20 minutes Genève n°2019-10-10 jeudi
20 minutes Genève n°2019-10-10 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-10 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : agent aux méthodes néonazies condamné.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Suisse, Le conducteur ne comprend pas ce qui s’est passé pour qu’il se retrouve dans cette position. –FEUERWEHR BERN « Mais comment ai-je réussi à faire ça ? » Les Verts pourraient dépasser le PDC au niveau national. –TWITTER Les écolos sont toujours en tête ÉLECTIONS Selon le dernier baromètre de la SSR avant les fédérales du 20 octobre, la poussée des Verts et des Vert’libéraux se confirme. À eux deux, ils devraient progresser de plus de 7%. Les Verts pourraient même dépasser le PDC pour la première fois. À l’inverse, l’UDC se dirigerait vers un léger déclin mais resterait de loin le premier parti de Suisse. Le PLR reculerait en Suisse alémanique, mais progresserait en Suisse romande. Le PS resterait lui stable. ZURICH Un restaurateur facture 174 fr. à un homme qui s’est garé sur une de ses places de parc. Il en a le droit, mais le montant est discutable. La semaine dernière, Peter* n’avait qu’une envie après une journée de travail  : boire une bière. Il s’est arrêté dans un resto à Zurich, a garé sa voiture dans le parking réservé aux clients, puis est allé retirer de l’argent avant de s’installer au bar. Mais le patron ne l’a pas entendu de cette oreille. « Il m’a demandé de partir », raconte le Zurichois. La raison ? Le restaurateur a vu Peter se garer puis s’en aller et a estimé qu’il n’en avait pas le droit. Il lui réclame en plus 174fr. Dans le détail, il lui facture 140fr. pour parking illégal, 6fr. de frais, 14fr. pour les photos du véhicule qu’il a prises... et une taxe CO2 de 14fr. Le propriétaire ne souhaite pas BERNE Les pompiers et la police ont dû intervenir sur la scène d’un accident peu commun, mardi dans une rue de Berne. À leur arrivée, ils ont trouvé une voiture, soulevée du sol et en appui latéral sur un véhicule stationné à côté. Au volant se trouvait un jeune Bernois de 20 ans. Luimême ne sait pas comment expliquer son exploit. Pas plus d’idées du côté de la police. « Je ne roulais pas trop vite. D’un coup, j’ai senti une secousse, puis je me suis retrouvé dans cette situation, sans me rendre compte tout de suite de ce qui venait de se passer », raconte-t-il. BERNE Le Ministère public et les juges en sont certains  : la jeune Bernoise de 26 ans, sur les bancs du tribunal à Berthoud, a tué ses trois chiens, en 2018. Endettée et expulsée de son appartement précisément à cause de ses compagnons, elle les aurait empoisonnés et fait avaler des lames de rasoir. Ses déclarations lors de l’enquête ont paru contradictoires. Elle commenter le cas, mais s’est dit convaincu qu’il a agi correctement. À proximité de commerces, il dit que trop de monde se gare sur ses places sans être des clients de son restaurant. Patrick Bühlmann, avocat chez Voser Rechtsanwälte, explique que la pratique est légale. « Cet homme n’a pas le droit d’infliger une amende car seule la police peut le faire. En revanche, il a bel et bien le droit de demander ce qu’on appelle une indemnité de dédommagement », dit-il. Par contre, le montant est discutable. De précédents cas sont remontés jusqu’au Tribunal suisse.20min.ch Puni pour avoir retiré du cash avant de boire sa bière Le restaurateur en a marre du parking sauvage sur ses places. –DR Deux objets au menu en février Le 9 février auront lieu les prochaines votations fédérales. Les Suisses voteront sur l’initiative de l’Asloca pour des logements abordables, qui demande la construction de plus d’habitations à loyer modéré. Le référendum contre la pénalisation de l’homophobie, que le Parlement avait accepté à la fin 2018, sera également soumis au peuple ce jour-là. Trois chiens tués  : proprio acquittée n’avait pas porté plainte ellemême. Et elle avait récolté de l’argent pour payer les opérations d’urgence chez un vétérinaire et pour soutenir un refuge pour chiens… une somme qui dort encore sur son compte. Malgré tout, le juge a appliqué le principe qui veut que le doute profite à l’accusé. Il n’a pas trouvé de preuve suffisante et a acquitté la jeune femme. –RC/YWE fédéral, qui avait jugé en 2004 qu’une indemnité de 60fr. était appropriée. « Cela dépend toujours des circonstances des cas individuels. Mais on peut se demander si dans celui-ci, le montant est adéquat », avance avec prudence Patrick Bühlmann. –MON/VSM/YWE *Prénom d’emprunt Payer ou pas ? La punition étant infligée par un privé, il peut être tentant de la juger illégale et de ne pas la payer. Mais l’avocat met en garde  : « L’amendé a le choix de payer ou non. Mais si on intente une action en justice contre ce type d’amende, les frais de procédure risquent d’alourdir encore la facture. » Il en va de même si on refuse de payer, puisque le propriétaire peut alors décider de porter plainte pénale à l’encontre de celui qui s’est indûment parqué sur sa place privée.
JEUDI 10 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH 20 secondes Une grosse machine SCHAFFHOUSE Un chauffeur roumain de poids lourd a été intercepté hier lors d’un contrôle par la police. Sur son tableau de bord, il avait posé un appareil composé d’un micro-onde et d’une machine à café. Les autorités ont estimé que celui-ci obstruait trop la vision du chauffeur, qui a été dénoncé. Collision fatale BÂLE Une conductrice est entrée en collision avec un autre véhicule près de la sortie d’autoroute à Liestal, hier matin. Elle est décédée sur les lieux. L’accident a provoqué des bouchons jusqu’à la hauteur de Bâle. Mystérieuse agression BÂLE Trois inconnus se sont introduits dans un appartement lundi soir et ont attaqué un ado de 17 ans, après avoir fouillé sa chambre. Ils se sont enfuis en volant plusieurs objets au passage. Malgré le signalement à la police, ils n’ont pas pu être retrouvés. PUB CFF Bien que déficitaires, les restaurants à bord offrent des prix réduits jusqu’à la fin de l’année. Les prix réduits à certaines heures de la journée ne sont plus disponibles que dans les bars. Les CFF testent actuellement des offres promotionnelles pour tenter d’attirer la clientèle dans ses wagonsrestaurants. Car la restauration à bord, gérée par la société Elvetino, n’est pas rentable pour la compagnie ferroviaire, « en raison des coûts logistiques notamment », confirme Martin Meier, porte-parole des CFF. Jusqu’à la fin de l’année, les voyageurs qui voudront boire un verre pendant leur trajet de retour après le travail se verront proposer un rabais de 50% sur les boissons, dès 16h et jusqu’à la fin du service. Mais seulement le mercredi. Et seulement pour les boissons sans alcool  : une plus petite ristourne est proposée sur la bière et le vin. En parallèle, pour ceux qui préfèrent manger une Suisse 9 Happy hours dans le train pour attirer du monde Le nombre de wagons-restaurants va encore croître à l’avenir. –KEYSTONE LE MEILLEUR DU BIO POUR TOUS LESJOURS Plus de 300 produits bio morce à moindre coût, il faudra se rendre dans les wagons-restaurants le lundi afin de profiter du « Happy Monday ». « Elvetino fait ces promotions pour attirer de nouveaux voyageurs et pour mieux faire connaître la gamme de produits proposés. Il faut aussi y voir un moyen de remercier nos clients », ajoute le porte-parole. Malgré les déficits, les points de restauration à bord seront amenés à se multiplier. Les CFF indiquent qu’environ 100 wagons de ce type circulent chaque jour, en plus du service proposé dans les wagons de première classe. « Le nombre de restaurants passera à plus de 150 dans les prochaines années grâce à la mise en service des nouveaux véhicules FV-Dosto et Giruno », affirment les CFF. –DB/SAS/YWE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :