20 minutes Genève n°2019-11-11 lundi
20 minutes Genève n°2019-11-11 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-11 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : fausse attaque terrotiste à la Praille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Johanna Gapany tout sourire au terme d’une journée éprouvante. –KEY FRIBOURG Après plusieurs heures de suspense, la PLR Johanna Gapany a été élue hier au Conseil des États. Mais le PDC va demander un recomptage des voix. Les résultats étaient attendus en début d’après-midi. Ils sont tombés à 21 h 15. Hier à Fribourg, la tension aura duré des heures avant de savoir qui, du sortant Beat Vonlanthen ou de l’outsider Johanna Gapany, allait tirer son épingle du jeu pour ravir le deuxième siège du Conseil des États. La faute à un problème informatique qui a forcé les scrutateurs à finir le décompte des voix à la main. Une opération qui a souri à la PLR  : elle aura finalement obtenu 31122 voix contre 30964 à son rival, soit 158 petits bulletins de plus. Un résultat synonyme de révolution, puisque Johanna Gapany, 31 ans, sera la première Fribourgeoise à siéger aux États. De plus, en évinçant le candidat PDC, l’économiste et conseillère communale de Bulle déboulonne le parti centriste de la Chambre haute, lui qui y avait son siège depuis toujours. Mais le PDC va demander un recomptage des voix « dès lundi à la première heure », a annoncé tard hier soir Markus Bapst, vice-président du parti cantonal, à la RTS. Loin devant ce duo, le président du PS suisse, Christian Levrat, a fait la course en tête. Finalement, le Gruérien a recueilli 38337 voix, ce qui lui permet de retrouver son siège de sénateur. Les résultats d’hier confirment la poussée des femmes au Conseil des États. Elles sont désormais assurées d’être au moins onze dans la future Chambre des cantons, comme en 2003. Et ce score pourrait encore être battu  : plusieurs candidates sont encore en lice lors des seconds tours qui doivent avoir lieu ces deux prochains dimanches en Suisse alémanique et au Tessin. –FRS/ATS actu.20min.ch Une élection les nerfs à vif N’oubliez pas le timbre ! SCRUTIN Nombre de citoyens n’affranchissent pas leur enveloppe de vote, par oubli ou par principe. Or, si les enveloppes parviennent de toute façon à destination, elles ne seront pas forcément comptabilisées. « Après les avoir acheminées, même sans timbre, nous demandons à la commune ce qu’elle souhaite en faire, explique Oliver Flüeler, porte-parole de La Poste. Si elle refuse de payer, elle nous donne alors le mandat Une girafe tombe sur leur voiture AFRIQUE DU SUD Un Suisse a dû être héliporté hier dans un hôpital du pays. L’homme était au volant lors d’un safari quand il a percuté une girafe. Sous le choc, l’animal a défoncé l’avant de la voiture, blessant gravement le chauffeur. Deux passagers ont été touchés plus superficiellement, ont annoncé hier les responsables du parc Kruger, la plus grande réserve du pays. La girafe n’a pas survécu à l’accident. Une vitesse inadaptée serait en cause. Treize touristes étaient à bord du véhicule accidenté. Une enquête a été ouverte. –KRUGER NATIONAL PARK de les détruire. » Le votant débouté ne sera jamais mis au courant, puisque La Poste a l’interdiction formelle d’ouvrir ces enveloppes pour en trouver l’expéditeur. C’est le cas à Neuchâtel, par exemple, où 29 bulletins du premier tour des élections fédérales ont été écartés, soit 0,33% des envois. À Lausanne ou à Nyon, par contre, ces bulletins sont acceptés, et c’est la commune qui rémunère La Poste pour son travail. –RMF GENÈVE Un antispéciste de 28 ans a écopé vendredi de 1 an de prison ferme pour des actes de vandalisme en lien avec la cause animale. L’homme, qui a déjà passé onze mois en préventive, a en revanche été acquitté faute de preuves pour Genève reconduit le ticket rose-vert Déjà largement en tête à l’issue du premier tour, le duo Lisa Mazzone (Verts) et Carlo Sommaruga (PS) siégera bien au Conseil des États. L’écologiste de 31 ans a obtenu 45998 voix, le socialiste de 60 ans 41839. À droite, le regain de mobilisation espéré n’a pas eu lieu  : le PLR Hugues Hiltpold est arrivé troisième avec 25962 voix. Profitant de l’élection de sa collègue de parti et du retrait du premier des viennent-ensuite, Pierre Eckert, la députée Verte Isabelle Pasquier accède au National. Français, expert en deuxièmes tours Le PLR Olivier Français, 64 ans, et la Verte Adèle Thorens, 47 ans, représenteront le canton de Vaud aux États lors de la prochaine législature. Ils devancent la socialiste Ada Marra, qui n’est pas parvenue à conserver le siège détenu depuis vingt ans par son parti. L’élection a eu un petit air de déjà-vu, le sénateur sortant ayant en effet renouvelé son exploit de 2015. Troisième au premier tour avec 19000 voix de retard, il a effectué une remontée spectaculaire. Le siège d’Adèle Thorens au National sera repris par la climatologue Valentine Python. Amis des bêtes condamnés plusieurs caillassages de vitrines de boucheries. Le Tribunal de police estime que défendre la cause animale ne permet pas de commettre des infractions. Une autre activiste de 22 ans a écopé de 7 mois avec sursis. Les conducteurs 1802 C’est le nombre de seniors de plus de 70 ans qui ont été condamnés l’an dernier en Suisse pour des infractions routières, a dévoilé hier « Le Matin Dimanche », un chiffre deux fois plus élevé qu’en 2008. En outre, près de 7500 permis ont été retirés à cette catégorie de conducteurs.
LUNDI 11 NOVEMBRE 2019/20MINUTES.CH La porte du wagon reste ouverte Jeudi soir, une portière de l’un des trains CFF circulant de Genève Aéroport en direction de Lausanne est restée ouverte pendant une quinzaine de minutes alors que le convoi filait à pleine vitesse. C’est le troisième JURA Une femme vit juste au-dessus d’un poste de gardes-frontière. Même en pleine campagne, les nuisances sont énormes. Entre original et infernal, la frontière est parfois ténue. Surtout quand on vit dans une douane  : Séverine se bat contre les nuisances engendrées par son envahissant voisin du dessous. « Ma maman a acquis l’immeuble en 2015, racontet-elle. Quand je me suis installée, j’étais loin d’imaginer à quel point c’était invivable. » Du boucan la nuit, de fortes lumières  : impossible de dormir pour la Jurassienne. « Et comme tout le monde pense que c’est un bâtiment national, les passants pique-niquent sur mes marches, laissent des déchets ou leur vélo sur la propriété. C’est usant. » Ses courriers à incident de ce type en une semaine. Les CFF précisent que le train a été arrêté, le temps de refermer le dispositif. Des vérifications sont en cours pour déterminer l’origine de ces trois événements. « Mes voisins de la douane me font vivre un enfer ! » Pas si rare que ça Autrefois, le bâtiment de Beurnevésin était, comme d’autres, propriété de l’Administration fédérale. Par la suite, celle-ci en a vendu certains. Parfois, comme ici, elle y loue toujours des bureaux. C’était déjà le cas quand la famille de Séverine l’a acquis. « La présence de nos troupes est appréciée des habitants, affirme l’AFD. Dans cette région confrontée à de la criminalité transfrontalière, elle contribue au sentiment de sécurité. » l’Administration fédérale des douanes (AFD) ont mis du temps à déployer des effets  : « Ils font des efforts mais ça reste difficile. » Dernier couac en date  : des va-et-vient dans le couloir, qui ne doit pourtant être accessible aux douaniers que sur demande. Dans ce petit immeuble cohabitent une femme et moult douaniers. –DR Le poste de Beurnevésin n’est pourtant qu’un site d’appui. « Seules les patrouilles mobiles s’y rendent, uniquement lorsque des contrôles de sécurité sont nécessaires », précise l’AFD. Ce qui, selon Séverine, correspond à plusieurs fois par semaine. L’AFD se dit consciente des désagréments ressentis par la locataire. Elle les regrette. « Afin que la cohabitation se passe le plus sereinement possible, une séance entre les locataires et la propriétaire devrait avoir lieu prochainement », conclut sa porteparole. –FRANCESCO BRIENZA Le Père Noël se mue en capitaine LAUSANNE En provenance du marché des Flottins à Évian (F), un Père Noël géant de 10m de haut et 2,5 tonnes a traversé sans encombre le lac Léman samedi matin. Il prendra ses quartiers au centre-ville à l’occasion de Bô Noël, le marché lausannois des fêtes de fin d’année. Arrivée au port d’Ouchy, la sculpture a été débarquée par grue devant plusieurs dizaines de personnes. Elle sera séparée en plusieurs morceaux avant d’être acheminée et remontée à la place Centrale. Actu 3 Congé paternité en cause BERNE Un comité interpartis « contre la hausse constante des ponctions sur les salaires » a lancé vendredi le référendum contre le congé paternité de deux semaines décidé par le Parlement. Une assurance sociale ne doit pas permettre de briser des rôles traditionnels. Et elle ne doit pas servir à payer des vacances à quelques pères, estime le comité référendaire. Pour qui un papa prévoyant doit se soucier de ses enfants jusqu’à leur majorité au moins. Le Parlement a soutenu en septembre un congé de deux semaines pour les pères. Celui-ci sera financé par les allocations pour perte de gain. Pour quinze jours, il faut augmenter l’actuel taux de cotisation aux APG (0,46%) de 0,06 point, dont la moitié pour l’employé. Sur le salaire moyen suisse (6500fr. par mois), cela représente 3fr.90 par mois, dont 1fr.95 pour le salarié. –ATS L’arrivée de la statue est à voir sur notre app. 20 secondes Sacré roi du panettone TESSIN La première Coupe du monde du panettone, organisée ce week-end à Lugano, s’est conclue hier en fin de journée. Le Gênois Massimo Ferrante a remporté la palme du meilleur panettone. Deux Tessinois se sont placés deuxième et troisième. Triple alliance au centre BERNE Le PBD, le PDC et le PEV veulent former une coalition parlementaire commune sous la Coupole. Le nouveau « groupe du centre » totalise déjà 42 élus. Au National, il sera le troisième en termes d’importance derrière l’UDC et le PS. Le PDC compte aussi onze élus au Conseil des États. Tué après un tonneau BERNE Un Suisse de 54 ans s’est tué vendredi dans un accident de la route à Heimenschwand, dans l’Oberland bernois. Sa voiture est sortie de la route dans un virage, avant de foncer contre un arbre. Elle a ensuite fait un tonneau et s’est immobilisée sur le toit. Matériel de vote discuté FRIBOURG/NEUCHÂTEL L’affaire qui oppose l’homme d’affaires Damien Piller et Migros continue. Une plainte a été déposée contre le scrutin concernant la révocation de l’administration de Migros Neuchâtel-Fribourg qui doit s’achever ce samedi. Les plaignants mettent en cause le matériel de vote, a révélé hier la « SonntagsZeitung ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :