20 minutes Genève n°2019-10-15 mardi
20 minutes Genève n°2019-10-15 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-15 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : élus catalans en prison, la rue gronde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Pas de corps dans l’auto VALAIS L’épave de voiture repêchée dimanche dans le Rhône à Leytron (« 20 minutes » d’hier) est bien celle qui avait été emportée par la lave torrentielle le 11 août à Chamoson. Aucun corps n’était à bord. La recherche des deux victimes continue, a indiqué la police hier soir. Jobs biffés en Suisse BÂLE Dans le cadre de la reprise du groupe de logistique et de transports Panalpina par DSV, des emplois seront supprimés ou délocalisés au Danemark. Quelque 165 postes sont concernés. Le repreneur danois a confirmé hier l’info de la presse dominicale. La police arrête un ado ZURICH Un ado de 16 ans a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur l’agression au couteau de deux personnes dans la nuit de vendredi à samedi (« 20 minutes » d’hier). Un homme de 21 ans interpellé après l’agression a lui été libéré. Avancées contre l’AVC SANTÉ Des chercheurs genevois et lyonnais ont découvert une molécule responsable de la nécrose des tissus en cas d’infarctus. Les résultats publiés dans « Nature Metabolism » suggèrent un nouveau type de traitement des victimes d’AVC ou d’arrêt cardiaque, première cause mondiale de mortalité. Conseiller d’État tancé par ses propres troupes VALAIS Jacques Melly possède une maison dont le chauffage ne respecte pas les normes. Il assure avoir obtenu un délai. LAUSANNE Considérés comme une menace pour les vertébrés selon diverses études, les chats ont un impact sur la biodiversité. Mais ces petits chasseurs seraient moins dangereux pour la faune que les activités humaines, relate L’élu PDC est épinglé pour un bien qu’il a acheté en 2015. –KEY Le chauffage d’une maison appartenant au conseiller d’État valaisan Jacques Melly pollue, et ce depuis un bon moment. Le patron du Département de l’environnement n’a pas réagi aux différents courriers de ses propres services, ni à la mise en demeure envoyée en avril dernier et dont « 20 minutes » s’est procuré une copie. Signée de l’inspecteur cantonal de combustion, cette missive rappelle à l’élu PDC une décision du 27 juin 2006 ordonnant de procéder à l’assainissement de l’installation de chauffage en question qui, à l’époque déjà, n’était « pas conforme aux exigences légales ». Le fonctionnaire signale aussi à son propre chef Un fuyard fonce sur une policière Une policière zurichoise a été gravement blessée hier matin. Avertis d’un vol de voiture dans un garage, des agents ont repéré le véhicule à Winterthour, où ils ont mis un barrage en place. Arrivé à hauteur du dispositif, le conducteur s’est arrêté, puis a accéléré et écrasé une policière de 39 ans. Pris en chasse, le fuyard, un Suisse de 20 ans, a été arrêté peu après. Redoutables chasseurs, mais pas si nuisibles « 24 heures ». C’est ce que révèle une étude menée par l’Université de Lausanne et l’association Sauvageons en ville, qui a suivi via un traceur GPS les déplacements et les activités de cinq chats dans la capitale vaudoise. Des oiseaux meurent entre les griffes des chats, mais aussi en s’écrasant contre nos fenêtres. –ISTOCK de département que la date butoir pour la mise en conformité de l’installation, qui avait été fixée en 2006, est dépassée. Et il ajoute que si rien n’a été entrepris depuis lors, Jacques Melly s’expose à une décision pénale et à la mise hors service de son chauffage. « Ce courrier concerne le No7. Je vis au 11. J’ai acquis cette maison voisine en février 2015. Elle appartenait à une actu.20min.ch Des contrôles faits à plusieurs niveaux ARGOVIE Un Zougois de 23 ans a percuté un mur dimanche après avoir perdu le contrôle de sa BMW M6 dans une zone industrielle de Rupperswil. Les dégâts sont estimés à 100000fr. Le permis à l’essai du chauffeur SION La police valaisanne pourrait bientôt sanctionner un individu masqué lors d’événements sportifs. Le contrevenant devrait assumer, outre une amende, les frais d’intervention de la police, selon l’avant-projet de loi mis en consultation hier. Face aux violences récurrentes survenues lors de rencontres ces dernières années, notamment en marge de matches du FC Sion, le Département de la sécurité, des S’il ne commente pas ce cas, l’inspecteur de combustion détaille les contrôles d’un chauffage à mazout classique, encore présent dans 60% des logements en Valais. La commune examine les plans avant l’installation et le ramoneur effectue un contrôle, en principe chaque année. Et le Canton intervient si les données recueillies ne respectent pas les normes légales. Des délais de 3 à 8 ans, selon les cas, sont accordés pour se mettre en conformité. vieille dame qui est décédée », précise le conseiller d’État. Il assure avoir obtenu un délai jusqu’à septembre 2020 pour mettre aux normes ce logement, occupé par un locataire. Quant au courrier péremptoire reçu de ses services, il le considère comme « logique, car c’est le propriétaire actuel qui est responsable et doit assumer une situation, même préexistante ». –CHRISTIAN HUMBERT Il démolit sa BMW contre un mur a été saisi. Il s’en est sorti indemne, tout comme son copilote. Selon « Blick », le jeune homme s’amusait à faire du drift. Le porte-parole de la police a confirmé que de telles traces ont été retrouvées au sol. Le Valais traque les hooligans masqués institutions et du sport a réuni un groupe de travail au printemps dernier. Plusieurs mesures pour réduire et éviter les débordements ont déjà été mises en œuvre depuis le début de la saison actuelle. Mais une loi interdisant de se cacher le visage lors de manifestations sportives nécessitait des vérifications supplémentaires, afin de s’assurer qu’un tel texte était compatible avec le droit fédéral. –ATS/PHF
MARDI 15 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH Grand show de bienfaisance en faveur des aînés GENÈVE Le Bal de la Croix-Rouge suisse et de la Croix-Rouge genevoise s’est tenu samedi au campus HEAD. Les ventes aux enchères et la grande tombola ont permis de récolter la somme record Le retrait Crans-Montana–Aminona (VS) quittera le Magic Pass à la fin de l’hiver. La station voulait interdire aux détenteurs de ce forfait de ski d’accéder à ses pistes aux heures de pointe. Cela a été refusé par les 29 autres stations. Chute mortelle en montagne GRISONS Une randonneuse de 52 ans s’est tuée dimanche au Piz Arlos (photo), près de Savognin. La quinquagénaire a fait une chute de 200 mètres peu après avoir atteint le sommet de la montagne, alors qu’elle entamait la descente avec son mari, a indiqué hier la police cantonale grisonne. Les équipes de secours n’ont pu que constater son décès lors de leur arrivée sur les lieux. GENÈVE Le vice-président d’Exit conteste sa peine pour avoir aidé une aînée en bonne santé à décéder. Elle voulait suivre son mari dans la mort. « Si on peut aider une personne à partir dignement, il faut le faire. » Hier devant ses juges, le vice-président en Suisse romande de l’association d’aide au suicide Exit, Pierre Beck, n’a pas cillé. Puni pour avoir administré, en même temps qu’à son mari en fin de vie, une dose létale àC., 86 ans, le médecin retraité a assuré que « la souffrance existentielle de cette femme était très forte ». Actu 3 L’excès 116km/h C’est la vitesse à laquelle un automobiliste de 20 ans s’est fait flasher sur un tronçon limité à 50 km/h samedi 5 octobre à 12h30 dans la commune bernoise d’Arch, dans le Seeland. Son permis lui a été retiré et il devra répondre du délit de chauffard devant la justice. « Elle voulait mourir. Je le referais, s’il le fallait » Main dans la main, jusqu’au bout Son époux était mourant.Vivre sans lui était insupportable pourC., 86 ans et en bonne santé. En avril 2017, l’aînée a exigé de partir avec son mari.Vice-président en Suisse romande d’Exit, Pierre Beck, qui a permis à l’amour de sa vie de s’en aller, a accédé à sa demande. Mais de 1 million de francs (795 000 fr. en 2018). Les fonds récoltés sont destinés à des projets d’accompagnement des personnes âgées vulnérables en Arménie et à Genève. –PHOTO PHOTOPRO.EVENT Pierre Beck (à dr.), hier à son arrivée au procès, avec son avocat. –KEY selon le Ministère public, les conditions pour un suicide assisté de l’octogénaire n’étaient pas réunies. La justice a condamné le praticien par ordonnance pénale, l’an passé, à 120 jours-amende, avec sursis. Ce que Pierre Beck conteste devant le Tribunal de police. Musiciens nazillons empêchés de jouer Depuis le début, « elle m’a dit être déterminée à partir avec lui, en se jetant du Salève s’il le fallait ». Un témoin confirme  : dans ce couple fusionnel, « Madame a toujours clamé qu’elle s’en irait en même temps que son époux ». Le prévenu a admis avoir outrepassé les règles d’Exit, en aidant une personne qui n’était pas en fin de vie, « mais si c’était à refaire, je le referais ». Pour le Ministère public, « on a atteint les limites de l’assistance au suicide. La souffrance existentielle reste une notion subjective et n’entre pas dans le cadre législatif. » Le procureur a aussi noté que la défunte n’a été entendue qu’en présence de son époux  : « Dépendait-elle de lui ? » La question a fait bondir la défense  : « Leur dépendance, c’était un amour de 65 ans ! » s’est exclamé Me Grandjean. Selon lui, son client « a agi en vertu d’une décision réfléchie. Le condamner, c’est insulter la paix des morts. » Verdict jeudi. –DAVID RAMSEYER Verdict vaudois pour une « fin digne » La « pitié », un « mobile honorable » selon le Tribunal de Vevey, a permis il y a trois semaines à un médecin vaudois accusé de meurtre d’écoper du sursis. En 2015, il avait donné une dose létale à une octogénaire, chez elle. Le praticien LUCERNE Une prestation du groupe allemand d’extrême droite Kraftschlag, connu dans les milieux néonazis, a été interrompue samedi à Wolhusen. La police a effectué des contrôles d’identité dans la salle, où se trouvaient environ 150 personnes, et sur scène. Deux musiciens frappés d’une interdiction d’entrer dans le pays ont dû quitter la Suisse. Une enquête a été ouverte pour déterminer si des normes pénales ont été violées dans le cadre de l’organisation de ce concert. Le même jour en Valais, trois groupes de rock néonazi allemand, français et polonais ont été empêchés de monter sur scène. Selon Antifa Bern, leur concert devait se dérouler entre Sion et Martigny. Les autorités en avaient notamment été informées par la police fédérale et le Service de renseignement de la Confédération. –ATS/PHF a exprimé des regrets, mais s’est justifié  : il a agi pour « offrir une fin de vie digne » à l’aînée. La société vaudoise de médecine a salué un verdict clément, 2 ans de prison avec sursis  : « La justice a répondu à une évolution de la société. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :