20 minutes Genève n°2019-11-07 jeudi
20 minutes Genève n°2019-11-07 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-07 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : moteurs sales bannis en cas de pic de smog.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Violente embardée FRIBOURG Un homme de 34 ans a perdu la maîtrise de sa camionnette à la hauteur de Hauterive sur l’autoroute A12, mardi après-midi. Avant de s’immobiliser, son véhicule a percuté la berme centrale, traversé les voies de circulation et heurté la glissière au bord de la chaussée. Il n’a pas été blessé. La science, c’est sérieux ZURICH La science et la recherche jouissent toujours d’un crédit élevé auprès de la population suisse, selon une étude de l’Université de Zurich. Le climat et l’énergie arrivent en tête des thèmes considérés comme prioritaires pour la science ces prochaines années. Chirurgiens miniatures ZURICH Des chercheurs ont développé un microrobot contrôlé grâce à des champs magnétiques. Des micromachines de ce genre pourraient être utilisées pour réaliser des interventions chirurgicales dans le corps humain. GENÈVE Le Canton va introduire dès janvier un système inédit en Suisse pour réduire le trafic lors de fortes pollutions de l’air. Un macaron fera office de sésame pour circuler dans le centre du canton lors d’épisodes de smog. Le Conseil d’État a adopté hier un nouveau dispositif d’urgence lors de pics de pollution, qui sera en vigueur dès le 15 janvier prochain  : la circulation différenciée. Ce système « pionnier » en Suisse, a rappelé le président de l’Exécutif cantonal Antonio Hodgers, vise à limiter progressivement – selon le degré et la durée de l’épisode de smog – le trafic des véhicules les plus polluants. Des vignettes, nommées « Stick’Air », de six couleurs différentes selon la performance écologique du véhicule, détermineront ceux qui peuvent circuler, en fonction du seuil d’alerte. Trois paliers (activation, alerte et urgence) ont été définis. Les autorités ont repris les mêmes couleurs que le système « Crit’Air » français pour être « franco-compatible », a précisé le conseiller d’État. Tous les véhicules sont concernés, qu’ils soient immatriculés à Genève ou ailleurs. Le conducteur devra se baser sur le code émission figurant sur sa carte grise pour savoir quel autocollant apposer. En vente dès décembre, celui-ci coûtera 5fr. Dès le 1er avril 2020, les contrevenants pourront écoper de actu.20min.ch Centre urbain interdit aux plus polluants lors de pics Entre 10 et 30% des véhicules seraient touchés. –P. ABENSUR/TDG Plus de 140 chèvres abattues GRISONS Un troupeau entier de chèvres a dû être abattu dans le val Poschiavo à la suite d’une vague de paratuberculose. Au total, 210 bêtes sont mortes au sein de l’exploitation, dont 145 qui ont dû être tuées, a indiqué hier le vétérinaire cantonal. Leur lait n’avait pas été commercialisé l’an dernier. Depuis 2018, la maladie a régulièrement refait son apparition. Peu contagieuse, elle ne connaît toutefois aucun remède. Tesla en feu  : la justice sommée d’enquêter TESSIN Le Tribunal fédéral l’a décidé  : le décès d’un automobiliste allemand de 48 ans dans sa Tesla, en mai 2018, n’est pas une affaire classée. Comme le souhaitait l’épouse de la victime, une nouvelle procédure a été lancée, rapporte tio/20minuti. La voiture avait percuté la glissière de sécurité avant de faire plusieurs tonneaux et de prendre feu. Le procureur avait estimé que l’accident était exclusivement imputable à la négligence du conducteur. Des images du drame sont sur notre app. La voiture avait littéralement fondu dans l’incendie très violent qui avait éclaté après une embardée. –DR ZURICH Les accès de violence du détenu le plus médiatisé de Suisse vont lui coûter cher. « Carlos » (photo), 24 ans, a écopé hier de 4 ans et 9 mois de prison. La peine est commuée en thérapie stationnaire en milieu fermé. Il ne pourra ainsi être remis en liberté que lorsqu’il ne représentera plus un danger pour la société. Le procès s’est déroulé en l’absence du multirécidiviste, qui a refusé de s’y rendre. Le prisonnier, amateur de boxe, a passé à tabac plusieurs personnes dans le pénitencier de Pöschwies. Il a aussi saccagé du mobilier pour quelque 40000 francs. « Carlos » Dispositif contesté Une procédure en justice est en cours contre cette mise en place des macarons écologiques. À la suite du vote par le Grand Conseil du projet de loi en novembre 2018, la section genevoise du Touring Club Suisse (TCS) avait déposé un recours  : « Nous pensons que l’introduction de ces macarons relève d’une compétence fédérale, et non cantonale », explique François Membrez, président du TCS Genève, qui a bon espoir de gagner. Il juge, en outre, la mesure inefficace. 500fr. d’amende. Autres mesures  : limitation à 80km/h sur l’autoroute de contournement dès l’activation du plan et gratuité des transports publics en cas d’alerte et d’urgence. Toutefois, ces mesures ne seraient déployées que rarement. En 2018, on n’avait relevé que deux jours de pic. –LÉONARD BOISSONNAS « Carlos » n’est pas près d’être libéré Sinistre fatal à une septuagénaire Une femme de 79 ans est décédée dans l’incendie de son appartement, mardi en fin d’après-midi à Fribourg. Deux autres locataires de l’immeuble ont été conduits à l’hôpital pour y subir un s’était fait connaître en 2013. Le public s’était ému de l’encadrement spécial mis en place pour lui. Celui-ci coûtait 29000fr. par mois au Canton. –ATS contrôle. Les pompiers ont rapidement circonscrit l’incendie. Mais les secours n’ont pas pu réanimer la locataire de l’appartement, duquel s’était échappée une épaisse fumée.
JEUDI 7 NOVEMBRE 2019/20MINUTES.CH Un humanitaire jette l’éponge JÉRUSALEM Pierre Krähenbühl (photo), commissaire général de l’office de l’ONU pour les réfugiéspalestiniens(UNRWA), a démissionné hier avec effet immédiat. Le Suisse est mis en cause par une enquête interne pour abus de pouvoir. Fondée en 1949, l’organisation gère des écoles et fournit une aide vitale à des millions de réfugiés palestiniens en Jordanie, au Liban, en Syrie et dans les Territoires palestiniens. Son vol lui fait tourner la tête Dom Pérignon, Château Mouton Rothschild  : le voleur qui s’est attaqué à une cave zougoise la semaine dernière est un connaisseur. Ce Suisse de 38 ans a été cueilli par la police non loin de là, ivre mort. Il avait piqué 31 bouteilles avant de se planquer durant des jours dans un parking sous-terrain et avait dégusté une part de son butin. GENÈVE Des militants sont jugés pour avoir vandalisé des commerces et saccagé un abattoir. Le procureur a requis des peines fermes. Sur le banc des accusés hier, trois jeunes antispécistes, dont une femme. Au fond de la salle, de nombreux camarades venus les soutenir. Tous n’ont d’ailleurs pas pu entrer, faute de place. G. et A. sont soupçonnés d’avoir commis une vingtaine d’actes de vandalisme, principalement des caillassages contre des boucheries et le sac d’un abattoir. G. a déjà passé onze mois en détention provisoire. Le troisième, R., est prévenu pour des tags et sa participation, avec eux, au blocage d’un abattoir en Suisse alémanique. Le procès se tient sur deux jours. Les victimes  : de nombreux bouchers et restaurateurs. Deux visions du monde devaient donc s’affronter ; il n’en a rien été. La quasi-totalité des faits reprochés est contestée, à l’exception de quelques tags que G. reconnaît et du blocage à Soleure. Pour le surplus, les trois refusent de répondre au procureur Holloway, parce qu’« il a fait preuve d’un manque total d’empathie et d’humanité », confiera R., en marge de l’audience. Il a aussi été le seul à s’exprimer sur ses motivations  : se battre contre « l’exploitation et la souffrance délirantes inhérentes au système spéciste qui met à mort des millions d’animaux chaque année en Suisse, sans aucune nécessité ». Actu 3 Boucheries caillassées  : les antispécistes se taisent Vingt cas en moins d’une année Des tags sur des vitrines, des boucheries caillassées, un abattoir saccagé et javellisé. Ces faits ont rythmé l’actualité genevoise entre janvier et novembre 2018, parfois de manière soutenue. À tel point que la psychose s’était installée chez les bouchers et les amateurs L’embarcation tournait en rond toute seule au large de Saint-Prex. –DR Les antispécistes sont accusés d’avoir occupé un abattoir soleurois et brisé des vitrines. –KEYSTONE de viande. Selon le Ministère public, G. et A. seraient à l’origine de la majorité de ces faits. L’acte d’accusation laisse apparaître d’autres militants pour des délits moins graves. Ceux-ci ont été condamnés par ordonnance pénale, comme R. Il est jugé à la suite d’un recours. VAUD Scène insolite, hier, au large de Saint-Prex. Les deux occupants d’un petit bateau pneumatique ont été surpris par un coup de tabac sur le lac, en tout début d’après-midi. « L’embarcation a chaviré, indique la police cantonale. Les deux personnes à bord sont tombées à l’eau et le bateau a commencé à tourner en rond. » L’alarme a été donnée à 13 h22. La société de sauvetage de Morges a foncé sur place et a pu secourir les naufragés. Mais il n’a pas été facile de stopper le bateau fou. « Nous avons dû utiliser un lasso pour le ramener près de la navette, raconte l’un des héros du jour. Il n’y a eu ni casse ni blessé. » Parole de sauveteur  : manier le lasso est assez rare sur le Léman. « Il faut que le bateau soit suffisamment petit et qu’il n’y ait personne dessus, ce qui n’arrive heureusement pas tous les jours », sourit-il. –FRB Pour le procureur, il est aujourd’hui « possible de faire entendre des idées antispécistes sans violence ». Il a requis 18 et 12 mois de prison ferme contre G. et A. Et la confirmation de jours-amende pour R. –MARIA PINEIRO Méthodes policières en question L’enquête menée par la Brigade de recherche et d’îlotage communautaire (BRIC) a été vertement critiquée par Olivier Peter, le défenseur de G. Plusieurs témoignages versés au dossier ont été remis en cause, notamment parce que les personnes auditionnées n’ont ni été avisées de leurs droits ni signé de procès-verbal. Ce sont les policiers qui rapportaient par écrit les discussions avec les témoins. Ces critiques ont été entendues par la Cour, qui a écarté ces dires. Tout petit risque Sauvetage au lasso de gros séisme pour un bateau fou VALAIS La terre continue de trembler dans le canton. Celui-ci a de nouveau été secoué par de nombreux séismes hier matin. Seul un tremblement de terre a atteint une magnitude suffisante pour être ressenti, a précisé le Service sismologique suisse. L’activité sismique devrait normalement s’estomper au bout de quelques jours, voire de quelques semaines. Il faut toutefois compter avec une probabilité de 5 à 10% d’une secousse sensiblement plus forte dans les jours à venir.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :