20 minutes Genève n°2019-10-21 lundi
20 minutes Genève n°2019-10-21 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-21 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : déferlante verte sur le Parlement fédéral.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Élections, actu.20min.ch L’effet climat a pesé sur les BERNE Les Verts ont réussi une poussée historique, hier. La formation pourrait compter 28 élus au Conseil national et en tout cas deux aux États. 44% C’est l’estimation du taux de participation avancée hier par l’Office fédéral de la statistique sur la base de dix cantons. Celui-ci était de 48,5% en 2015. Les électeurs ont été moins nombreux à se rendre aux urnes dans neuf cantons (UR, SZ, NW, GL, ZG, SO, BL, AR, AG), sauf en Appenzell Rhodes-Intérieures. Les préoccupations climatiques de la population suisse se sont traduites hier par la vague écolo si souvent annoncée. Selon les prévisions disponibles hier soir, les Verts gagneraient 17 sièges, passant de 11 à 28 députés au National. « C’est un changement tectonique », s’est réjouie leur présidente, Regula Rytz, tandis que la No2 du parti, la Genevoise Lisa Mazzone, se félicitait de ce « score historique », supérieur aux attentes. La formation, qui devient le quatrième parti de Suisse, talonne ainsi le PLR, qui recule de 4 sièges, pour un total de 29. Cette forte poussée écologiste profite également aux Vert’libéraux, qui remportent 9 sièges supplémentaires. Ils devraient envoyer un total de 16 députés à la Chambre du peuple. Le PS perdrait 5 sièges, à 38 au total. De l’autre côté de l’échiquier politique, l’UDC confirme sa perte de 11 sièges, en passant de 65 fauteuils à 54. « On savait qu’on allait perdre des plumes », a reconnu l’ancien Une invitée surprise Céline Vara n’avait pas prévu d’être élue au premier tour. –KEY En ballottage Voix Adèle Thorens Goumaz Les Verts 72416 Ada Marra PS 71997 Olivier Français PLR 53049 Jacques Nicolet UDC 32045 Michaël Buffat UDC 29639 Isabelle Chevalley Les Vert’libéraux 21982 CONSEIL DES ÉTATS La candidate des Verts Céline Vara, vice-présidente du parti national, a chamboulé les pronostics. La Neuchâteloise a raflé le siège appartenant jusqu’ici au Parti socialiste. Un deuxième écologiste la rejoindra à la Chambre des cantons  : le Glaronnais Mathias Zopfi a, lui, éjecté le ténor UDC Werner Hösli. La déferlante verte au Conseil des États n’est peutêtre pas terminée. Dans le canton de Vaud, le ticket gagnant composé de l’écologiste Adèle Thorens Goumaz et de la socialiste Ada Marra pourrait coûter son siège au libéral-radical Olivier Français, à moins d’une mobilisation bourgeoise au second tour. À Genève, Lisa Mazzone est en position idéale pour succéder à l’écologiste sortant Robert Cramer. –ATS/PHF Les membres des Verts avaient le sourire, hier dans leur stamm, après l’annonce des résultats. –AFP conseiller d’État valaisan Oskar Freysinger, dont le parti n’a eu de cesse de dénoncer l’« hystérie climatique » pendant la campagne. Une critique que partage également le PLR vaudois Fathi Derder  : « Le débat climatique a eu un impact qui n’est pas sain, c’est de l’enfantillage », a affirmé le sortant, dénonçant la « dictature » verte. « La politique climatique sera massivement renforcée », s’est félicité Roger Nordmann(PS/VD), qui s’est réjoui de la fin de la domination PLR-UDC au National. « Il y aura désormais une meilleure majorité, avec les Verts, le PDC ou même le PLR, pour faire aboutir les dossiers importants. » –ATS/AFP Destins croisés des quelques stars cantonales L’ex-conseiller d’État a reconnu sa défaite avant les résultats définitifs et annoncé son retrait de la vice-présidence de l’UDC neuchâteloise. Yvan Perrin UDC Neuchâtel Coup de sac à Fribourg  : le sortant UDC Jean-François Rime s’est fait éjecter du Parlement par le Vert Gerhard Andrey. Jean-François Rime UDC Fribourg L’ex-conseiller d’État a devancé tous les candidats vaudois au National, la preuve que « PYM » reste une machine à gagner électorale. Pierre-Yves Maillard PS Vaud Avec 45 263 voix, la fille de Christoph Blocher reste au National. Mais son parti a perdu un de ses deux sièges au profit des socialistes. Magdalena Martullo-Blocher UDC Grisons Au Conseil des États, quatre cantons romands devront passer par un deuxième tour Vaud Genève Valais Jura Neuchâtel Fribourg En ballottage Voix Lisa Mazzone Les Verts 37923 Carlo Sommaruga PS 35066 Hugues Hiltpold PLR 22102 Béatrice Hirsch PDC 20236 Céline Amaudruz UDC 19243 François Bärtschi MCG 10411 En ballottage Voix Beat Rieder PDC 45678 Marianne Maret PDC 39660 Mathias Reynard PS 36323 Philippe NantermodPLR 25727 Sont élus Voix Élisabeth Baume-Schneider PS 8895 Charles Juillard PDC 7630 Sont élus Voix Philippe Bauer PLR 11044 Céline Vara Les Verts 10035 Greta Gysin sera la première Tessinoise à siéger pour les Verts au Conseil national. La politologue de 37 ans a recueilli près de 20 000 suffrages. Greta Gysin Les Verts Tessin Ancien boss de La Poste, Claude Béglé est distancé. Son parti, le PDC, récolte 1,81% des voix et lui n’a engrangé qu’un peu plus de 4300 votes. Claude Béglé PDC Vaud En ballottage Voix Christian Levrat PS 36958 Beat Vonlanthen PDC 23316 Johanna Gapany PLR 19534 Pierre-André Page UDC 18497 Gerhard Andrey Les Verts 16171
LUNDI 21 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH Élections 3 résultats Pas de Valaisanne au Conseil national Aucune Valaisanne ne siégera à la Chambre du peuple lors de la prochaine législature. Le scénario de 2015, qui avait vu deux femmes se faire élire, ne s’est pas reproduit lors des élections d’hier. Les Valaisannes avaient pourtant réussi une jolie percée en 2015  : la sortante Pour un siège au Conseil fédéral BERNE Le Conseil fédéral reflète-t-il encore le Parlement ? La présidente des Verts assure que non. « Il y a eu un bouleversement énorme. Nous sommes peut-être devenus le quatrième parti. Si tel est le cas, nous devons discuter d’une nouvelle formule magique pour mieux représenter les différents partis au Conseil fédéral. La normalité serait d’intégrer un Vert », a souligné la Bernoise Regula Rytz sur la SSR face aux présidents des plus grands partis. Tous les résultats des élections sur notre app. Viola Amherd (PDC), aujourd’hui conseillère fédérale à la tête de la Défense et des Sports, avait été réélue, et Géraldine Marchand-Balet (PDC) était arrivée en troisième position de sa liste. Mais la présidente de la commune de Grimisuat ne se représentait pas cette année. Regula Rytz aimerait voir un Vert parmi les sept Sages. –KEYSTONE Autres7.6% Autres POP (1) – PEV(3) MCG (0) – LEGA(1) PS 16.6% 38 -5 Verts 13% 28 +17 Vert’lib. 7.9% 16 +9 PDC 11.4% Le Mouvement citoyens genevois tire sa révérence GENÈVE Le parti antifrontaliers a perdu son siège au National. Ses idées seraient démodées. Les résultats d’hier mettent un terme à huit ans de présence MCG sous la Coupole. La fin de règne d’un drôle d’animal, qui aura vécu à fond avant de perdre presque toutes ses plumes en un an. Car le Mouvement citoyens genevois avait déjà explosé en vol aux élections cantonales de 2018, où il avait perdu 9 sièges au Grand Conseil. À force de répéter que le parti antifrontaliers n’était pas mouillé dans les affaires du bout du lac (ndlr  : Maudet puis Dal Busco), il en aurait presque oublié ses tensions internes. À commencer par Éric Stauffer et Roger Golay s’en va, mais imagine son parti revenir en 2023. –KEYSTONE son come-back orchestré depuis le Valais. Après avoir claqué la porte du parti qu’il avait cofondé, le tribun a posé sa candidature au National sur une liste PBD, ne cachant pas sa motivation  : récupérer le MCG. « Je ne lui en veux pas, bien que la multiplication des petites listes ait dilué les voix, assure Francisco Valentin, président du parti. Je suis juste 25 -3 triste pour lui qu’il n’ait rien d’autre à faire que de nuire au MCG. » Une procédure judiciaire avec un autre groupe de dissidents a peut-être également contribué à la confusion des électeurs. Mais la déroute du MCG vient peut-être aussi d’idées passées de mode. Mauro Poggia, conseiller d’État issu de la formation, la jugeait en 2018 « moins originale » qu’à sa grande époque. La lutte contre les frontaliers, qui a fait son succès, n’aurait plus la cote. « Quand les thèmes d’actualité étaient les migrants et la sécurité, les électeurs cherchaient la sécurité, estime le conseiller national sortant, Roger Golay. Aujourd’hui, les Verts séduisent, mais je n’exclus pas un retour du MCG dans quatre ans. » –LUCIE FEHLBAUM PLR 15.3% 29 -4 RÉSULTATS PARTIELS Les projections SSR permettaient, hier soir, de dégager les premières tendances au Conseil national. PBD 2.4% 3 -4... et encore –INFOGRAPHIE RENEK UDC 25.8% 54 -11 Le POP toujours là NEUCHÂTEL Seul représentant de son parti aux Chambres, le popiste sortant et président du Locle, Denis de la Reussille, conserve son fauteuil. Le POP a obtenu 12,06% des suffrages, mais en raison d’un sous-apparentement avec les Verts, il conserve son siège. Adieu au Conseil d’État LAUSANNE En accédant au Conseil national, la conseillère d’État vaudoise Jacqueline de Quattro (PLR) doit démissionner du gouvernement. Elle quittera ses fonctions avant le début de la prochaine session des Chambres fédérales, le 2 décembre. Fini, les francophones ! BERNE C’est une défaite historique pour la partie francophone du canton  : le Jura bernois ne sera pas représenté sous la Coupole fédérale durant cette législation. La section cantonale de l’UDC a en effet perdu deux sièges hier, dont celui de Manfred Bühler.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :