20 minutes Genève n°2019-11-04 lundi
20 minutes Genève n°2019-11-04 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-11-04 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : fils de parents gays refusés à la garderie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Jumeaux d’un couple gay refusés par une garderie ARGOVIE Deux garçons de 3 ans et demi n’ont pas été acceptés par un jardin d’enfants en raison de la sexualité de leurs parents. Une garderie de Lenzburg a refusé Rafael et Rahul car les parents de ces jumeaux de 3 ans et demi sont homosexuels. Interrogée par le « Lenzburger Bezirks-Anzeiger », la responsable de la structure d’accueil a estimé qu’une telle configuration familiale n’était « ni normale ni naturelle ». « Elle a dit que les petits pouvaient être très méchants entre eux, c’est pourquoi elle ne voulait pas accueillir d’enfants d’un couple gay », précise Stefan, l’un des pères des jumeaux. Rafael et Rahul sont privés de garderie car ils ont deux papas. –DR « Ce comportement est discriminatoire », regrette Regula Aeschbach, présidente des garderies argoviennes. Mais cette structure privée ne bénéficie « C’est bien que notre cas provoque une discussion sur l’homophobie dans la société. Nous espérons que les couples de lesbiennes ou de gays n’auront plus à subir une telle discrimination » Stefan, l’un des deux papas de Rafael et Rahul d’aucun financement public et n’est pas obligée d’accepter des enfants, explique le chancelier communal de Lenzburg, Christoph Hofstetter. « Cette affaire montre que la protection contre la haine et la discrimination est une nécessité. Si ces enfants avaient des parents juifs, une telle exclusion serait déjà punissable », relève Cordula Niklaus, membre du comité pour l’extension Monteurs de meubles bénévoles au boulot LAUSANNE Quelque 850 volontaires se sont affairés vendredi pour équiper le bâtiment Vortex, futur village des athlètes des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ). Objectif  : monter le mobilier des 700 logements qui accueilleront 1800 personnes durant les joutes. Environ 26000 paquets de meubles en pièces détachées ont dû être acheminés. Certains volontaires ont aussi dormi sur place afin de tester les équipements, de la pression de la douche à la connexion internet. Après les JOJ, un millier d’étudiants occuperont le bâtiment situé sur le campus de Dorigny. –KEY Une vidéo du déballage et du montage des meubles et accessoires est à découvrir sur l’app. Votation en février Fin 2018, les Chambres fédérales ont décidé de rendre punissables les appels à la haine et à la discrimination contre les homosexuels. À cette fin, la norme antiraciste actuelle, qui condamne la discrimination des personnes en raison de leur race, ethnie ou religion, a été complétée avec l’orientation sexuelle. L’Union démocratique fédérale et les Jeunes UDC ont combattu cette modification par référendum. Le peuple se prononcera le 9 février 2020 (lire aussi en page 7). de la norme antiraciste (lire encadré). Samedi, un kiss-in a été organisé à Lenzburg  : une quinzaine de manifestants se sont embrassés sur la bouche pour dénoncer cette discrimination. Quant à Stefan et son compagnon Rosha, ils ne savent pas encore s’ils contacteront une autre garderie ou s’ils attendront que les jumeaux aient l’âge d’aller à l’école, l’an prochain. –FSS/DAW/GMA actu.20min.ch Marianne Maret a félicité Mathias Reynard, qui a perdu de peu. –KEY Le Valais a élu sa première sénatrice SION Première historique en Valais hier  : une femme a été élue au Conseil des États. La PDC Marianne Maret est arrivée deuxième après son colistier Beat Rieder, dont la réélection ne faisait aucun pli. Le parti conserve donc ses deux sièges, comme depuis un siècle et demi. Favorite bien que chahutée par la gauche, la députée a obtenu 48402 voix, devançant 20 secondes Une facture en millions VALAIS La candidature de Sion pour les Jeux olympiques 2026 a coûté 6,3 millions de francs, selon « Le Matin Dimanche ». La facture a été partagée équitablement entre la Confédération, Swiss Olympic et les autorités locales impliquées. À l’ombre pour 3 mois BERNE Deux adultes ont été placés en détention préventive pour les trois prochains mois après l’opération antiterroriste coordonnée de mardi. L’un d’eux est un jihadiste de retour de Syrie. Déchaînement de coups BIENNE (BE) Plusieurs personnes ont été blessées dans la nuit de samedi à dimanche lors d’une violente altercation devant le Centre espagnol, a indiqué la police. Un homme a dû être emmené à l’hôpital. Six suspects ont été arrêtés. son principal concurrent, le socialiste Mathias Reynard, de 1370 voix. La Chablaisienne de 61 ans a fait un carton dans le Haut-Valais, récoltant près de la moitié de son score total. Premier dans la partie francophone du canton et dans les villes romandes, le conseiller national a aussi remporté la mise à Troistorrents, que Marianne Maret a présidé. –ATS
LUNDI 4 NOVEMBRE 2019/20MINUTES.CH Corps ensanglanté retrouvé à l’hôtel ZURICH « Il a été tué avec un couteau, la chambre était pleine de sang. » Un témoin a raconté la scène d’horreur que les agents ont découverte vendredi, dans une chambre d’hôtel de la ville. Plusieurs plaintes de clients dérangés par les bruits ont poussé l’établissement à alerter la police. Hier, les enquêteurs ont annoncé qu’un suspect avait été interpellé samedi soir. Ce Brésilien âgé de 39 ans a été arrêté chez lui. La victime est un Portugais d’une quarantaine d’années. Selon le quotidien « Jornal de Noticias », le défunt serait un coiffeur originaire de l’île de Madère. Établi à Zurich depuis 2017, il aurait une clientèle très huppée, sa page Facebook le montrant même en train de coiffer le footballeur Cristiano Ronaldo en 2015. La police a précisé hier qu’une enquête plus approfondie se focalise sur le mobile du crime. –FRS/ATS Pas de retraite pour le cambrioleur Un Allemand de 72 ans a été appréhendé après une brève course-poursuite près de Bättwil (SO), lors d’une patrouille nocturne des douaniers, ont annoncé vendredi les douanes. Il est Actu 3 Défunts fêtés en musique et dans la joie Un enfant de 4 ans lâché loin de son arrêt de bus VAUD Les parents d’Adrien sont furieux  : son bus a sauté une halte pourtant prévue dans son planning. L’écolier s’est débrouillé seul pour rentrer chez lui. Grosse frayeur pour les parents d’Adrien. Mardi dernier, l’enfant de 4 ans, scolarisé à Ropraz (VD), a disparu dans l’après-midi. « Après les cours, sa maîtresse l’a mis dans le bus scolaire direction Montpreveyres, où il descend tous les jours pour aller chez sa nounou », explique Rui, son papa. Mais cette fois, le bus n’est pas arrivé. Inquiets, les parents ont appelé l’école, qui a contacté la société de transport. « Le chauffeur a expliqué que son véhicule était vide, poursuit le PUB www.nicephore.ch soupçonné d’avoir commis plusieurs cambriolages en Suisse sous une quinzaine d’identités. Dans son sac à dos se trouvaient différents objets dérobés. Il a été remis à la police soleuroise. père. Et que donc, mon fils était descendu quelque part ! » Après une tournée infructueuse des arrêts le long de la ligne scolaire, le couple retourne chez lui, à Carrouge. Soulagement  : Les parents de l’écolier estiment qu’il a été mis en danger. –ISTOCK Le rite mexicain qui a lieu à la Toussaint permet de dépasser le deuil et la perte de ses proches. –DRA Adrien était devant la porte. « Comme il n’a pas vu l’arrêt Montpreveyres, il est descendu là où il monte chaque matin. Mais la maison est à 20 minutes de marche pour un enfant si Un devoir partagé « On ne peut pas demander à un chauffeur de contrôler qui monte et qui descend à chaque arrêt, déclare Nicolas Deprez. Ça rallongerait énormément les tournées. C’est aux parents d’expliquer à quel endroit les enfants doivent sortir. Et s’ils ne sont pas sûrs, ils ont une carte qu’ils peuvent montrer au chauffeur, qui se fera un plaisir de les renseigner. » Selon lui, les garde-fous existent et les responsabilités sont partagées dans un tel cas, qui reste, jure-t-il, « très rare ». petit, et avec la route principale à traverser », explique le père qui estime « inadmissible » de laisser descendre un enfant de 4 ans seul à un arrêt  : « Sa sécurité a sérieusement été mise à mal d’une façon inacceptable. » Le couple exige des mesures pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise. Nicolas Deprez, responsable administratif de l’Association scolaire intercommunale du Jorat, explique  : « Durant les vacances, il y a eu une refonte des horaires et des parcours avec une ligne supplémentaire et des habitudes à prendre. » Mardi dernier, le chauffeur de cette nouvelle ligne aurait demandé aux enfants où ils devaient descendre. Mais personne ne se serait manifesté pour Montpreveyres. –FRANCESCO BRIENZA Devenez photographe professionnel ! FORMATION ACCESSIBLE ÀTOUS,ÀVOTRE RYTHME ET SANS CONTRAINTE N°1 suisse de la formation àdistance en photographie Sur notre app  : un extrait de la cérémonie. GENÈVE Ce n’est pas la séparation, mais bien les retrouvailles avec les morts qui ont été célébrées samedi au cimetière des Rois. À l’initiative de la Ville, le lieu a accueilli une cérémonie mexicaine de la Fiesta del Día de Muertos. Ce rite traditionnel est classé au Patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco. Le jour de la Toussaint, les défunts « ont l’autorisation de revenir voir leurs proches », expose Patricia Munoz, présidente de l’Association des amis du Mexique. Le statut juridique des chauffeurs pose problème. –KEYSTONE Uber stoppé net au bout du lac GENÈVE Le canton a interdit vendredi à Uber de poursuivre son activité dans les conditions actuelles. La multinationale californienne a 30 jours pour recourir contre cette décision du Département de l’emploi, ce qui aurait un effet suspensif. Après enquête, l’Administration cantonale considère la société comme une entreprise de transports, dont les chauffeurs doivent être traités comme des employés et non comme des partenaires. Commercialisation PERFORMANCE ADVISER_+33 (0)450 17 00 50 certification suisse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :