20 minutes Genève n°2020-02-19 mercredi
20 minutes Genève n°2020-02-19 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-19 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : ce duo inédit fait oeuvre de pionnier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Épaule royale blessée VERBIER (VS) Frederik, 51 ans, héritier de la couronne danoise, s’est blessé à l’épaule en skiant. Il est retourné à Copenhague pour se faire soigner, indique la famille royale. Les quatre enfants du prince et de son épouse Mary sont actuellement scolarisés dans la station. Dossier mal classé BERNE Les Archives fédérales ont dit hier avoir retrouvé des documents sur l’enquête menée dans les années 1990 par la police fédérale sur l’entreprise zougoise Crypto, au cœur d’un scandale d’espionnage. Le dossier aurait été mal classé « par inadvertance ». Salon de l’auto prêt GENÈVE À deux semaines de son ouverture le 5 mars, les organisateurs du Salon de l’auto ont confirmé hier qu’il aurait lieu malgré le coronavirus. Nouveauté de cette 90e édition : un circuit intérieur réservé aux propulsions alternatives. GENÈVE Van Gogh revisité en mode multimédia ZURICH Le show multimédia international Van Gogh Alive fait halte sur les bords de la Limmat dès aujourd’hui et jusqu’au 9 avril. Ses projections géantes d’œuvres du peintre néerlandais dans la halle Maag sont accompagnées de musique et de faisceaux lumineux, sur les murs, les piliers et le sol de la halle. Tableaux, gros plans et citations du peintre s’enchaînent. La société organisatrice australienne entend ainsi rendre l’art accessible à toutes les couches sociales. LUCERNE Un motard de 26 ans qui commis de multiples infractions à la loi sur la circulation routière a été condamné hier à 4 ans et 11 mois de prison par le Tribunal cantonal. La liste de ses délits remplit une page A4. En 2014, 2015 et 2017, il a commis des excès de vitesse, effectué des dépassements dangereux et roulé sur la voie opposée à des endroits actu.20min.ch Tags sur un mur légitimés par l’urgence climatique ? GENÈVE Condamné pour une main rouge peinte sur la façade de Credit Suisse, un militant a fait appel. Son procès s’est ouvert hier. « J’espère que la justice ne sera pas adversaire du climat. » Avant de comparaître, hier, Nicolas a résumé les débats. L’urgence climatique justifie-t-elle un délit contre une banque accusée d’investir dans les énergies fossiles ou la déforestation ? L’activiste a fait appel de sa peine de 20 jours-amende avec sursis. Il avait peint une main rouge en 2018 sur une façade de Credit Suisse, lors de la marche pour le climat. S’il reconnaît les faits, précisant avoir utilisé une peinture Credit Suisse droit dans ses bottes Absent du procès des militants à Lausanne, le géant bancaire a cette fois envoyé des avocats pour le représenter. Me Clara Poglia assure que Credit Suisse « comprend la lutte pour le climat et l’émotion » suscitée par l’état Van Gogh Alive a déjà été présenté dans plus de 140 villes du monde entier, dont Lugano. –KEYSTONE Des militants ont soutenu le prévenu (au centre), avant son procès. de la planète ; d’ailleurs, « il prend des mesures » pour améliorer la situation. Mais pour les avocats, le procès de ce mardi concerne un cas de dommages à la propriété, et rien d’autre : « Nous sommes ici pour parler de droit. » lavable, le jeune homme invoque un « état de nécessité », comme en janvier dans le canton de Vaud (lire encadré). Selon lui, la cause l’emporte sur le délit. « Il s’agissait de dénoncer les activités de Credit Suisse, acteur majeur du réchauffement de la Terre. » Pour le Ministère public, le dommage à la propriété est établi. « Peut-on transgresser la loi en vertu de l’urgence climatique ? Non. Il y a des moyens licites pour sensibiliser les gens. » Avocate du prévenu, Me Laïla Batou estime que la crise environnementale met le droit « sous tension. La situation est Chute fatale en fauteuil roulant inédite. Face à l’urgence, faut-il appliquer la législation de façon rigoriste ou pragmatique ? » Selon elle, « il ne s’agit pas d’instrumentaliser la justice », mais de la solliciter pour arbitrer les intérêts des uns et des autres. « Condamner mon client, c’est dire à cette banque qu’elle peut faire ce qu’elle veut. On ne peut pas la laisser causer des dommages tout en réprimant une riposte citoyenne proportionnée. » Verdict demain. –DAVID RAMSEYER Un homme de 73 ans est mort lundi à la mi-journée dans un accident de chaise roulante motorisée à Glattfelden (ZH). Le malheureux parcourait une piste cyclable qui longeait une rivière quand il a chuté avec son engin dans le talus de la berge. Son corps a été extrait sans vie du cours d’eau. La police zurichoise n’exclut pas qu’un accident médical soit à l’origine du drame. Motard chauffard à l’ombre pour 5 ans –KEYSTONE Pavé dans la mare Le 13 janvier à Renens (VD), des activistes ont été acquittés après avoir investi une banque Credit Suisse, en 2018. Le tribunal a mis en balance la protection d’un bien privé et la nécessité de protéger un bien collectif : le climat. Idem à Genève ? À voir. Les militants vaudois étaient accusés de violation de domicile ; Nicolas est jugé pour dommages à la propriété. Un procès pour le même délit, mais à Lausanne, a été repoussé en attendant une décision sur le recours contre le verdict du 13 janvier. sans visibilité. Il a aussi conduit sans permis et sans assurance, triché avec les plaques d’immatriculation et n’a pas respecté les instructions de la police concernant l’entretien de sa moto. Enfin, il a été reconnu coupable de n’avoir pas respecté l’interdiction de faire du feu en été 2018. Il avait allumé un gril, puis jeté une cigarette allumée dans un champ. –ATS
–DR MERCREDI 19 FÉVRIER 2020/20MINUTES.CH La prise 83 kilos C’est la quantité de marijuana que les gardes-frontière de l’aéroport de Zurich ont saisie la semaine dernière. Arrivée en transit parmi le fret depuis Johannesburg à destination de Vienne, la drogue était répartie en 79 paquets placés sous vide, ont indiqué les Douanes hier. Clope traditionnelle toujours populaire Environ 6% des Suisses fument plus d’un paquet par jour. –ISTOCK Colle de moule pour cœur brisé BERNE Malgré les vagues et les bourrasques, la moule reste toujours fermement accrochée aux rochers grâce à ses glandes qui produisent de fins fils de maintien qui restent fermes et élastiques sous l’eau. Ces propriétés pourraient réparer les défauts des muscles cardiaques : le Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) est en effet en train de développer un hydrogel inspiré de ces fruits de mer. NEUCHÂTEL Quelque 27% des résidents en Suisse fumaient en 2017, un chiffre relativement stable depuis dix ans, a indiqué hier l’Office fédéral de la statistique. Parmi les accros à la nicotine, 96% des femmes et 84% des hommes fument uniquement ou principalement des cigarettes, et 7% consomment des produits électroniques où le tabac ou la nicotine sont chauffés. En outre, 70% des personnes qui utilisent des produits électroniques fument aussi des clopes ordinaires. Globalement, la moyenne est de 10 cigarettes par jour. Mais la part des gros fumeurs, qui en grillent plus de 20 quotidiennement, s’est réduite de moitié ces 25 dernières années, passant de 12% à 6% de la population. –ATS/GMA VMD VAUD Une quinquagénaire a vu sa demande rejetée après que son ex l’avait mise aux poursuites. Mais la justice a retoqué la décision. Une commune qui a refusé la naturalisation à une femme de 58 ans, en Suisse depuis 2002, vient d’être désavouée par le Tribunal cantonal. Cette mère de deux enfants adultes, séparée et aujourd’hui au bénéfice de l’AI, a pourtant un parcours sans faute, en plus d’avoir obtenu un score de 44 sur 48 au test de connaissances sur son pays d’accueil. Mais la loi fédérale est claire : on ne peut deve- COLLOMBEY-MURAZ (VS) Le démantèlement de la raffinerie, à l’arrêt depuis 2015, durera cinq ans. « Nous avons reçu une cinquantaine d’offres pour redémarrer les activités pétrolières, Actu 3 Le 13 janvier 2015, Tamoil annonçait l’arrêt de ses activités et 238 salariés perdaient leur emploi. –KEYSTONE Cinq ans pour liquider la raffinerie Tamoil L’antenne neuchâteloise de la Haute École de musique (HEM) perdurera. Le Grand Conseil a approuvé hier l’initiative demandant sa pérennisation. Il a aussi décidé de ne pas soumettre l’objet en votation populaire, Une séparation houleuse lui coûte sa naturalisation nir Suisse si l’on a pour plus de 1500fr. de poursuites. Or, la quinquagénaire est visée par une procédure portant sur 600000fr., intentée par son époux. Il estime qu’il s’agit de sa part dans un immeuble, ce que conteste sa femme. Laquelle doit aussi 10000fr. aux impôts. Vu la situation, sa commune lui a refusé la bourgeoisie au printemps passé. La Cour de droit administratif et public, saisie d’un recours, a reconnu que les instructions du Secrétariat d’État aux migrations étaient limpides à propos des personnes endettées, condamnées ou mal intégrées. Elle estime toutefois La femme devra encore attendre pour avoir son passeport. –KEY mais aucune n’a été jugée sérieuse », a résumé hier le directeur de Tamoil Suisse. Le chantier commencera au second semestre par le démontage des 54 citernes. Les autres équipements suivront. « Ce site n’est plus un poids mais une opportunité au vu des 116 hectares à disposition en zone industrielle », a salué Yannick Buttet, président de la commune. Neuchâtel gardera sa Haute École de musique comme la loi cantonale le permet. La population ne votera pas non plus sur le contreprojet du Conseil d’État. La gauche était favorable au maintien de la HEM, alors que la droite y était majoritairement opposée. que ce cas est particulier : la poursuite s’inscrit dans le cadre d’une séparation conflictuelle et la question de sa légitimité doit se poser. Quant à la dette fiscale, elle fait suite à l’octroi d’une rente AI après des années de travail. Et le délai pour la régler n’était pas échu lorsque la décision négative a été prise, ont noté les juges. La commune a donc été priée de revoir le dossier, ce qu’elle conteste à son tour : « Nous avons fait recours au Tribunal fédéral. Il serait bon d’avoir une jurisprudence sur ce point-là », a commenté le syndic. –CHRISTIAN HUMBERT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :