20 minutes Genève n°2019-10-30 mercredi
20 minutes Genève n°2019-10-30 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-30 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,4 Mo

  • Dans ce numéro : des ados jouent les terreurs des préaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, Cette baisse de rendement représente plusieurs dizaines de millions de francs de pertes. –ISTOCK Récolte de miel réduite de moitié par la météo BERNE À l’instar de leurs homologues européens, les apiculteurs suisses ont connu une récolte de miel historiquement basse en 2019. En cause  : le manque de miel de printemps à la suite d’un mois de mai froid et humide. La récolte totale Poudrière sous surveillance La population de Mitholz (Oberland bernois) a été informée hier soir de l’état des travaux entrepris pour réduire les risques liés à l’ancien dépôt de munitions enseveli sous la montagne. Plusieurs scénarios sont envisagés, mais aucun plan définitif pour évacuer les munitions n’a encore été établi. Pour l’heure, le site est placé sous haute surveillance. L’armée préfère acheter israélien BERNE L’entreprise Elbit Systems sera chargée de remplacer les appareils de télécommunication obsolètes de l’armée. Cette société israélienne a été préférée à la bernoise Roschi Rohde & Schwarz en raison d’un meilleur rapport qualitéprix. La fonctionnalité est légèrement meilleure et la différence est nette au niveau économique, a indiqué hier le Département fédéral de la défense (DDPS). L’achat des nouveaux appareils sera proposé au Parlement avec le programme d’armement 2020. JUSTICE Des perquisitions ont été menées en même temps dans trois cantons. Cinq mineurs font partie des individus arrêtés. moyenne a été de 13kg par colonie. Cela représente une perte de plus de 10kg par rapport à 2017 et 2018. Au-dessus de 1000m, ainsi que dans le Tessin et les Grisons, en revanche, la récolte moyenne a été meilleure  : 25kg par colonie. Moins d’exceptions scolaires BERNE Les enfants aux besoins particuliers sont de plus en plus nombreux à fréquenter les écoles ordinaires. Plus de la moitié des écoliers bénéficiant de mesures de pédagogie renforcée sont intégrés dans une classe ordinaire. Lors de l’année scolaire 2017-2018, sur les 940000 élèves de la scolarité obligatoire, 4,5% ont bénéficié d’une mesure de pédagogie spécialisée renforcée, indique l’Office fédéral de la statistique. BERNE Un agriculteur s’est retrouvé lundi devant le Tribunal régional de Berne-Mittelland, qui lui a reproché d’avoir coupé sa propre haie de moitié, en 2017, sans en avoir l’autorisation. Selon la Cour, il aurait dû obtenir un permis spécial. Son acte constitue une violation de la loi cantonale sur la protection de la nature. Le magistrat a entendu un spécialiste qui a affirmé que la haie était en bon état, ajoutant qu’une famille de pies-grièches écorcheurs s’y était installée. Selon lui, cela prouve que la biodiversité dans la haie est respectée. La justice a certes admis que rien n’avait été abîmé lors de la taille, mais elle a quand même condamné le propriétaire pour ne pas avoir demandé d’autorisation. L’homme devra s’acquitter Branle-bas de combat, hier, dans les cantons de Zurich, de Berne et de Schaffhouse. Onze perquisitions ont été menées simultanément, mobilisant une centaine de membres des forces de l’ordre cantonales et fédérales. Ces opérations ont conduit à l’arrestation de onze personnes, dont cinq adolescents, âgés de 15 à 17 ans pour quatre d’entre eux. On reproche à ces individus d’avoir violé la loi interdisant les groupes Al-Qaida et État islamique (EI), ainsi que de soutenir ou de participer à une organisation criminelle. L’un des six adultes est un jihadiste de retour en Suisse qui a déjà fait l’objet d’un jugement entré en force pour violation de la loi sur l’État islamique, précise le Ministère public de la Confédération. D’après les informations du suisse.20min.ch Onze suspects interpellés lors de raids antiterroristes Une opération s’est déroulée dans cet immeuble de Winterthour. –DR Amendé pour avoir trop taillé sa haie L’agriculteur a enfreint la loi sur la protection de la nature. –ISTOCK d’une amende de plusieurs centaines de francs. « C’est frustrant », confie l’agriculteur, qui songe à faire recours. –RC/VSM Les accidents 1715 C’est le nombre de personnes qui sont décédées des suites d’une chute en 2016, contre 1211 en 2007, selon le BPA. Les seniors sont de loin les plus touchés  : ils représentent 94% des cas. service investigation des journaux de Tamedia, l’enquête s’est concentrée sur un Suisse de 21 ans qui s’était rendu en Syrie avec sa sœur, âgée de 15 ans, fin 2014. Après un an dans la zone de conflit, les deux jeunes étaient rentrés en Suisse. En février dernier, un tribunal de Winterthour (ZH) les avait condamnés. Le jeune homme avait écopé de 11 mois de prison avec un sursis assorti d’une période probatoire d’un an. Cependant, il aurait continué à promouvoir l’EI au cours de ces derniers mois. En mai, le Service de renseignement de la Confédération recensait 66 personnes à risque pour la sécurité du pays en raison de leurs activités ou motivations terroristes. –ATS/CGA
MERCREDI 30 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH 20 secondes Conducteur très pressé GRISONS Un contrôle de vitesse, lundi matin à Trimmis, a été fructueux. Les agents ont mesuré un véhicule qui roulait à 114 km/h sur un tronçon limité à 50 km/h. Le conducteur, un jeune de 20 ans, a commis un délit de chauffard et a été dénoncé. « Souvent bon après »... BERNE Les consommateurs verront bientôt un nouveau label de date limite sur certains produits alimentaires  : « Souvent bon après » viendra s’ajouter à « À consommer de préférence avant ». Cette initiative vise à lutter contre le gaspillage alimentaire. Camion-grue renversé HOSPENTAL (UR) Alors que des ouvriers procédaient au démontage de poutres en acier sur la ligne ferroviaire du Glacier Express à l’aide d’un camion-grue, la nuit dernière, l’engin s’est renversé. Les raisons de ce déséquilibre font l’objet d’une enquête. PUB BIENNE (BE) Harcèlement, bagarres, incivilités  : une poignée d’ados pourrit la vie d’un établissement, qui tire la sonnette d’alarme. « Des événements négatifs se sont déroulés. (...) Ils ont plongé l’école dans une atmosphère pénible pour une bonne partie des élèves et pour le corps enseignant. » Ces jours, les parents d’élèves du collège du Marché-Neuf ont reçu un courrier alarmant de la part de la direction. Insultes, bagarres, attroupements, harcèlement  : les conflits sont tels que la direction a, de son propre aveu, « du mal à les gérer ». En conséquence, elle a mis en place une série de mesures (lire encadré). Cet exercice de transparence a eu le don d’inquiéter. « Les Suisse 7 Caïds à l’école primaire  : la direction appelle à l’aide LIPO  : Rabais d‘automne 9999005158 www.lipo.ch 20.– offert Maintenant CHF 20.– offert* sur votre achat d‘automnal dans une des 21 filiales LIPO. *Utilisable une fois par personne àpartir d‘une valeur d‘achat de CHF 99.–. Aucun paiement en espèces. Valable jusqu’au  : 31.12.2019. Des bousculades ont été signalées près du bâtiment scolaire. –DR Vous souhaitez poste er une anno once sur ce site ? N‘hésitez pas ànous contacter  : www.couponplus.ch Des mesures provisoires qui vont durer Depuis la rentrée et jusqu’à nouvel ordre, de nouvelles règles s’appliquent au Marché-Neuf. Les parents sont priés de ne pas envoyer les enfants à l’école plus de 10 minutes avant la sonnerie. À la sortie, plus question de traîner dans la cour. Les pauses de l’après-midi sont désormais surveillées comme celles du matin. Et des patrouilleurs du SIP (Sécurité-interventionprévention) en uniforme lutteront contre les incivilités dans la cour de l’école en fin de journée. mots utilisés sont graves, réagit le papa d’un élève de 7 ans. C’est angoissant, surtout dans une école primaire ! » Son enfant n’a, a priori, rien subi. Mais l’homme compte bien demander des comptes  : « Si la situation dégénère, c’est que l’encadrement est insuffisant. » Une poignée d’ados âgés de 11 à 13 ans sont à l’origine des ennuis. « Ils ont tous déjà été condamnés par la justice des mineurs et sont suivis par des structures sociales, indique le directeur municipal de la Formation, Cédric Némitz. Une enquête judiciaire est en cours, et des mesures sont envisagées, allant jusqu’à l’exclusion de l’école. » Mais il reconnaît  : « Cette lettre n’était pas une bonne idée. À la lire, on croirait qu’il y a la guerre civile ! Or, ce n’est pas le cas, même si la situation est exceptionnelle. » La directrice de l’établissement précise  : « Nous maîtrisons la situation dans les classes. C’est surtout avant et après l’école qu’il y a des problèmes. Les parents doivent donc aussi prendre leurs responsabilités. » –FRANCESCO BRIENZA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :