20 minutes Genève n°2020-03-16 lundi
20 minutes Genève n°2020-03-16 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-16 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : le pays tout près du confinement général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Coronavirus Ces cantons qui vont plus loin que la Confédération BERNE Plusieurs cantons dont Jura et Neuchâtel ont décidé ce week-end de fermer leurs commerces, à l’exception des magasins de première nécessité. Le confinement guette toute la Suisse tant l’épidémie de coronavirus flambe. Après la fermetures des écoles et les soutiens économiques annoncés vendredi par le Conseil fédéral, quatre cantons ont décidé de renforcer encore l’arsenal des mesures pour contrer l’évolution de la maladie. À la suite du Tessin samedi, Bâle-Campagne, le Jura, Neuchâtel et enfin les Grisons ont tour à tour imposé la fermeture des magasins, bars et restaurants dès aujourd’hui. Les commerces alimentaires (y compris pour les animaux), des marchés de fruits et légumes, des pharmacies, des kiosques, des stations-services et des banques échappent toutefois à ces mesures. Dans le canton de Vaud, les bars et les restaurants ferment désormais à 22h tandis que les activités de l’administration sont réduites au minimum. Depuis samedi, les habitants du Tessin n’ont plus accès aux cafés et aux restaurants. –KEYSTONE « Si nous arrivons à une situation où on décide d’un confinement généralisé, il faut que cette décision se prenne à l’échelle nationale », a déclaré la ministre vaudoise de la Santé Rebecca Ruiz sur la RTS. Hier soir, une séance extraordinaire du Conseil fédéral s’est déroulée à Berne, mais aucune indication n’a été donnée. Signe de la fébrilité ambiante, le grand patron des CFF, Andreas Meyer, a exhorté Tous les parlementaires fédéraux renvoyés à la maison Les remontées mécaniques ont dû fermer dans toute la Suisse. –AFP les voyageurs à éviter le train : « Je n’aurais jamais imaginé que je donnerais le conseil d’éviter les transports publics. Plus de 800 malades en un seul jour Le coronavirus poursuit une progression exponentielle en Suisse. Hier en début d’après-midi, l’Office fédéral de la santé publique recensait quelque 2200 cas testés positifs. Cela représente environ 800 de plus en l’espace d’un jour. Parmi Les Chambres fédérales mettent fin à la session de printemps en raison de l’épidémie de coronavirus. Les présidents des groupes parlementaires l’ont décidé hier lors d’une conférence téléphonique, a indiqué le président du Conseil des États, Hans Stöckli. La session de printemps a débuté le 2 mars. Elle aurait dû se poursuivre cette semaine encore. Lundi passé, une demande d’interruption avait été balayée. Fin abrupte de la saison de ski MONTAGNE Les stations de ski de toute la Suisse ont dû fermer leurs portes dès vendredi soir pour respecter les décrets du Conseil fédéral. Certains cantons n’ont toutefois pas compris la consigne et l’ont mal transmise, permettant à des stations d’ouvrir samedi. Les contrevenants ont été rappelés à l’ordre par le ministre de l’Intérieur, Alain Berset. L’interdiction vise à éviter les grands rassemblements autour des remontées mécaniques. Utilisez d’autres moyens de transports, les vélos inclus ! » a-t-il tweeté. –FRS/ATS Lire également en pages 5, 11 et 21 le total des cas, 1563 ont été confirmés, 152 sont encore en cours d’analyse après un premier résultat positif et 440 déclarations n’ont pas encore été saisies. Quatorze personnes sont décédées pour l’heure en Suisse. 20 secondes, actu.20min.ch Guerre pour un vaccin BERLIN Les ministres allemands de l’Économie et de l’Intérieur ont confirmé hier une information de « Die Welt ». Elle accusait les États- Unis de Donald Trump de tenter, à coup de millions de dollars, de s’approprier un projet de vaccin contre le coronavirus en cours de développement en Allemagne. Cinq personnes au max VIENNE Le gouvernement autrichien a renforcé hier les restrictions à la vie publique en interdisant les rassemblements de plus de cinq personnes, en limitant les déplacements au strict nécessaire et en prévoyant de faire contrôler ces interdictions par la police. Douanes verrouillées BERLIN L’Allemagne va fermer ce matin ses frontières avec la Suisse, la France et l’Autriche, pour tenter de freiner la pandémie. La mesure ne concernera pas le transport de marchandises et fera une exception pour les frontaliers. Multiples élans de solidarité spontanés Courses ou chien : des jeunes se mettent au service des aînés. SUISSE « Vous êtes en quarantaine et vous faites partie des personnes à risque, je fais vos courses, contactez-moi au No... » Ce type de messages fleurit sur les réseaux sociaux et dans les cages d’escaliers des immeubles romands. D’autres proposent aussi de prendre régulièrement des nouvelles des personnes à risque coincées chez elles. Des groupes Facebook proposent aussi des formulaires préimprimés à glisser dans la boîte aux lettres de ses voisins. Sur la Riviera vaudoise, un citoyen a créé une appspéciale intitulée Vevey Solidaire pour jouer les intermédiaires. En Valais, le mécène et homme d’affaires Léonard Gianadda a accordé à ses locataires une réduction de 100fr. à 250fr. sur les loyers d’avril. Montant total du geste : 80000fr., selon Rhône FM. –GMA –ISTOCK
LUNDI 16 MARS 2020/20MINUTES.CH Coronavirus 3 « En cas de fièvre, prenez toujours du paracétamol » MME MISE EN GARDE L’usage d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou les dérivés de cortisone est déconseillé en cas d’état grippal causé par le virus. Samedi, le ministre français de la Santé Olivier Véran a suscité une vague d’inquiétude avec un tweet dans lequel il mettait en garde contre la prise d’anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou la cortisone chez les personnes infectées par le coronavirus. Il indiquait que ces médicaments pourraient être « un facteur d’aggravation de l’infection ». « En cas de fièvre, prenez du paracétamol », avaitil dit. Ces propos ont ensuite été confirmés par plusieurs médecins évoquant le cas de jeunes patients dont l’état s’est dégradé après la prise d’anti-inflammatoires. Hier, le CHUV a confirmé que les médicaments à base de paracétamol – comme le Dafalgan ou le Panadol – sont les seuls recommandés. Selon le communiqué de l’hôpital vaudois, les anti-inflammatoiresm,ēraGc\DGA A FA LMP PAR ACETRUOỊ/g Le paracétamol est la seule substance conseillée aux malades. –DR (ibuprofène, kétoprofène, naproxène, diclofénac, etc.) et les dérivés de la cortisone sont effectivement à proscrire. Le train frontalier freiné par le virus GENÈVE La circulation du Léman Express sera perturbée dès aujourd’hui. Étant donné le nombre important d’arrêts maladie et la fermeture des établissements scolaires, une partie du personnel ne pourra pas assurer sa prise de poste. Le trafic est maintenu pour autant que cela reste possible, ont indiqué hier Lémanis, les CFF et la SNCF. Sur le territoire suisse, tous les trains Léman Express circuleront « en principe » selon l’horaire entre Coppet et Chêne- Bourg. Vendredi, les CFF ont indiqué qu’ils maintiendraient la desserte régulière selon l’horaire. Des transports touristiques ont toutefois été supprimés. En France, les transports longue distance en train, car ou avion seront progressivement réduits. –ATS/AFP Cette recommandation s’applique également aux enfants, ajoute l’établissement. Il est conseillé aux personnes qui Attention aux messages anxiogènes L’Europe touchée de plein fouet Le coronavirus a tué plus de 2000 personnes en Europe, avec 368 décès en 24 heures en Italie, selon un bilan arrêté hier à 17h. Au total 2291 décès ont été recensés en Europe, le continent où la pandémie progresse le plus rapidement. En Espagne, quelque 2000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés et une centaine de personnes sont mortes en 24 heures. Les Hôpitaux universitaires genevois (HUG) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) ont démenti être à l’origine de deux messages vocaux « anxiogènes » qui circulaient sur WhatsAppsamedi. L’un faisait état de couloirs encombrés de malades au CHUV, une affirmation démentie par la directrice de la communication, Béatrice Schaad, hier sur La Première de la RTS. Les deux établissements recommandent de ne se fier qu’aux messages diffusés sur leurs canaux officiels : sites web et page Facebook. sont déjà sous anti-inflammatoires de consulter leur médecin traitant. « Les autorités ont pris la décision de faire suivre le message des experts afin d’avertir la population et les professionnels de la santé », a précisé par écrit le médecin cantonal vaudois, sans donner d’autres précisions. Les autorités appellent à la « vigilance » concernant les informations qui circulent sur les réseaux sociaux (lire aussi ci-contre). –ATS/GMA/AIA Serrés comme des sardines dans l’aéroport Aidé par l’armée Afin d’éviter l’effondrement de son système de santé, le Tessin a décidé de regrouper tous ses patients atteints du coronavirus à l’Hôpital de Locarno, où 30 lits de soins intensifs sont disponibles. Le canton a procédé aux transferts ce week-end, notamment avec l’aide d’une trentaine de soldats sanitaires. L’armée a d’ailleurs annoncé le déploiement d’un bataillon de 500 à 600 militaires dès aujourd’hui afin de soutenir les cantons qui en feront la demande. Les élèves suivent désormais leurs leçons à la maison. –KEY Cours à domicile longue durée ÉCOLES Fermées au moins jusqu’au 4 avril sur décision du Conseil fédéral, les classes risquent de ne pas rouvrir avant quelques mois, a prévenu la présidente de la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP). « Comme les milieux scientifiques estiment qu’il faudra trois à quatre mois pour que l’épidémie ralentisse, nous devons également tabler sur un enseignement à domicile pendant cette période », a déclaré Silvia Steiner. Les DIP intègrent déjà ce scénario du pire afin d’être prêts s’il se réalise. GENÈVE L’image interpelle : à l’heure où les autorités demandent à la population de ne pas se rassembler et de maintenir des distances sociales, le hall de Cointrin était bondé ce weekend. La fermeture des stations de ski, les retours de vacances, le transit de très nombreux voyageurs lié aux restrictions de certains pays ont conduit à cette saturation, explique l’aéroport. Genève Aéroport a bien tenté de trouver des solutions, mais rien n’a pu être appliqué, faute de place. –DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :