20 minutes Genève n°2020-01-03 vendredi
20 minutes Genève n°2020-01-03 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-03 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : singes victimes de la bêtise humaine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Cuisiner avec FOOBY, Quels plats devraient nous faire saliver cette année ? TENDANCES Qui dit nouvelle année dit aussi nouvelles habitudes alimentaires. Voici ce qui devrait se retrouver dans nos assiettes en 2020 ! L’année écoulée aura sans aucun doute été celle de l’avènement de la fermentation. On en trouvera encore davantage en 2020, bien évidemment. Et selon certains spécialistes, surtout dans la catégorie des boissons ! Pour le reste, voici ce à quoi il faut s’attendre ! Lotus, cannabis et « seacuterie »  : 2020 promet d’être une année gourmande et durable en cuisine. –ISTOCK Bon marché et bien délicat Si le foie gras a ses détracteurs, il y a un foie qui fait l’unanimité parmi les gourmets  : le foie de lotte ! On peut l’apprêter comme un foie gras ou simplement le sauter et le disposer sur une salade. Il se révèle aussi très gourmand en persillade. En outre, le foie de lotte ne coûte pas cher. D’où son appellation de foie gras du pauvre. Durable On a bien avancé dans cette direction et ça va continuer. Moins de déchets alimentaires, des produits plus locaux et toujours moins de polluants, c’est une ligne qui va perdurer. Pour le vin, ce sera la biodynamie en force et les vins naturels, bien sûr. Du côté de la viande, la notion de « conscience » sera encore davantage présente. On tendra à consommer des animaux entiers, à manger aussi les bas morceaux et à privilégier des animaux élevés dans des conditions décentes. Connecté Jamais il n’a été plus simple de commander à manger. Cette Le café n’a pas besoin d’être chauffé pour diffuser ses arômes. –ISTOCK Le lexique des aliments actu.20min.ch Et quoi d’autre ? Les aliments enrichis au CBD explosent partout, et cela devrait bientôt arriver chez nous. Les alternatives à la viande vont aussi prendre de l’ampleur, comme les « Impossible Burgers », disponibles depuis peu dans le restaurant de burgers genevois Black Tap, par exemple. Enfin, des chips et autres snacks peu recommandés actuellement devraient voir le jour en versions « saines ». En bref, on mangera détendu, en 2020. Le produit fou de 2020 ? La « seacuterie » Imaginez de la charcuterie, mais à base de produits de la mer ! Voici la « seacuterie ». Derrière ce mot un peu étrange, on trouve au final des produits qu’on connaît déjà  : saumons marinés, terrines de poisson. Mais tout ceci avec des goûts plus actuels, sans oublier des visuels ASTUCE Dans des mets sucrés, le café s’utilise sans peine, vu que bien des pâtisseries se parfument au café. Souvent, toutefois, c’est un peu le goût de celui qu’on boit qu’on entend retrouver dans les plats sucrés. Or, ici comme dans la cuisine salée, on peut utiliser le café autrement. Pas d’obligation de le prendre torréfié comme celui qu’on consomme en boisson. année, ça va devenir encore plus aisé. Les artisans se mettent à la vente en ligne. On voit même des commerces, comme La Bouche qui Rit à Lausanne, diffuser en direct sur leur site des images de leur étal de viandes pour permettre aux clients de commander le morceau de leur choix, sans pour autant devoir se déplacer. L’autre tendance majeure, ce sont les paniers « à cuisiner » livrés directement à domicile. Des kits avec tous les ingrédients, pour se faire soimême un bon repas, sans effort. En termes de cuisine pure Le plat qui nécessite une préparation de cinq heures ne sera plus à la mode. Certains prédisent que le temps passé derrière les fourneaux se réduira considérablement ces prochains mois. On cuisinera donc moins compliqué, avec des goûts plus simples, sans négliger pour autant de bien sentir le produit. Venu d’ailleurs 2020 devrait amener sur nos tables des saveurs du M0yen-Orient. La cuisine de l’Afrique de l’Ouest devrait percer, selon certaines prédictions. Tout comme le parfum et les propriétés bienfaisantes du lotus, aliment « sain » qui devrait vite être adopté. –ROMAIN WANNER aguichants et un parallèle avec la charcuterie. C’est une vision moins « nordique » de moyens de conservation des poissons et fruits de mer, si l’on veut. Pour avoir un semblant de charcuterie, donc de viande qui se garde, mais sans le gras qui va avec. Ce qu’il faut savoir pour cuisiner le café Plus on le prendra vert, plus il goûtera la verdure, l’herbe. Et tout au long de la torréfaction, ses arômes changeront. Pour accompagner une viande ou un fruit de mer, ou pourquoi pas parfumer une sauce et relever des légumes, le café peut s’avérer magique. Le chauffer n’est pas nécessaire. Une infusion à froid, au moins la durée d’une nuit, peut suffire. –RWA
VENDREDI 3 JANVIER 2020/20MINUTES.CH Cuisiner avec FOOBY 17 Conseils et infos Paner comme un professionnel Avec ces conseils, tu rendras tes cordonsbleus et tranches panées beaux et croustillants. Cordons-bleus, poisson pané, nuggets, schnitzels  : la panure plaît aux petits et aux grands. Alors qu’elle prend une belle couleur dorée et devient bien croustillante, l’intérieur est protégé de la cuisson à haute température et reste savoureux. Comme toujours, pour réussir cette préparation, il faut maîtriser la technique. Avant de commencer à paner, tu dois d’abord sécher ta viande ou ton poisson avec du papier ménage. Ensuite, tu prépares trois assiettes. Dans la première, tu mets de la farine passée au tamis, dans la deuxième de l’œuf battu et dans la troisième, la panure à proprement parler. Celle-ci se compose soit d’un mélange à paner tout prêt, soit de chapelure (pain ou biscottes) fraîchement émiettée, soit d’un mélange de chapelure et de noix. Chacun fait selon ses goûts. Admettons que tu veuilles faire un schnitzel. Après avoir assaisonné ta viande, tu la Conseil FOOBY Chapelure passes dans la farine, puis dans l’œuf et, enfin, dans la chapelure. N’appuie pas trop avec la chapelure, le poids de la viande suffit à la faire adhérer. La viande reste par ailleurs ainsi un peu ondulée et c’est à ça qu’on reconnaît un vrai « Wiener Schnitzel ». Certains cuisiniers pros ajoutent d’ailleurs un peu de crème dans l’œuf, pour que les « vagues » soient plus belles. Avant de passer la viande à la poêle, tu dois d’abord t’assurer que ton huile ait atteint la bonne température, c’est à dire 170 degrés. Cela correspond, à peu près, à la position 7 de ta cuisinière. Si ta matière grasse est trop froide, la panure va l’aspirer et devenir molle. Si elle est trop chaude, tu vas simplement tout brûler. Le beurre relèvera les arômes. Mais tu peux très bien opter pour une cuisson à l’huile neutre et ajouter un noisette de beurre à la fin. Fais aussi attention à mettre assez de matière grasse, pour que la cuisson se fasse de manière homogène. Enfin, quand c’est prêt, dépose ta viande quelques secondes sur du papier absorbant, pour éliminer l’excédent de gras. Très pratique pour former une croûte croustillante sur les viandes, les poissons ou les légumes ! La préparation de la panure est simple  : tout d’abord la farine, puis l’œuf et la chapelure. En vente dans certains magasins Coop. Recette de la semaine Cordons-bleus 40 min de prép. 40 min en tout 692 kcal par personne Pour 4 personnes, il vous faut 4 escalopes de veau d’env. 150 g chacune (noix ou longe p.ex.) coupées en deux par le boucher pour pouvoir être farcies 160 g de gruyère 4 tranches de jambon arrière ¼ cc de sel un peu de poivre 2 cs de farine blanche 100 g de chapelure 1 œuf Voici comment faire beurre à rôtir pour la cuisson 1. Farcir les cordons-bleus  : ouvrir les escalopes, les poser dans un sachet en plastique découpé sur les côtés et les aplatir soigneusement avec le fond d’une poêle ou un maillet à viande jusqu’à une épaisseur d’env. 2 mm. Couper le fromage en 4 tranches. Envelopper chaque tranche de gruyère dans une tranche de jambon pour éviter que le fromage ne coule trop vite pendant la cuisson. Poser chacun des paquets sur la moitié d’une escalope. Ménager sur trois côtés un bord d’env. 2 cm. Rabattre l’autre moitié des escalopes en appuyant bien sur les bords. Replier éventuellement les bords sous les paquets, bien appuyer et fixer si nécessaire avec un cure-dent. Saler et poivrer. Mettre la farine et la chapelure dans une assiette plate et l’œuf battu dans une assiette creuse. Passer les cordons-bleus dans la farine (enlever le surplus) puis dans l’œuf et enfin dans la chapelure en appuyant bien. 2. Cuisson  : faire fondre un peu de beurre à rôtir dans une poêle. Baisser le feu et faire cuire deux cordons-bleus à feu moyen env. 4 min de chaque côté. Les sortir, les égoutter sur de l’essuie-tout et les réserver au chaud. Maintenir la porte du four entrouverte à l’aide d’une cuillère en bois afin que la panure reste croustillante. Procéder de même avec le reste des cordons-bleus. Télécharge l’appFOOBY ! F00 BY WE LOVE FOOD Grâce à FOOBY, la plateforme culinaire de Coop, nous t’emmenons dans le monde magnifique de la cuisine, des bons produits et du plaisir des papilles. Découvre l’univers de FOOBY sur www.fooby.ch Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing, en collaboration avec FOOBY.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :