20 minutes Genève n°2020-02-05 mercredi
20 minutes Genève n°2020-02-05 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-05 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : Johannes Klaebo blessé, va manquer la prochaine étape de la coupe du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Cinéma, Gloria (Fantine Harduin) voit en Paul (Thomas Gioria) un sauveur. –DR Odyssée poétique et cruelle ON N’A PAS VU... « La femme de mon frère » À Montréal, Karim tombe amoureux de la gynéco de sa sœur... Cette comédie de la Canadienne Monia Chokri est à voir au CityClub Pully (VD). « Ducobu 3 » L’élève au pull rayé est de retour dans un troisième opus. Après une année scolaire compliquée et des vacances survoltées, ce tricheur de première se lance dans un concours de chant. D’Élie Semoun. « Cody » Un Suisse adopte Cody, chien errant roumain. Pris d’affection pour la bête, il part sur les traces de son passé. Un doc qui interroge les rapports entre humains et animaux. De Martin Skalsky. « Être avec les animaux » Les bêtes seront aussi à l’honneur dans ce docu de Salome Pitschen, qui dresse le portrait de personnes ayant développé différentes méthodes de communication animale. COTATION HHHHH Chef-d’œuvre HHHHI Excellent HHHII Bon HHIII Passable H Mauvais I Détestable Pas vu DRAME Garçon solitaire, Paul voit sa vie bouleversée lorsqu’il tombe amoureux de Gloria, patiente de l’hôpital psychiatrique où travaille sa mère. Alors qu’ils fuguent ensemble, Paul va devoir faire face aux crises de panique de Gloria. Les héros d’« Adoration », à mi-chemin entre « Bonnie and Clyde » et « Moonrise Kingdom », voguent à travers la brume en direction d’un autre monde. À la fois crédible et fantasmagorique, fiévreux et envoûtant. « Adoration » De Fabrice du Welz.Avec Thomas Gioria, Fantine Harduin. HHHII ACTION Avec « Birds Of Prey », Cathy Yan est la deuxième femme à réaliser un film DC Comics, après Patty Jenkins et son « Wonder Woman ». Lorsque « Birds Of Prey » démarre, la délurée Harley Quinn(Margot Robbie, aussi à l’aise dans ce rôle que dans « Scandale » ou « Once Upon A Time… In Hollywood ») vient de rompre avec le Joker. Précisément de se faire jeter. Outre le chagrin à gérer, elle a perdu la protection du maître de Gotham City, et beaucoup de gens lui en veulent. Au point de vouloir sa mort. Le plus dangereux, c’est Roman Sionis, alias Black Mask (Ewan McGregor). Cet être narcissique veut retrouver un diamant spécial, qu’une ado a volé avant de l’avaler... Le scénario de « Birds Of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn » (spin-off de « Suicide Squad ») ne casse franchement pas des briques. Il sert surtout à introduire les personnages de l’univers DC 0 Comics : la policière Renée Montoya (Rosie Perez), la chasseuse (Mary Elizabeth Winstead), Black Canary et sa voix en or (Jurnee Smollett-Bell) et la jeune pickpocket Cassandra DRAME Jeune délinquant, Daniel (le stupéfiant Bartosz Bielenia), 20 ans, sort de son centre de détention et est envoyé dans une petite ville de Pologne pour bosser dans une menuiserie. Au lieu de cela, le garçon au regard perçant se fait passer pour un prêtre ; il prend la tête de la paroisse, bousculant les habitudes. Tatoué, fumeur, buveur : il n’a pas franchement le profil attendu… Il n’empêche. La vocation est bien réelle, innée même, chez ce jeune prédicateur aussi charismatique qu’énigmatique. Le réalisateur Jan Komasa aborde le conflit intérieur, l’exclusion et le deuil avec une grande fièvre narrative. Aussi dingue que cela puisse paraître, le récit s’inspire de faits réels. Sorti en octobre en Pologne, « La communion », en lice aux Oscars, a déjà largement dépassé le million d’entrées. –MAG cinema.20min.ch Le prêtre de l’imposture Daniel (Bartosz Bielenia) a une façon bien à lui de prêcher. –DR « La communion » De Jan Komasa.Avec Bartosz Bielenia, Eliza Rycembel. HHHHI Harley Quinnva apprendre à (sur)vivre sans son Joker L’avis des lecteurs, dès samedi sur notre app. Parées pour le combat. Au centre, Harley Quinn(Margot Robbie) et son arme : des patins à roulettes. –DR Cain (Ella Jay Basco). L’aspect déluré de ce film féministe séduit (Harley a un castor empaillé et une hyène comme animaux de compagnie), mais dommage que cette antihéroïne ne soit pas encore plus garce ! Des suites sont prévues dès 2021. –MARINE GUILLAIN « Birds Of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn » De Cathy Yan. HHHII
MERCREDI 5 FÉVRIER 2020/20MINUTES.CH... et encore Bonheur, où es-tu ? DRAME Comment s’épanouir quand, comme Silvia, on a une mère atteinte d’un cancer, un patron qui vous instrumentalise et un fils qu’on élève seule au détriment de sa vie amoureuse ? Telle est la question posée par le film du Colombien Franco Lolli, émotionnellement chargé, mais très juste. « Une mère incroyable » De Franco Lolli. Avec Carolina Sanin, Leticia Gomez. HHHII Aventure spatiale ANIMATION Quelque part dans l’espace, Samsam ne trouve pas son superpouvoir cosmique, alors que tous ses copains en ont un. Sur une planète voisine, Mega s’ennuie entre sa mère cantatrice et son père dictateur. Tanguy de Kermel adapte sa propre série télé au grand écran, visant les tout-petits. Un peu plan-plan, mais amusant. « Samsam » De Tanguy de Kermel. HHIII Un style bien déjanté OVNI Son nom ? « In The Name Of Scheherazade or The First Beergarden In Tehran ». Son genre ? Un docu-comédie assez dingo, où une femme projette d’ouvrir une brasserie à Téhéran et où la réalisatrice tente de faire son film sans compromis. Voilà qui a le mérite de sortir totalement de l’ordinaire ! « In The Name Of Scheherazade... » De Narges Kalhory. HHHII AVENTURE Retranché du monde depuis la mort de sa femme, le Docteur Dolittle s’apprête à reprendre du service. A-t-elle poignardé sa meilleure amie ? Melissa Guers et Anaïs Demoustier : l’interview. Après avoir été interprété par Rex Harrison en 1967, puis par Eddie Murphy en 1998 et en 2001, l’extravagant Docteur Dolittle est de retour, sous les traits de Robert Downey Jr. Dans ce nouvel opus, le médecin qui communique avec les bêtes pleure sa femme, disparue en mer sept ans plus tôt. L’homme s’est retranché dans un manoir isolé, il a choisi de ne soigner que les animaux et de ne plus venir en aide à ses semblables. Mais lorsque la reine d’Angleterre (nous sommes à l’époque victorienne) tombe gravement malade, Dolittle est appelé d’urgence à son chevet. Seul moyen Une sacrée brochette de voyous Une bande de joyeux tarés baignent dans le trafic de marijuana et s’affrontent dans une guerre sans merci. Vous me direz que les histoires de drogue, on connaît. Mais là, Guy Ritchie (« Aladdin », « Le roi Arthur », « Snatch ») fait mouche grâce à des dialogues ciselés, de l’humour british et un Hugh Grant comme on ne l’avait jamais vu. Ça claque ! Cinéma 21 Cet homme a le don de parler avec les animaux JUDICIAIRE À seulement 18 ans, Lise se retrouve face à la justice. Elle est accusée d’avoir tué sa meilleure amie deux ans auparavant. « La fille au bracelet » trace le récit de son procès, mettant en scène une procureure implacable (Anaïs Demoustier), des parents qui gèrent la situation chacun à sa manière (impeccables Roschdy Zem et Chiara Mastroianni), et surtout cette ado impénétrable, superbement interprétée par Melissa Guers. Ancré sur un scénario solide et des dialogues pertinents, sans aucune longueur, le film de Stéphane Demoustier (frère d’Anaïs) tient le tempo de bout en bout. Il traite merveilleusement du fossé des générations et des différentes sensibilités, qui semblent incriminer Lise plus que toute autre chose. –MAG « La fille au bracelet » De Stéphane Demoustier. Avec Melissa Guers, Roschdy Zem. HHHHI Tommy (Harry Collett à dr.) espère que John Dolittle (Robert Downey Jr.) lui transmettra son savoir. –DR « The Gentlemen » De Guy Ritchie. Avec Charlie Hunnam, Matthew McConaughey. HHHII de la soigner : un remède qui se trouve sur une mystérieuse île. Le docteur lève alors les voiles, accompagné de toute sa clique d’animaux et du jeune Tommy (Harry Collett), qui rêve de devenir son apprenti. Nouvelle adaptation des romans de Hugh Lofting, « Le voyage du Dr Dolittle » se révèle un film d’aventure familial franchement classique et sans envergure. Plutôt fade même, avec un Robert Downey Jr. souvent en exagération. Et puis, toutes ces créatures numériques peinent à nous séduire. Plusieurs stars ont prêté leur voix aux animaux : Rami Malek (le gorille), Selena Gomez (la girafe), Tom Holland (le chien) ainsi que Marion Cotillard (la renarde), qui donne aussi sa voix à la version française. –MARINE GUILLAIN « Le voyage du Dr Dolittle » De Stephen Gaghan. Avec Robert Downey Jr.,Antonio Banderas. HHIII Fragilité, pudeur, force et douceur DRAME Enceinte jusqu’au cou, Samia (Nisrin Erradi, photo) erre dans la Medina de Casablanca et frappe chez Alba, qui jongle entre la confection de ses pâtisseries et sa fille de 8 ans. Cette rencontre va tout changer. Réalisé par Maryam Touzani (vue dans « Razzia ») , « Adam » offre de très beaux moments d’émotion grâce à deux actrices éblouissantes. « Adam » De Maryam Touzani.Avec Lubna Azabal, Nisrin Erradi. HHHII



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :