20 minutes Genève n°2020-03-25 mercredi
20 minutes Genève n°2020-03-25 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : le virus a fait plier les JO de Tokyo.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Du plexiglas au guichet MOBILITÉ Les CFF ont réussi à se fournir en protections en plexiglas et à les mettre en place dans de nombreuses gares suisses. Ces écrans ont été installés dans tous les centres de vente, avec une priorité dans les régions frontalières, notamment au Tessin, à Genève et en Valais. Tirs obligatoires à choix BERNE Les soldats de l’armée suisse ne sont pas astreints cette année à accomplir leurs tirs obligatoires, vu l’évolution de la pandémie. Ils pourront toutefois griller quelques cartouches de façon volontaire, a indiqué lundi l’armée. Du jamais-vu depuis la Seconde Guerre mondiale. SANTg SANTÉ Vouloir se protéger du Covid-19 en arborant un équipement de chirurgien n’a qu’une efficacité limitée pour la plupart des gens. De nombreux travailleurs craignent d’être contaminés au contact des gens et réclament des masques. Une demande souvent rejetée par les employeurs pour diverses raisons, ne serait-ce que parce qu’ils ne peuvent pas s’en procurer. Alors qu’il a été souvent répété qu’un masque ne sert qu’à protéger les autres, une rumeur insistante voudrait que cette affirmation serve surtout à garder des stocks pour le personnel soignant. Pauline*, une professionnelle de la santé, a voulu en avoir le cœur net et a interrogé directement un fabricant. Concernant les masques simples, dits de chirurgien, ils ont en effet pour mission prin- actu.20min.ch Masque chirurgical inutile si le virus est dans l’air Les masques servent surtout à protéger les autres, pas soi-même. –KEY cipale de protéger les autres, en retenant les sécrétions. « Et ils doivent être changés dès qu’ils sont souillés, par exemple si on a toussé dedans », indique Pauline. Mais ils ne protègent pas vraiment ceux qui en portent face au virus. « Si on se fait éternuer dessus, le masque peut aider. Mais il faut tout de suite Ils voulaient adopter un chien provisoirement FRANCE VOISINE Le confinement strict imposé aux Français donne des idées, parfois saugrenues, à certains. Les besoins d’un animal de compagnie permettent en effet de sortir avec lui. Un refuge de la SPA à Annecy (F) a ainsi été contacté de manière distincte par deux habitants qui souhaitaient « emprunter » un chien pour la durée du confinement, relate « Le Messager ». La SPA a refusé cette adoption intéressée et sans lendemain, la jugeant « très déplacée ». Les abandons d’animaux n’étaient pas en hausse ces jours à Annecy, selon la SPA. –AFP s’en débarrasser et se laver les mains. En gardant un masque contaminé, on risque fort de tomber malade », poursuit-elle. De plus, ce type d’équipement ne filtre pas les particules en suspension. « Si on reste longtemps près d’un malade, par exemple lors d’un long trajet en transports publics, on VAUD Le Canton a tenté de rassurer hier par une série de mesures. Première certitude : l’année scolaire 2019-2020 sera prise en compte même si elle est tronquée de plusieurs semaines. Un temps indicatif et harmonisé à consacrer quotidiennement aux activités scolaires est en outre recommandé en fonction de l’âge et du degré scolaire, soit 2 heures par jour de la 1re à la 4e année, 2,5 de la 5e à la 8e et 3,5 de la 9e à la 11e pour l’obligatoire. La question des notes a été tranchée. Aussi longtemps que l’enseignement à distance est imposé, toute Don de matériel Le Conseil fédéral a appelé hier les personnes qui ont des masques de protection en stock à en faire don aux établissements de soins de santé. Dans le monde entier, et depuis des semaines, ils sont une denrée rare. La compagnie de chemin de fer Montreux-Oberland bernois a rapidement annoncé qu’elle remettrait 11600 masques d’hygiène (dits chirurgicaux) et 90 FFP3, qui eux protègent contre des particules de virus en suspension dans l’air, notamment grâce à une forme plus hermétique. peut être contaminé même avec un masque chirurgical sur le nez », conclut Pauline. Pour les livreurs et les vendeurs, par exemple, le port du masque ne fera pas la différence. Ce sont donc avant tout les contacts, même indirects, qu’ils doivent éviter. –XAVIER FERNANDEZ *Prénom d’emprunt Ce ne sera pas une année de perdue Les personnes à risque doivent réfléchir à la question de savoir si elles souhaitent ou non bénéficier des mesures de prolongation de vie telles que la respiration artificielle en cas évaluation notée est proscrite. Les épreuves cantonales de référence sont, elles, annulées. La question des examens finaux de 11e année doit encore être tranchée. –ATS Anticiper une décision capitale de maladie grave. Cela permettra d’alléger la charge des unités de soins intensifs pendant la pandémie. L’appel a été lancé hier par la Société suisse de médecine intensive. –ISTOCK
MERCREDI 25 MARS 2020/20MINUTES.CH La réaction « See you in 2021 »  : c’est par cette simple phrase et cette photo de son titre olympique en double avec Roger Federer en 2008 à Pékin que Stan Wawrinka a réagi hier sur Twitter au report des Jeux d’été 2020. Le Tour de France ne désarme pas CYCLISME Après l’Euro et les JO, le Tour de France reste le dernier des événements géants du sport à rester debout. Mais la pandémie pose des questions à moins de cent jours du grand départ de l’édition 2020, programmé le 27 juin à Nice. L’engagement de l’État, qui mobilise près de 30000 policiers, gendarmes et pompiers, est notamment indispensable à la bonne tenue de la course. IAPON JAPON Tokyo n’organisera pas les Jeux olympiques cet été. Les compétitions ont été reportées à l’année prochaine. Une première en temps de paix. Le village olympique n’accueillera pas les athlètes en juillet. –AFP « Je suis de tout cœur avec celles et ceux qui sont touchés par cette pandémie. J’avais décidé que 2021 serait ma dernière saison, ce report ne change pas grand-chose » Lea Sprunger Athlète vaudoise, 30 ans Actu 3 La grand-messe du sport cède face à la pandémie Un formidable casse-tête JAPON « Reporter les Jeux, ce n’est pas comme décaler un match de footballau samedi suivant. Comme l’avait dit le Confrontés à la pandémie de coronavirus, les JO de Tokyo n’ont pas pesé lourd... Initialement programmés en juilletaoût 2020, ils ont été officiellement reportés hier à 2021. Auparavant, seuls les deux conflits mondiaux du XXe siècle avaient entraîné le report, puis l’annulation des Jeux, dont la première édition « moderne » remonte à 1896. La décision a été prise conjointement par le Japon et le CIO, « afin de sauvegarder la santé des sportifs et des personnes impliquées dans les JO ainsi que de la communauté internationale », a annoncé le CIO. Ces Jeux olympiques de 2021, qui s’appelleront toujours Tokyo 2020, seront « le témoignage de la défaite du virus » Les tickets 4,48 millions C’est le nombre de billets qui ont déjà été vendus au grand public au Japon après la fermeture de la seconde phase de vente en février. Au total, le CIO espérait écouler 7,8 millions de tickets. président du CIO, Thomas Bach, la décision prise hier va entraîner de nouvelles difficultés pour les organisateurs. Ils Les Japonais se sont résignés à un report. Tokyo avait déjà connu pareille déconvenue en 1940. –AFP RÉACTIONS « C’était la bonne chose à faire », selon les Américains. « L’égalité et la santé des sportifs sont sauvegardées », ont écrit les Espagnols. « Une décision juste », pour les Allemands. « Un crève-cœur inévitable », selon les Britanniques, et « la meilleure option » pour les Français. Chacun à sa manière, mais tous avec soulagement, devront notamment adapter le calendrier sportif aux autres disciplines, ce qui s’annonce comme un cauchemar logistique. Autre souci majeur, la gestion des 43 sites prévus pour les JO : certains construits pour l’occasion, parfois temporairement, d’autres réaménagés. Le nouveau stade de Tokyo doit accueillir des concerts et d’autres compétitions sportives après les Jeux. Des événements qu’il faudra désormais reprogrammer. « La question des millions de nuits d’ores et déjà réservées dans les hôtels est aussi très difficile à gérer », a reconnu le CIO. –AFP Report accueilli avec philosophie « Je ne vois pas qui peut se plaindre. Je m’entraîne dans une cave, là. Mais je suis étudiant, et un an de plus... Je ne sais pas si je ferai de l’aviron en 2021 » Augustin Maillefer Rameur vaudois, 26 ans face à l’humanité, a lancé le Premier ministre Shinzo Abe. C’est un énorme coup dur pour la ville de Tokyo et le Japon, qui se préparaient minutieusement depuis des années à accueillir le plus grand événement sportif de la planète du 24 juillet au 9 août. Une malédiction des anneaux olympiques semble frapper la capitale japonaise, qui avait déjà dû renoncer il y a 80 ans à recevoir l’édition 1940. Les conséquences vont être lourdes également pour l’économie japonaise cette année et aussi pour les différentes fédérations sportives. Mais l’impact financier « n’a pas été évoqué et n’est pas la priorité », a assuré Thomas Bach. Avant de se résoudre à un report, le Japon et le CIO avaient été longtemps réticents à envisager officiellement de modifier le calendrier des JO. –ATS/AFP/JRE Applaudissements des Comités nationaux les Comités olympiques nationaux et différentes fédérations internationales (football, équitation, athlétisme, etc.) ont salué hier la décision du CIO de reporter d’un an les JO 2020. « Tokyo, on se voit en 2021. Nous avons un combat plus important à gagner avant », a résumé sur Twitter le roi du judo, le Français Teddy Riner. « Ce report ne m’arrange pas du tout. Mais je dois accepter la décision, qui dépasse le sport. Dans ce genre de cas, on doit se faire petit, écouter et respecter » SteveGuerdat Cavalier jurassien, 37 ans « J’étais pour un report mais c’est dur à encaisser quand on a travaillé 4 ans pour ça. Après, humainement, le sport n’est pas la priorité en ce moment » Jérémy Desplanches Nageur genevois, 25 ans



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :