20 minutes Genève n°2019-10-17 jeudi
20 minutes Genève n°2019-10-17 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-17 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : Hamilton fait sa crisette écologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Il percute un candélabre JURA BERNOIS Une voiture est entrée en collision avec un candélabre et a fait un tonneau, hier à Perrefitte. Visiblement seul en cause, le conducteur a dû être héliporté dans un état critique à l’hôpital par la Rega. La police cantonale bernoise cherche des témoins. Indésirable repéré VALAIS Un moustique-tigre a été signalé en ville de Monthey. Cette espèce envahissante venue d’Asie a été observée pour la première fois en Suisse en 2003 au Tessin. Depuis, elle a été repérée dans plusieurs cantons, dont Genève récemment. Décès d’un prisonnier VAUD Un détenu est décédé mardi soir au CHUV. Ce Kosovar de 36 ans s’y trouvait depuis une semaine après une tentative de suicide à la prison du Bois-Mermet, à Lausanne. L’homme avait été trouvé par les gardiens dans un état grave. Il purgeait une peine de 12 mois de détention. Service long sans jours à rattraper BERNE Les militaires qui effectuent leur armée en service long ne devront plus rattraper les jours manqués pour maladie ou obligations professionnelles. Jusqu’à présent, ils devaient effectuer les jours manquants après coup. Mais il est pratiquement impossible de les intégrer à un cours de répétition, selon le Conseil fédéral. Le quota d’absences ne devra pas dépasser 5% pour la troupe et 10% pour les cadres. Crash financier au Grand Prix de Berne SANTÉ Assura veut rendre aux payeurs de primes ce qu’ils ont versé en trop en 2018. Mais c’est au prix de certaines embûches. AUTOMOBILISME L’organisateur du Grand Prix de Formule E à Berne en juin dernier rencontre des difficultés financières. Plusieurs créanciers n’ont toujours pas été payés. La société Swiss E-Prix Operations AG a confirmé hier des informations publiées sur plusieurs sites internet. Mais elle a rejeté des rumeurs évoquant un retard de paiement qui se chiffrerait en millions de francs. L’organisateur a précisé que ces difficultés financières étaient liées à des dépassements pour lesquels il ne pouvait pas être tenu responsable, dont des actes de vandalisme qui ont entraîné des surcoûts pour 400000 francs. La société a aussi dû renforcer la surveillance des infrastructures. La Ville de Berne, en tant que créancière, n’est pas concernée par ces problèmes de liquidités. Son engagement est assuré par une garantie bancaire. –ATS L’agréable nouvelle a vite laissé place à un goût amer. Assura a annoncé à certains assurés qu’ils bénéficieront d’un versement pour compenser des primes payées en trop par rapport aux coûts pris en charge en 2018. Trente millions seront rétrocédés, même à ceux qui ont quitté Assura ensuite. Pour certains, l’argent sera versé directement sur leur compte d’ici à la fin du mois. D’autres ne le verront pas tomber tout de suite  : ils sont priés de transmettre leurs coordonnées bancaires via un formulaire. Une chicanerie, alors que les assurés paient tous les mois leurs factures ? « Il existe des situations dans lesquelles nous ne disposons pas de façon sûre des coordonnées. Par exemple si l’assuré effectue ses versements via La Poste, ou si les parents paient la prime des étudiants, etc. », explique Karin Devalte, porte-parole d’Assura. Mais il y a un couac  : certains destinataires n’ont pas reçu le fameux formulaire. « Il sera transmis dans les plus brefs délais », rassure la porte-parole. Les bénéficiaires qui ont entre-temps changé de caisse actu.20min.ch Des millions redistribués aux assurés  : ça se mérite La démarche généreuse d’Assura se retourne contre elle. –ISTOCK La capitale avait accueilli une course de Formule E en juin dernier. –KEY Pas tous logés à la même enseigne Chantier stratégique dévoilé WÖSCHNAU (SO) L’élargissement d’un des principaux goulets d’étranglement de l’axe ferroviaire Genève - Saint-Gall entre dans sa dernière ligne droite. À un an de la fin du chantier, les CFF ont ouvert hier aux photographes le tunnel d’Eppenberg, entre Olten (SO) et Aarau. Le tube sera mis en service fin 2020. Il permettra de doubler la capacité du tronçon. –PHOTO KEYSTONE L’incompréhension s’est aussi manifestée sur les réseaux, où des internautes ont constaté que les montants versés passaient du simple au double selon les cas. Tout dépend du canton. Les adultes genevois recevront 100fr. et les enfants 50. Chez les Vaudois, les montants sont de 50 et 25 francs. Les Jurassiens auront aussi droit à quelque chose, mais rien pour les Fribourgeois, les Valaisans et les Neuchâtelois. Au total, les assurés de dix cantons sont concernés. espéreront alors avoir conservé leur ancien numéro de police, puisqu’il est requis par l’assurance. Il n’en fallait pas plus pour qu’Assura soit accusé de tout faire pour que les assurés renoncent. « Ce versement est volontaire, conteste la caisse maladie. Si les conditions sont de nouveau remplies, nous continuerons d’ailleurs d’y procéder à l’avenir. » –YANNICK WEBER Espoir pour les diabétiques Des chercheurs genevois ont identifié une protéineclé dans la régulation du glucose et des lipides dans le sang. Cette découverte, dévoilée hier, pourrait ouvrir la voie à un traitement plus efficace du diabète et améliorer la qualité de vie des dizaines de millions de personnes contraintes à des injections quotidiennes d’insuline.
JEUDI 17 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH Le coup de pouce Aventinus a été créée le 7 octobre à Genève. Cette fondation entend soutenir la diversité médiatique. Elle commencera par aider Geneva World News, plateforme destinée à valoriser le travail des organisations internationales. Il veut faire taire son accusatrice GENÈVE Tariq Ramadan (photo) a saisi le Tribunal fédéral pour contraindre au silence une plaignante qui l’accuse de viol dans la Cité de Calvin, selon la « Tribune de Genève ». L’islamologue avait été débouté à deux reprises par la Cour pénale de recours de Genève. Les avocats de la plaignante relèvent, eux, que Tariq Ramadan veut les faire taire alors qu’il publie en même temps un livre et est en plein battage médiatique. GENÈVE Des ouvriers ont procédé à des marquages sur le pont du Mont-Blanc à l’heure de pointe. La Municipalité s’excuse. « Un marquage au sol sur une des artères les plus utilisées, planifié à 6h30 du matin un jour de semaine. Chapeau bas. » En deux phrases, un lecteur de 20minutes.ch a résumé la consternation qui a saisi les Genevois hier. La rive gauche a été paralysée un bon bout de la matinée à cause d’un chantier mené par la Ville sur le très central pont du Mont-Blanc. Le travail des ouvriers, effectué de 6h30 à 7h30, pile à l’heure de pointe, a gravement perturbé la circulation, créant des bouchons durables. Les bus roulant rive gauche, surtout via Frontenex et les Eaux- Vives, ont été piégés. Au total, douze lignes ont subi des retards de 40 à 50 minutes, selon François Mutter, porte-parole des TPG. Une erreur humaine d’appréciation est à la base de ce « couac », comme le dit Anaïs Balabazan, porte-parole du L’épaisse fumée était visible depuis la rive suisse du Léman. –RMF Zone commerciale en flammes Département de l’aménagement  : l’entretien du marquage prévu hier était habituel. Mais « normalement, ces travaux sont effectués à 3h du matin. Là, le sol était encore très mouillé. Plutôt que de les reporter à la nuit suivante, il a été décidé de les décaler de quelques heures. » À 10h45, le trafic individuel était redevenu normal mais le casse-tête des TPG persistait  : ils devaient gérer la relève des conducteurs, à qui la loi interdit de trop conduire. Or, les Actu 3 Un chantier très mal placé a paralysé le centre-ville THONON (F) Plusieurs magasins d’une zone commerciale de Marclaz ont été la proie des flammes, hier matin. Deux enseignes, Chaussea et Kiabi, sont parties en fumée. Le toit de Celio a aussi été touché. Selon « Le Messager », il n’y aurait pas de blessés. Les pompiers ont mis plusieurs heures pour circonscrire le sinistre, dont le panache de fumée impressionnant était visible depuis Lausanne. Le pont du Mont-Blanc a été saturé à cause d’un marquage au sol. La ligne 8 a notamment été bloquée. –KEY ZURICH Swiss a remis en service hier une vingtaine de ses 29 avions A220. Mardi, elle a décidé de clouer au sol tous les appareils de ce type après qu’un vol Londres-Genève avait dû être détourné sur Paris. Cet incident faisait suite à plusieurs épisodes similaires ces derniers mois rotations sont prévues à des lieux précis. Avec les gros retards, les chauffeurs à remplacer se trouvaient ailleurs dans le canton. Tout n’a été réglé qu’à 12h30. « La Ville est vraiment désolée », assure Anaïs Balabazan. –JÉRÔME FAAS Deux tiers des A220 ont repris du service Le vote anticipé 28,8% C’est la part des citoyens qui avaient déjà participé aux élections fédérales, mardi dans le canton de Zurich. À cinq jours du scrutin, ils n’étaient que 25,5% il y a quatre ans. D’une manière générale, le vote anticipé est en hausse. À Lausanne, 18% des électeurs avaient voté lundi, contre 16,8% en 2015. Dans le canton de Neuchâtel, la participation est déjà de 16,9% (15,8% il y a quatre ans). FRIBOURG Deux bandes rivales de jeunes, l’une locale et l’autre issue de la Riviera vaudoise, se sont affrontées plusieurs fois samedi soir à Attalens. Alors que des agents procédaient à l’identification des troublefêtes, le ton est monté. L’un d’eux s’est opposé à son interpellation et s’est montré violent envers les policiers, un homme et une femme. Ces derniers souffrent de blessures légères. Ils ont toutefois pu l’arrêter. sur les réacteurs Pratt & Whitney, qui équipent ces avions. « Les moteurs sont dans un état impeccable », a assuré Swiss. Au total, elle a annulé une centaine de vols, touchant 10000 passagers durant deux jours. Le service doit reprendre normalement aujourd’hui, selon la compagnie. Agents blessés lors d’une rixe de jeunes L’usage du spray au poivre a été nécessaire pour tenir à distance d’autres individus hostiles durant l’opération. Au total, une trentaine de personnes entre 15 et 20 ans seront dénoncées pour trouble à l’ordre public ou menaces contre les autorités et les fonctionnaires. Un homme de 20 ans en état d’ébriété a par ailleurs été emmené au poste et placé en cellule de dégrisement, selon le communiqué diffusé hier. –ATS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :