20 minutes Genève n°2020-03-23 lundi
20 minutes Genève n°2020-03-23 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-23 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : la terre tremble en pleine pandémie en Croatie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus Un couteau dans le dos du personnel hospitalier TRAVAIL TRAVAHL Alors que le Conseil fédéral refuse le confinement, il annule des dispositions légales qui protégeaient les soignants. Fini la semaine de travail légale à 50h. Fini la limite des heures sup poussant à 60h hebdomadaires. Le Conseil fédéral a décidé vendredi de suspendre les dispositions de la loi sur le temps de travail et de repos, pour que les soignants soient plus disponibles. L’ordonnance, très floue, rend les employeurs responsables de protéger la santé de leurs employés. Elle n’a été ni discutée avec les partenaires sociaux ni annoncée en conférence de presse, souligne le syndicat SSP, qui demande son retrait. La mesure est très mal perçue par de nombreux soignants L’économie avant la santé du peuple ? Les images de soignants épuisés en Italie inquiètent en Suisse. –AFP L’économie a pesé lourd dans la décision de ne pas imposer un confinement total, selon « SonntagsBlick ». La faîtière Economie- Suisse aurait en effet pratiqué un lobbying actif pour l’éviter. Sa présidente, Monika Rühl, ne commente pas, mais met en garde contre les conséquences d’une paralysie totale. « Blick » établit aussi les positions des conseillers fédéraux : seuls Berset et Keller- Sutter seraient pour, face à Maurer suivi par Parmelin. placés en première ligne. « Évidemment, on est ultramotivés à fournir cet effort, assure une médecin assistante. Mais perdre notre filet de protection ajoute au stress et à l’angoisse de beaucoup d’entre nous. On a des limites physiques, c’est important qu’on reste détendus et alertes face aux malades. » Secrétaire centrale au SSP, Beatriz Rosende abonde : « Mieux vaut moins de soignants mieux reposés, l’inverse est dangereux pour tout le monde. » Charlot et Freddie portent très bien le masque VEVEY/MONTREUX (VD) Ce week-end, Charlie Chaplin et Freddie Mercury se sont vu offrir un masque de protection. Du moins les statues à leur effigie. « Art et santé font partie de nos richesses, il faut les préserver », nous a confié l’auteur de ce clin d’œil, Matthieu Rubin, actif dans le milieu du cinéma. Plus tôt dans la semaine, c’est le héros de BD Titeuf qui avait été ainsi protégé à Carouge (GE) –PHOTOS DR Creux de la vague Les hôpitaux ne sont pas encore surchargés, assurent les autorités des différents cantons. Dans plusieurs établissements romands, la situation est même étonnamment calme. « Les gens ont compris qu’il ne fallait pas venir pour rien, ou commencent par appeler », décrit une médecin assistante. Les plans de travail sont déjà réorganisés et renforcés, mais les patients commencent à peine à arriver. Difficile de dire quand la saturation sera atteinte. « Mais elle le sera, c’est sûr. » L’annonce passe d’autant plus mal que nombre de médecins demandent ardemment que soit décrété le confinement total. « On fait de notre mieux, mais ça ne suit pas, rage un jeune médecin. C’est injuste de nous faire assumer cette responsabilité. » Sa confrère renchérit : « On n’est pas aidés ! Le message n’est pas clair, donc incompris. Même des patients testés positifs vont promener leur chien et mangent avec leur famille... » –PAULINE RUMPF BERNE Hier à midi, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dénombrait en Suisse 7014 cas d’infections déclarées, 900 de plus que la veille, et 60 décès. Alors que de vendredi à samedi, le nombre de nouveaux cas d’infection avait crû de près de 1300, il n’a augmenté que de 900 dans les 24 heures suivantes. Il est cependant encore trop tôt pour parler d’inversion 0, actu.20min.ch Des roses ont été distribuées au personnel du CHUV. –DR Des fleurs pour leur dire merci SOLIDARITÉ Le virus a eu raison de la « Journée des roses équitables », une première depuis 17 ans. Mais tout n’a pas été perdu : les organisateurs ont décidé de réacheminer plusieurs milliers de fleurs vers le CHUV, où elles ont été distribuées auprès du personnel soignant en guise de remerciement pour son dévouement. Outre-Sarine, les roses ont, elles, été livrées à des maisons de retraite et à des établissements médico-sociaux. Une soignante fleurie se confie sur notre app. Caisses de compensation au front Les caisses de compensation AVS mettront en ligne dès aujourd’hui des formulaires destinés aux personnes touchées par la crise. Sont concernés les indépendants ne pouvant pas faire valoir d’indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail ainsi que les parents ayant dû interrompre leur activité à cause de la fermeture des écoles. De même pour les personnes se trouvant en quarantaine sur ordre médical. Les enfants sont bien moins touchés de tendance, souligne l’OFSP. Les personnes positives sont âgées de 0 à 101 ans, avec un âge médian de 51 ans (50% sont plus jeunes et 50% sont plus vieilles). Les adultes sont nettement plus touchés que les enfants et, à partir de 60 ans, les hommes le sont plus que les femmes. Les cantons du Tessin, de Vaud et de Bâle-Ville sont les plus frappés. –ATS
LUNDI 23 MARS 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 3 20 secondes Pas de grève à Cointrin GENÈVE Le Syndicat des services publics (SSP) a annoncé samedi le retrait de son préavis de grève générale à l’aéroport. Jeudi, il dénonçait l’absence de matériel adéquat et le manque de mesures d’hygiène pour une partie de son personnel. « Nous avons été entendus et des dispositions ont été prises », s’est réjoui le SSP. Solidaires avec l’Alsace FRANCE Six patients alsaciens gravement atteints par le Covid-19 vont être soignés en Suisse. Les structures hospitalières du Haut- Rhin étant saturées, les cantons voisins du Jura et des deux Bâle ont accepté de prendre en charge chacun deux patients. Dans le Jura, les travailleurs frontaliers représentent près du tiers du personnel hospitalier. Exas pour les apprentis BERNE Quelque 70 000 apprentis de dernière année doivent pouvoir terminer leur formation jusqu’à la fin de l’été malgré la pandémie afin qu’ils puissent entrer sur le marché du travail après l’été. Sont concernés les certificats fédéraux de capacité, les attestations fédérales de formation professionnelle et la maturité professionnelle. Étudier chez soi via le Net, « c’est un peu le chaos ! » GENÈVE Confinés chez eux, les 12-19 ans vivent une expérience de télé-école contrastée. Ils évoquent des situations difficiles, mais gardent le sourire. EA ? NED À l’écran, le prof dit coucou de la main. Dans sa chambre, Clara, 15 ans, rit et fait de même. « Comment on branche le micro ? » demande l’enseignant. Ce point réglé, le cours en visioconférence démarre avec quelques soucis techniques. « Non, il n’y a rien à télécharger. Fais comme ça », explique le maître à un collégien, en lui montrant son propre écran. Cette leçon en live a cependant été une exception, lors de cette première semaine après la fermeture des écoles pour cause de coronavirus. En général, les interactions se sont résumées à l’envoi de mails pour des exercices et des devoirs. Et encore... « Je suis sans nouvelles d’une de mes enseignantes », se préoccupe Clara. Éric, collégien de Les écoles ont fermé et les élèves suivront leurs cours depuis la maison jusqu’au 8 avril, au moins. –DRA 17 ans, résume : « C’est très différent selon les profs. Certains ne comprennent pas grandchose aux outils informatiques. C’est un peu le chaos. » Du coup, le moral est parfois chancelant. Les copains manquent, l’ennui gagne certains, d’autres Beaucoup à faire dans l’urgence –KEYSTONE Le délai de trois jours entre l’ordre de clore les écoles et leur fermeture effective « a provoqué des à-coups », reconnaît le Département genevois de l’instruction publique. Il a fallu procéder à un « transfert massif de contenus sur les plateformes numériques et élaborer de nouveaux programmes de cours réalisables à distance. Mais globalement, nous sommes satisfaits. » Le Département loue aussi « la réactivité et la créativité admirable » des enseignants, « pas tous égaux devant ces technologies imposées brutalement ». La Suisse talonne la Corée du Sud DÉTECTION Désormais, jusqu’à 7000 tests peuvent être effectués quotidiennement en Suisse, rapporte la « NZZ am Sonntag », citant des informations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Quelque 50000 échantillons ont été testés dans le pays jusqu’à vendredi. Avec un taux de 5800 tests par million d’habitants, la Suisse a l’un des taux de tests les plus élevés du monde, derrière la Corée du Sud (6150). L’Italie en est à 3450. L’abandon du test systématique en Suisse avait été très critiqué. s’inquiètent. « À notre retour en classe, on va avoir des tonnes d’évaluations », s’alarme Lucie, du haut de ses 13 ans. Mais il y a de bons côtés. « On vérifie si on a une leçon online ou des exercices à rendre et, après, on s’organise comme on veut », applaudissent nos interlocuteurs. « Je peux me lever plus tard », balance l’un. « J’ai plus de temps pour jouer », signale un autre. Au final, « nous allons trouver notre rythme, positive Éric. On rattrapera le retard pris lors de la semaine du voyage d’études, vu qu’il a été supprimé. » –DAVID RAMSEYER BELLINZONE Après les commerces non alimentaires, les établissements publics et les chantiers, le Tessin a décrété la fermeture de toutes les industries dès aujourd’hui et jusqu’au 29 mars prochain, a expliqué samedi le président du Conseil d’État, Christian Vitta (photo). Le Canton espère ainsi freiner l’avancée du coronavirus qui, en moins d’un mois, a causé la mort de 37 personnes, soit plus de la moitié des décès en Suisse. La faîtière de l’industrie des machines a Gabegie partout La semaine semble avoir été éprouvante pour les enseignants. La mise en place d’une école 100% numérique a été « très décousue », juge la faîtière des maîtres du Cycle d’orientation. Celle-ci fustige ainsi le « manque de préparation » du Canton. Côté vaudois, l’Association des parents d’élèves estime que « la situation est chaotique, mais ce n’est facile pour personne ». Mercredi, la plateforme Educanet a planté. Elle devrait redémarrer ce lundi. « C’est le règne du système D, résume le père d’un ado. L’un de ses profs communique via le chat d’une plateforme de jeux vidéo. » Industrie tessinoise contrainte à l’arrêt évoqué hier un « désaveu du Conseil fédéral », puisque le gouvernement a clairement dit que l’industrie pouvait tourner si les mesures de protection étaient respectées. –ATS –KEYSTONE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :