20 minutes Genève n°2019-12-10 mardi
20 minutes Genève n°2019-12-10 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-12-10 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : miss Univers prête à briser les codes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Genève, Condamnée pour blanchiment d’argent Le Tribunal correctionnel de Genève a tranché : une avocate belge de 57 ans écope d’une peine de 2 ans et demi de prison, dont la moitié avec sursis, pour blanchiment et faux dans les titres. La La cantine ne sert plus les petits allergiques CANTON Depuis hier, les élèves intolérants aux fruits à coque ne peuvent plus manger les mêmes repas que leurs camarades. PUB Voyages dela région de Coppet vers Genève. Dès le 15.12.2019, le tarif unireso régional est remplacé par le tarif national suisse (billets de parcours, dégriffés,City-Tickets, abonnements de parcours oumodulables). cff.ch/coppet prévenue avait travaillé pour l’une des plus riches familles de Belgique, propriétaire de l’empire de la bière AB InBev. Elle s’était ainsi emparée de 815000 actions, valant aujourd’hui quelque 60 millions d’euros. « Aujourd’hui, si ma fille n’amène pas son propre repas, elle sera exclue de la cantine », fulmine Silvia. Elle raconte que le parascolaire lui a indiqué il y a une semaine que son aînée, intolérante aux noix, ne pouvait plus manger la nourriture commune. Depuis hier, la mesure concerne 80 élèves sur quelque 27000 inscrits. Il s’agit en fait de l’application plus stricte d’une directive existante, après deux incidents depuis le début de l’année scolaire. « Comment peut-on s’organiser en moins de dix jours ? À deux semaines de Noël, c’est la course », déplore Silvia qui souligne le manque d’informations : « On ne nous a rien dit quant à la possibilité de réfrigérer ou de réchauffer les repas. » Nicolas Diserens, directeur du parascolaire, rassure : les petits allergiques mangent avec leurs camarades. Il indique également que les aliments peuvent être conservés au frigo et passés au micro-ondes. –MPO geneve.20min.ch Les animations peuvent être admirées de 18h à 22h, tous les soirs. –DRA Retrouvez sur notre appune vidéo de l’œuvre Konstellation. Les Palettes se parent de lumières LANCY « Un regard émerveillé vers les étoiles »  : telle est la proposition de la 3e édition de « Lancy en Lumières », qui permet à des artistes de redéfinir immeubles et environnement urbain. Cette cuvée se concrétise aux Palettes dans trois lieux. À côté du tram, le scintillement d’étoiles électriques fait pulser une esplanade (photo). En face, une tour se pare de verdure la nuit, avec un arbre évolutif dessiné par Zep. Sur un autre bâtiment, un mapping transforme la façade en œuvre d’art. La manifestation se tient jusqu’au 18 décembre.
MARDI 10 DÉCEMBRE 2019/20MINUTES.CH 20 secondes Prof fêtard suspendu CAROUGE La justice a confirmé la suspension provisoire d’un enseignant du Collège de Staël, indique la « Tribune de Genève ». Celui-ci a admis être sorti en boîte avec deux élèves lors d’un voyage d’études. Il les a ensuite laissé dormir dans sa chambre et a tenté de le cacher. Référendum déposé CANTON L’Asloca veut construire davantage de logements sociaux en zone de développement. L’association des locataires a déposé hier un référendum muni de plus de 7800 signatures contre la loi actuelle, qui fait selon elle la part belle aux propriétés par étage. Police forcée de fermer PÂQUIS Faute d’effectifs, les forces de l’ordre ont dû fermer au public le poste situé à la rue de Berne, samedi entre 15 h et 19h, comme l’a relaté la RTS. La police a indiqué avoir fait face à un embouteillage d’auditions, mais refuse de parler de problème de sous-effectif. PUB FRAIS "Ce que je préfère dans la bûche de Noël, c’est la mise au point du glaçage, qui nécessite une grande technicité afin de combiner couleur gourmande, texture idéale et brillant festif«. Le coup de cœur de M. Djadour, pâtissier Migros. JUSTHCE JUSTICE Les deux cogneurs majeurs impliqués dans les brutales agressions de Saint-Jean, en 2017, sont jugés depuis hier en appel. Genève 7 « C’est votre dernière chance de vous expliquer » Des regrets qui peinent à convaincre. Voilà ce qui ressort de la première journée du procès en appel deL. et D., deux des agresseurs de Saint-Jean. La nuit du 7 janvier 2017, ils avaient, avec trois amis mineurs, détruit deux trentenaires qui buvaient un verre dehors. Si les plus jeunes n’ont pas encore été jugés, les adultes du groupe avaient été condamnés et incarcérés en mars dernier.L. a pris 15 ans pour double tentative d’assassinat et D. 12 ans pour tentative d’assassinat et agression. Le premier, avec son attitude de « gentille Crises toutes les cinq minutes L’état de santé d’une des victimes a empiré depuis le premier procès, en mars dernier. Désormais incapable de s’asseoir, l’homme ne peut plus non plus être déplacé, ni profiter de la présence de ses proches ou de « repas plaisir », soit un yaourt ou une soupe. « Il souffre de crises neurovégétatives qui parfois surviennent toutes les cinq minutes, 24h sur 24, a décrit son curateur, Me Ntah. Elles s’accompagnent de transpiration, de convulsions, d’une peur panique et de cris. » Son ami, victime lui aussi, est également lourdement touché. brute », veut convaincre qu’il n’a commis qu’une seule tentative d’assassinat. Il n’aurait fait que repousser la seconde victime. À coups de batte, certes, mais horizontaux, « pour faire fuir ». Même demande pour D., qui cherche l’acquittement pour la tentative d’assassinat. Ce dernier tente aussi d’éviter l’expulsion. Originaire du Brésil, il affirme ne rien connaître du pays qui l’a vu naître. « Quel intérêt aurait la Suisse de vous garder ? » a questionné la présidente du Tribunal. « Recoller les morceaux de ce que j’ai fait », a bredouillé D. Hier, le Tribunal a tenté, encore une fois, de comprendre le motif qui a poussé ces Les pâtisseries Migros « Frais et Fait Main » sont toutes réalisées par les mains d’une équipe de13pâtissiers passionnés, oeuvrant dans les cuisines deMigros Genève. La marque Frais etFait Main répond àune charte Fie,'Vei de confection extrêmement rigoureuse, comprenant une sélection deproduits d’une très grande fraicheur, travaillés selon des gestes précis. Envente dans les plus grands magasins Migros. Société coopérative Migros Genève jeunes. Ils s’excusent, mais leurs explications sont laborieuses. « C’est peut-être votre dernière chance de vous expliquer auprès de la famille », a souligné Me Santonino, curatrice d’une victime. « L’effet de groupe et l’alcool ont joué un rôle », a tenté D. La journée d’aujourd’hui sera consacrée aux plaidoiries. –LUCIE FEHLBAUM MIGRO'I comme Merveilleusement bon.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :