20 minutes Genève n°2020-02-13 jeudi
20 minutes Genève n°2020-02-13 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-13 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : en Suisse grâce à des papiers faits en Inde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Le vélo d’appartement au musée BERNE Le véganisme, la vie saine ou le respect de la nature ne sont pas des concepts récents, comme le montre l’exposition qui s’ouvre aujourd’hui au Musée d’histoire de Berne. Il y a un siècle, les adeptes du mouvement Lebensreformprônaient déjà un mode de vie plus sain et un monde meilleur. Les premiers magasins de produits diététiques et les ancêtres des appareils de fitness datent de cette époque. –PHOTO KEY L’accident mortel Un ouvrier italien de 44 ans a perdu la vie dans un accident de travail à Monteggio (TI), mardi. Il a été heurté au torse par une pièce métallique qu’il travaillait à l’aide d’une machine, a annoncé la police tessinoise. Un oui au retour du double nom BERNE Les Suisses qui se marient pourraient à nouveau pouvoir opter pour un double nom de famille. À l’instar de son homologue du National, la Commission des affaires juridiques du Conseil des États a donné suite hier à une initiative parlementaire qui veut revenir à la pratique abrogée en 2013. Actuellement, les époux peuvent garder leur nom de célibataire ou choisir l’un des deux comme nom commun. VAUD La justice enquête sur une grosse arnaque de passeports délivrés à des Bangladais depuis la ville indienne de Goa. Les services officiels n’y ont vu que du feu : de nombreux Bangladais ont pu s’établir en Suisse grâce à des passeports portugais. Curieusement, ils sont devenus Européens sans parler le moindre mot de la langue liée à leur document. Ils ont ainsi pu s’établir, travailler et bénéficier de prestations sociales dans le pays. Détenteur d’un permisC, un Bangladais habitant la région lausannoise depuis vingt ans serait au cœur de ce trafic. La justice vaudoise lui reproche Leur prof était en train de mater du porno en classe BERNE Un incident peu commun s’est déroulé il y a trois semaines au lycée de la Haute-Argovie, à Langenthal. Comme le révèle la « Berner Zeitung », un professeur a été immortalisé par des élèves alors qu’il regardait du porno en plein cours. « Un enseignant a été licencié pour manquement à ses devoirs en classe », a expliqué la directrice de l’établissement, Barbara Kunz, sans donner davantage de détails., 11111,11', d’avoir vendu les précieux sésames à des compatriotes dont il aurait organisé la venue en Suisse. L’homme leur aurait fourni travail et logement. Mais il est aussi soupçonné de les avoir rançonnés : sous la menace de leur faire perdre leur permis d’établissement, il aurait conservé leurs salaires actu.20min.ch Proprio du site condamné NEUCHÂTEL L’exploitant de la compostière de Boudevilliers, où un enfant de 5 ans avait trouvé la mort en mai 2018, a été jugé coupable d’homicide par négligence par le Tribunal régional des Montagnes et du Val-de-Ruz. Il écope d’une peine de 60 jours-amende à 80 francs avec sursis pendant deux ans. La peine prononcée correspond à ce que le Ministère public avait requis. Les garde-corps entourant le bac de rétention étaient endommagés depuis plusieurs mois et représentaient un danger, a relevé le procureur. « Le prévenu aurait dû sécuriser le site », a ajouté la juge Aline Schmidt Le garçon de 5 ans était tombé dans le bac de rétention. –DR Un tour de passe-passe et ils devenaient Portugais Les habitants de Goa peuvent demander le passeport portugais. –ISTOCK Il conteste tout La défense de la tête pensante présumée de ce trafic est simple. « S.Z. conteste les faits », explique son avocat, Ismael Fetahi. L’argent retrouvé chez lui serait le fonds de caisse de son commerce. Le Bangladais a mis en cause d’autres personnes pour se disculper. Il a été détenu quelques semaines, puis relâché avant les Fêtes. L’enquête vaudoise se poursuit : pas sûr qu’elle révélera toute l’ampleur de ce trafic. Autoroute déclassée ? L’Association transports et environnement (ATE) Vaud a lancé hier une réflexion autour de la requalification du tronçon d’autoroute A1a qui se termine à la Maladière, dans le sud-ouest lausannois. Elle propose de déclasser cette route en boulevard urbain afin d’y intégrer les transports publics et la mobilité douce. Noël. L’homme, un agriculteur quinquagénaire, devra par ailleurs verser une indemnité de 30000 francs à chacun des parents pour tort moral. Les frais liés au décès ainsi que ceux d’avocats sont également portés à sa charge. –ATS/GMA et les aurait empêchés de se déplacer à leur guise. C’est ce dernier comportement qui a déclenché l’enquête à la suite de la plainte d’une victime. Comme ses compatriotes ayant bénéficié de la combine, le suspect vivait sous un faux nom. Au lieu de se présenter comme Bangladais, il disait venir de l’ancienne colonie portugaise de Goa, aujourd’hui indienne. Les habitants de cet ancien territoire portugais ont droit à la citoyenneté de l’ancien occupant s’ils le désirent. Tête présumée du réseau, S.Z. a été arrêté en septembre dans son restaurant. En plus de 10000fr. en cash, son appartement abritait des photocopies de passeports et de titres de séjour. –CHRISTIAN HUMBERT
JEUDI 13 FÉVRIER 2020/20MINUTES.CH Vers l’introduction de WC pour transgenres à l’école VAUD De futurs gymnases pourraient être les pilotes d’un projet qui consisterait à équiper toutes les écoles de toilettes inclusives. VAUD Pour certains étudiants, les lieux d’aisance portent mal leur nom. En moyenne, chaque établissement du secondaire II vaudois compte 1 ou 2 élèves transgenres. Pour eux, difficile de se sentir à l’aise dans les toilettes classiques. « Ce n’est pas anodin, surtout à cet âge, quand l’identité de genre se forge », abonde Lionel Eperon, directeur de l’enseignement postobligatoire dans le canton. Mais proposer des cabinets inclusifs est un vrai casse-tête. Officiellement, l’État recommande la mise en place de petits coins et de vestiaires neutres. Mais contrairement à la Ville de Berne, qui vient de décider d’encourager la création de cagoinces neutres dans les écoles, aucune norme n’est encore établie. « Un groupe de travail va se pencher sur la question dans les prochains I TOILE" d 7 - TOLET L’idée d’offrir des cabinets pour tous fait son chemin. –DR mois, dans le cadre de la construction de deux gymnases, à Aigle et à Échallens, précise toutefois Lionel Eperon. Notre rôle est d’assurer une école sans discrimination. Et la tendance est là, on le voit avec les WC de Plateforme 10, qui seront non étiquetés. » Reste à savoir si l’État va privilégier une troisième catégorie de latrines, en conservant celles des filles et des garçons, ou s’il optera pour un modèle universel, où tous les trônes Délit de chauffard retenu par le TF Le Tribunal fédéral (TF) ordonne à la justice genevoise de retenir le délit de chauffard contre un policier, selon la « Tribune de Genève ». Une nuit de 2017, il avait roulé à 126km/h dans une BERNE Jusqu’à nouvel ordre, La Poste n’accepte plus de lettres ni de colis pour la Chine. En raison du coronavirus, de nombreuses compagnies aériennes ont fortement réduit, voire interrompu leurs vols vers ce pays, ce qui a des répercussions sur le trafic postal. Les clients qui doivent impérativement envoyer des lettres ou colis peuvent les déposer avec le mode d’expédition « Urgent ». zone limitée à 50km/h alors qu’il pourchassait des voleurs. Il avait été condamné à de la prison avec sursis en première instance. En appel, il avait écopé d’une peine pécuniaire avec sursis. Coronavirus : fini les colis vers la Chine Mais La Poste ne garantit plus les délais de distribution. Elle n’exclut pas non plus des retards pour l’importation des envois provenant de Chine. Par ailleurs, sur le front de l’épidémie, deux des onze personnes hospitalisées en France après avoir été contaminées sont « guéries » et sont sorties de l’hôpital, a annoncé hier le Ministère de la santé. –ATS/AFP Lire également en page 12 Vil seraient ouverts à tous. D’un point de vue technique, ce dernier pose moins de problèmes. « Car par souci d’homogénéité 1 Pas de solution miracle selon les pros SUISSE Les conditions favorables de l’hiver dernier ont attiré un plus grand nombre de skieurs sur les pistes, entraînant aussi davantage d’accidents, a indiqué hier la Caisse nationale d’assurance accidents (Suva). En 2018, une hausse Les petits aussi L’État de Vaud confirme que les mêmes réflexions existent au niveau de l’école obligatoire, et donc pour des enfants très jeunes. Mais ici, ce sont les communes qui sont propriétaires des bâtiments et donc elles ont leur mot à dire. Contacté, le municipal lausannois de l’Enfance, David Payot, ne cache pas son intérêt. « La Ville n’a pas développé cette organisation des toilettes dans les bâtiments scolaires, mais nous pourrons l’examiner lors des prochaines réfections », écrit-il. Cabinet à part ou universel ? La première solution présente des risques de stigmatisation, tandis que la seconde peut heurter la pudeur. C’est pourquoi l’association de défense des intérêts LGBTIQ Vogay préfère la souplesse. « Il faudrait que chaque école, selon ses besoins, puisse choisir quelle solution inclusive elle préfère, indique-t-elle. Il ne faut pas imposer un modèle unique. C’est en étant souple et à l’écoute que l’on construit une vraie inclusion. » et d’égalité, nous devrions alors adapter les bâtiments existants », conclut Lionel Eperon. –FRANCESCO BRIENZA Actu 3 20 secondes L’EPFL garde son chef LAUSANNE Martin Vetterli présidera l’École polytechnique fédérale (EPFL) quatre années de plus. Le Conseil fédéral a reconduit hier le professeur en systèmes de communication dans ses fonctions. 15 milliards pour le FMI BERNE La Suisse augmente à 15 milliards de francs sa participation aux nouveaux accords d’emprunt du Fonds monétaire international (FMI). Le Conseil fédéral a adopté hier son message sur la réforme de ces emprunts. Amiante aux Pâquis GENÈVE Le chantier de l’école primaire des Pâquis a été évacué la semaine dernière. Un ouvrier a donné l’alerte, soucieux du traitement des matériaux amiantés, qui ne respectait pas les normes, écrit la « Tribune de Genève ». Dix des onze prélèvements effectués étaient contaminés. Hiver enneigé synonyme de jambes cassées avait déjà été constatée. En 2019, elle s’est encore renforcée. L’an dernier, la Suva a recensé 14870 accidents de ski, soit 6,9% de plus par rapport à l’année précédente. Les accidents de snowboard ont augmenté de 3,9%, à 2539 cas. L’application Slopetrack de la Suva donne des conseils pour limiter le risque d’accident. –KEYSTONE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :