20 minutes Genève n°2019-12-06 vendredi
20 minutes Genève n°2019-12-06 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-12-06 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 16,3 Mo

  • Dans ce numéro : la France au front pour ses retraites.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Amphètes par kilos SION Un Valaisan de 38 ans a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour avoir vendu environ 3,5 kg d’amphétamines et 500 g de marijuana à une vingtaine de personnes entre 2014 et 2017. L’un de ses fournisseurs est sous enquête, a révélé jeudi la police. Une heure de gagnée BERNE Le Grand Conseil a décidé de prolonger d’une heure, jusqu’à 18h, l’ouverture des commerces le samedi. Ces derniers pourront aussi ouvrir quatre dimanches par année, au lieu de deux, afin de résister à la concurrence du commerce en ligne. Le syndicat Unia brandit la menace du référendum. Protection à 1 milliard BERNE Suivant le National, le Conseil des États a adopté jeudi sans opposition un crédit de 1 milliard de francs pour poursuivre les travaux de correction du Rhône entre 2020 et 2039. Plus de 100 000 personnes doivent ainsi être protégées contre les crues. L’intervention s’étend sur 162 kilomètres en Valais et sur Vaud. ZURICH La présentation de blindés à des classes de 5e année a capoté au dernier moment. Le déplacement a été jugé trop polluant, trop bruyant et trop risqué. Les élèves qui se réjouissaient de voir de tout près ces monstres d’acier ont dû être déçus, jeudi. Ce jour-là, l’armée avait prévu une sortie promotionnelle impliquant la présentation de blindés aux classes de 5e année de l’école primaire de Hombrechtikon. Une balade d’une heure et demie pour ces puissants engins stationnés à Coire, à plus de 90 kilomètres du village. Les enfants auraient ainsi pu découvrir ces quatre chars M113 sur un parking réservé pour l’occasion. La visite avait été organisée à l’initiative du père d’un élève, lui-même haut gradé de l’armée. Pourtant planifié de longue date, l’événement a finalement été annulé à la dernière minute. Selon Stefan Hofer, porte-parole de l’armée, les raisons de l’annulation sont notamment dues au bruit et aux émissions, voire aux dégâts potentiels liés au déplacement de chars, mais aussi à des problèmes techniques. Président de la Société suisse des officiers, Stefan Holenstein regrette cette annulation. « Il est bon de montrer aux enfants ce qu’est la défense nationale. » Pour l’officier, une telle journée, si elle est bien La malheureuse, percutée par la rame, a succombé sur place. –DR actu.20min.ch Pub politique pour un bonbon Un prof a tenté un deal étrange lors de l’élection à la Municipalité de Rolle (VD), le mois dernier  : il promettait des caramels aux élèves qui inciteraient leurs parents à voter PS. L’affaire a été abordée mardi au Grand Conseil, note « 24 heures ». L’homme a présenté ses excuses. Sa hiérarchie, elle, est restée muette. Finalement, c’est le PLR qui a gagné le siège. Chars présentés à l’école  : l’armée sonne la retraite Le carton Les 33 000 pièces à l’effigie de Roger Federer mises en prévente lundi sont déjà épuisées. L’institut Swissmint a été débordé par le nombre de demandes  : son shop en ligne a été visité par 12,9 millions de personnes en trois jours. « Si l’armée n’a rien de mieux à faire, nous pouvons nous demander quel est son but » Lewin Lempert Groupe pour une Suisse sans armée LAUSANNE « Musulmane de merde. On va te brûler, pétasse, retourne dans ton pays »... Les insultes proférées par un homme de 77 ans contre une écolière de 14 ans, voilée, sont sans équivoque. La vidéo, tournée dans le métro lausannois par la victime elle-même, a permis d’identifier, puis de condamner le retraité fribourgeois. Reconnu coupable d’injures et de discrimination raciale, l’homme a écopé de 80 jours-amende avec sursis, de 800fr. d’amende, et il devra payer Prise de malaise devant le tram GENÈVE Une septuagénaire est décédée dans de tragiques circonstances, jeudi vers 18h45 à Plainpalais. Alors qu’elle traversait la rue, elle a été victime d’un malaise et s’est effondrée au sol. Malheureusement, un tram arrivait à ce moment-là et a percuté la Genevoise. Malgré les soins prodigués par les secours, la malheureuse a succombé sur place. L’accident a perturbé le trafic routier ainsi que celui des transports publics dans le quartier. Les M113 auraient dû parcourir plus de 90 kilomètres. –A. SCHEIDEGGER organisée, constituerait une belle opération de séduction auprès des élèves. Lewin Lempert, secrétaire du Groupe pour une Suisse sans armée, voit les choses différemment. « C’est du gaspillage, estime-t-il. La militarisation des enfants à l’école avec des chars n’est pas souhaitable. » Et d’ajouter que l’école doit aussi apprendre aux élèves à résoudre les conflits par la parole et non par la violence. –NXP/ATS Insultes racistes punies 450fr. de frais. S’il n’a pas pu nier être l’homme apparaissant sur les images, le septuagénaire a assuré ne pas s’en souvenir. Née ici et Suissesse, l’ado a déposé plainte afin d’être reconnue victime d’un acte illégal. La procureure a relevé que le retraité s’en était pris à elle uniquement en raison de son appartenance religieuse. –CHU Retrouvez sur notre appdes extraits de la vidéo tournée par la jeune victime.
VENDREDI 6 DÉCEMBRE 2019/20MINUTES.CH Patrons et syndicats face au « chantier de l’horreur » GENÈVE Un privé accusé d’exploiter sans vergogne des Chinois pour bâtir sa villa a été dénoncé jeudi. Il jure avoir fait tout juste. « J’hallucine. Le proprio a confisqué les passeports des ouvriers. Il dit que c’est pour leur rendre service, pour qu’ils ne les perdent pas... » Ce n’est qu’une des nombreuses infractions qu’un inspecteur du travail a constatées jeudi, à Collonge-Bellerive au pied de la grande maison en travaux d’un particulier d’origine chinoise. Composée de représentants patronaux et de syndicalistes, la commission paritaire du second œuvre a évoqué un « chantier de l’horreur ». Après avoir, semble-t-il, emprunté une filière entre l’Empire du Milieu et la Suisse, les travailleurs ont bossé en tout cas six jours sur sept, jusqu’à onze Le clergé débat du suicide assisté BERNE La Conférence des évêques suisses (CES) a établi un document pour définir l’attitude que doivent adopter des prêtres confrontés au suicide assisté. Face à l’augmentation de cette pratique, la CES souligne qu’un accompagnement peut être apporté avant l’acte fatal. Le texte stipule toutefois que les prêtres ont le devoir de quitter la chambre du suicidaire au moment de la prise de la substance létale. Une tente a été dressée pour les opérations de secours. –BRK NEWS L’inspectorat du travail est intervenu jeudi à Collonge-Bellerive. –DRA On réclame la tête de Melly Le conseiller d’État valaisan PDC Jacques Melly est sous le feu des critiques, rapporte lenouvelliste.ch. Le PS l’accuse de mensonges répétés à propos de l’affaire Rossier, du nom de l’ex-chef du Service de l’environnement qui avait dénoncé des pollutions. Le parti réclame désormais sa démission. Un apprenti sous la dalle de béton DIETIKON (ZH) Un jeune de 15 ans est décédé jeudi matin sur un chantier de la banlieue zurichoise, a indiqué la police. Le malheureux a été écrasé par un élément de béton d’environ 2 tonnes. Ses collègues ont dû avoir recours à une grue pour dégager l’apprenti, qui est mort sur les lieux du drame. Il y a quelques jours, un ouvrier aurait déjà été blessé à une main sur ce même chantier. heures par jour, avec un salaire mensuel de 350 à 500 francs. « Quand ils étaient payés, souffle Camille Layat, secrétaire syndicale. A priori, cela n’a pas toujours été le cas. » Certains auraient signé des pseudo-contrats, mais sans les comprendre, signale un autre syndicaliste. « C’est de l’enfumage », conclut Nathalie Bloch, représentante patronale. Enfin, un premier contrôle l’été passé a révélé que le site, où la sécurité est inexistante, servait aussi de dortoir. Les ouvriers passaient la nuit dans un local borgne, sur un matelas au sol. « Ces situations sont difficiles à détecter, car il s’agit de BERNE/GENÈVE Le télescope spatial CHEOPS (acronyme de CHaracterising ExOPlanet Satellite) est prêt au départ. Le décollage est prévu le 17 décembre à bord d’une fusée Soyouz sur le pas de tir de Kourou, en Guyane française. CHEOPS est un projet de « Amis » solidaires Le propriétaire de la villa a l’air surpris et jure n’avoir commis aucun abus. « J’ai tout bien fait comme il faut », affirme-t-il. Selon lui, syndicats et patronat se trompent. « Au début du chantier, il y a trois ans, j’avais mandaté des entreprises suisses, mais j’ai été escroqué. Mon budget n’étant pas extensible, je me suis tourné vers ma communauté, pour qu’elle m’aide. » La commission paritaire ironise  : « Les ouvriers exploités sans vergogne seraient donc des amis venus lui prêter main-forte bénévolement... » petits chantiers isolés », a relevé Fabrice Berney, d’Unia. La justice, elle, enquête. « Face à pareil cas emblématique, il est important que syndicats et patrons, dont je suis, agissent ensemble, souligne Olivier Berchten. Il faut défendre une économie où règne une concurrence loyale. » –DAVID RAMSEYER Actu 3 L’islamologue est accusé de viol par plusieurs femmes. –AFP Nouvelle plainte contre Ramadan GENÈVE La plaignante suisse qui accuse Tariq Ramadan de viol a aussi déposé une plainte pénale pour calomnie contre lui. Dans son livre « Devoir de vérité », sorti en septembre dernier, l’islamologue genevois affirme que cette femme aurait finalement décidé de porter plainte pour viol contre de l’argent. L’intellectuel est également mis en examen en France pour le viol de deux femmes. Il a été libéré sous caution après neuf mois de détention provisoire. Paré pour le lancement l’Agence spatiale européenne et de la Suisse. Il se compose d’un télescope spatial, mis au point et assemblé par l’Université de Berne en collaboration avec l’Université de Genève, et d’un satellite plateforme chargé de transporter le télescope et de lui permettre de fonctionner dans l’espace. CHEOPS étudiera les exoplanètes en observant les étoiles autour desquelles elles orbitent. Les scientifiques espèrent obtenir des informations sur la composition et la structure de ces planètes, afin de savoir si elles sont habitables. –ATS CHEOPS devrait rejoindre l’espace à bord d’une fusée Soyouz le 17 décembre, un peu avant 10h. –ATG MEDIALAB EUROPEAN SPACE AGE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :