20 minutes Genève n°2020-04-01 mercredi
20 minutes Genève n°2020-04-01 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-01 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : la ville de New York accueille un hosto flottant.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
FEMINA FI Femina illumine votre quotidien Retrouvez-nous sur le nouveau site Femina.ch femina.ch 0 0 0
MERCREDI 1ER AVRIL 2020/20MINUTES.CH Ivre ou pas, à Zurich, on ne souffle plus dans le ballon CORONAVHRUS CORONAVIRUS Certaines polices renoncent aux tests de l’haleine, faute de pouvoir assurer la protection des agents. « Nous ne sommes actuellement pas en mesure d’effectuer des tests d’haleine en cas de suspicion de conduite en état d’ivresse », indique Ralph Hirt, porte-parole de la police cantonale zurichoise. Car en soufflant longtemps sans s’arrêter à travers un tube, le conducteur risque de projeter de la salive et des gouttelettes dans l’appareil de mesure et dans l’air ambiant. « C’est trop dangereux pour notre personnel », ajoutet-il. Si la police saint-galloise Sans semence, rien de poussera dans les jardins privés. –ISTOCK VAUD Monique, 71 ans, a du mal à digérer l’humiliation subie dimanche à Cugy. Après quinze jours de confinement, la Lausannoise a voulu s’offrir un bol d’air frais. Et une douceur. « J’ai appelé une confiserie pour passer commande et gagner du temps sur place », racontet-elle. Mais, alors qu’elle regagnait sa voiture, un trentenaire a quitté la file d’attente devant le commerce  : « Il est venu vers moi en hurlant que j’étais mal En soufflant dans l’appareil, le conducteur peut projeter de la salive. fait de même, Genève utilise toujours deux types d’appareils – sur les quatre à disposition – qui évitent les projections. Jardiniers privés de leurs plantons BERNE Horticulteurs et jardiniers amateurs font aussi les frais de la pandémie. Avec plus de 22000 signatures, un député neuchâtelois demande au Conseil fédéral de revenir sur l’interdiction de vente de plantons et autres fleurs. En ces temps de crise, les magasins qui vendent semences, plantes et plantons devraient pouvoir le faire au même titre que les magasins d’alimentation ou les pharmacies pour d’autres produits de première nécessité, tout en respectant la protection du personnel. Des aînées prises à partie dans la rue parquée. » Puis d’autres clients l’ont apostrophée. « Ils m’ont dit que je n’avais rien à faire dehors, que je devais rester à la maison. Ce qui m’a le plus blessée, c’est l’absence de bienveillance des gens », déplore Monique. Qui n’est hélas pas la seule à se faire ainsi agresser. Gabrielle, 91 ans, se promenait avec sa fille dans un parc lausannois lorsqu’une femme les a traitées « d’inconscientes et d’irresponsables ». –APN Le Bureau de prévention des accidents s’inquiète. Pour son porte-parole, Marc Kipfer, c’est précisément la crainte du Les examens de juin seront maintenus à l’Université de Neuchâtel. Mais les modalités sont revues en lien avec la crise sanitaire. Les étudiants bénéficieront d’un traitement exceptionnel en cas d’échec ou de retrait, SAINT-GALL Le cirque national avait prévu de commencer sa tournée le 19 mars dans son fief de Rapperswil. Mais, pandémie oblige, le Cirque Knie avait annoncé l’annulation de –KEYSTONE contrôle qui dissuade les conducteurs alcoolisés de prendre la route. « Il serait bon de vérifier d’abord si des contrôles avec des mesures de protection appropriées seraient possibles », ajoute Mike Egle, responsable de la communication de la fondation pour la sécurité routière Road- Cross. « Si la situation actuelle devait durer, il serait important de mettre au point un test respiratoire adapté », poursuit-il. Stefan Blättler, chef de la police bernoise et président de la Conférence des commandants des polices cantonales, rassure  : les policiers peuvent toujours ordonner un test sanguin s’ils observent une conduite suspecte. –GUS/DB/GMA Actu 5 Apprentis  : on oublie la théorie BERNE Les apprentis doivent pouvoir obtenir leur diplôme malgré la crise. Une solution nationale se dessine  : il n’y aurait pas d’examen théorique, et les notes obtenues jusqu’à la fin du 1er semestre seraient prises en compte dans l’évaluation finale. L’exécution d’un travail pratique doit être organisée là où cela est possible, sinon une évaluation de ces compétences doit être élaborée par le formateur. Indulgence lors des examens à l’Uni de Neuchâtel pour ne pas compromettre leurs études. Ainsi, des présentations orales seront remplacées par des rapports écrits. Et les résultats de juin ne compteront que s’ils conduisent à l’acquisition des crédits correspondants. Les représentations du cirque national sont stoppées net à cause des mesures liées au coronavirus. –KEY Le Cirque Knie prévoit une tournée « light » ses représentations en Suisse orientale jusqu’au 5 mai. Le ciel s’assombrissant de jour en jour, la troupe va dès lors réorganiser complètement la planification de ses représentations, en les concentrant sur 5 mois. En attendant un nouveau calendrier, le cirque suspend la prévente des places et annoncera dès que possible les dates de sa tournée « light ». –ISTOCK



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :