20 minutes Genève n°2020-01-14 mardi
20 minutes Genève n°2020-01-14 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-14 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : le juge a donné raison aux proclimat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, La formation Près de 11 600 jeunes, dont 171 femmes, ont commencé leur école de recrues hier. Ils seront environ 1280 à l’accomplir d’une traite, en tant que militaires en service long. Ils seront coachés par 2600 cadres. Pervers piégé par la police ZURICH Depuis novembre 2018, le nombre de cas d’exhibitionnisme a explosé à Winterthour. Quatorze délits y ont été signalés, dont pas moins de cinq pour le seul mois de décembre 2019. À chaque fois, l’auteur était masqué et avait pris la fuite sans pouvoir être interpellé. Afin de mettre un terme à ces agissements, la police municipale a mis en place un important dispositif. Le stratagème a fonctionné dimanche soir vers 23h, quand un individu a été surpris en train de se masturber devant une femme, en fait une policière en civil. Le pervers s’est blessé à une jambe en tentant de fuir et a pu être appréhendé. L’enquête devra démontrer si cet homme de 33 ans est bien l’auteur de tous ces actes d’exhibitionnisme. –MON/JBM PUB Une arène à l’école pour apprendre à se bagarrer LUCERNE Un rond avec des copeaux où les enfants peuvent se battre de manière fair-play a été installé dans le préau d’une école primaire. « Ici je peux mesurer ma force de manière ludique, tester des prises et réagir rapidement », commente Angel-Clay dans le magazine de la ville de Lucerne. Ce jeune est ravi de la nouvelle activité proposée lors de la récré. « C’est juste amusant de se battre à la loyale », ajoute-t-il. La directrice de l’école primaire Fluhmühle, Bettina Wagner, explique : « Cette zone de bagarre a été conçue spécialement pour les garçons. Les filles y ont aussi accès, mais ce sont surtout les garçons qui l’apprécient. Ils peuvent apprendre à se battre avec respect et gérer leurs propres limites. » L’expérience est réalisée avec le travailleur social de l’école. Parmi les jeunes vont être formés des « super-bagarreurs », qui seront chargés d’éviter que les luttes ne « Nous voulons apprendre aux enfants à se battre avec respect afin qu’ils puissent gérer leurs limites en fonction de celles des autres enfants » Bettina Wagner Directrice de l’école Fluhmühle à Lucerne dégénèrent. Certains « champions » seront également formés avec des lutteurs à la culotte adultes. La question de la formation de ces « spécialistes » est encore ouverte, de même que celle des conseils qu’ils pourront prodiguer aux enfants. Depuis son introduction, cette zone de bagarre est un succès absolu. Les règles établies avec les enseignants sont respectées par les enfants. Les superviseurs interviennent peu. « Il faut que la lutte ne dégénère pas en combat ou en querelle », commente la directrice. Hits de la semaine Thon rosé Denner àl’huile de tournesol, 6x200 g 36% 7.45 au lieu de 11.70 JP.ChenetCabernet/Syrah Pays d’Oc IGP 2018, Languedoc-Roussillon, France, 6x75cl Evaluation client : 46% 19.95 au lieude37.20 3.35 labouteille au lieu de 6.20 *Uniquementdansles succursalesavecdes produitsfrais,satellites DenneretDennerExpress exclus Jusqu’à épuisementdes stocks/les prix promotionnels sur lesbouteilles vendues àlapièce ne sont valablesque durant la semained’action/sous réserve de changementsdemillésimes, d’erreursd’impressionoudecomposition/abonnez-vousmaintenant : denner.ch/newsletter TRADITION En Appenzell Rhodes-Extérieures, l’année se termine deux fois : le 31 décembre et le 13 janvier, selon l’ancien calendrier julien. À cette occasion, les « Chläusen », portant d’imposants masques et de somptueux costumes, ont déambulé hier dans les rues en faisant résonner leurs grelots suisse.20min.ch L’espace réservé à la bagarre ressemble au rond de sciure de la lutte suisse. Aleksander, 8 ans, avoue qu’il préfère depuis peu la bagarre au football. « Je me bats surtout avec d’autres garçons », dit-il. Avec la petite Arisa, 8 ans également mais qui s’entraîne avec un frère plus âgé, il consent à faire une exception. « C’est une bonne bagarreuse et je l’apprécie », convient-il. –JAB/JBM Deuxième Nouvel-An fêté Pain croustillant IP-SUISSE* 400 g 40% 1.95 au lieu de 3.25 et en chantant des jodels très lents et sans texte, les « zäurli ». Il existe trois sortes de « Chläusen »  : les beaux (« schöni », photo), les laids (« wüeschti ») ainsi que les beaux-laids (« schön-wüeschti »). Ils se rendent de ferme en ferme pour souhaiter la bonne année aux habitants. Valables du14au20janvier 2020 –ECOLE FLUHMÜHLE
MARDI 14 JANVIER 2020/20MINUTES.CH VAUD Un tribunal de police a acquitté hier des activistes proclimat. Ils avaient occupé une banque et refusé d’obéir à la police en novembre 2018. PUB Suisse 7 « Un verdict historique ! » visaeurope.ch Le Credit Suisse répond à Greta Thunberg « Le réchauffement climatique est un fait et doit être combattu », a clamé le Credit Suisse hier dans une prise de position, fustigeant la « campagne publique » menée contre elle. Selon la banque, elle propage de fausses informations. La banque prend ainsi position dans la polémique qui oppose l’activiste proclimat Greta Thunberg à son ambassadeur Roger Federer. La Suédoise avait partagé un tweet critique à l’endroit du tennisman, ambassadeur du Credit Suisse. Neuf des douze prévenus étaient présents hier, accompagnés des 13 avocats bénévoles pour cette affaire très médiatisée. Le président de la Cour, Philippe Colelough, a retenu contre eux la violation de domicile de la succursale lausannoise du Credit Suisse le 22 novembre 2018. De plus, il a confirmé la violation du règlement lausannois à double titre, car les manifestants avaient refusé d’obéir à l’ordre de quitter les lieux, puis avaient gêné l’action de la police en se tenant l’un à l’autre. Le magistrat a cependant créé la surprise : il a accepté l’état de nécessité des prévenus, avancé par la défense, en rappelant que pour cela il faut vouloir sauvegarder un bien prépondérant face à un danger imminent et impossible à empêcher autrement. Le juge dit avoir acquis cette conviction avec les rapports du GIEC et le témoignage d’une spécialiste du climat la semaine passée. Quant aux biens privés juridiquement protégés, ils ne font pas le poids dans la pesée des intérêts avec le bien collectif à protéger, soit le climat et l’environnement. De plus, le Credit Suisse n’avait jamais daigné répondre aux lettres des activistes. La licéité de la manif pacifiste de novembre 2018 est alors reconnue. Le public, nombreux, applaudit, certains sont en larmes. Parmi eux, Jacques Dubochet, Prix Nobel de chimie en 2017 : « C’est une décision historique ! » déclaret-il, ému. Présent à la lecture du verdict, l’avocat du Credit Suisse s’est refusé à tout commentaire dans l’immédiat. Et la procureure, absente hier, a déclaré attendre de recevoir le jugement motivé pour savoir s’il y tie du tribunal sur l’app. Les réactions à la sor- aura appel du Ministère public. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI/ATS Les militants ont montré leur joie hier à l’annonce du verdict. –AFP Nouveau : Visa Debit Sans contact, mobile,enligne et acceptée danslemonde entier. Découvrezlacarte bancaire paréeàtouteéventualité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :