20 minutes Genève n°2019-10-28 lundi
20 minutes Genève n°2019-10-28 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-28 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,2 Mo

  • Dans ce numéro : poignardé parce qu'il avait obstrué la route.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Formation, La Russie mise tout sur l’IA Vladimir Poutine a approuvé une stratégie nationale de développement de l’intelligence artificielle. Le président russe avait déclaré, en 2017  : « Le pays qui deviendra le leader dans l’intelligence artificielle sera le maître du monde. » En soutenant entreprises, universités et instituts de recherche, il espère améliorer l’automatisation, la prise de décisions et le niveau de vie de la population. PUB MATURITÉ SUISSE BACCALAURÉAT FRANÇAIS ÉTUDES SECONDAIRES IB DIPLOMA 33 ans FORMATION Utile dans de nombreux domaines, cette technologie manque de professionnels. Un institut propose d’y remédier. On la connaît pour son emploi dans les cryptomonnaies. Mais la blockchain est aussi utile dans de nombreux processus totalement différents. « Dès que deux parties font quelque chose ensemble, elle peut être utilisée », explique Matthieu Collas, directeur du nouveau Swiss Blockchain Institute (SBI), un centre de formation continue qui a ouvert en octobre à Genève. « Par exemple, Antoine Verdon, qui est une figure de la blockchain en Suisse et qui fait partie de notre conseil d’administration, l’a utilisée pour produire une plateforme qui permet d’authentifier les diplômes. Et pour immatriculer une société en un temps record », détaille-t-il. Que ce soit dans le commerce, la banque ou tout autre secteur, la blockchain permet d’accélérer les processus en 20minutes.ch Des cours pour maîtriser parfaitement la blockchain Augmentez vos chances de succès. Contactez-nous pour toutes demandes dˇinformations 021 320 15 01 admissions@Lemania.ch www.lemania.ch bachelor, MBA, executive MBA, DBA, CAS, DAS marketing digital, événementiel, RP 360°, trading MBA expérientiel 4.0 executive MBA francophones rentrées  : novembre ou janvier accrédités IACBE &eduQua Osez l’action ! 022 979 33 79 esm.ch Le SBI propose des formations pour différents protocoles. –ISTOCK Santé et formation SUISSE Le niveau de formation a une influence directe sur l’état de santé des seniors, montre une étude de l’Office fédéral de la statistique, qui a interrogé 8800 personnes de plus de 55 ans. Celles qui ont accompli une scolarité obligatoire se disent en bonne santé à 59%, proportion qui grimpe à 76% pour celles qui ont suivi une formation de degré secondaire II est à 84% pour les titulaires d’une formation tertiaire. Les réduisant les intermédiaires. Elle fonctionne grâce à un nœud d’ordinateurs qui se substituent à l’intervention humaine. « C’est utile dans les pays où il y a de la corruption », souligne Matthieu Collas. Mais cette technologie encore récente souffre d’une véritable carence en main-d’œuvre. « Il y a quatorze fois plus de demandes que de ressources », observe le directeur du SBI. L’institut a pour objectif de combler cette lacune. Ses cours s’adressent aux entreprises qui souhaitent former des équipes, mais aussi aux spécialistes IT qui veulent se former sur différents protocoles – Ethereum, Hyperledger, Stellar ou Ripple – ainsi qu’aux managers désireux de mettre en place une stratégie blockchain. –AIA, swiss-blockchain-institute.ch différences sont criantes parmi les femmes. Plus elles sont formées, plus elles sont nombreuses à manger cinq fruits et légumes par jour, à ne pas souffrir d’obésité et à ne pas fumer. Leur résilience face aux épreuves est proportionnelle à leur niveau d’études. Ce dernier constat ne se vérifie pas chez les hommes, bien que leur dépendance à la fumée et à l’alcool diminue lorsque leur niveau social augmente. –ATS/AIA Entrée remarquée au Gault&Millau URI Dévolu à l’intégration des réfugiés dans la gastronomie, le restaurant Schützenmatt, à Altdorf, a fait son entrée dans le célèbre guide gastronomique. Géré par la Croix-Rouge, cet établissement pas comme les autres a décroché 12 points au Gault&Millau. « Je suis fier de ce que notre équipe a accompli. Pour moi, cette mention dans le guide est une qualification professionnelle supplémentaire », s’est réjoui Robel Daniel, Érythréen de 31 ans qui bénéfice du programme d’intégration du Schützenmatt. Le restaurant forme des réfugiés à la gastronomie. –KEYSTONE
LUNDI 28 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH Le coin lecture Manuel de survie ENTREPRISE Parmi les collègues, certains peuvent être toxiques. Ou vouloir prendre du galon de toutes les façons, même immorales. Avec humour et ironie, les auteurs aident à détecter ces êtres sans éthique, à ne pas entrer dans leur jeu et à réussir dans le respect des autres. « Petit manuel des techniques tordues pour réussir en entreprise », Éd. Gereso, 30 fr.60. L’usine du futur TRAVAIL À quoi ressemblera une usine dans l’avenir ? Et de quels métiers aura-t-elle besoin ? Les auteurs ont interrogé des dirigeants et des experts pour ne retenir que les pratiques inspirantes afin de guider les directeurs industriels dans le design d’une organisation humaine. « Organisation et compétences dans l’usine du futur », Éd. Presses de l’École des Mines, 32fr.60. Humain augmenté RÉFLEXION Améliorer l’espèce humaine en augmentant ses performances physiques et mentales grâce aux sciences et à la technologie  : c’est toute la philosophie du transhumanisme. Une pensée qui interroge souvent et inquiète parfois. Pour mieux comprendre les liens complexes entre l’avenir de l’humanité et la réalité augmentée, Franck Damour commence par retracer l’histoire de ce courant international et discute ses applications technologiques. « Le transhumanisme », Éd. Eyrolles Pratique, 19 fr.80. PUB Formation 19 Pas facile de suivre les traces de Claude Nicollier. Mais il existe aussi des débouchés sur Terre, en particulier dans l’ingénierie. –AFP/DR Le meilleur parcours pour espérer devenir astronaute CARRIÈRE Le secteur spatial offre de nombreux débouchés. Dans l’espace, mais surtout sur Terre. Ma formation, ma réussite ! Jérôme, gérant d’un hôtel -restaurant Cours d’anglais –intensif B2 * Chèque annuel deformation à750.- sur nos 6langues àcentre d’examen international agréé, selon conditions applicables. Parmi les métiers qui font rêver, celui d’astronaute se hisse au rang des plus convoités. Mais entamer une carrière dans ce domaine est loin d’être facile. Car les intéressés sont nombreux et les élus rares. Actuellement, le corps européen d’astronautes – qu’un Suisse peut espérer rejoindre – ne compte que 14 membres. Et c’est largement assez pour remplir les missions menées. Faut-il pourtant baisser les bras ? « Sûrement pas, répond Daniel Fürst, vice-président des relations externes chez Ruag Space. Il faut toujours croire en ses rêves. Mais peutêtre plus que dans n’importe quelle carrière, il faut avoir un plan B. » Que faire, donc, pour espérer pouvoir un jour emboîter le pas à Neil Armstrong ou Claude Nicollier ? La première règle est de suivre une formation de haut niveau, en sciences naturelles, ingénierie ou médecine. Pour se donner une chance de sortir du lot lors d’une des rares sélections de l’Agence spatiale européenne – il n’y en a eu que trois jusqu’à présent –, une licence de pilote d’avion peut se révéler utile, ainsi que la maîtrise du russe. Enfin, il convient de cultiver sa santé mentale et physique. Mais n’oubliez pas que le secteur spatial offre de nombreux autres débouchés. En Suisse, une cinquantaine d’entreprises sont actives dans le domaine. Elles recrutent, notamment, des ingénieurs de tout type. –SOPHIE PIEREN LANGUES * Cours dans 13langues www.ifage.ch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :