20 minutes Genève n°2020-01-22 mercredi
20 minutes Genève n°2020-01-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : plages du sud décoiffées par le vent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Cinéma, Amine (Younes Bouab, de face) va devoir improviser. –DR Pour quelques dirhams enfouis FABLE Le désert, une colline, un arbre : Amine (Younes Bouab) enterre là le butin d’un holdup, dans une tombe de fortune. Dix ans plus tard, il y découvre un lieu de culte à un saint inconnu attirant moult pèlerins, et tout un village. Pour récupérer son argent, le brigand va devoir se mêler à la population. Le burlesque et la critique sociale se marient joliment dans ce premier long métrage sobre et prometteur. « Le miracle du saint inconnu » D’Alaa Eddine Aljem.Avec Younes Bouab, Salah Bensalah HHHII ROMANCE Vous aviez aimé « The Lunchbox » ? Le nouveau film de Ritesh Batra vous laissera sur votre faim. Il narre la naissance des sentiments, à Bombay, entre un photographe pour touristes et une étudiante en compta. Pour rassurer la HISTOIRE FESTOHRE VRAIE « Scandale » dévoile les dessous d’une affaire de harcèlement sexuel dans le milieu de la télévision américaine. Tout le monde connaît Harvey Weinstein. Mais avez-vous déjà entendu parler de Roger Ailes, PDG de Fox News ? Le scandale qui l’a éclaboussé, survenu avant celui de Hollywood, vaut sacrément qu’on s’y attarde. En 2016, Kayla (personnage inventé, joué par Margot Robbie) débute chez Fox, média pour lequel elle a toujours rêvé de bosser. Peu après, sa collègue Gretchen Carlson (Nicole Kidman), mise à la porte, dénonce son ex-patron pour harcèlement sexuel. Bons avocats, preuves à l’appui : la quinqua est blindée. Mais il faut que d’autres victimes veuillent témoigner et, pour l’instant, aucune ne semble prête à mettre sa place en péril. Lorsque la Une idylle truffée de clichés grand-mère du premier, la seconde accepte de jouer sa fiancée. Las ! Il est trop pauvre pour elle… Ni guimauve ni piment, « Photograph » passe inaperçu. « Photograph » De Ritesh Batra. Avec Nawazuddin Siddiqui, Sanya Malhotra. HHIII Il est temps pour Raphi (Nawazuddin Siddiqui) de se marier. –DR Briser le silence, acte de courage populaire animatrice Megyn Kelly (Charlize Theron) avoue avoir elle aussi été harcelée par le patron de la chaîne, les choses se mettent à bouger à toute vitesse. Pour traiter ce sujet brûlant, Jay Roach a opté pour un rythme trop frénétique et un modèle trop carré. « Scandale » survole ainsi l’affaire d’un peu trop haut, sans prendre le temps de ralentir sur des aspects essentiels, tel le ressenti profond des héroïnes. En résulte une certaine froideur, renforcée par les personnages qui, sous quatre couches de maquillage, ressemblent plus à des poupées qu’à des êtres humains. Il n’empêche : entre succès professionnel et peur, justifiée, de tout perdre, le Gretchen Carlson (Nicole Kidman) est la première à dénoncer Roger Ailes. –DR dilemme est de taille. Il fallait un film pour en parler. –MARINE GUILLAIN « Scandale » De Jay Roach. Avec Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie. HHHII Festin de films helvétiques FESTIVAL Pour prétendre au Prix de Soleure, il faut s’intéresser aux questions de société et de coexistence entre les hommes. Cette année, douze films sont en lice pour obtenir le prestigieux trophée. Parmi eux, le très beau « O fim do mundo » de Basil Da Cunha, ou le nouveau doc de Stéphane Goël, « Citoyen Nobel », consacré à Jacques Dubochet. Mais c’est loin d’être tout : 178 œuvres suisses récentes seront à voir ces huit prochains jours. Outre les longs métrages, la section de courts Upcoming sera consacrée à la découverte de jeunes talents. –MAG 55es Journées de Soleure Du 22 au 29 janvier., journeesdesoleure.ch On peut regarder « Marche avec les loups » en se captivant pour la vie de ces bêtes sauvages. Ou on peut le voir en s’intéressant davantage au cinéaste débrouille qui s’est lancé dans cette aventure : 18 mois et 300 km sur les traces des canidés, dans cinema.20min.ch Il est en symbiose avec la nature des conditions souvent sommaires. Le doc crée la polémique en Haute-Savoie, où l’on accuse Jean-Michel Bertrand de faire un film « proloups alors que les agriculteurs souffrent ». « Marche avec les loups » De Jean-Michel Bertrand. HHHII « Platzspitzbaby », du Veveysan Pierre Monnard. –DR
MERCREDI 22 JANVIER 2020/20MINUTES.CH Longue vie au cinéma soudanais ! Un jeune réalisateur filme quatre cinéastes soudanais qui ont marqué sa jeunesse. Optimiste et facétieux, le quatuor sillonne le pays et projette des films en évitant ACTION Un quart de siècle après sa naissance, le duo de « Bad Boys » fait son come-back. Et ça marche ! o P'e4 u 1995 : Will Smith et Martin Lawrence font une entrée remarquée dans le registre du buddy movie, en incarnant deux flics aux tempéraments opposés. Michael Bay mène la barque et tout ce beau monde récidive en 2003. Qu’est-ce qui vous attend dans le 3e volet, qui sort aujourd’hui ? Le prétexte Pas de bonne suite sans bon scénario. Celui de « Bad Boys For Life » dézingue d’abord un des héros, se rit de la retraite à laquelle aspire l’autre et trouve une astuce convaincante (à vous le plaisir de découvrir). Le dénouement est prévisible, mais l’intrigue, ma foi, tient la route. Les acteurs Séducteur irresponsable, l’agent Mike l’est toujours. Son interprète, Will Smith, 51 ans, n’a quasiment pris ni ride ni kilo. Quant à l’agent Marcus, il est campé par un Martin Lawrence, 54 ans, auquel le côté pantouflard va d’autant mieux qu’on ne le voit plus beaucoup à l’écran. Surtout, l’alchimie entre les protagonistes comme entre leurs la censure du pouvoir. Empli de douceur et jamais de colère, ce doc est un joli hommage à leur courage. « Talking About Trees » De Suhaib Gasmelbari. HHHII Vous les pensiez retraités, ils démentent en beauté interprètes est intacte. Essentiel, pour un buddy movie. L’action Courses-poursuites sans queue ni tête et bastons à coup de gros calibres, voilà qui contraste avec un Marcus qui aspire au repos et à la non-violence ! Le résultat orchestré par Adil El Arbi et Bilall Fallah, Belges d’origine marocaine, est calibré pour une soirée pop-corn et tient à l’estomac. Amateurs de dépaysement original, prenez la prochaine sortie d’autoroute... La suite Jamais trois sans quatre ? Attendez de voir la fin du film, qui augure quelque chose... de tout autre ! –CATHERINE MAGNIN « Bad Boys For Life » D’Adil El Arbi et Bilall Fallah.Avec Will Smith, Martin Lawrence. HHHII Les flics Mike (Will Smith, à g.) et Marcus (Martin Lawrence) font équipe pour la troisième fois. –DR Cinéma 17 La complainte du négligé DRAME Jean-Pierre (Jean-Paul Rouve) s’occupe de tout le monde. De sa maman qui vient de fêter ses 80 ans. Des bobos aux genoux de ses neveux, des déboires de sa fratrie : Juliette (Alice Taglioni), future maman pour la première fois à 40 ans, Margaux (Camille Rowe) photographe fauchée, Matthieu (Benjamin Lavernhe) timide maladif. Mais qui s’occupe de Jean-Pierre ? Sous couvert d’une chronique familiale, Arnaud Viard met en place une cocotte-minute dont le spectateur devine vite qu’elle va exploser. Normal, on voit la situation de l’extérieur. On a envie de secouer ceux qui entourent Jean-Pierre, de leur dire : « Mais Jean-Pierre (Jean-Paul Rouve), aîné d’une famille qui compte sur lui. –DR ouvrez donc les yeux ! » Pourtant, à leur place, aurait-on fait mieux ? –CMA « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » D’Arnaud Viard. HHHII ON N’A PAS VU... « Contre ton cœur » Ce film de Teresa Villaverde sera dès lundi au Spoutnik (Genève). Il dépeint la lente implosion d’une famille portugaise. « AlternaSuisse » Dans ce doc, Kevin Rumley et Karen Cooper se sont intéressés aux espaces culturels autogérés en Suisse romande. « One Mind - Une vie zen » La caméra d’Edward A. Burger plonge dans une des communautés zen les plus austères et admirées de Chine. Et les pires films de 2019 sont... SONDAGE Les comédies françaises dominent le « worst of » issu des 5246 votes de lecteurs de « 20 minutes ». « All Inclusive » de Fabien Onteniente, France (855 votes) « Cats » de Tom Hooper, États-Unis (588) « La vérité si je mens ! Les débuts » de Michel Munz et Gérard Bitton, France (507) « Tanguy, le retour » d’Étienne Chatiliez, France (393) « Ibiza » d’Arnaud Lemort, France (349) « Men In Black : International » de F. Gary Gray, États-Unis (331) « Just A Gigolo » d’Olivier Baroux, France (292) COTATION HHHHH Chef-d’œuvre HHHHI Excellent HHHII Bon HHIII Passable H Mauvais I Détestable Pas vu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :