20 minutes Genève n°2019-10-30 mercredi
20 minutes Genève n°2019-10-30 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-30 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,4 Mo

  • Dans ce numéro : des ados jouent les terreurs des préaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Tournée arabe terminée BERNE Le président de la Confédération, Ueli Maurer, a achevé hier ses visites controversées dans le Golfe. Des questions relatives à l’État de droit, la démocratie et les droits de l’homme ont été abordées, tant avec les Émirats arabes unis qu’avec l’Arabie saoudite. Privés de jus à la Vallée VAUD Les 7000 habitants de la vallée de Joux ont été privés d’électricité, hier entre 6 h30 et 9 h 30. Selon la RTS, les sociétés horlogères Audemars Piguet et Jaeger- LeCoultre ont dû renvoyer leurs employés chez eux, faute d’accès aux bâtiments. Marche arrière gênante FRIBOURG Une quadra qui avait enfoncé la façade d’un poste de police en mai dernier vient d’écoper de jours-amende, a révélé laliberte.ch. La femme avait fui les lieux, mais avait été arrêtée plus tard avec une alcoolémie de 1,7‰. GENÈVE Une association unique en son genre veut promouvoir des solutions pour l’emploi de personnes atteintes du cancer. Margaux est morte en 2018, terrassée par un cancer. « Malgré la maladie, elle était dynamique, efficace et souriante. Elle nous a inspirés », s’émeut sa collègue Elisabete. De la douleur est alors né le combat. En mémoire de la trentenaire, Elisabete a créé, avec d’autres au sein de la société Loyco, une association qui entend favoriser l’employabilité des cancéreux en sensibilisant les entreprises. Action Margaux sera lancée ce soir, avec la Ligue genevoise contre le cancer. actu.20min.ch « Au travail, un cancéreux ne doit pas être pestiféré » Action Margaux veut agir pour les employés gravement malades. –ISTOCK Les employeurs soutiennent la démarche Action Margaux bénéficie de l’appui de la Fédération des entreprises romandes, à Genève. La vie d’un employé ne s’arrête pas à la porte du bureau, note la faîtière  : « S’il souffre d’un cancer ou d’un mal chronique, il doit jouir d’une écoute et, si possible, d’aménagements professionnels. » Lors d’une longue maladie, le salaire peut être en partie versé par l’assurance de l’employeur. Après deux ans, il bascule à l’assuranceinvalidité. Enfin, si licencier un malade est interdit, c’est possible en cas d’absence prolongée, en fonction de son ancienneté. Laila déménage pour rompre la solitude d’Evi SCHWYTZ Le parc animalier de Goldau possède de nouveau deux ours. La femelle Laila, qui vivait au zoo de Münster, en Allemagne, a débarqué dernièrement en Suisse centrale. Cette ourse brune de Syrie de 120 kg est âgée de 28 ans, a indiqué hier le parc animalier. L’autre ourse, Evi, a 29 ans. Laila remplace Fränzi, qui avait dû être endormie il y a un peu plus d’une année. –PHOTO TIERPARK GOLDAU À ceux que le crabe attaque, « on dit souvent  : reste à la maison, tu reviendras quand ça ira mieux, résume Jean-Paul Périat, président de l’association et père de Margaux. Mais rester seul chez soi peut être dur moralement. » Ce chef d’entreprise genevois concède que l’emploi de gens atteints d’une tumeur n’est « pas un pari sur l’avenir. Mais ce ne sont pas non plus des pestiférés ! » L’homme plaide pour des aménagements d’horaire, en fonction des phases de chimiothérapie par exemple, ou une réaffectation des tâches, pour garder contact avec le monde NEUCHÂTEL/FRIBOURG « Souhaitez-vous révoquer avec effet immédiat l’ensemble des membres de l’administration de la Société coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg ? » C’est la question posée aux quelque 124000 coopérateurs de ces deux cantons, qui ont reçu hier le matériel de vote de la Migros. Pour ce qui est du délai de réponse, il a été fixé au Moins de morts Le nombre de cas de cancer a augmenté en Suisse, selon une étude de l’Office fédéral de la statistique publiée hier. En revanche, la mortalité a diminué. Entre 2011 et 2015, près de 40500 personnes ont développé la maladie chaque année. Soit 2000 de plus que cinq ans auparavant. En parallèle, la mortalité diminue depuis trente ans, note l’étude. Le taux de mortalité standardisé a ainsi baissé de 27% chez les femmes et de 37% chez les hommes. professionnel. Car aujourd’hui, la mort n’est plus forcément l’issue inéluctable au cancer. « Nous voulons dialoguer avec les patrons, susciter le débat », appuie le président. Des entrepreneurs jurassiens, vaudois, valaisans et zurichois ont déjà fait part de leur intérêt. Jean-Paul Périat en est persuadé  : « La majorité des entreprises restent humaines, l’empathie pour des employés gravement atteints dans leur santé y a sa place. » –DAVID RAMSEYER/ATS Les stupéfiants 9% C’est la proportion des 15-24 ans qui avaient consommé du cannabis au cours du mois écoulé en 2017, selon une enquête menée en 2017, a dévoilé hier l’Office fédéral de la statistique. Quelque 56% des garçons disent n’avoir jamais fumé de joint, contre 67% des jeunes femmes. Migros  : neutralité du vote en question 16 novembre. Toutefois, l’avocat de Damien Piller, président de l’administration et cible des principales accusations, considère que plusieurs irrégularités entourent ce scrutin. « Le matériel, qui devrait être neutre, est en réalité destiné à manipuler les coopérateurs », dit-il. Dès lors, il ne peut pas exclure que son client fasse recours en cas de résultat défavorable. –XFZ
MERCREDI 30 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH La jeune Paraguayenne transportait 3 kilos de cocaïne. –POL. ZH TRANSPORTS Les CFF ont quitté l’heure d’été dès 2 h du matin, dans la nuit de samedi à dimanche. Et leur appsouffrait d’un bug. « Nous nous sommes rués à la gare de Vevey vers 2h20 afin d’attraper le dernier train de nuit pour Lausanne, témoigne une fêtarde. Une fois dans la rame, un message sonore a soudain indiqué que le train partirait « à l’heure d’hiver ». Les informations n’étaient pas claires, nous étions plusieurs à attendre pour être sûrs que le convoi n’allait pas démarrer, avant de réaliser que nous devions attendre une heure de plus. Les CFF auraient au moins pu indiquer cet horaire spécial sur leur app ! » Comme elle, d’autres passagers ont été Des chaussettes farcies à la coke ZURICH Les douaniers ont mis la main sur un joli paquet de drogue, le week-end dernier. Un Brésilien de 28 ans s’est fait arrêter samedi. Il avait avalé 800g de stupéfiants sous forme de sachets. Le lendemain, c’est une Paraguayenne de 21 ans qui a été stoppée. Les douaniers ont été intrigués par le volume plus qu’inhabituel de ses mollets. La jeune femme y avait collé 3kg de coke qu’elle avait dissimulée sous d’épais bandages. Les deux prévenus venaient tous deux du Brésil. Ordinateur volé, puis récupéré in extremis GENÈVE Une touriste américaine a eu de la chance. Des douaniers qui avaient procédé à un contrôle dans un bus grande ligne à Bardonnex ont arrêté un homme qui lui avait dérobé son ordinateur, une montre et sa bague de fiançailles. Le malfrat, un Libyen de 23 ans séjournant illégalement en Suisse, a reconnu qu’il les avait subtilisés à une passagère du bus dans lequel il se trouvait. Les douaniers et la police ont pu identifier et retrouver la victime à l’aéroport de Genève, au moment où elle s’apprêtait à embarquer dans un avion à destination des États-Unis. L’Américaine a ainsi pu immédiatement récupérer son ordi. Elle retrouvera sa bague et sa montre plus tard. Le Libyen, lui, est sous les verrous. –ATS Piégés par un passage à l’heure d’hiver improbable piégés par la compagnie ferroviaire dans la nuit de samedi à dimanche. Alors qu’il avait été indiqué partout en Suisse que dès 3h, il serait 2h, comme chaque année, les CFF ont modifié, sans informer, l’horaire Des passagers dubitatifs ont perdu une heure à attendre. –FNT GENÈVE Il y a urgence à agir pour les zones de haute montagne. Affectée par le recul des glaciers, la Suisse est en première ligne des conséquences du changement climatique sur ces territoires, a affirmé hier le conseiller fédéral Alain Berset avant une réunion de l’Organisation de leurs rares trains circulant encore après 2h. Cerise sur le gâteau, l’appa bugué, ce qui empêchait d’acheter un billet. « Au passage à l’heure d’hiver, les trains qui quittent une gare de départ entre 2h et 2h59 Service continu Les Transports publics des agglomérations romandes ne passent à l’heure d’hiver qu’au début du service du matin. Aussi bien les TPG à Genève, les TPF fribourgeois que les TL de Lausanne, tous attendent 5h et les premiers départs des bus, trams ou rames de métro pour appliquer le changement. Idem pour le passage à l’heure d’été. Quant aux lignes de nuit (Noctambus et Pyjama), elles finissent leur service selon l’horaire où elles l’ont débuté. circulent selon l’horaire d’hiver, soit une heure plus tard, explique le porte-parole des CFF, Jean-Philippe Schmidt. Cette manière de faire existe depuis plusieurs années déjà. Quant à l’information, en gare et sur notre app, elle n’a pas été optimale et sera analysée afin d’être améliorée. Nous prions les clients qui ont subi des désagréments de nous en excuser. » Mais pourquoi les CFF agissent-ils différemment des Transports publics de grandes agglomérations ? « Nous, nous avons une exploitation des lignes quasi en continu, même la nuit », note Jean-Philippe Schmidt. Un argument qui ne convainc guère à l’aune des bus Pyjama de la région lausannoise et des Noctambus du canton de Genève, actifs toute la nuit. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI Actu 3 Le volume total des glaciers en Suisse a reculé de 2% en un an, a rappelé hier Alain Berset. –ADRIAN MOSER Préserver nos précieux châteaux d’eau météorologique mondiale. Le changement de rythme des précipitations, la hausse de la limite de la neige ou la fonte des glaciers perturbent les ressources en eau pour les populations de montagne. Mais ces zones les régulent aussi pour environ la moitié de la population mondiale. Quelque 200 engins sont mis à disposition à Zurich. –DR Mobility lâche ses e-scooters ZURICH Le projet pilote de scooters électriques se terminera ce lundi, 18 mois après son lancement. Mobility mettait à disposition 200 engins via une app. Le manque de perspectives de rentabilité, le renforcement de la concurrence et les défis technologiques ont eu raison de l’offre. Le fait que les jeunes n’ont pas automatiquement le droit de conduire des scooters avec leur permis de conduire a été sous-estimé, a reconnu le prestataire de solutions de transport partagé.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :