20 minutes Genève n°2019-11-08 vendredi
20 minutes Genève n°2019-11-08 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-08 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : un but qui sent bon la qualification.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, Flop pour le nouveau quai BERNE Les nouvelles voies 49 et 59 de la gare de Berne sont désertées par les pendulaires. Entré en service ce lundi, le quai est accessible par une passerelle considérée comme « la plus longue de Suisse », ainsi que s’en targuent les CFF sur leur site. Pourtant, selon la « Berner Zeitung », la distance de 800m qui mène aux trains est jugée trop longue par une partie des 15000 voyageurs concernés par le nouvel aménagement. Certains renoncent à marcher autant et optent pour d’autres correspondances  : prendre un train plus lent revient au même temps total que de parcourir ces 800 mètres. « La gare avait atteint sa capacité maximale et devait être agrandie », répondent les CFF, qui préfèrent attendre avant de commenter la situation. –VSM L’immigration et la drogue traquées à bord des bus TRANSPORTS La douane fait toujours plus de fouilles à la frontière suisse, provoquant la grogne des compagnies. Depuis quelques semaines, les contrôles se sont intensifiés à la frontière germano-suisse, révèle le « Tages-Anzeiger ». Cette inspection accrue cible particulièrement les bus longue distance à bas prix  : les forces de l’ordre allemandes y recherchent surtout des migrants illégaux et de la drogue. La société Flixbus dit n’avoir reçu qu’« un très faible nombre de plaintes », mais estime que le procédé ne signifie pas une augmentation de la sécurité. PUB Londres City n’estpas loin. 1heure et 40 minutes. Les contrôles se font aux douanes ou sur le trajet. –DR Les plus belles images suisses Jusqu’au 23 février 2020, le Musée national suisse expose au château de Prangins (VD) les meilleures photographies de presse réalisées en 2018. L’exposition montre aussi bien les actualités marquantes de l’année écoulée que des images de la vie quotidienne dans notre pays, comme ce cliché du photographe Fabrice Coffrini reproduit en grand dans les couloirs du château. Pour son porte-parole, Martin Mangiapa, « il est plus rapide de contrôler 50 personnes dans un bus plutôt que d’arrêter 20 voitures pour trouver le même Dès CHF 34.– swiss.com Made of Switzerland. Prix valablepourunbillet aller simple,vol directaudépartdeGenève, ycompris toutes taxes,redevancesetfrais encas de réservation sur swiss.com. Supplément éventuel selon lemode de paiement. Le prix comprend un bagage àmain (jusqu’à 8kg/max. 55 x40x 23 cm). Prix valable du28octobre au 10 novembre 2019. Aucun changement de réservation possible. Aucune annulation possible. Nombredeplaces limité. Sous réserve de modifications. « Pas systématique » Les contrôles systématiques aux frontières ne sont pas autorisés par l’accord de Schengen réglant la libre circulation des personnes entre les pays membres de l’UE. Il en va de même pour la Suisse, qui est un membre associé à cet accord. Ainsi, les déclarations des officiels ne feront jamais état d’un contrôle « systématique » des bus au trajet international. La police fédérale allemande préfère parler de « contrôles aléatoires et adaptés ». nombre d’individus. Mais les malfrats se rabattent sur les moyens de transport plus rarement contrôlés, comme la voiture ou le train. » Outre les POLÉMIQUE La star de l’humour américain LouisC.K. fait réagir en Suisse. En plein scandale #MeToo, le comédien avait admis s’être masturbé devant des femmes non consentantes, et s’était momentanément retiré. De retour, sa tournée fait réagir et une date a été annulée à Zurich. Sa venue à Bâle suscite le débat sur les réseaux sociaux, où l’auteure Sibylle Berg s’est demandé  : « Va-t-il montrer sa b… ? » Un tiers des billets a toutefois été vendu en 24 heures. contrôles en eux-mêmes, le communicant cité par le quotidien souhaiterait aussi que les fouilles se déroulent aux arrêts des bus et non pas sur les bords des autoroutes, dans l’intérêt des passagers  : « Personne ne penserait à arrêter un train CFF au milieu des voies pour contrôler les passagers. » L’administration suisse des douanes ne commente pas la fréquence des contrôles « pour des raisons tactiques », mais précise que les gardes-frontières concentrent leur action sur les cantons frontaliers situés sur les axes migratoires importants. Le Conseil fédéral a par ailleurs été questionné à ce sujet, sans toutefois fournir de chiffres non plus. –CGA suisse.20min.ch 20 secondes 7293 fr. pour sa santé STATISTIQUES Après les États-Unis, la Suisse est le pays de l’OCDE qui dépense le plus en soins de santé, selon les chiffres publiés jeudi par l’organisation. Le montant moyen par habitant atteint 7293 fr. Le total représente 12,2% du PIB, contre une moyenne de 8,8%. Très chère marine BERNE Le cautionnement de la flotte de haute mer coûtera plus cher que prévu. Le Conseil fédéral a demandé au Parlement une rallonge d’environ 129 millions de francs pour éponger de nouvelles pertes, estimées à 100 millions. Pas de quotas de vin BERNE Le Conseil fédéral ne veut pas obliger les bistrots à proposer au moins 50% de vins du pays, car cela restreindrait la liberté économique garantie par la Constitution. Il a donc rejeté la motion de Jean- Luc Addor (UDC/VS). « Va-t-il montrer sa b... à Bâle ? » L’humoriste a admis des actes de harcèlement. –AFP
VENDREDI 8 NOVEMBRE 2019/20MINUTES.CH Le détournement 2 C’est, en millions de francs, le montant détourné par l’ancien directeur financier du fabricant de boissons Rimuss, notamment en faveur d’une équipe de foot féminine. Jugé depuis mercredi, il risque 3 ans et demi de prison. Des indigènes du Brésil dénoncent BERNE Des délégués d’autochtones ont réclamé jeudi le respect des droits humains et la protection de l’environnement. Ils ont mis en garde contre l’accord de libre-échange entre l’AELE, dont fait partie la Suisse, et les États sud-américains du Mercosur. Ce traité, qui autorise l’agriculture massive, met en péril l’existence des peuples indigènes, qui sont chassés de leurs territoires. Une délégation sillonne l’Europe pour rencontrer les politiques. –KEY PUB Jack Daniel’s Whiskey 40% vol., 70 cl HIT ! 23.95 BERNE Les unions avec des mineurs ne sont pas considérées par la loi comme forcées. Des élus exigent que cela change. Jusqu’à onze personnes se présentent chaque semaine au Service contre les mariages forcés. Parmi elles, une sur trois est encore mineure, d’après Anu Sivaganesan, directrice de ce centre fédéral. Cela représente 119 cas en 2018. Or, si elles ne parviennent pas à faire reconnaître que l’union n’était pas consentie, celle-ci entrera en vigueur automatiquement le jour de leurs 18 ans. C’est le combat que vit Nesrin, 17 ans. La jeune fille a été mariée de force en Irak à 14 ans et a mis les autorités au courant. Celles-ci ont transmis le cas à la justice pour qu’elle tranche sur la validité de cette union. Pour la maintenir, il faudrait fournir la confirmation Suisse 7 Offensive politique contre les mariages avant 16 ans La plupart des victimes sont Kurdes, ou d’origine turque, afghane ou somalienne. –STRINGER/IRAQ qu’il s’agissait bien d’un mariage d’amour, ou que l’épouse soit enceinte. Dans le cas de Nesrin, aucune de ces conditions n’est établie, mais la jeune femme n’a pas obtenu l’annulation souhaitée. En effet, à ce jour, le tribunal n’a pas eu le temps de traiter son cas. Dans un mois, la jeune femme, désormais majeure, sera alors officiellement mariée. Regroupement familial grâce à une union faite par téléphone Jusqu’àépuisementdes stocks/sous réserved’erreursd’impressionoudecomposition/abonnez-vous maintenant:denner.ch/newsletter Aperol Bitter 11% vol., 70 cl HIT ! 11.50 Samira avait 15 ans lorsqu’elle a épousé un Syrien par téléphone. Quand elle a atteint la majorité, l’année dernière, son mariage a été reconnu par les autorités suisses. En vertu du regroupement familial, son mari, qui vit toujours en Syrie, a alors obtenu le droit de la rejoindre en Suisse, contre la volonté de son épouse. Avec l’aide du Service contre les mariages forcés, elle tente de l’en empêcher mais, si elle n’y parvient pas, elle n’aura d’autre choix que de quitter son travail. En effet, sans sécurité financière, ce droit n’est pas accordé. La conseillère nationale Thérèse Schläpfer (UDC/ZH) a récemment déposé une motion à ce sujet. Pour elle, « il faudrait par principe supposer que les mariages de jeunes de moins de 16 ans sont forcés ». Via un postulat, sa collègue Sibel Arslan (Verts/BS) a chargé le Conseil fédéral de réévaluer l’efficacité de l’interdiction des mariages forcés datant de 2013, jugeant que celle-ci n’est plus tenable. –LHU/VSM Un pour tous ceux qui achètent avec plaisir. Valable dès le5novembre 2019 Gordon’s London DryGin 37,5% vol., 70 cl 13.95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :