20 minutes Genève n°2020-03-16 lundi
20 minutes Genève n°2020-03-16 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-16 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : le pays tout près du confinement général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
En exclusivité chez Sunrise Upgrade detarif inclus sur les abonnements europe &US. Vous trouverez toutes les informations relatives àcetteoffre sur sunrise.ch/galaxy
LUNDI 16 MARS 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 5 La vie nocturne à l’arrêt GEA'VE GENÈVE Les restrictions mises en place pour freiner l’épidémie ont mis les bistrots à terre. En temps normal, la rue de l’École-de-Médecine est bondée. –MPO Plusieurs magasins ont connu de véritables razzias. –DR Faire tourner un bar ou un restaurant avec 50 personnes maximum, clients et personnel compris ? L’exigence posée par le Conseil fédéral vendredi a conduit les établissements de la rue de l’École-de-Médecine, très prisés des étudiants, à prendre des mesures en urgence. En temps normal, prendre l’apéro le week-end dans cette zone ressemble à un parcours du combattant, tant la « rue de la Soif » genevoise fourmille de monde. Mais vendredi dernier, l’ambiance ressemblait à peine à celle d’un jour de semaine. Les gérants et les serveurs s’étaient organisés pour faire respecter les quotas : comptage des clients ou terrasses à moitié condamnées. « C’est à nous de faire attention, affirmait Philippe, responsable du Café Métis. Mais ça va, je pensais que ce serait plus difficile. » « Quand je suis arrivé vers 18h30, j’ai dû attendre une quinzaine de minutes », racontait Laurent, un client. Le point positif : le service a été plus rapide que d’habitude pour lui et ses deux compagnons. Le trio a été unanime, il faut être « conscient de la situation, faire attention et respecter les consignes ». La discussion terminée, les trois copains se sont d’ailleurs salués avec un check du coude, avant de se séparer. D’autres bars ont tenté l’exercice, avant de renoncer. Samedi soir, les lieux ont jeté l’éponge dès 22h, au terme de leur deuxième soirée d’essai, a révélé la « Tribune de Genève ». « Le personnel n’a pas envie de travailler », a confié un patron au quotidien. –MPO L’ambiance contrastait avec l’atmosphère habituelle de la capitale vaudoise en fin de semaine. –KEYSTONE Un samedi soir dépeuplé Supermarchés vidés par des clients inquiets SUISSE ROMANDE Plusieurs supermarchés ont vécu des scènes surréalistes, dès vendredi. Des clients, inquiets des premières mesures-chocs prises par le Conseil fédéral, se sont rués pour faire des provisions. Ils ont littéralement vidé les stocks de pâtes, conserves, produits pour bébés et papiers-toilettes. « Il y a suffisamment à manger pour tout le monde, a assuré Tristan Cerf, porte-parole de Migros. Si un rayon est vide, il faut simplement attendre quelques minutes, revenir dans la journée ou le lendemain. » LAUSANNE Pas âme qui vive, ou presque, aussi bien à hauteur des bistrots habituellement très prisés de la place Benjamin-Constant qu’au quartier du Flon, pourtant riche en bars, restaurants, club et salles de cinéma. Sur cette même esplanade, un groupe de cinq jeunes hommes hantaient les lieux froids et vides. « On cherche un bar ouvert mais pour l’instant on ne trouve rien », explique l’un d’eux. Tous tombent des nues en apprenant la directive cantonale vaudoise tombée le jour même, sur la fermeture obligatoire imposée aux établissements publics à partir de 22h, sans omettre les portes closes des discothèques. Ainsi, l’ambiance contrastait singulièrement avec l’atmosphère habituelle d’un samedi soir dans la capitale vaudoise, connue pour ses nuits animées. Quelques dealers de drogue oisifs erraient dans certaines rues, suivis de près par des policiers à vélo. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI L’appel « Aujourd’hui, nous devons limiter les interactions sociales. Car nous devons protéger les plus vulnérables, mais aussi notre système de santé » 20 secondes Nouveaux lits pour SDF LAUSANNEAfin de réduire la promiscuité dans les abris de nuit pour les personnes sans domicile, la Ville va rouvrir l’abri de la Vallée de la Jeunesse, indique « 24 heures ». La Protection civile apportera son soutien, a précisé Éliane Belser, responsable de l’aide sociale d’urgence. La traversée filmée de la ville sur notre app. Nuria Gorrite, présidente du Gouvernement vaudois, a rappelé les règles de prudence, hier au « 19h30 » de la RTS. Postes de police fermés GENÈVE Pour des raisons sanitaires, trois poste de police sont fermés dès aujourd’hui et pour une durée indéterminée : ceux du Bourg-de-Four, de Blandonnet et de Versoix. Les postes de l’aéroport et des Pâquis restent ouverts 24 h sur 24 et sept jours sur sept.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :