20 minutes Genève n°2020-02-03 lundi
20 minutes Genève n°2020-02-03 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-03 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : Lausanne, nouvelle capitale du Jura.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, Les départs 32000 C’est le nombre de Suisses qui, en 2017 et 2018, se sont installés à l’étranger. La France, l’Allemagne et les États-Unis sont particulièrement populaires parmi les émigrants, avec l’Australie et la Thaïlande. Ils ont été 24 000 à revenir en Suisse, rapporte la « SonntagsZeitung ». La soirée barbecue finit aux urgences ARGOVIE Une pendaison de crémaillère a failli très mal se terminer. Une vingtaine de personnes se sont retrouvées samedi soir à Leibstadt pour faire la fête. Au menu, de la viande grillée sur un barbecue. Le gril a été allumé à l’extérieur, puis amené dans le garage de la maison. La porte principale était entrouverte et une porte latérale ouverte, mais cela s’est CREDUT CREDIT SUUSSE SUISSE Outre deux de ses collaborateurs, la banque aurait également fait surveiller l’ONG afin de s’opposer à ses actions. avéré insuffisant. Peu après 21 heures, les services médicaux d’urgence ont été informés que deux des vingt fêtards s’étaient effondrés et que d’autres se plaignaient. Les secouristes et les pompiers dépêchés sur place ont finalement amené huit personnes à l’hôpital, victimes d’une intoxication par la fumée. Personne ne se trouve en danger de mort. –ATS L’assemblée générale de Credit Suisse en 2017 avait été chahutée. Le désormais ex-directeur des opérations de Credit Suisse, Pierre-Olivier Bouée, a non seulement ordonné la surveillance des anciens membres du conseil d’administration, Peter Goerke et Iqbal Khan, mais également fait espionner Greenpeace, affirme la « SonntagsZeitung ». Il aurait ordonné à son chef de la sécurité d’infiltrer l’ONG. En toile de fond, l’action spectaculaire, il y a près de trois ans, de militants de l’organisation environnementale qui avait perturbé l’assemblée générale au Hallenstadion de Zurich en introduisant un pipeline dans la halle abritant les délibérations. Credit Suisse est ensuite parvenu à s’inscrire sur la liste de récipiendaires des actions prévues par les environnementalistes. La banque n’a pas souhaité révéler de quelle manière elle y était parvenue. Greenpeace ne s’était pas rendu compte de la supercherie mais suisse.20min.ch Greenpeace aussi espionné Blessé au couteau par sa copine Un Érythréen de 25 ans a fini la soirée de vendredi à l’hôpital. Selon les premiers éléments de l’enquête, il a été blessé à coups de couteau par sa petite amie, une Turque de 37 ans, qui a été arrêtée. Les faits se sont déroulés au domicile de celleci, dans un immeuble de Saint-Gall. À l’arrivée d’une patrouille de police, alertée par la concierge, la victime se trouvait dans la cage d’escaliers. On ne connaît pas son état de santé. Les peaux de renard ne trouvent plus preneurs BERNE Lors d’une manifestation qui s’est tenue ce week-end à Thoune, 587 fourrures de renard ont été proposées à la vente. C’est la moitié moins que l’année dernière. Malgré cela, les prix sont au plus SAINT-GALL Un incendie a détruit samedi en début d’aprèsmidi le toit d’une maison d’habitation équipé de panneaux photovoltaïques à Flumserberg. Un important contingent de pompiers a été dépêché sur place pour lutter contre les flammes. Par chance, personne Réunion tendue Un conseil d’administration de la banque est prévu sous peu. La réunion s’annonce tendue, selon la « SonntagsZeitung », avec en toile de fond ces affaires d’espionnage. Les jours du directeur Tidjane Thiam et du président du conseil d’administration Urs Rohner pourraient être comptés, selon le journal. D’autant que l’Autorité de surveillance des marchés financiers (FINMA) devrait examiner le rôle joué par les instances dirigeantes dans ces affaires. Toit ravagé par les flammes –GREENPEACE n’a été blessé mais les dégâts sont estimés à plus de 100000fr., a indiqué la police cantonale. Une enquête a été ouverte pour connaître les causes du sinistre. De gros moyens humains et matériels ont été déployés. –POL. SG bas, s’est lamenté un chasseur dans la « Berner Zeitung ». Le nombre de goupils tombés sous les tirs des chasseurs est pourtant passé de 3175 en 2016 à 4264 en 2018. –PHOTO KEY cherche désormais activement l’origine de la fuite. Sa porte-parole Natalie Favre déclare : « Nous donnons suite à cette information mais ne pouvons pas fournir plus de détails pour le moment. » Grâce à son stratagème, la banque a su quand des actions étaient prévues contre elle. Elle a pu prendre des contre-mesures comme l’installation d’un faux chantier devant un de ses bâtiments qui était la cible de Greenpeace et l’alerte des forces de l’ordre. Credit Suisse ne fait pas de commentaires sur cette tactique. « Par principe, la banque ne fait aucune déclaration sur les questions de sécurité », a déclaré le porte-parole Dominique Gerster au dominical alémanique. –ATS/JBM
LUNDI 3 FÉVRIER 2020/20MINUTES.CH 20 secondes Place aux cybersoldats BERNE La conseillère fédérale Viola Amherd veut renforcer la lutte de la Suisse contre les cyberattaques. Dans son département, elle veut mettre en place un commandement comprenant des soldats formés pour prémunir la société civile contre les attaques virtuelles. Timbrer à la pause TESSIN Le canton fait œuvre de pionnier : il a réglementé la pause cigarette dès le début du mois de février. Les fonctionnaires travaillant dans un bâtiment du gouvernement et au Parlement devront timbrer lorsqu’ils sortent en griller une en dehors des pauses prévues. Association blanchie BERNE La justice bernoise a clos une enquête pénale concernant des affiches électorales du comité d’Egerkingen. Elle estime que l’association n’est pas responsable du retard avec lequel les affiches critiquant le PLR ont été retirées après une décision de justice. PUB SANTg SANTÉ L’assureur Swica propose en test un appareil permettant à ses affiliés de réaliser chez eux des examens courants. Dès le mois prochain, la compagnie d’assurance maladie lance le « diagnostic à faire soimême ». Près de 2000 instruments de mesure du fabricant israélien TytoCare seront remis à certains clients sélectionnés. Cet appareil de diagnostic pourra être utilisé en cas de maladie, pour écouter le cœur et les poumons, prendre des photos de la gorge ou du conduit auditif ou encore mesurer la température. Les données médicales seront ensuite transmises via smartphone à du personnel médical qui les analysera. Les patients seront ensuite guidés pas à pas par une application sur smartphone connectée à l’appareil de mesure, ou en ligne, par chat vidéo, avec les spécialistes. Le test, révélé dans la « NZZ am Sonntag », est prévu jusqu’à la fin de l’année. Si le système s’avère efficace et permet de réduire les coûts, Swica devrait être en mesure de proposer un nouveau modèle d’assurance avec les réductions correspondantes à partir de 2022. Cette baisse de primes devra encore être acceptée par l’Office fédéral de la santé publique. Christoph Thümmler, médecin, chef de la clinique Helios Park à Leipzig (All), qui est impliqué depuis vingt ans dans la numérisation des soins médicaux, est sceptique : « Ces applications ne réduisent pas les heures de travail du médecin. Elles font gagner du temps de déplacement au patient. » Il ajoute trouver problématique la protection des données et leur usage. –ATS/JBM Suisse 7 Patients priés de réaliser leur diagnostic médical La sonde permet de mesurer certains paramètres du patient. –DR DÉCOUVREZL’AVENIRDELAMOBILITÉ AU GIMS 2020 Pour sa 90 e édition,leGeneva International Motor Show propose un programmepassionnant. Testez desvoitures àpropulsion alternativeauGIMSDiscovery, découvrez lestechnologiesdu futurauGIMSTechetparticipezenexclusivité au GIMS VIPDay le 4mars, unejournéedédiée aux sujets quifaçonnent la mobilité d’aujourd’huietdedemain. gims.swiss #gimsswiss ExpérimentezleGIMS grâceàl’AppGIMS. 5–15 MARS 2020 GENÈVE le « Et si les patients renoncent à se soigner et acceptent d’attendre la mort, on va encore réduire leurs primes de 5% ! » @jarlVos réactions sur notre app « Ça me dirait. Parfois on s’inquiète pour un bobo, facile à diagnostiquer avec un peu d’aide. Ça libérerait les médecins pour des cas plus sérieux » @ouèsava « Alors c’est ça le progrès ! Plus on déshumanise plus c’est rentable ou bien plus on déshumanise moins c’est cher ? » @Baladin09 « Et bientôt on imprimera en 3D nos prothèses à la maison avec une réduction de 5% de la prime » @hmmm



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :