20 minutes Genève n°2019-10-02 mercredi
20 minutes Genève n°2019-10-02 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-10-02 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : au resto pendant que bébé hurle dans l'auto.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, Une panne de moteur a provoqué la situation rocambolesque dans laquelle s’est retrouvé l’engin. –DR Que fait cette pelleteuse dans le lac ? THOUNE (BE) Un lecteur, en balade au bord du lac de Thoune, s’est demandé ce que pouvait bien faire une pelleteuse à moitié immergée dans l’eau. La police bernoise, avertie de l’accident, s’est rendue sur place et a établi que l’engin, qui Le dynamisme 32785 sociétés C’est le nombre de nouvelles entreprises inscrites au Registre du commerce suisse pendant les trois premiers trimestres de l’année 2019. Un tel chiffre n’avait jamais été atteint en 136 ans. Par rapport à l’an dernier, les nouvelles inscriptions ont augmenté de 3%. Elle avait tenté de tuer son mari ZURICH Les circonstances du drame qui s’est noué lundi à Küsnacht se précisent. Une femme avait été retrouvée morte dans sa maison, au côté de son mari blessé. Les premiers éléments de l’enquête de la police zurichoise montrent que la femme a cherché à tuer son mari, avant de s’ôter la vie. Le Ministère public a ajouté que les motifs de la tentative de meurtre ne sont pas encore connues. SANTÉ Le Grand Conseil zurichois veut désengorger les hôpitaux. Une mesure se prépare également au niveau fédéral. L’opposition des élus de gauche n’y aura rien fait  : le Parlement du canton de Zurich a exprimé sa volonté de taxer les admissions aux urgences qui auraient pu être évitées. La mesure vise à désengorger les hôpitaux, mais aussi à faire baisser les coûts, puisque les consultations aux urgences coûtent bien plus cher que chez un médecin généraliste. La ministre cantonale de la Santé, Natalie Rickli (UDC), bien que favorable à l’idée, a rappelé qu’une telle taxe ne pouvait être introduite que sur le plan fédéral, et que des interventions parlementaires en ce sens avaient déjà été déposées à Berne (lire à droite). De était actif sur un chantier et préparé pour des travaux dans le lac, avait connu une panne de moteur, ce qui avait provoqué son seminaufrage. Personne n’a été blessé dans l’aventure et aucune pollution n’a été constatée. suisse.20min.ch Amende de 50fr. à chaque bobo soigné aux urgences LUCERNE Un délinquant sexuel a été condamné à 2 ans et 4 mois de prison pour tentative de viol et agression sexuelle. Les faits remontent à 2010, mais ce n’est qu’en 2017 que ce Macédonien avait pu être arrêté grâce à son ADN, relevé dans le cadre d’une autre affaire. Il y a neuf ans, à Lucerne, il avait à deux reprises harcelé des femmes à la sortie d’une boîte plus, rapportent le « Tages- Anzeiger » et la « NZZ », elle a estimé qu’il serait difficile de distinguer les situations d’urgence réelle des cas qui auraient pu attendre la consultation d’un médecin. La motion avait été déposée avant les interventions à Berne. Lundi, son auteur, le Vert’libéral Daniel Häuptli, a alors trouvé la parade  : on ne parlera plus de taxe, mais d’une « amende » qui serait infligée à ceux qui se rendent aux urgences sans y avoir été envoyés par un médecin, la centrale d’appel, une pharmacie ou, bien sûr, amenés directement en ambulance. La gauche a parlé d’une idée La proposition vise aussi à faire baisser les coûts de la santé. –KEYSTONE Harceleur en prison malgré ses excuses L’année a été trop sèche Dans la majorité des régions du pays, l’apport hydrologique a été maigre. Le bilan annuel de SRF Meteo publié hier montre que le sud et l’ouest du pays ont été trop secs. Ils l’ont été même plus que l’année hydrologique précédente, pourtant affectée par la sécheresse qui avait marqué l’été 2018. de nuit. Après avoir forcé sa première victime à le masturber, il s’était excusé auprès d’elle, justifiant son comportement par le fait qu’il n’avait pas eu de relations sexuelles depuis trois mois. Dans le second cas pour lequel il a été reconnu coupable, la victime, harcelée, s’était défendue et l’homme avait fui. Il a fait appel de son jugement. –YWE saugrenue  : « S’en prendre à des personnes en situation d’urgence est plutôt bizarre », a estimé une élue socialiste. Les députés ont finalement voté par 99 voix contre 64 pour la mesure. Le gouvernement devra proposer une loi, à moins que la situation n’évolue plus rapidement à Berne. –YWE Berne en parlera Une initiative parlementaire a été déposée au Conseil national par Thomas Weibel (VL/ZH), reprenant les mêmes exigences. Il y a ajouté un point supplémentaire  : en cas d’hospitalisation après la consultation aux urgences, la taxe est remboursée. La Commission de la santé du National y a donné suite, mais celle du Conseil des États n’en veut pas. SantéSuisse s’était déclarée favorable à l’idée de responsabiliser les patients. L’association des hôpitaux H+, en revanche, y voyait une bureaucratie inutile.
MERCREDI 2 OCTOBRE 2019/20MINUTES.CH 20 secondes Il n’y aura pas de cabine VALAIS Le Canton ne financera pas de liaison par télécabine entre Arolla et Les Haudères. Le coût estimé de 25 millions était trop élevé par rapport à une autre option  : celle de réaménager la route pour éviter qu’elle ne soit trop souvent bloquée par des avalanches. Self-service à la ferme THURGOVIE Les propriétaires d’une ferme, qui y tiennent un magasin pour vendre directement la viande, ont déploré le cambriolage dont ils ont été victimes. Filmés par vidéosurveillance, les voleurs ont emporté tout le contenu du frigo, pour une valeur de plus de 300 fr. Plus âgés discriminés ? EMPLOI Un sondage de Pro Senectute montre que 14% des actifs âgés de 40 à 65 ans se sont sentis discriminés au moins une fois lors de recherches d’emploi. Quant à ceux qui ont répondu s’être sentis désavantagés par rapport aux plus jeunes, le chiffre est monté à 20%. PUB BERNE Un ancien employé de la Confédération sera jugé au Tribunal pénal fédéral. L’enquête a révélé des pratiques illégales. Les faits reprochés se sont étalés sur une période de dix ans, entre 2004 et 2014. Le Ministère public de la Confédération (MPC), qui vient de clôturer son enquête, reproche à un exemployé du Secrétariat à l’économie (Seco), alors sur le point de partir à la retraite, d’avoir obtenu l’équivalent de 1,7 million de francs d’avantages en échange de l’attribution de mandats à prix gonflés à plusieurs entreprises informatiques. Argent liquide, parrainages d’événements et cadeaux tels qu’invitations à assister à des Suisse 7 Un cas de corruption qui flirte avec les 100 millions L’ex-employé du Secose serait mis 1,7 million dans la poche. –KEY matches de foot de haut niveau font partie des faveurs dont a profité l’accusé. « Le volume de facturation des attributions illégales de mandats est estimé à environ 99 millions de francs », a précisé le MPC dans un communiqué. C’est le SecoGO FOR IT Parmi plus de 30’000 offres, trouvez l’emploi quivouscorrespond. lui-même qui avait dénoncé le cas en 2014, mettant en cause son ancien chef de secteur chargé des achats. Trois entrepreneurs impliqués dans l’affaire devront aussi répondre de leurs actes devant la justice. Le dossier visant quatre individus représente 400 classeurs fédéraux. Par ailleurs, des centaines de milliers de documents saisis ont dû être analysés. Au total, dix personnes ont été accusées. Quatre ont déjà été condamnées par ordonnances pénales. Pour deux autres, la procédure a été classée. La peine réclamée sera connue lors de l’audience, qui se tiendra à Bellinzone. « La présomption d’innocence prévaut jusqu’à ce qu’un jugement soit entré en force », rappelle le Ministère public. –ATS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :