20 minutes Genève n°2019-09-17 mardi
20 minutes Genève n°2019-09-17 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-09-17 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,0 Mo

  • Dans ce numéro : les jeunes s'enivrent avec de l'eau gazeuse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
FNACULTURE RENCONTREZ-LES EN MAGASIN JEREMY ERGAS Fnac Balexert I 19 septembre 2019 Fnac Rive I 27 septembre 2019 LAURENT CHIAMBRETTO Fnac Rive I 20 septembre 2019 Fnac Lausanne I 21 septembre 2019 FAHRAD Fnac Lausanne I 21 septembre 2019 MAGALI BERDAH Fnac Rive I 28 septembre 2019 JULIETTE KATZ (COUCOU LES GIRLS) Fnac Lausanne I 28 septembre 2019 RETROUVEZ TOUTES LES INFOS SUR FNAC.CH
MARDI 17 SEPTEMBRE 2019/20MINUTES.CH Menacés par un génocide BIRMANIE Les quelque 600000 Rohingyas restant en Birmanie vivent sous la menace d’un « génocide » rendant impossible le retour des réfugiés, ont alerté hier des enquêteurs de l’ONU, demandant que la Cour pénale internationale (CPI) soit saisie. Dans un rapport, ces derniers précisent avoir établi une liste confidentielle de 100 noms, comprenant notamment des responsables birmans soupçonnés d’être impliqués dans des cas de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Si le Conseil de sécurité de l’ONU a plusieurs fois appelé le pays à l’arrêt des opérations militaires et au retour en toute sécurité des Rohingyas, ses initiatives restent entravées par la Chine, premier soutien de la Birmanie. –AFP PUB Calvaire enfin terminé THAÏLANDE Des dizaines de tigres sont morts après avoir été confisqués pour soupçon de maltraitance au temple Wat Pha Luang Ta Bua de Kanchanaburi, qui les utilisait comme attraction touristique. Transféré dans un élevage de la province voisine, ce magnifique spécimen a eu la chance de survivre. –PHOTO KEYSTONE Monde 9 Les USA « prêts à riposter » ARABIE SAOUDITE Les attaques de drones sur des installations pétrolières saoudiennes font craindre une action militaire américaine contre l’Iran. Les États-Unis sont déterminés à ne pas laisser impunies les attaques de drones contre des installations pétrolières en Arabie saoudite, qui ont entraîné une réduction de moitié de sa production, stratégique pour l’économie mondiale. « Il y a des raisons de croire que nous connaissons le coupable, nous sommes prêts à riposter en fonction des vérifications, mais nous attendons que le royaume saoudien nous dise qui il estime être le coupable de cette attaque, et sous quelle forme nous devrons agir ! » a tweeté Donald Trump, qui fai- Les rebelles houthis au Yémen ont revendiqué les attaques. Le feu ravage l’usine d’Abqaiq  : à voir sur notre app. Hits de la semaine EpicuroPrimitivo di Manduria DOP Riserva 2016, les Pouilles, Italie, 75 cl Evaluation client  : 41% 9.95 au lieu de 17.– Coca-ColaClassicZeroLight 12 x45cl 9+3 11.20 au lieu de 14.95 * Comparaisonconcurrentielle Jusqu’àépuisement desstocks/sousréserve de changementsdemillésimes, d’erreursd’impressionoudecomposition/abonnez-vousmaintenant  : denner.ch/newsletter GRATUITS –REUTERS sait ainsi pour la première fois allusion à une éventuelle réponse militaire. Les rebelles yéménites houthis, soutenus par l’Iran et qui font face depuis cinq ans à une coalition militaire menée par Riyad, ont revendiqué ces attaques contre les installations du géant public Aramco. Il n’y a aucune preuve que cette « attaque sans précédent contre l’approvisionnement énergétique mondial » soit venue du Yémen, avait commenté samedi le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, accusant l’Iran d’être à l’origine de l’attaque. WinstonBlueClassicSilver Box, 10 x20cigarettes –8fr. 70.– au lieu de 78.–* 7.–lepaquet au lieu de 7.80* Téhéran a jugé ces accusations « insensées » par la voix du porte-parole du Ministère des affaires étrangères, Abbas Moussavi, qui a laissé entendre qu’elles avaient pour but de justifier « des actions futures » contre l’Iran. Soucieux d’éviter tout risque d’embrasement, Moscou a appelé hier à « ne pas tirer de conclusions trop hâtives », tandis que Pékin prônait la retenue « en l’absence d’une enquête incontestable ». Si leurs messages ne sont pas entendus, c’est l’ensemble du Moyen-Orient qui pourrait être déstabilisé. –AFP Valables du 17 au 23 septembre 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :