20 minutes Genève n°2019-10-04 vendredi
20 minutes Genève n°2019-10-04 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 13,0 Mo

  • Dans ce numéro : un agent tue quatre collègue au couteau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
iPhone 11 Pro L’iPhone le plus abouti àcejour, surlemeilleurréseau.* Avec abonnement mobileSwisscom et Swisscom Buybackpour29.10/mois.** Avec Swisscom Buyback  : 500.– d’avantage prix***Vainqueur du test Connectréseau mobile 3/2019. ** Paiement échelonnépossible avec inOne mobileouunabonnementSwiss mobile. CHF0.– d’acompte.Sansintérêts ni frais.Durée contractuelle 24 mois. Uneéventuelledifférence d’arrondiserafacturée avec le premier paiement échelonné. Âgeminimum  : 16 ans. Offre valable jusqu’au30.11.19àl’achat d’un iPhone11Pro (64GB) et souscription/prolongation d’un abonnement mobileSwisscom (p.ex. inOne mobile go CHF80.–/mois)combinéeàla restitutionsimultanéed’uniPhone XS (64GB) en parfaitétatdemarche. Conditions additionnelles en lien avec la restitution (aussi possible avec d’autres smartphonesetnotesdecréditcorrespondantes) sous swisscom.ch/buyback. Duréeminimaledecontrat:24mois. Activation non comprise, CHF40.–. Prix de l’appareil sans avantage prixCHF 1199.–.
–AURÉLIEN BERGOT/TPG VENDREDI 4 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH Régions 5 Les TPG dévieront des lignes pour se raccorder au Léman Express. Les gares draguent les bus GENÈVE « La mise en service intégrale du Léman Express, le 15 décembre, impactera le tiers de nos lignes », ont révélé jeudi les Transports publics genevois. Un principe guidera le réseau de bus et de trams  : son rabattement sur les gares de la ceinture ferroviaire. L’horaire et le parcours de nombreuses liaisons TPG seront ainsi modifiés pour répondre à une stratégie géographique  : plus de 80% des résidents et des emplois du canton se situent à moins de 1,5 km d’une station du Léman Express. Selon le directeur des TPG, Denis Berdoz, « l’enjeu est de diminuer les temps de parcours grâce à la complémentarité du réseau ». Celui-ci sera notamment renforcé par un nouveau tram, le 17, entre Lancy et Annemasse (F). –DRA Des gaz toxiques freinent le forage du tunnel du LEB LAUSANNE Le percement de l’ouvrage qui verra passer le train régional entraîne une réaction chimique imprévue. Le chantier tourne au ralenti. « C’est un phénomène rarissime. Jamais dans les chantiers de tunnels à Lausanne nous n’avons été confrontés à un tel problème », assure Samuel Barbou, chef de projet pour le futur ouvrage du Lausanne- Échallens-Bercher (LEB). Depuis fin août, l’avancée des travaux a été fortement ralentie à cause d’émanations de gaz toxiques sous l’avenue d’Échallens. En creusant la molasse, les ouvriers sont tombés sur du charbon et de la pyrite qui, combinés à la chaleur de la fraiseuse, se transforment en dioxyde de soufre et sulfure d’hydrogène. « Dès les premières constatations, nous avons stoppé le chantier, reprend le chef de –KEYSTONE Les émanations de gaz contraignent les ouvriers à quitter le chantier plusieurs heures par jour. –TUNNEL LEB projet. Des analyses ont montré que les émanations dépassaient le seuil moyen toléré. Dès lors, nous avons demandé à la Suva quelles mesures nous devions prendre. » Désormais, les ouvriers sont équipés de masques à filtre à charbon actif. La puissance de « Il n’y a pas de risques pour les riverains » Via la ventilation du tunnel, les gaz toxiques sont relâchés en surface. Mais Samuel Barbou estime qu’il n’y a pas de risques pour la population lausannoise. « Tout est une question de concentration. Une fois à l’extérieur, les émanations se diluent dans l’air. Il n’y a pas de craintes à avoir pour les riverains. Des mesures fines sont actuellement en cours pour conforter les premières expertises. » Nouvel écrin pour 20 secondes la centrale 144 Argent public détourné GENÈVE Inaugurés jeudi à l’hôpital de Belle-Idée, les locaux tout neufs de la centrale Urgences santé 144 offrent désormais à cette dernière bien plus de place que dans ses anciens quartiers de la Jonction, mais aussi davantage de tâches à accomplir. Au-delà du traitement de 71000 appels par an, la structure accueillera aussi un centre opérationnel de gestion de crise et de planification préhospitalière. Les travaux ont coûté 3,1 millions de francs. Une journée portes ouvertes aura lieu ce samedi. Une démonstration a eu lieu jeudi dans les locaux flambant neufs. la ventilation a été augmentée et un contrôle des proportions de gaz a été mis en place. Dès que les niveaux sont trop élevés, le travail est interrompu et le tunnel ventilé. « Chaque jour, nous sommes à l’arrêt plusieurs heures. Alors que le rendement moyen journalier visé est de 3m50, actuellement, nous ne creusons que 2m50. » Le retard dans la livraison du tunnel dépendra de l’étendue de cette spécificité géologique. « Même sans ces émanations toxiques, le calendrier du projet était déjà sportif », avoue Samuel Barbou. –XAVIER FERNANDEZ GENTHOD (GE) Un employé communal s’est offert pour plus de 27 000fr. d’outils avec les deniers publics. Averti, le maire a préféré taire la fraude, moyennant une convention de remboursement. La Cour des comptes vient d’épingler cette manière de faire. Éric Stauffer au PBD CANTON Les membres du PBD Genève ont accepté l’adhésion d’Éric Stauffer mercredi soir. L’ex-président du MCG brigue un siège au Conseil national en octobre. Les instances nationales du parti ont dit avoir pris connaissance de l’adhésion du Genevois, à laquelle elles s’opposaient. Elles n’ont pas l’intention d’agir à l’heure actuelle. Le « trou » du M2 Les images étaient impressionnantes et beaucoup de Lausannois s’en souviennent tant on avait frôlé la catastrophe. En février 2005, lors du percement du tunnel du métro M2, un éboulement avait créé un important cratère en pleine ville, au beau milieu de la chaussée. S’il n’y avait pas eu de victime, la population avait craint de voir disparaître l’église Saint-Laurent ainsi qu’un bâtiment abritant notamment un fast-food. Le chantier avait dû être arrêté durant plusieurs semaines et l’incident avait provoqué des surcoûts estimés à plusieurs millions de francs. PUB solidaritéS DAL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :