20 minutes Genève n°2020-02-04 mardi
20 minutes Genève n°2020-02-04 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-04 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : Shakira et J.Lo affolent le Super Bowl.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Genève, De l’eau la nuit et moins de gaspi, c’est réalisable MLLE VILLE Une élue propose d’équiper les fontaines de boutons-poussoirs. C’est faisable, mais pas partout. PUB Le territoire municipal compte 287 fontaines d’eau potable. –JEF Dans la touffeur de l’été, observant des coureurs suer au bord du lac après 22h, l’élue municipale Verte Delphine Wuest a remarqué qu’ils n’avaient rien à boire : les fontaines ne coulaient plus. Elle s’est posé la question de l’accès à l’eau et a interrogé l’Exécutif. Mi-janvier, celui-ci a répondu que la ville comptait 287 fontaines potables, dont 49 pourvues d’un bouton-poussoir (délivrant de l’eau en tout temps, mais seulement sur demande) et 206 fonctionnant sur horloge (elles coulent non-stop de 7h à 22h). « Si les boutons-poussoirs étaient généralisés, on gagnerait en confort, mais surtout on éviterait le gaspillage », observe ainsi la Verte. En effet, évalue la Ville, un tel système permettrait d’économiser quelque Cartes des fontaines pour les touristes L’accessibilité à l’eau préoccupe l’élue Delphine Wuest. Elle la rêve nocturne, donc, mais elle souhaite aussi que des cartes des fontaines soient distribuées, notamment aux touristes (une appexiste, Bibulus, « 20 minutes » du 19 septembre 2018). L’idée serait « d’éviter que les gens doivent acheter des bouteilles en plastique ». La Verte voudrait aussi plus de fontaines, notamment vers les gares. « S’il n’y en a aucune à leurs abords, c’est vraisemblablement pour décourager l’installation des sans-abri et pousser à la consommation. » 300000litres par an, par fontaine – soit environ 1120fr., toujours par an et par fontaine, selon les Services industriels (SIG), qui ont analysé le coût de 168 bornes municipales réglées sur horloge. Alors, cap sur les poussoirs ? Pas si simple. Certaines fontaines doivent rester en écoulement continu pour garantir des points de contrôle ou de purge du réseau SIG, expose le Département de l’aménagement. D’autres, historiques, en roche, seraient abîmées. Au total, seules 100 à 110 pourraient en être équipées. La Ville y procède au rythme de dix par an, l’installation coûtant de 4000 à 10000fr. pièce. Delphine Wuest, elle, aimerait accélérer le mouvement. « À ce rythme, on n’aura fini que dans dix ans. C’est trop long. D’autant que le gaspillage n’est pas qu’économique, il est aussi écologique. » –JÉRÔME FAAS geneve.20min.ch 20 secondes Une élection pliée CANTON Olivier Jornot, procureur général, rempile pour six ans. Le magistrat a été réélu tacitement à la tête du Ministère public. Aucun autre candidat ne s’est déclaré hier à midi, ultime délai pour le dépôt des listes en vue des élections judiciaires. Sus à la pollution Vous pouvez élargir votre cercle familial CANTON Deux associations ont lancé hier une pétition afin d’inciter les autorités genevoises à prendre des mesures pour faire respecter les normes en vigueur en matière de pollution de l’air. Les auteurs du texte espèrent obtenir entre 2000 et 3000 signatures. Explosion des dettes CANTON Près de 83 millions de francs au lieu des 60 initialement prévus. C’est la somme qu’a dû allouer en 2019 le Canton au règlement des dettes des primes maladie des personnes en situation d’acte de défaut de biens, selon le quotidien « Le Courrier ». à une famille en Afrique. Avec un legs à Helvetas, vous incluez des personnes pauvres et défavorisées dans la communauté de vos héritiers. Nous vous conseillons volontiers : www.helvetas.org/legs SPINAS CIVIL VOICES
MARDI 4 FÉVRIER 2020/20MINUTES.CH Régions 5 En 2019, les températures ont largement dépassé les normales. –LEO Une année presque record GENÈVE Les thermomètres se sont affolés dans le canton en 2019. La température moyenne a été de 11,8 degrés Celsius, soit de 2,2 degrés supérieure à la valeur normale, calculée de 1961 à 1990. L’année est la PUB deuxième la plus chaude après 2018. Elle partage ce statut avec trois autres millésimes : 2003, 2000 et 1994. L’ensoleillement a été supérieur à la normale, alors que les précipitations ont été déficitaires. Il tue son épouse et invente un suicide VALAilS VALAIS Un septuagénaire a tiré une balle dans la tête de sa femme. La procureure l’estime irresponsable. La défense veut une indemnité. L’homme a tué son épouse avec un pistolet Beretta 9mm. –KEY « Je me suis agenouillé sur elle pour bloquer ses épaules. J’ai posé le pistolet sur sa tempe. Elle s’est réveillée. Je lui ai dit que je n’irais pas dans un home et j’ai tiré. » C’est ainsi qu’un mécanicien de précision vaudois a raconté la soirée du 30 mai 2016 au Tribunal d’Hérens-Conthey. Accusé d’assassinat, il a comparu libre, hier. Le retraité a expliqué : « Elle me traitait souvent de connard, d’imbécile. Elle disait vouloir vendre la maison et me placer dans un home. J’ai pété les plombs. » Il a fracassé l’armoire aux armes dont sa femme détenait la clé, chargé son Beretta et rejoint son épouse qui dormait. Le crime accompli, le septuagénaire a déplacé le corps volumineux de la victime, essayé de l’installer dans une brouette pour le jeter au Nous avons des bonnes nouvelles pour vous Nos smoothies sont actuellement moins chers chez Coop. Youpi. La promotion est valable du 3/2/20 au 8/2/20. 30% ceci est valable sur tous les smoothies innocent de 250 ml Rhône avant de placer une autre arme à ses côtés, sur le sol. Puis il a tenté de nettoyer les lieux et s’est changé avant de se rendre chez sa belle-sœur en évoquant un suicide. « Si vous saviez combien je regrette », a assuré le prévenu, père de deux enfants. Il se trouve en hôpital psychiatrique, où il passe ses journées à regarder la TV : « Je suis bien physiquement. » Mais pas psychiquement, si l’on en croit la procureure et trois experts. « Il est irresponsable », a dit la procureure Liliane Bruttin Mottier. Pour elle, il ne peut être qu’acquitté en raison de son état et doit être placé en institution. Son avocate a d’ailleurs demandé une indemnité et la prise en charge des frais par le canton. Le jugement sera rendu ultérieurement. –CHRISTIAN HUMBERT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :