20 minutes Genève n°2019-10-11 vendredi
20 minutes Genève n°2019-10-11 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-11 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : un imam empêche un fou de tuer son bébé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Des prix d’une valeur totale de plus de 250 000 francs àgagner. Scannez tout simplement votre ticket de caisse. Bonne chance ! Il vous suffit descanner votre ticket de caisse dans votre magasin Migros ou sur l’appMigros, ou d’entrer le numéro sur migros.ch/win et, avec unpeu de chance, vous gagnerez des cartes cadeaux Migros d’une valeur totale de Fr. 250 000.– et des coupons de rabais Cumulus parmi les 885000* mis en jeu. Uniquement du 8.10 au28.10.2019. *Estimation basée sur des valeurs empiriques. Participation gratuite etconditions departicipation sur migros.ch/win Jusqu’au lundi 28 octobre
VENDREDI 11 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH Pourquoi le chaos sur l’A1 a perduré jusqu’à minuit VAUD Après le décès d’une maman de deux fillettes, l’A1 a été fermée douze heures, tant les causes de l’accident étaient spéciales. Dans le drame qui s’est joué mercredi sur l’autoroute A1, près de Morges, une mère de famille de 43 ans a été tuée par une roue éjectée lors d’une collision entre deux voitures sur la chaussée opposée. Un horrible concours de circonstances  : « J’en ai encore les frissons quand j’en parle », réagit Christian Lambiel, porte-parole de la police cantonale vaudoise interrogé par lematin.ch. Alors qu’elle s’est produite vers 10h30, cette tragédie a provoqué un chaos sur les routes alentour jusque vers minuit. « Il s’agissait d’un cas tout À la nuit tombée, les perturbations n’étaient de loin pas finies. –DR à fait exceptionnel », explique le policier. Les secours ont par exemple dû accéder aux deux côtés de l’autoroute. « Nous avons en premier fermé la chaussée en direction de Lausanne, afin de nous occuper en priorité de la victime. » Puis il a fallu recueillir les données scientifiques sur cet accident et Défilé de « fous » pour combattre les préjugés GENÈVE La première Mad Pride de Suisse a rassemblé près de 500 personnes jeudi à Genève. Ce cortège festif composé de malades, de leurs proches et de soignants visait à déstigmatiser la maladie psychique. « Soyons fous, soyons nous ! » ont scandé les manifestants. Les pancartes abordaient avec humour la maladie, en utilisant les mots de barjos, fêlés ou dingues, et beaucoup avaient un entonnoir sur la tête. « Ils jouent avec leur image au lieu de se cacher », s’est réjoui Michel Pluss, de la Fondation Trajets, l’un des organisateurs de cette manifestation. La manifestation s’est déroulée dans le même état d’esprit festif que la Gay Pride. –KEYSTONE Un reportage vidéo sur cette première Mad Pride de Suisse est à voir sur notre app. déblayer la route. Cela a duré jusque vers le milieu de l’après-midi. Ensuite, il a fallu fermer la chaussée en direction de Genève et, là aussi, effectuer les relevés et évacuer les véhicules accidentés, dont les occupants n’ont pas été blessés. Ce qui aurait pu n’être qu’un banal accident a eu des conséquences inimaginables, nécessitant de boucler les deux côtés de l’autoroute pour une durée tout à fait inhabituelle. Les bouchons se sont ainsi répercutés sur toutes les routes avoisinantes jusque vers environ minuit. Il a d’ailleurs fallu faire appel à la protection civile pour dévier le trafic sur des routes de délestage, provoquant, comme l’a constaté le « Journal de Morges », des engorgements sur des tronçons habituellement déserts. –MICHEL PRALONG Afficheur pas entendu Le Tribunal fédéral a rejeté le recours de la Société générale d’affichage (SGA) contre l’attribution de la concession d’affichage à Neo Advertising en ville de Genève. Il a écarté l’argument d’une distorsion de concurrence liée au montant de la redevance, mettant ainsi fin à près de trois ans de procédure. NYON (VD) La première heure gratuite et 1fr. la suivante  : le parking Perdtemps favorise le stationnement de courte durée. Ensuite, les prix grimpent. On paie, par exemple, 23fr. si on y reste 8 heures. Sauf que les habitués avaient trouvé un truc, relate lacote.ch  : en sortant leur voiture toutes les deux heures, et en retournant s’y garer, cela ne leur coûtait que 4fr. pour 8 heures. Mais, dès lundi, ce Régions 7 20 secondes Paiements facilités GENÈVE Régler son stationnement par smartphone peut désormais se faire en passant par cinq opérateurs différents. La Fondation des parkings avait lancé un appel d’offres en mars. Cinq prestataires ont été retenus, dont l’opérateur qui était actif depuis le début. Des sous aux archives GENÈVE Le Canton et l’association Avenir du passé ont conclu jeudi un partenariat pour financer la construction du nouvel Hôtel des archives. La Fondation Wilsdorf s’est impliquée en dotant l’association, qui participera à hauteur de 25 millions de francs au projet. Bâtiments à inspecter GENÈVE L’expert qui a établi le rapport sur l’immeuble qui risque de s’effondrer à la Servette estime dans la « Tribune de Genève » qu’il serait judicieux qu’on inspecte également les autres bâtiments construits par les mêmes architectes et ingénieurs. Contrer les abus au parking Perdtemps ballet ne servira à rien, car le parking sera doté d’un lecteur de plaques d’immatriculation. Un véhicule qui sortirait pour revenir juste après sera donc taxé comme s’il n’avait jamais quitté sa place, détaille le site du quotidien. À noter que de plus en plus de parkings publics en Suisse s’équipent de lecteurs de plaques, certains proposant même une facturation par appinterposée. –JFZ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :