20 minutes Genève n°2020-01-03 vendredi
20 minutes Genève n°2020-01-03 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-03 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : singes victimes de la bêtise humaine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Prix en folie ! 50% 9.95 au lieu de 19.90 Saumon fumé en emballage spécial, ASC d’élevage, Norvège, 300 g lot de3 50% 4.40 au lieu de 8.85 Röstis Original en lot de3 3x750 g lot de2 50% Handymatic Supreme en lot de2 p.ex. All in 1, 2x44pastilles, 14.95 au lieu de 29.90, valable jusqu’au 13.1.2020 50% Ore n rates Friteso.0 four Patate fritte al tenu Frites au four et pommes frites, M-Classic surgelées, 2kg, p.ex.frites au four, 4.70 au lieu de 9.45 àpartir de 2articles 40% Mangues Brésil/Pérou, 1.35 au lieu de 2.20 l’article, àpartir de2articles, 40% de moins àpartirde 2articles 50% Tous les produits delessive Total àpartir de2articles, 50% de moins, valable jusqu’au 13.1.2020 Les articles M-Budget et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres. OFFRES VALABLES DU 27.12.2019 AU 6.1.2020, JUSQU’À ÉPUISEMENT DUSTOCK 2.850% 2.85 au lieu de 5.70 Vittel en pack de6x1,5 litre àpartir de 2articles 50% Tous les adoucissants et parfums pour le linge, Exelia àpartir de2articles, 50% demoins, valable jusqu’au 6.1.2020 M I C M comme Meilleur.
VENDREDI 3 JANVIER 2020/20MINUTES.CH « Trop pauvre » pour passer Noël en famille en Suisse GEA'VE GENÈVE Un Suisse d’origine algérienne n’a pas pu faire venir ses proches pour les Fêtes. Leurs revenus ont été jugés trop maigres. « Si vous êtes Suisse avec des revenus modestes, que vous voyagez avec difficulté avec votre chaise roulante et que vous vous réjouissez d’accueillir votre mère de 78 ans et votre frère algériens pour 10 jours, ce n’est pas possible. Parce que vous êtes trop pauvre. » Alia Chaker Mangeat, politicienne PDC, s’est émue sur Facebook de la mésaventure de Djamel. Ce quinquagénaire suisse d’origine algérienne vit à Versoix depuis quatorze ans. Atteint Pour Djamel, en fauteuil roulant, voyager est difficile. –DR d’une maladie dégénérative, il se déplace en fauteuil et souhaitait réunir ses proches pour Noël. Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) en a décidé autrement. Leurs visas ont été Un castor fait chevrer un village Cornaux (NE) a investi près de 500000fr. pour élargir un canal et éviter qu’il n’inonde ses rives. Mais cela n’a pas plu à un castor, raconte « ArcInfo ». Le rongeur s’est empressé d’ériger des barrages pour faire remonter le niveau d’eau. Et la commune n’a pas beaucoup d’options pour contrer cet animal, protégé en Suisse. Inquiétude après des feux en série CONCISE (VD) Un dépôt désaffecté qui a pris feu en novembre, cinq voitures calcinées le soir de Noël, huit bateaux endommagés par un incendie au port dans la nuit de mercredi à jeudi... Village lacustre et viticole d’un millier d’habitants également connu pour son festival de jazz, Concise vit dans la peur. « Les habitants sont angoissés. Chacun se demande à qui le tour », affirme un septuagénaire enfant du village. Les élus ont tenu une séance de crise, jeudi soir. « Pour l’instant, le lien entre les différents sinistres n’a pas été trouvé par les enquêteurs. Mais nous avons confiance en la police de sûreté », a indiqué le vicesyndic, Pierre Marro. –APN Cinq critères Le SEM se base principalement sur cinq critères pour traiter les demandes. Il s’agit du réseau familial et des personnes à charge sur place, de l’emploi, de la possession de biens immobiliers et de la place de la personne au sein de sa communauté. En outre, « le ressortissant étranger qui assume les frais de son séjour doit apporter la preuve qu’il dispose d’environ 100 francs par jour », écrit le SEM. refusés, car le risque migratoire serait trop important. « J’ai été très blessé, confie Djamel. Le SEM dresse un portrait de ma famille rabaissant. Tous les Algériens ne rêvent Régions 5 Petit plongeon festif en smoking et robe de bain pas de s’installer en Suisse. La vie est agréable là-bas. » Le SEM se base notamment sur les revenus des demandeurs. La septuagénaire touche une rente de veuve et possède une maison. Son frère est fonctionnaire. Insuffisant. Autre critère, les attaches avec leur pays. Fils et petits-enfants ou épouse ne suffisent pas. « Il n’est pas rare que la personne soit tentée, une fois sur place, de s’y installer durablement afin d’y faire venir ultérieurement son épouse », écrit le SEM. « Je suis en Suisse par amour pour ma femme, pas pour l’argent, fulmine Djamel. Ma mère ne souhaite pas abandonner sa vie et ses proches pour devenir clandestine. » –LUCIE FEHLBAUM Genève, cette ville mal aimée SONDAGE L’Université de Saint- Galla demandé à 3750 personnes de toute la Suisse laquelle des quinze plus grandes villes du pays elles appréciaient le plus. Les sondés ont placé Lucerne, Berne et Bâle en tête, tandis que les localités romandes sont à la traîne. C’est Lausanne qui s’en sort le mieux en se classant 7e, suivie de Neuchâtel (10e) et Sion (12e). Genève arrive 14e, juste devant Aarau, lanterne rouge. 20 secondes Un candidat sinistré VAUD Un incendie a ravagé mardi à Épalinges la villa de Toto Morand, inoccupée quand le feu s’est déclaré. Ce sinistre risque de compliquer l’agenda de l’entrepreneur, lui qui est candidat à l’élection du 9 février pour remplacer Jacqueline de Quattro au Conseil d’État. Bô Noël a fait un carton LAUSANNE Entre le 20 novembre et le 31 décembre, le marché Bô Noël a accueilli 400000 personnes, soit 20% de plus que l’an passé. Nouveauté  : il a fait parler de lui hors des frontières suisses et a été référencé comme un des marchés de Noël les plus cotés d’Europe. Sur le toit dans un pré VAUD Une voiture qui circulait sur l’autoroute A9, jeudi vers 14 h 30, a fini sur le toit dans le champ bordant la bande d’arrêt d’urgence, près de Rennaz. Heureusement, cet accident n’a pas fait de blessé et le trafic n’a été que peu obstrué. GENÈVE On ne sait pas si plonger dans une eau à 7 degrés permet d’effacer tous les excès culinaires des Fêtes mais, mercredi, ils étaient une centaine à avoir choisi de commencer l’année de manière vivifiante, aux Bains des Pâquis. Pour beaucoup déguisés, les courageux ont partagé une coupe de mousseux dans le Léman, sous les yeux de badauds et touristes parfois incrédules. –PHOTO KEY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :