20 minutes Genève n°2019-11-28 jeudi
20 minutes Genève n°2019-11-28 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-28 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : nouvel accident de la route.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu, Choc effroyable après une distraction à haute vitesse ARGOVHE ARGOVIE Trois personnes ont été tuées hier matin. Elles étaient dans une auto percutée par un puissant SUV. Le coupable a tenté de prendre la fuite à pied. Un grave accident a fait trois morts hier matin sur l’autoroute A3, à la hauteur d’Effingen (AG). Les victimes sont des adultes venant de Bâle-Campagne, a communiqué la police une fois la désincarcération des corps terminée, plusieurs heures après le drame. L’accident s’est produit peu après 9h devant l’entrée du tunnel du Bözberg, en direction de Zurich. En raison de travaux, la voie de dépassement était bloquée par un véhicule du service d’entretien, et seule celle de droite était ouverte. La police assure que la signalisation était appropriée. Une colonne s’est alors formée. Un puissant 4x4 est arrivé à vive allure et son conducteur s’est rendu compte au dernier moment que la voie de gauche était fermée. Il s’est rabattu, effleurant d’abord un semi-remorque avant d’emboutir violemment l’auto. Cette dernière a été projetée contre un camion situé devant elle et complètement détruite. Les secours n’ont rien pu faire pour ses occupants. Nouveaux remous à la tête de Migros NEUCHÂTEL/FRIBOURG L’affaire Piller rebondit encore. La Fédération des coopératives Migros (FCM) a contesté hier la suspension du directeur de la Migros La voiture a été réduite en miettes, rendant la désincarcération des victimes très difficile. –DR Diaporama : des images de ce qui reste des voitures après le choc sont à voir sur notre app. Neuchâtel-Fribourg. Jean-Marc Bovay a été suspendu mardi par l’administration de la coopérative, présidée par Damien Piller. Ses fonctions ont été momentanément confiées à l’ancienne directrice, Marcelle Junod, soutien indéfectible de l’homme d’affaires. La FCM ne reconnaît pas cette décision, qu’elle juge « illégitime ». Les deux camps achoppent sur les termes de « suspension » et « révocation ». Selon l’avocat de l’administration, celle-ci a le droit de suspendre le directeur. La révocation doit en revanche recevoir l’aval de la faîtière. Damien Piller et la FCM sont opposés depuis des mois. Le Fribourgeois est accusé de détournement de fonds. –ATS Damien Piller et la faîtière de Migros sont en guerre ouverte. –KEY L’automobiliste au volant du bolide, un Monténégrin de 45 ans domicilié en Argovie, n’a pas été blessé, bien que l’avant de son véhicule ait été démoli. Juste après la collision, il a tenté de fuir à pied, avant d’être rattrapé par des ouvriers du chantier qui l’ont remis à la police. « Ce n’est pas une mauvaise personne, a affirmé un proche. Je crois qu’il était totalement sous le choc. » Il a été placé dans un hôpital psychiatrique et il doit faire face à une procédure pénale. –ATS/QEL Agresseur mis sous les verrous À l’assaut du gaz à effet de serre BERNE L’initiative populaire pour les glaciers a été déposée hier. Les initiants ont récolté 112296 signatures en sept mois. Le texte veut sensibiliser les milieux politiques pour que les objectifs de l’Accord de Paris soient inscrits dans la Constitution. Des exceptions seraient autorisées, notamment quand il n’est technologiquement pas possible de faire autrement. Elle exige que les émissions de gaz à effet de serre soient réduites à zéro d’ici à 2050. L’homme qui avait tenté de tuer sa compagne sur son lieu de travail, le mois passé à Genève, a été arrêté le 19 novembre à La Rochesur-Foron (F), à 20 kilomètres de la frontière, a révélé « L’Essor savoyard ». La victime, qui aurait échappé « par miracle » à la mort, est toujours hospitalisée. Durant sa cavale, le suspect n’a cessé de harceler sa compagne. 20 secondes actu.20min.ch Matos loué et revendu LAUSANNE Le Tribunal fédéral a rejeté le recours d’un homme condamné pour abus de confiance et escroquerie répétés ainsi que faux dans les titres. Il avait notamment loué des chariots élévateurs qu’il avait revendus à son profit. Un appui aux soignants BERNE L’aide à la formation des infirmiers et des infirmières devrait augmenter pour atténuer la pénurie de professionnels dans ce secteur. Le Conseil fédéral a apporté hier un soutien partiel au contre-projet à l’initiative populaire sur les soins infirmiers. Des sous pour la route BERNE La Confédération investira 1,075 milliard de francs de 2020 à 2023 pour l’achèvement du réseau des routes nationales. Près de 60% des fonds budgétés sont destinés à l’autoroute A9 dans le Haut-Valais. Fin 2018, il restait encore 33,6 kilomètres à réaliser sur ce tronçon. Menaces autour de l’ambassade SRI LANKA Lundi, des inconnus ont menacé et retenu pendant plus de deux heures une employée locale de l’ambassade de Suisse à Colombo. Les ravisseurs attendaient d’elle qu’elle divulgue des infos importantes. Selon lankanewsweb.net, la femme aurait été interrogée au sujet d’un fonctionnaire srilankais de haut rang. L’homme, qui enquêtait sur des cas de corruption, aurait fui le pays et demandé l’asile en Suisse, affirmait hier la « NZZ ». Des élus du PS, des Verts et des Vert’libéraux défendent l’initiative. –KEYSTONE
JEUDI 28 NOVEMBRE 2019/20MINUTES.CH nreer- Le contraste Le Paléo Festival a dévoilé hier l’affiche de la 45e édition, qui se tiendra du 20 au 26 juillet 2020 à Nyon (VD). Elle évoque les doubles faces du festival, entre jour et nuit, musique et silence, soleil et orage, jeunes et plus âgés. VALAIS Le préposé à la protection des données a acheté un logiciel pour sécuriser ses sources face aux autorités politiques. Le contingent doit être étoffé pour faire face aux tensions. –KEYSTONE Renforts demandés au Kosovo BERNE La Swisscoy doit rester engagée au Kosovo jusqu’à fin 2023. Hier, le Conseil fédéral a demandé au Parlement d’augmenter les effectifs de ce contingent militaire suisse au sein de la Force multinationale Le détournement de fonds présumé du trésorier de la commune de Belfaux (FR) laisse une perte de près de 6 millions de francs, soit 2 millions de plus que la somme annoncée en août, Il en agace plus d’un, Sébastien Fanti, préposé cantonal à la protection des données. Et ce n’est pas sa posture dans le dossier litigieux de la pollution au mercure en Valais qui va améliorer la situation. Dans cette affaire ultrasensible, le conseiller d’État Jacques Melly veut le forcer à divulguer les noms d’individus qui ont dénoncé ces dysfonctionnements au sein du Département de l’environnement. Un cas unique en Suisse, qui sera tranché par le Tribunal cantonal. Semblant redouter une perquisition dans ses bureaux pour saisir des documents délicats, Sébastien Fanti a décidé de se prémunir. Il a acheté un logiciel de sécurité déjà utilisé par le Contrôle fédéral des finances et par la Cour des comptes genevoise (lire ci-dessus). « Je suis allé m’informer auprès du président de cette Cour sur l’utilisation de leur système protégé. Je suis hélas obligé d’agir ainsi en raison de pratiques en Valais où il ne règne aucune transparence », explique Sébastien Fanti, par ailleurs avocat. Il met en garde les institutions politiques, dont il estime Actu 5 « Je protège les lanceurs d’alerte contre l’État » pour le Kosovo (KFOR). De 165 militaires, il doit passer à 195, car la situation sécuritaire dans les Balkans occidentaux s’est dégradée ces dernières années, a souligné la ministre de la Défense, Viola Amherd. Trou financier encore plus profond au moment de l’éclatement de l’affaire au grand jour. Des investigations doivent encore être menées. « Elles pourraient faire apparaître d’autres montants », a averti le préfet de la Sarine. Sébastien Fanti redoute une perquisition dans ses locaux. –C. DERVEY/24H Logiciel de sécurité déjà utilisé à Genève Président de la Cour des comptes genevoise (CdC), François Paychère constate que l’utilisation du logiciel BKMS depuis novembre 2017 a permis de correspondre de façon anonyme et sécurisée avec des lanceurs d’alerte dans des dossiers délicats. « La population est souvent à la recherche d’une autorité en qui elle peut avoir confiance, et l’usage de ce logiciel y contribue », déclare François Paychère, qui précise que la CdC a reçu en tout 275 alertes par ce canal sécurisé. qu’elles ne respectent pas son travail ni son indépendance : « Grâce à ce logiciel, qui sera opérationnel dans quelques semaines, nous allons obtenir des dizaines de dénonciations dévoilant d’autres affaires ! » Pour mémoire, le rapport de la Commission du Grand Conseil a confirmé ce mois que le Conseil d’État connaissait depuis 1974 la pollution au mercure en Valais, ce qu’il contestait. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI « Mesquinerie » dénoncée ZOUG Dans la ville de Suisse centrale, la grève des femmes du 14 juin semble ne pas s’être déroulée dans une atmosphère aussi bon enfant que ce que le comité l’affirmait. Les autorités se sont offusquées du changement d’itinéraire du cortège, qui aurait provoqué de gros bouchons. Le comité a donc été condamné à une amende de 650fr. L’autorisation stipulait que la manif devait avoir lieu sur les zones piétonnes et cyclables, ainsi que sur le trottoir, et ne pas gêner le trafic, a rappelé la Ville. Les accusées estiment qu’il ne s’agit que d’une violation mineure des règles, qui n’aurait été retenue contre aucun autre comité ailleurs : « Il semblerait que Zoug soit le seul canton qui ne comprenne pas. » Selon elles, leur infliger une amende prouve la « mesquinerie et l’incroyable étroitesse de la part des autorités ». La sanction sera contestée. –JAB/SZU Quelque 700 personnes avaient pris part à la manif, débordant sur la route au grand dam des autorités. –DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :