20 minutes Genève n°2019-12-05 jeudi
20 minutes Genève n°2019-12-05 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-12-05 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Maëlle, première chanteuse à avoir remporté The Voice.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Genève, PAYSAGE Une association qui vient de naître fustige l’impact des carrières sur la montagne savoyarde. Elle a interpellé le Conseil d’État, qui calme le jeu. Au bruit et à la poussière « qui nuisent aux voisins » s’ajoutent des « atteintes à la faune et à la flore », dans un paysage « défiguré ». Récemment créée dans le canton, l’Association pour la sauvegarde du Salève (ASSAL) s’émeut de l’impact des carrières sur la montagne emblématique du bassin genevois, où se pressent promeneurs et adeptes de varappe ou de vélo. « Après un gros éboulement en 2017, on a l’impression que pour sécuriser l’endroit, les exploitants ont grignoté sur la paroi, s’alarme Stéphane Herzog, membre du comité. Il faut préserver ce lieu de loisirs magique. C’est un joyau, à la biodiversité importante. » L’ASSAL, qui « prône le dialogue », s’inquiète du « flou » autour du programme de renaturation lié aux carrières. Elle souhaite enfin que le Canton fasse pression sur la France et qu’il renonce aux quelque geneve.20min.ch « Le Salève, joyau défiguré » PUB Gare de Genève-Eaux-Vives. Ouverture d’un Centre voyageurs le 14 décembre. cff.ch/eauxvives Trop de préjugés ? Cogérant des Carrières du Salève, le Franco-Suisse Bernard Chavaz n’entend pas s’exprimer pour l’instant. Il souhaite tout d’abord rencontrer les membres de l’ASSAL, prochainement, pour leur présenter ses activités. Selon l’entrepreneur, l’exploitation des roches de la montagne fait l’objet de « nombreuses idées préconçues ». Il assure par ailleurs que « la remise en état des lieux et notre travail pour protéger la biodiversité se vérifient », conformément aux autorisations reçues en 2003. Des carrières sont exploitées depuis des décennies sur le versant ouest, face à Genève. –DR 100000 tonnes de matériaux importés du Salève. Interpellé sur le sujet par un député socialiste, le Conseil d’État renvoie à sa réponse du 29 mai 2019. Il rappelle que la montagne est en France, hors de sa sphère d’autorité. Ensuite, il note que le droit d’exploiter accordé aux carrières en 2003, sur trente ans, prévoit « de réhabiliter définitivement lesite ».Selonnosinformations, en 2033, l’impact visuel des carrières aura considérablement diminué. Le Canton dit échanger régulièrement avec les acteurs du dossier sur le réaménagement des lieux. « L’avenir de l’installation étant tracé, souligne le Gouvernement, il n’y aurait aucun sens à s’opposer à l’importation de matériaux du Salève. » –DAVID RAMSEYER C’est officiel, un nouveau Centre voyageurs CFF ouvrira ses portes le14décembre 2019 dans lanouvelle gare des Eaux-Vives àGenève. Équipé de deux guichets flambant neufs, ce service proposera tout l’assortiment des billets et abonnements des transports publics, de même que les opérations de change ou l’envoi d’argent par Western Union. Àl’occasion de l’inauguration de la gare des Eaux-Vives et de la mise en service duLéman Express, le 14 et 15 décembre 2019 sera un week-end de fête ! Un mini-festival vous attend avec une variété d’activités pour tous les âges. Spectacles, ateliers de cirque etde Street Dance ainsi que plusieurs concerts live. Venez nombreux découvrir en avant-première lagare deGenève-Eaux-Vives et son Centre voyageurs CFF. Profitez-en pour participer ànotre concours et tenter de remporter les lots mis en jeu. Événement gratuit et ouvert àtous. Avec les CFF, embarquez pour ce nouveau quartier, jonction entre la Suisse et la France, le professionnel et les loisirs, l’identité populaire duquartier et l’atmosphère typiquement genevoise. Petite astuce  : l’appli Mobile CFF vous permet de rechercher rapidement et simplement vos horaires et d’acheter vos billets et billets dégriffés en deux clics.
JEUDI 5 DÉCEMBRE 2019/20MINUTES.CH Régions 5 20 secondes Quartier en devenir ONEX (GE) Le Conseil d’État a adopté hier le projet de loi permettant de déclasser la zone dite des « Moraines-du-Rhône », entre Onex-Cité et le fleuve. Il est prévu que quatre immeubles y accueillent 350 logements et des commerces. Une nouvelle école sera aussi bâtie. Urgence climatique GENÈVE L’Exécutif a déclaré hier l’urgence climatique et a relevé ses objectifs en la matière. Il entend dorénavant réduire de 60% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 par rapport à 1990. Pour rappel, le Plan climat de 2017 visait une baisse de 40%. Solidarité antisuicide GENÈVE Payer son café... et ajouter 1 franc pour la bonne cause. C’est ce que propose la fondation Children Action. Elle renouvelle son opération 1vincible, relayée par une quinzaine de restaurants. Le franc payé en plus ira à la lutte contre le suicide des jeunes. PUB « MeToo ou racisme, j’étais coincé dans les deux cas » LAUSANNE Un patron de bar a voulu virer un client dont le comportement dérangeait. S’agissant du seul Noir présent dans l’établissement, cette décision a été prise pour du racisme. Ndaté est outré. La nuit de samedi à dimanche, dans le club lausannois Le XIIIe Siècle, il a été emmené de force par le patron et un videur à l’écart des autres clients. « Pourtant, je n’avais rien fait de mal ! La seule chose qu’on puisse me reprocher, c’est d’avoir dansé seul, tout en souriant aux gens », dénonce ce Franco- Sénégalais de 46 ans. Quelques clients ont d’ailleurs tenté d’intervenir en sa faveur, dont une femme avec qui il avait discuté durant la soirée. Mais Antoine Piguet, le patron, avance une tout autre explication  : « Trois personnes sont venues se plaindre de lui. Apparemment, il se serait collé à plusieurs jeunes femmes, allant même jusqu’à caresser les fesses de l’une d’elles », justifie-t-il. L’incident s’est produit au XIIIe Siècle. –DR Isabelle, l’une des femmes en question, abonde  : « Durant une bonne partie de la soirée, il dansait seul, face à un mur. C’était bizarre, mais pas dérangeant. C’est après qu’il est devenu lourd, probablement à cause de l’alcool. Il s’est collé à moi plusieurs fois et a tenté de me prendre les mains à trois reprises. À chaque fois, je l’ai repoussé et il a fini par me toucher les fesses. » Pas de confrontation Ce qui a le plus dérangé Ndaté, c’est la facilité avec laquelle il a été jugé coupable. « Je voulais qu’on me dise qui m’a accusé. Et même ça, on me l’a refusé. En tant que client habitué, on aurait pu au moins me concéder le bénéfice du doute. » Mais Antoine Piguet n’est pas de cet avis  : « Il était hors de question de le confronter aux jeunes femmes. Il est important qu’elles puissent dénoncer un harceleur de manière discrète. Il y va de leur sécurité. » Réfutant ces accusations, Ndaté, seul Noir présent dans l’établissement ce soirlà, considère que c’était en réalité un acte raciste. Au grand dam d’Antoine Piguet  : « Si je n’avais pas réagi, on m’aurait accusé de cautionner le harcèlement sexuel et, en agissant, j’ai passé pour un raciste. Entre MeToo ou le racisme, j’étais emmerdé quoi que je fasse ! » –XAVIER FERNANDEZ l’ambiance de Noëlest au MParc !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :