20 minutes Genève n°2019-11-29 vendredi
20 minutes Genève n°2019-11-29 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-29 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : des idées de cadeaux pour les fêtes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 Cuisiner avec FOOBY, Le pancake, une crêpe tendance qui a su lever Biscuits aux œufs bien frais Parce qu’on le sait, que tu manges crue la moitié de ta pâte à milanais ! On le fait aussi ! C’est pourquoi il est conseillé d’utiliser des œufs très frais. Pas ceux qui traînent dans la porte du frigo depuis… des lustres ! Ainsi, on évitera toutes les mauvaises surprises. À plus forte raison si des enfants mettent la main à la pâte... Sorties et haltes gastronomiques Pour que vivent les Pintes vaudoises VAUD Les Pintes ouvertes vaudoises célébreront leur troisième édition du jeudi 5 au samedi 7 décembre prochain, à midi et le soir. L’événement, imitation des Caves ouvertes, mais destiné à soutenir les restaurants, comptera une centaine d’établissements participants ! Tous vont proposer, pour 20 francs par personne, du saucisson sec vaudois IGP PETIT-DÉJEUNER La crêpe plate ne séduit plus le matin. Désormais, place au moelleux et à l’aérien ! Une crêpe ou un pancake, ça adoucit le réveil. On y retrouve un peu de la chaleur de sa couette ou du moelleux de son oreiller. Et il n’y a pas vraiment de recettes plus simples à réaliser. La preuve, c’est que c’est le mets que l’on peut réussir à main levée ! Ce qui importe, pour Les crêpes, c’est un peu dépassé. Le « fluffy » du pancake se prête à des déclinaisons plus nombreuses. –ISTOCK/INSTAGRAM Halte aux grumeaux ! On dira ce qu’on voudra, mais les boulettes de farine dans la pâte, il n’y a rien de pire ! Mais ce n’est pas forcément irréparable. Quelques coups de fouet énergiques et les grumeaux finissent par se désagréger. Si ça ne suffit pas, il est toujours possible d’utiliser un mixer… Ça ne va en rien casser la pâte, mais les grumeaux, eux, vont y passer ! et ses cornichons, une fondue 100% gruyère AOP vaudois avec son pain quadrillé de l’artisan boulanger, ainsi qu’un verre de chasselas. Une belle affaire, tant pour les clients que pour les artisans vaudois. Et si une bonne fondue peut aussi aider les restaurants de villages, alors soit. Attention, il est conseillé de réserver ! –RWA, pintesouvertes.ch l’une comme pour l’autre, c’est de garder la bonne proportion d’œufs et de faire en sorte que la texture ne soit pas trop liquide. Bref, rien de bien sorcier. Si les crêpes étaient peutêtre plus tendance naguère, aujourd’hui on se tourne davantage vers la version « levée », importée d’Amérique du Nord. Il faut dire que les pancakes, c’est aussi bon que les crêpes, mais avec une dimension aérienne, amenée par un peu de poudre à lever dans la pâte, par ailleurs légèrement plus épaisse qu’une pâte à crêpes. Aujourd’hui, les pancakes seraient à la base de tous les petits-déjeuners... du moins si l’on en croit Instagram. Ils existent pour tous les goûts : chargés en protéines pour les sportifs, légers pour ceux qui préfèrent en manger plus, mais aussi colorés, véganes et à base de toutes les céréales existantes, sans doute. Les pancakes ont même lancé une tendance : il existe désormais des restaurants qui leur sont consacrés. Dans certains établissements, chaque pancake est pensé comme une œuvre d’art. Derrières les fourneaux, on trouve ainsi des virtuoses qui dessinent sur une poêle avec des masses colorées, chargées dans des pipettes. Des créations qui affolent les réseaux sociaux, vous vous en doutez. 20minutes.ch Consistance légère comme du duvet Les « fluffy pancakes » font fureur sur le web. Venue tout droit du Japon, cette version des pancakes est encore plus légère. La raison est simple : au lieu d’y incorporer des œufs entiers, on y ajoutera des blancs montés en neige et des jaunes battus avec le sucre. Rien de si particulier, en somme, mais le résultat est assez satisfaisant, il faut l’avouer. Et si vos pancakes, standard ou duveteux, ne montent pas, contrôlez la date de péremption de votre poudre à lever ! Celle-ci est sans doute en cause. Reste encore la question de ce qu’on met sur ses crêpes et ses pancakes… Confiture ? Pâte à tartiner ? Sirop d’érable ? L’accord classique de sucre et jus de citron (frais, s’il vous plaît) marche toujours. Mais, au brunch, le dimanche, on peut être tenté de joindre le tout au petit morceau de saumon fumé, pas si éloigné, sur le buffet. Restent encore les fruits, de saison, qui marchent bien. Mais après, chacun fait comme il veut. –ROMAIN WANNER Ce menu 100% vaudois pour 20 francs est assez alléchant. –ISTOCK
VENDREDI 29 NOVEMBRE 2019/20MINUTES.CH Cuisiner avec FOOBY 31 Livre de cuisine « Tout le monde peut faire des pâtes maison » Les livres de Claudio Del Principe sont un musthave pour les fans de cuisine italienne. Le dernier en date est consacré à la « pasta ». yerfu-hrerlehe Pana, H.e 111 Les raviolis et les tortellinis de Claudio Del Principe sont tellement fins qu’en les regardant, on pourrait croire que cet auteur de livres de cuisine n’a fait que ça pendant toute sa vie. Mais au départ, ça n’a pas été de tout repos. « Si vous faites vos pâtes vous-même, vous devez simplement accepter que certaines choses tournent mal au début. Cependant, ces erreurs sont rapidement corrigées. Et le fait d’apprendre et de progresser est une vraie joie », assure-t-il. « Si j’avais su à quel point les obstacles étaient petits et à quel point le plaisir était grand, j’aurais commencé beaucoup plus tôt », plaisante-t-il. Ce Bâ- lois d’origine italienne en est convaincu : tout le monde peut faire des pâtes. Pappardelle, cappellacci, garganelli, agnolotti, trofie ou orecchiette : Claudio Del Principe explique dans son livre « A mano », qu’on peut traduire par « à la main », quels trucs utiliser et ce qui convient le mieux comme garniture. « Pétrir des pâtes avec les mains, c’est merveilleux. À chaque fois, je me sens comme un petit enfant », sourit le maestro, qui avait l’habitude de s’asseoir dans la cuisine à côté de sa mère le dimanche et de la regarder préparer la « pasta ». Il recommande aux débutants de bien pétrir la pâte à la main et de l’étaler ensuite avec un long rouleau à pâtisserie, le « mattarello ». « Ensuite, on peut la découper en différents formats, des rubans de nouilles aux petits carrés pour la soupe. » Pour les ingrédients, il faut compter un œuf et 100 grammes de farine par personne. Pour la confection, un plan de travail en bois et le fameux « mattarello » suffisent. Pas besoin de davantage d’ustensiles et surtout pas de machine coûteuse et très compliquée à utiliser. Une table en bois classique convient très bien comme plan de travail. Si tu veux découvrir plus d’astuces culinaires de Claudio Del Principe, tu peux le suivre sur Instagram (claudio_anonymekoche) ou lire son blog, anonymekoeche.net Recette de la semaine Orecchiette con burrata siracusana 40 min de prép. 40 min en tout 742 kcal par personne Pour 2 personnes, il vous faut 150 g de farine pour knöpfli ¾ dl d’eau Conseil FOOBY 0 325 g de Salsa Siracusana (p.ex. Fine Food) 1 cs de sel 2 cs d’huile d’olive 150 g de Burrata (p.ex. Fine Food), effilochée ¼ bouquet de basilic, coupé grossièrement Voici comment faire 1. Orecchiette : mettre la farine pour knöpfli dans un bol, ajouter 70 ml d’eau, pétrir en une pâte lisse et molle. Travailler tout de suite. Façonner la pâte en rouleau de l’épaisseur d’un crayon. Couper en morceaux d’env. 1 cm, aplatir avec un doigt, replier le côté rugueux vers l’extérieur (travailler juste un peu de pâte à la fois, pour éviter qu’elle ne casse. Emballer le reste de pâte dans un linge humide, ainsi elle reste souple). 2. Sauce & Burrata : chauffer la salsa sur feu moyen dans une casserole en remuant. Porter à ébullition 2 litres d’eau avec le sel. Cuire les orecchiette 6 à 8 min, égoutter, mélanger avec l’huile d’olive et la salsa, dresser sur deux assiettes. Répartir la burrata et le basilic par-dessus, servir immédiatement. Burrata Pour fabriquer la burrata, la mozzarella est façonnée à la main et agrémentée d’un cœur fondant composé de crème et de mozzarella, la « stracciatella ». Avec son goût crémeux irrésistible, elle apporte la touche finale aux plats de pâtes. En vente dans certains magasins Coop. Télécharge l’appFOOBY ! F00 BY- WE LOVE FOOD Grâce à FOOBY, la plateforme culinaire de Coop, nous t’emmenons dans le monde magnifique de la cuisine, des bons produits et du plaisir des papilles. Découvre l’univers de FOOBY sur www.fooby.ch Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing, en collaboration avec FOOBY.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :