20 minutes Genève n°2019-09-17 mardi
20 minutes Genève n°2019-09-17 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-09-17 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,0 Mo

  • Dans ce numéro : les jeunes s'enivrent avec de l'eau gazeuse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
KW38/19 NATF 51% 10.– au lieu de 20.50 Viande de bœuf hachée Coop, Suisse/Autriche, en libre-service, 2×500 g, duo Mozzarella bio Coop Naturaplan, 3×150 g, trio (100 g=1.10) 30% le cabas 7.80 au lieu de 11.25 Le cabas àremplirsoi-même avec des pommes et des poires en vrac (sauf bio), Suisse (pour un poids minimum de 3kg  : 1kg=2.60) HIT DE LA SEMAINE HIT DE LA SEMAINE 21% 4.95 au lieu de 6.30 50% 2.25 au lieu de 4.50 Vous trouverez cesactions,ainsi queplusde17’000 autres produits,sur www.coopathome.ch Sous réservedechangement de millésime. Coop ne vend pasd’alcool auxjeunesdemoins de 18 ans. Raisin Uva Italia (sauf bio et Coop Primagusto), Italie, en vrac, le kg HIT DE LA SEMAINE Superprix 9.95 Poulets Coop, Suisse, en libre-service, 2pièces, 1,5 kg (1 kg =6.63) 23% les 100 g 9.90 au lieu de 12.90 Saumon fumé Mövenpick bio Coop Naturaplan, filet de dos, poisson d’élevage, Irlande, en libre-service, env.110 g 25% 4.80 au lieu de 6.40 Haricots verts fins bio Coop Naturaplan, Suisse, surgelés, 1kg(100 g=–.48) 17.9-21.9.2019 dans la limite desstocksdisponibles Fricandeaux de porcBell, Suisse, en libre-service, env.550 g Beurrebio Coop Naturaplan, plaques, 2×200 g(100 g=1.74) Alsace AOCGewürztraminer Baron de Hoen Beblenheim 2016, 6×75 cl (10 cl =–.79) 31% les 100 g 1.95 au lieu de 2.85 6.95 au lieu de 7.90 40% 35.70 au lieu de 59.70 www.coop.ch
MARDI 17 SEPTEMBRE 2019/20MINUTES.CH Régions 5 Des Vaudois verront leur facture d’impôts grimper FISCALITÉ Un transfert de charges des communes au Canton va affecter un grand nombre d’habitants. Pour beaucoup de Vaudois, les impôts augmenteront en 2020. Mais certains y échapperont. Le taux d’impôt cantonal va enfler de 1,5 point. Les communes s’étaient engagées à baisser le leur pour compenser (lire encadré). Or, nombre d’entre elles y renoncent finalement. La facture grimpera donc pour les contribuables. Partout, les finances sont incertaines à cause de la baisse de la fiscalité des entreprises. À Nyon, on joue la prudence. « Il ne serait pas responsable de diminuer la fiscalité dans ce contexte », déclare la Municipalité. La décision a été la même Âpres tractations Les communes et le Canton ont longuement négocié  : la RIEIII vaudoise et le refus de son volet fédéral ont terni les finances des communes. Le Canton a accepté, en 2018, de payer l’entier des coûts de l’Association d’aide et de soins à domicile, pour soulager les communes. Celles-ci se sont engagées à répercuter la baisse, mais sans y être obligées. La convention passée prévoit aussi que les taux pour 2020 soient soumis aux Conseils communaux, voire au référendum. à Montreux, à Morges, à Vevey et à La Tour-de-Peilz. Ailleurs, on s’inquiète aussi, mais on opte pour une baisse malgré tout. « Nous avions déjà un des taux les plus élevés du Les Verts veulent cadrer la pollution de l’aéroport GENÈVE Poser des contraintes à l’aéroport. C’est ce que visent les Verts, qui déposeront un projet de loi au Grand Conseil, début octobre. Le texte demande la mise en œuvre d’une stratégie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’aéroport, selon le plan climat cantonal. Celui-ci vise des émissions égales en 2030 à celles de 2014. « Aujourd’hui, on n’en est qu’au stade de l’intention, rien ne va se passer si on ne fait rien », déclare le député Yvan Rochat. Inscrire un objectif dans la loi, dit-il, permettra de prendre des mesures en cas de non-respect. Genève Aéroport indique que l’objectif « ne sera pas facile à atteindre », mais s’efforce de le faire via des mesures  : sortie du fossile pour les bâtiments d’ici à 2025 ou taxes incitatives pour renouveler la flotte. –LEO Trente vieux chênes menacés Une allée de Veyrier, classée à l’inventaire des voies historiques, est condamnée par un projet d’élargissement, relate la « Tribune de Genève ». Du coup, une trentaine de chênes centenaires qui la bordent pourraient être abattus. Le chantier vise à permettre le passage d’une nouvelle ligne de bus des TPG, à créer un trottoir et des pistes cyclables. Des voix s’élèvent déjà contre ces abattages. D’une ville à l’autre, les contribuables ne sont pas égaux. –KEY canton. La population souhaite des arguments pour chaque augmentation. Là, nous n’en avions pas », explique Jean- François Clément, syndic PS de Renens. « Nous allons aussi PUB baisser notre taux », note Philippe Jobin, syndic UDC d’Échichens et député. Il comprend la prudence de certains, mais trouve que la hausse n’est pas anecdotique. « La fiscalité vaudoise est l’une des pires pour les personnes physiques. Des retraités risquent de nous quitter pour d’autres cantons », s’inquiète-t-il. D’autres communes renoncent à une hausse d’impôts, comme Yverdon, Aigle, Gland et Payerne. Enfin, à Lausanne, la décision se fait attendre. Mais le président de la Commission des finances ne croit pas à une baisse. « On ressortira l’argument que ce n’est que l’équivalent d’un café par mois. Mais au final, c’est toujours moins d’argent dans le porte-monnaie », dénonce Valentin Christe (PLC). –YANNICK WEBER 20 secondes Confondu par son ADN GENÈVE/VAUD Pincé samedi dans un magasin à Lausanne pour un vol à l’étalage, un Tunisien de 37 ans a dû répondre d’un cambriolage commis il y a quatre mois à Onex. Il avait laissé sur place une veste et une casquette et son ADN avait pu être prélevé. Il a avoué. Vélos mis à disposition SAINT-JULIEN (F) Jusqu’au 26 octobre, Genève Roule sera présent de l’autre côté de la frontière, mettant à disposition gratuitement dix vélos classiques et dix vélos électriques. Cette opération de promotion est organisée par la Communauté de communes du Genevois. Voleur et beau parleur GENÈVE Un quadragénaire a été interpellé vendredi alors qu’il tentait de démarrer une moto avec... des ciseaux. Il a affirmé qu’il s’agissait de son deux-roues, dont des câbles avaient été sectionnés. Une version qui n’a pas tenu face à la plainte du véritable propriétaire.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :