique. Chassez l’humain, il revient au galop : « Avec les candidats de l’Alternative, nous comptons découvrir ensemble les résultats par vidéoconférence », confie le socialiste. –MARIA PINEIRO, actu.20min.ch Deux bébés de plus pour le patriarche Ferdinand BÂLE Double carnet rose parmi les singes du zoo de la cité rhénane. Juanita, 14 ans, a donné naissance à un bébé le 29 février et Jetta, 21 ans, lui a emboîté le pas le 14 mars. On ne connaît pas encore le Prison réclamée pour l’ex-patron GENÈVE Un entrepreneur lituanien accusé d’avoir exploité ses ouvriers (« 20 minutes » de jeudi) risque 6 ans et demi de prison ferme et l’expulsion pour 10 ans. C’est la peine requise jeudi par le Ministère public, au procès de D., pour traite d’êtres humains par métier, entre autres. L’homme aurait notamment rémunéré des ouvriers 20ct. de l’heure et imposé à son personnel des conditions de travail illégales. Le verdict est attendu aujourd’hui. Plus besoin d’ordonnance Les personnes souffrant d’eczéma, d’acné, de mycoses vaginales ou de troubles érectiles ne sont plus obligées d’aller chez le médecin. Plusieurs médicaments viennent d’être ajoutés à la liste des traitements pouvant être remis directement par les pharmaciens. sexe des rejetons. Leur papa, Ferdinand, agrandit ainsi sa famille puisque ce mâle, âgé de 27 ans, est à l’origine de toutes les naissances d’atèles du parc depuis 17 ans. –PHOTO ZOO DE BÂLE
VENDREDI 3 AVRIL 2020/20MINUTES.CH Actu 7 L’attaque « Le Parti communiste chinois a menti, ment et continuera à mentir au sujet du coronavirus pour protéger le régime » Ben Sasse Le sénateur républicain américain affirme que Pékin a sous-estimé le nombre de morts dans le pays. LONDRES En ces temps de Covid-19, toux, postillons et crachats se transforment parfois en armes. La justice doit s’adapter. « Je suis positif au Covid ! Je vais te tousser au visage et tu l’auras ! » C’est en ces termes qu’un homme de 55 ans a tenté de résister à son interpellation pour des faits de brigandage, mardi dans le quartier de Westminster, à Londres. Joignant le geste à la parole, il s’est mis à tousser volontairement sur le policier avant de cracher dans sa direction et d’essayer de le mordre. L’individu a été arrêté sur-lechamp pour tentative d’infliger Un traitement à base de bile d’ours PÉKIN En Chine, la médecine traditionnelle a encore de beaux jours devant elle. Le régime de Xi Jinping vient ainsi de donner son feu vert à un médicament contenant de la bile d’ours pour soigner les patients victimes du Covid-19. Censée aider à réguler le cholestérol ou à dissoudre les calculs biliaires ou rénaux, cette substance est désormais incluse dans les recommandations ajoutées par Pékin à l’arsenal de lutte contre le coronavirus. Au grand dam des défenseurs de la faune, qui dénoncent de longue date le sort cruel réservé en Chine à des milliers de plantigrades enfermés dans des cages étroites en vue de leur retirer un peu de bile. –ATS/PGA 1 -.7ç : IL:itaimis :.'mgw-X-WJ =4.reç'..iF 11 7e-eieit. - , ULIIIMMWEl anim u iLsLARIMuLumle..i ME=:- MI=.- 11111fflaUfflie_... M='-'IMMIEUMMegi °=. : C=Z IMMIMIll, Six mois de prison pour avoir toussé sur un policier Le confinement 3,9 milliards C’est le nombre de personnes, soit la moitié de la population mondiale, désormais appelées ou contraintes par leurs dirigeants à rester chez elles à cause du coronavirus, selon un comptage de l’AFP. Les forces de l’ordre font face à un nouveau genre d’agressions. –AFP de graves dommages corporels avant de comparaître mercredi devant une Cour londonienne, laquelle l’a condamné à 6 mois de prison pour agression sur un membre des forces de La sécrétion est prélevée en insérant un cathéter dans la vésicule biliaire de l’animal. –AFP l’ordre. Se réjouissant du « message fort » envoyé par cette sentence, la commissaire en chef Helen Harper, chargée de l’ouest londonien, a prévenu : « Nous réagirons avec fermeté Isolement carcéral ÉTATS-UNIS Avec 57 détenus et 37 gardiens contaminés, l’épidémie de Covid-19 s’accélère dans les prisons fédérales américaines. Pour tenter d’éviter une flambée du nouveau coronavirus, qui a déjà fait deux morts dans un pénitencier de Louisiane, les autorités ont décidé de placer à l’isolement pendant au moins deux semaines tous les prisonniers, soit 170000 personnes. Des mesures comparables ont suscité des émeutes meurtrières dans des prisons d’Italie ou de Jordanie et des évasions au Venezuela ou au Brésil. face à ces comportements totalement inacceptables. » Avec cette pandémie, les malfrats semblent avoir trouvé une nouvelle arme pour dissuader les forces de l’ordre de les arrêter ou de procéder à un simple contrôle de routine. En Belgique, cracher ou tousser en direction de la police est désormais considéré comme une menace d’« attaque avec des substances dangereuses » et peut conduire directement derrière les barreaux. Sept incidents de ce type ont été dénombrés en une semaine à Anvers. Confrontée à des cas similaires, la France a également décidé de punir de peines de prison ferme ceux qui crachent sur des policiers. –AFP/PGA PUB LE PROJET DAVOS 20 secondes Très jeune victime NOUVEAU DÉPART ET ARRÊT BRUTAL DIMANCHE 5AVRIL À21H30 ÉTATS-UNIS Transporté inconscient à l’hôpital en fin de semaine dernière, un bébé de 6 semaines a succombé au coronavirus dans le Connecticut. Il s’agit de la plus jeune victime connue à ce jour, selon le gouverneur de cet État américain, Ned Lamont. La COP26 reportée ÉCOSSE La pandémie a eu raison de la conférence internationale sur le climat, qui devait se tenir en novembre à Glasgow. La COP26 a été repoussée à 2021, toujours dans la ville écossaise, à une date qui reste à déterminer. Peine de mort annulée PAKISTAN Un jihadiste britannique, condamné à mort en 2002 pour l’enlèvement et le meurtre du journaliste américain Daniel Pearl, a vu sa peine commuée en 7 ans de prison par un tribunal du sud du pays. Il pourrait être libéré.L. Burth



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :