20 minutes Genève n°2019-10-21 lundi
20 minutes Genève n°2019-10-21 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-21 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : déferlante verte sur le Parlement fédéral.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Monde, 20 secondes « Dutroux reste au trou » BRUXELLES Environ 400 personnes ont manifesté hier dans la capitale belge pour réclamer l’enfermement à vie des auteurs de crimes sexuels sur enfants. Cette « marche noire » réagissait à l’examen d’une demande de libération pour le tueur pédophile Marc Dutroux en 2021, après vingt-cinq ans de prison. Démonstration de force ITALIE De retour dans l’opposition, le chef de la Ligue (extrême droite) Matteo Salvini a tenu samedi à Rome un grand rassemblement contre le gouvernement. Plusieurs dizaines de milliers de partisans ont répondu à l’appel du leader populiste, qui l’a présenté comme « l’acte fondateur » de sa reconquête du pouvoir. Sortie de route mortelle KINSHASA Au moins trente personnes sont mortes dans un accident survenu dans la nuit de samedi à dimanche dans l’ouest de la République démocratique du Congo. Leur bus de transport de passagers et de marchandises a effectué une sortie de route avant de prendre feu. CHILI Deux personnes au moins sont mortes dans l’incendie d’un supermarché en train d’être pillé, dans la nuit de samedi à dimanche. Ce sont les premières victimes des émeutes qui affectent Santiago depuis deux jours, après une hausse monde.20min.ch Contre vents et marées, un Brexit au 31 octobre LONDRES Forcé par le Parlement à demander un report de la sortie de l’UE, le Premier ministre Boris Johnson maintient son cap. « BoJo » va soumettre de nouveau son accord aux députés. –AFP Le vote de samedi au Parlement britannique sur le nouvel accord de Brexit – arraché triomphalement deux jours plus tôt à Bruxelles – aurait dû enfin apporter une clarification. Mais rien ne s’est passé comme prévu pour le Premier ministre conservateur Boris Johnson. Les députés ont décidé de repousser leur décision. Son selfie de naïade lui coûte cher Une vacancière qui s’était suspendue à la balustrade d’un paquebot géant, à des dizaines de mètres au-dessus du vide, a été bannie à vie par Royal Caribbean. L’incident s’est produit la État d’urgence face à la grogne sociale semaine dernière au large d’Haïti. Un passager a alerté l’équipage alors que la jeune femme, en maillot de bain, se prenait en photo. Identifiée, elle a été débarquée illico. des tarifs de transports, suspendue samedi. Le déploiement de militaires et de policiers et l’imposition d’un couvre-feu n’ont pas empêché les violences et des saccages, qui se sont étendus à d’autres villes du Chili. Des commerces mis à sac et incendiés étaient gardés par l’armée, hier, comme ici à Valparaiso. –AFP ÉTATS-UNIS « Personne ne veut voir ça, sentir ça chez soi », a résumé Nick Lestina. Ce père de famille de Bagley (Iowa) a été confronté à une situation stupéfiante, au début du mois. Un beau matin, il a trouvé sa cave inondée... de sang. Passé le choc, l’homme s’est douté d’où provenait le problème. Sa maison est voisine d’un petit abattoir. Ses responsables ont admis avoir vidé des restes animaliers par un siphon qui était Les Européens ont ainsi reçu hier trois lettres contradictoires sur les intentions de Londres quant à un éventuel report. « Nous allons sortir le 31 octobre. Nous avons les moyens et la capacité de le faire », a cependant assuré Michael Gove, bras droit de Johnson. La grande incertitude au Royaume-Uni sur la manière dont le pays va sortir de l’Union européenne perdure donc. Le Brexit, initialement prévu le 29 mars, a déjà été repoussé deux fois. Boris Johnson a assuré qu’il présenterait « la semaine prochaine » au Parlement la législation nécessaire à la mise en œuvre de son accord de Brexit. Le gouvernement espère compter sur le soutien de certains rebelles conservateurs, comme l’ancienne ministre Amber Rudd. L’accord règle les conditions du divorce après 46 ans de vie commune, permettant une sortie en douceur assortie d’une période de transition. Un Brexit sans accord, redouté des milieux économiques, fait craindre des perturbations aux frontières, des pénuries et une poussée des prix, voire une récession. –AFP/ARG La pluie a compliqué le travail des secours sur le site du désastre. –AFP Ouvriers noyés dans la boue RUSSIE Quinze personnes sont mortes et six autres sont portées disparues après la rupture consécutive de deux barrages sur le site reculé d’une mine d’or de Sibérie, dans la région de Krasnoïarsk. Trois responsables de l’entreprise exploitante ont été arrêtés hier. Selon les premiers éléments de l’enquête, les barrages auraient été construits au mépris des réglementations. Les autorités ignoraient même leur existence. La surprise était digne d’un film gore manifestement raccordé à la maison des Lestina. L’habitation a été jugée inhabitable, forçant les sept membres de la famille à partir. Mais ce qui énerve au plus haut point Nick, c’est que les dirigeants de l’abattoir refusent de prendre en charge les frais de nettoyage  : « Ils m’ont seulement dit bonne chance. » –CGA/ARG La cave sanglante en vidéo sur notre app.
LUNDI 21 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH Le pactole 40 C’est, en millions de francs, le coût estimé du G7 de juin 2020. La somme aurait pu tomber dans la poche du président Trump, qui a annoncé jeudi que le sommet se déroulerait dans son golf de Doral (Floride). Face au tollé, il y a renoncé. Catalogne  : lent retour au calme ESPAGNE Après cinq nuits de troubles, particulièrement violents vendredi soir, la Catalogne a retrouvé samedi un calme relatif. Environ 300 personnes ont été interpellées et 600 blessées depuis le début des manifestations, après la condamnation de leaders séparatistes. Le président de la région a demandé l’ouverture de négociations avec Madrid. PUB BEYROUTH Depuis jeudi, la foule réclame le départ d’une classe politique jugée inapte et corrompue. La colère qui paralyse le pays s’est déclenchée spontanément jeudi passé, avec l’annonce d’une taxe sur les appels via WhatsApp. L’annulation presque immédiate de cette décision n’a pas calmé la rue. Tout le week-end, des défilés rassemblant ouvriers, étudiants et commerçants, jeunes et moins jeunes, de toutes les confessions, se sont succédé à travers le pays. Ils se sont transformés en grands rassemblements festifs samedi soir. Sur la place centrale de Tripoli (nord), ville pourtant réputée conservatrice, la foule a dansé tard dans la nuit au son d’un DJ. « Je manifeste contre des voyous qui sont au pouvoir depuis 30 ans », explique Zalfa, 27 ans. Depuis la fin de la guerre civile (1975-1990), la classe politique, quasi inchangée, est accusée d’affairisme dans un pays aux infrastructures en piteux état (pénuries chroniques d’électricité et d’eau potable) et où la vie est chère. Plus du quart de la population vit sous le seuil de Monde 9 Un ras-le-bol festif envahit le Liban Les manifestants ont crié « Révolution, révolution » ou « Le peuple veut la chute du régime ». –AFP pauvreté. Cette révolte tombe au plus mal pour le Premier ministre Saad Hariri, qui voit sa coalition se déliter. –AFP/ARG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :