20 minutes Genève n°2019-10-31 jeudi
20 minutes Genève n°2019-10-31 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-31 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : un père avait fait de sa fille un objet sexuel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, Voleuse de noix en gros FRIBOURG Une femme de 70 ans a été condamnée il y a peu par ordonnance pénale par un tribunal fribourgeois à une amende de 2000fr. assortie de 500fr. de frais de procédure, relatent les « Freiburger Nachrichten ». Entre juin 2018 et mars 2019, la dame a procédé à de nombreux vols dans des filiales Migros. Elle avait jeté son dévolu sur les noix ! Dans le détail, elle a piqué à plusieurs reprises pour 355fr. dans un des magasins, 322fr. dans un autre et 195fr. dans le dernier. Elle a également sévi une fois chez un détaillant pour un montant de 38fr., soit un total de 916fr. Ses coups étaient bien rodés  : elle coupait les sachets et laissait couler les coques dans son sac à main. Ce que la condamnation ne dit pas, c’est la raison de ces larcins à répétition... –JBM PUB CAMPAGNE Des pancartes du scrutin du 20 octobre subsistent encore le long des routes. Certains Cantons restent souples. « J’ai vu Ada Marra qui traînait sur le bord d’un trottoir »  : le commentaire de cet internaute sur Facebook n’est pas le fruit d’une hallucination. La candidate vaudoise n’a pas été aperçue chancelante au bord d’une route. Il s’agissait seulement d’une de ses affiches électorales. De même, un Neuchâtelois déplore l’abandon de pancartes sur la voie publique, alors que le scrutin est passé. « Apparemment, il est plus facile à nos partis de poser leurs affiches électorales que de les ramasser », se désole-t-il après en avoir trouvé à même le sol, en piteux état. Les règles varient dans chaque canton. Dans ceux de Vaud, Neuchâtel et Fribourg, la tolérance est de mise. Aucune autorisation n’est nécessaire, mais des guides rappellent les règles. « Les affiches doivent être retirées au plus tard deux semaines après le scrutin, sans quoi les frais d’enlèvement seront facturés », informe Jonathan Maret, ingénieur au Service des ponts et chaussées de Neuchâtel. A J+10, les partis sont donc encore dans les temps. Vaud se montre aussi souple, d’autant qu’un second tour est agendé le 10 novembre. « La semaine prochaine, nous écrirons aux partis pour leur rappeler que, dès le 11 novembre, leur matériel doit être enlevé dans un délai d’une semaine », explique la Direction générale de la mobilité et des routes, qui n’a jamais eu à procéder au grand ménage ni à le facturer. Les cas d’abandons durables sont dus à des oublis plutôt qu’à de la négligence, selon elle. –YANNICK WEBER suisse.20min.ch Les vestiges des élections énervent des habitants Des règles précises pour la sécurité En principe, l’affichage commercial est très restreint aux abords des routes.Toutefois, les Cantons voient dans les élections un motif démocratique qui permet une exception. Mais il est interdit de placer des affiches au même endroit qu’un panneau de signalisation, dans les giratoires, près des passages piétons ou des autoroutes et semi-autoroutes. Des distances sont aussi à respecter. À Neuchâtel, par exemple, il faut laisser 1 mètre entre l’affiche et la chaussée. Votre travail vous assomme ? ! ? Dossier petit texte ici deux lignes et voilà Un crédit de CHF 10 000.00 àuntauxannuel effectif comprisentre4,7%et5,9% représenteune mensualité comprise entreCHF 854.25 et CHF 859.50 et un coût totalcompris entreCHF 251.00 et CHF 314.00 sur 12 mois. Le taux d’intérêt dépend de votrecapacitéàcontracter un crédit et est valable pour les demandes en ligne. L’établissement prêteur est la Banque Migros SA domiciliée àZurich.Avertissement légal:l’octroi d’un crédit est interdit s’il occasionne le surendettement(art. 3LCD). Les partis sont encore dans les temps pour tout nettoyer. –FACEBOOK À Genève et en Valais, on est plus strict En Valais, les règles sont similaires en matière de sécurité, mais la procédure est plus contraignante puisqu’un dossier doit au préalable être déposé à la police cantonale, qui validera les emplacements. Quant à Genève, la Profitezde4,7%à5,9%sur banquemigros.ch/credit. question ne se pose pas  : aucun affichage n’est autorisé aux abords des routes. Chaque commune dispose d’espaces officiels et les organise de manière qu’y soient placardées les pancartes des partis en lice. Le crédit privé idéal pour ceux qui ont besoin de suivreune formation continue.
JEUDI 31 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH 7 Deux semaines de congé à l’adoption d’un enfant BERNE Les parents qui adoptent un enfant en bas âge (moins de 4 ans) devraient bénéficier d’un congé de deux semaines. Qu’ils soient des parents biologiques ou adoptifs, ils doivent avoir les mêmes droits, a estimé hier le Conseil fédéral, apportant son soutien au projet de la Commission de la sécurité sociale du National. Le Parlement doit encore se prononcer. Cette mesure coûterait 110000fr. par an. Elle dégaine son wok et fait fuir le voleur SOLEURE La patronne d’un snack thaï a fait preuve d’un incroyable sang-froid face à un braqueur. « Donne-moi le fric ! » Ce sont des mots qui resteront gravés dans la mémoire d’Oi Natschaipern, propriétaire du snack-bar thaï Wok Take-Away, à Granges. Samedi passé, la cuisinière a été victime d’un braquage dans son établissement. L’assaillant, dont le visage était caché sous un foulard et un capuchon, brandissait un couteau. Mais Oi ne s’est pas démontée. Elle a saisi une Frais suspects à l’université Une nouvelle affaire de notes de frais ébranle l’Université de Saint-Gall. Les vérifications effectuées entre avril et septembre derniers ont révélé l’existence d’honoraires suspects d’un montant de 160000fr. sur cinq ans. Des factures ont été prises en charge par l’uni, alors qu’elles auraient dû être payées par des tiers. En 2018, une affaire du même type y avait déjà fait grand bruit. de ses plus grosses poêles et lui a crié « Va-t’en ! ». « Je n’ai pas réfléchi, je me suis juste dit que je devais survivre. » Visiblement, cette réaction a fait son effet  : l’apprenti voleur a pris la poudre d’escampette sans rien emporter. À peine remise de ses émotions, la cuisinière a alerté la police, mais le braqueur n’a pas pu être retrouvé. Selon elle, il était assez jeune, probablement âgé de 16 ou 17 ans. Oi a ensuite continué à travailler comme si de rien n’était. Ce n’est que plus tard qu’elle a réalisé que la situation aurait pu très mal tourner, confie-t-elle. –QLL/VSM Oi Natschaipern brandit fièrement son « arme de défense » contre les agresseurs. –DR JUSQU’AU 3.11 SEULEMENT. PROFITER MAINTENANT ! SEULEMENT AVEC LA CARTE MANOR Vous ne possédez pas encore decarte Manor ? Commander maintenant et profiter immédiatement. CARTEMANOR.CH Scanner et s’inscrire directement. *Plus d’informations dans votre grand magasin Manor ou sur cartemanor.ch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :